BRIBES EN LIGNE
derniers toulon, samedi 9 pas une année sans évoquer deuxième apparition dans le train premier dernier vers aoi deuxième essai « amis rollant, de le nécessaire non       su       j̵ sous la pression des   (dans le pourquoi yves klein a-t-il ma chair n’est       assis huit c’est encore à rêves de josué, troisième essai et macles et roulis photo il aurait voulu être pas facile d’ajuster le buttati ! guarda&nbs mes pensées restent ce jour là, je pouvais si j’étais un       au  je signerai mon pour raphaël       la la terre nous quand les mots "ah ! mon doux pays,       dans il s’appelait granz est li calz, si se recleimet deu mult       l̵ cet univers sans douze (se fait terre se quand il voit s’ouvrir,       &agrav voici des œuvres qui, le et ma foi, (ma gorge est une le lent tricotage du paysage dans l’innocence des …presque vingt ans plus nouvelles mises en  pour de vue à la villa tamaris entr’els nen at ne pui et il parlait ainsi dans la  les œuvres de    regardant et la peur, présente au lecteur voici le premier giovanni rubino dit là, c’est le sable et si, il y a longtemps, les a l’aube des apaches,       qui (en regardant un dessin de mise en ligne et combien très saintes litanies il existe au moins deux  “... parler une en 1958 ben ouvre à six de l’espace urbain, est-ce parce que, petit, on quel étonnant eurydice toujours nue à       la le glacis de la mort ajout de fichiers sons dans la deuxième édition du où l’on revient rien n’est plus ardu f le feu est venu,ardeur des pour max charvolen 1)       dans rita est trois fois humble. cyclades, iii° à sylvie abstraction voir figuration     vers le soir       sur       vu légendes de michel pour alain borer le 26 ] heureux l’homme ainsi va le travail de qui    seule au macles et roulis photo 1 lancinant ô lancinant diaphane est le mot (ou   pour olivier bruno mendonça       au   jn 2,1-12 : une fois entré dans la clquez sur marché ou souk ou les étourneaux ! le 23 février 1988, il       la       en pour andré le coquillage contre     au couchant la bouche pleine de bulles clers fut li jurz e li des quatre archanges que       la macles et roulis photo 3 la fraîcheur et la les premières   en grec, morías   encore une       alla       le       deux pour mireille et philippe   un       b&acir antoine simon 3 ce qu’un paysage peut     longtemps sur antoine simon 11 ( ce texte a j’ai relu daniel biga, le corps encaisse comme il deux nouveauté, napolì napolì dans l’innocence des les doigts d’ombre de neige       &n     chambre accoucher baragouiner le 2 juillet     "             pav&ea     l’é dernier vers aoi       un   je n’ai jamais tout à fleur d’eaula danse bien sûrla       maquis dorothée vint au monde on peut croire que martine madame a des odeurs sauvages  tu ne renonceras pas. même si l’impression la plus je suis celle qui trompe rossignolet tu la       pour       il dernier vers aoi       ton (josué avait si j’avais de son 1-nous sommes dehors. vous êtes madame est une torche. elle       chaque   (à l’existence n’est un soir à paris au après la lecture de soudain un blanc fauche le 1 la confusion des passet li jurz, la noit est sauvage et fuyant comme les dieux s’effacent merle noir  pour f j’ai voulu me pencher       pass&e rm : nous sommes en souvent je ne sais rien de pour frédéric face aux bronzes de miodrag guetter cette chose     rien dernier vers aoi préparation des ecrire les couleurs du monde le lent déferlement antoine simon 16 "mais qui lit encore le abu zayd me déplait. pas quando me ne so itu pe le tissu d’acier f qu’il vienne, le feu       que dernier vers aoi   on n’est le pendu ma voix n’est plus que je dors d’un sommeil de antoine simon 21  hier, 17 dernier vers aoi   le texte suivant a saluer d’abord les plus a la libération, les       le de prime abord, il v.- les amicales aventures du c’est un peu comme si, le geste de l’ancienne, "la musique, c’est le de pareïs li seit la s’ouvre la dernier vers aoi (dans mon ventre pousse une la force du corps, ses mains aussi étaient       le       rampan li emperere s’est non... non... je vous assure, on croit souvent que le but nous lirons deux extraits de voudrais je vous ici, les choses les plus essai de nécrologie, halt sunt li pui e mult halt       pass&e       allong je désire un au programme des actions a toi le don des cris qui       nuage       grappe les amants se   nous sommes le 26 août 1887, depuis autre citation"voui bernard dejonghe... depuis 7) porte-fenêtre r.m.a toi le don des cris qui temps où les coeurs j’ai changé le  dans le livre, le il avait accepté tendresse du mondesi peu de       magnol       la       voyage montagnesde macao grise tous ces charlatans qui quand nous rejoignons, en que reste-t-il de la inoubliables, les ….omme virginia par la la galerie chave qui je sais, un monde se  si, du nouveau tendresses ô mes envols attendre. mot terrible. toi, mésange à mougins. décembre     quand c’était une un titre : il infuse sa pour marcel  mise en ligne du texte     le dernier vers aoi je me souviens de ne faut-il pas vivre comme j’ai donné, au mois dentelle : il avait béatrice machet vient de jusqu’à il y a l’instant criblé en ceste tere ad estet ja « voici comme c’est “dans le dessin     dans la ruela pour angelo tromper le néant et si tu dois apprendre à et  riche de mes "ces deux là se juste un mot pour annoncer la mort d’un oiseau. la vie est dans la vie. se sixième madame porte à charogne sur le seuilce qui la question du récit attelage ii est une œuvre suite de pour egidio fiorin des mots et…  dits de dernier vers aoi je reviens sur des       &agrav       je me       apr&eg pour julius baltazar 1 le  martin miguel vient       je dernier vers aoi     après       longte       et tu pur ceste espee ai dulor e antoine simon 24 dernier vers aoi       baie madame des forêts de et nous n’avons rien quatrième essai de la réserve des bribes prenez vos casseroles et paien sunt morz, alquant (josué avait lentement carles li reis en ad prise sa antoine simon 17  les trois ensembles j’écoute vos raphaël     hélas, antoine simon 26 à bernadette dans les carnets normalement, la rubrique 1) la plupart de ces pour andré descendre à pigalle, se jamais je n’aurais nous viendrons nous masser   la baie des anges " je suis un écorché vif.     les fleurs du dans les hautes herbes la rencontre d’une       le je t’ai admiré,   pour théa et ses       sous les plus vieilles écrirecomme on se coupé en deux quand marcel alocco a al matin, quant primes pert m1       et encore  dits il ne s’agit pas de la mastication des   au milieu de je t’enlace gargouille le grand combat :  tu vois im font chier       sur vous avez cinq madame aux yeux       au merci à la toile de l’une des dernières  c’était  la toile couvre les   ces notes antoine simon 29 les oiseaux s’ouvrent li emperere par sa grant tout est prêt en moi pour       m̵ li quens oger cuardise vous deux, c’est joie et un tunnel sans fin et, à temps de bitume en fusion sur       ( antoine simon 15 le géographe sait tout passet li jurz, si turnet a       une lentement, josué martin miguel art et le temps passe dans la   ciel !!!!   le 10 décembre   maille 1 :que       dans peinture de rimes. le texte des voix percent, racontent       mouett la parol

Accueil > LES BRIBES > LES BRIBES PUBLIÉES > EXPANSIONS
<- C | CII ->
CI

Clefs : citations

 

JPEG - 18.6 ko

 

Hélas, pauvre Yorick

©Editions de l'Amourier, tous droits réservés

Réagir à ce texte

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette