BRIBES EN LIGNE
apaches : pourquoi yves klein a-t-il       alla o tendresses ô mes  tu ne renonceras pas. toulon, samedi 9 ce 28 février 2002. alocco en patchworck ©  née à au lecteur voici le premier m1       beaucoup de merveilles dieu faisait silence, mais dernier vers que mort       le rare moment de bonheur, ce poème est tiré du quand les eaux et les terres       force pour philippe       gentil j’ai relu daniel biga, (elle entretenait Éléments - tout est prêt en moi pour quand vous serez tout       neige dernier vers aoi un soir à paris au le samedi 26 mars, à 15 et c’était dans sixième l’instant criblé  martin miguel vient   ciel !!!!     nous la gaucherie à vivre,       st edmond, sa grande dans le monde de cette « e ! malvais tant pis pour eux. napolì napolì  “... parler une       baie chairs à vif paumes   un vendredi f les rêves de       le c’est la distance entre dessiner les choses banales sauvage et fuyant comme couleur qui ne masque pas       fleur "mais qui lit encore le f le feu s’est il tente de déchiffrer, ainsi alfred… je n’ai pas dit que le       un       " station 4 : judas  pour jacky coville guetteurs c’est le grand       au j’ai changé le   adagio   je cher bernard       le pour jean-louis cantin 1.- toujours les lettres : les durand : une un tunnel sans fin et, à « h&eacu depuis ce jour, le site quatre si la mer s’est frères et dans l’innocence des       la tromper le néant pour michèle aueret au programme des actions  “la signification      & pour andrée le pendu cet article est paru dernier vers aoi écrirecomme on se       dans antoine simon 20 sa langue se cabre devant le une il faut dire les patrick joquel vient de pas facile d’ajuster le je meurs de soif j’écoute vos passet li jurz, si turnet a de l’autre pour martine et il parlait ainsi dans la montagnesde "la musique, c’est le ce qui importe pour   le 10 décembre       reine       longte douze (se fait terre se       glouss je déambule et suis         &n   dits de dernier vers aoi    au balcon “dans le dessin dans les rêves de la de pareïs li seit la merci à marc alpozzo       " le travail de bernard antoine simon 32     les fleurs du pour alain borer le 26 et ces le franchissement des vedo la luna vedo le mes pensées restent très saintes litanies À peine jetés dans le un besoin de couper comme de j’ai ajouté       en cyclades, iii°       il tendresses ô mes envols et il fallait aller debout madame déchirée se placer sous le signe de 13) polynésie c’est vrai  jésus     depuis pour jean-marie simon et sa deux ce travail vous est     les provisions macles et roulis photo vous deux, c’est joie et       au les dieux s’effacent antoine simon 7       au    en ils sortent sixième il n’y a pas de plus     une abeille de 7) porte-fenêtre       parfoi genre des motsmauvais genre       marche  c’était clers est li jurz et li  les éditions de g. duchêne, écriture le aucun hasard si se paien sunt morz, alquant il n’était qu’un     vers le soir antoine simon 27 on a cru à polenta dans le respect du cahier des seul dans la rue je ris la vous êtes Être tout entier la flamme ses mains aussi étaient antoine simon 5       je vos estes proz e vostre dans le patriote du 16 mars dernier vers aoi ce n’est pas aux choses       la mouans sartoux. traverse de  au mois de mars, 1166 si elle est belle ? je pour mon épouse nicole nous avancions en bas de les parents, l’ultime la vie humble chez les l’homme est "je me tais. pour taire. reflets et echosla salle si, il y a longtemps, les attelage ii est une œuvre la question du récit    si tout au long madame est la reine des sainte marie, mon travail est une       en un pas une année sans évoquer     un mois sans d’un bout à martin miguel art et neuf j’implore en vain temps de pierres       la voile de nuità la       la ço dist li reis : antoine simon 23        pour le dernier jour (vois-tu, sancho, je suis juste un mot pour annoncer deux mille ans nous antoine simon 11  pour jean le antoine simon 29 travail de tissage, dans quelques autres  dans le livre, le l’heure de la deuxième apparition   entrons abstraction voir figuration       su f dans le sourd chatoiement elle réalise des dernier vers doel i avrat, giovanni rubino dit 1. il se trouve que je suis carissimo ulisse,torna a ma chair n’est     du faucon c’est seulement au       aujour gardien de phare à vie, au pour mes enfants laure et sur la toile de renoir, les 1 la confusion des   (dans le i.- avaler l’art par nice, le 30 juin 2000       dans   au milieu de lentement, josué et voici maintenant quelques a christiane poème pour       object autre citation"voui là, c’est le sable et tendresse du mondesi peu de li emperere s’est pour andré rêves de josué,       coude  le "musée       &agrav dans le pain brisé son       "       le je dors d’un sommeil de peinture de rimes. le texte       cette art jonction semble enfin nous dirons donc temps où les coeurs et la peur, présente la mastication des josué avait un rythme est-ce parce que, petit, on       soleil morz est rollant, deus en ad       je premier vers aoi dernier     chant de de profondes glaouis       deux    courant tout mon petit univers en       sous quelques textes       six six de l’espace urbain, l’illusion d’une le "patriote", janvier 2002 .traverse madame, on ne la voit jamais la prédication faite 10 vers la laisse ccxxxii       ton le 19 novembre 2013, à la chaque automne les   pour théa et ses franchement, pensait le chef,       apr&eg    regardant       deux  les œuvres de des voiles de longs cheveux deuxième essai je suis bien dans 0 false 21 18 station 5 : comment i en voyant la masse aux folie de josuétout est f le feu s’est et ma foi, tout à fleur d’eaula danse agnus dei qui tollis peccata avant propos la peinture est   (à je serai toujours attentif à pour jacqueline moretti, poussées par les vagues       qui       &n bernard dejonghe... depuis       bien moi cocon moi momie fuseau démodocos... Ça a bien un la cité de la musique dentelle : il avait       cerisi comme c’est chercher une sorte de bel équilibre et sa c’est extrêmement v.- les amicales aventures du     son la langue est intarissable antoine simon 26       descen  le grand brassage des macles et roulis photo 1       allong “le pinceau glisse sur je ne sais pas si l’impossible il faut aller voir       le dernier vers aoi       & ce texte m’a été très malheureux... on cheval macao grise       apr&eg rimbaud a donc       deux on préparait si j’étais un       midi dernier vers aoi       &agrav  mise en ligne du texte il existe au moins deux un temps hors du       les au seuil de l’atelier madame aux rumeurs des quatre archanges que la route de la soie, à pied, pour qui veut se faire une clers fut li jurz e li le vieux qui       la elle ose à peine       grimpa trois (mon souffle au matin charogne sur le seuilce qui antoine simon 18     oued coulant À la loupe, il observa la lecture de sainte   en grec, morías antoine simon 24  le livre, avec dernier vers aoi       dans même si       le   voici donc la imagine que, dans la       la c’est pour moi le premier toute une faune timide veille une errance de nous savons tous, ici, que lorsqu’on connaît une la parol

Accueil > LES BRIBES > LES BRIBES PUBLIÉES > EXPANSIONS
<- C | CII ->
CI

Clefs : citations

 

JPEG - 18.6 ko

 

Hélas, pauvre Yorick

©Editions de l'Amourier, tous droits réservés

Réagir à ce texte

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette