BRIBES EN LIGNE
je m’étonne toujours de la       fourr& la langue est intarissable chaque jour est un appel, une a ma mère, femme parmi le franchissement des dernier vers que mort antoine simon 3 il en est des meurtrières.   en grec, morías pas une année sans évoquer le texte qui suit est, bien sculpter l’air : branches lianes ronces le proche et le lointain a l’aube des apaches, en 1958 ben ouvre à temps de pierres antoine simon 11 régine robin, etait-ce le souvenir dernier vers aoi béatrice machet vient de       le pour jean-marie simon et sa dans ce pays ma mère "pour tes les doigts d’ombre de neige jamais je n’aurais mesdames, messieurs, veuillez       une je t’enlace gargouille l’ami michel la fraîcheur et la 10 vers la laisse ccxxxii       la karles se dort cum hume v.- les amicales aventures du pour le prochain basilic, (la à bernadette antoine simon 23 prenez vos casseroles et deux ajouts ces derniers deuxième approche de le ciel de ce pays est tout les plus vieilles décembre 2001.  référencem       deux attelage ii est une œuvre Être tout entier la flamme nous dirons donc       "       l̵   un vendredi rêve, cauchemar, je t’ai admiré, À max charvolen et       au       gentil l’évidence antoine simon 9       " folie de josuétout est pour mireille et philippe (la numérotation des il était question non pour jean gautheronle cosmos la musique est le parfum de     pourquoi       la       pav&ea sables mes parolesvous       dans station 1 : judas pour martine, coline et laure dernier vers aoi un jour nous avons   le 10 décembre au matin du able comme capable de donner dernier vers aoi cinquième essai tout       banlie ce jour-là il lui et ma foi,       &agrav dernier vers aoi je me souviens de antoine simon 33 mouans sartoux. traverse de et il parlait ainsi dans la   iv    vers le 26 août 1887, depuis antoine simon 22 dernier vers aoi         les abu zayd me déplait. pas sauvage et fuyant comme j’ai donc pour mes enfants laure et pour robert       ...mai coupé le sonà en introduction à preambule – ut pictura antoine simon 26 sept (forces cachées qui       journ& douce est la terre aux yeux mille fardeaux, mille un temps hors du a la libération, les à propos “la tous feux éteints. des je n’ai pas dit que le       &n  si, du nouveau 1-nous sommes dehors. bruno mendonça aucun hasard si se       dans cet univers sans 1257 cleimet sa culpe, si au seuil de l’atelier et que vous dire des       apparu moisissures mousses lichens le coquillage contre ( ce texte a       pass&e pour andré    7 artistes et 1 station 7 : as-tu vu judas se autre petite voix À la loupe, il observa je meurs de soif de sorte que bientôt vos estes proz e vostre station 5 : comment au labyrinthe des pleursils « amis rollant, de si j’avais de son    au balcon apaches :     chambre si, il y a longtemps, les descendre à pigalle, se       juin       la à sylvie       dans  monde rassemblé     sur la les plus terribles f toutes mes pur ceste espee ai dulor e genre des motsmauvais genre j’ai longtemps et la peur, présente la pureté de la survie. nul dans ce périlleux dernier vers aoi       le ma mémoire ne peut me lu le choeur des femmes de li emperere s’est et encore  dits le 2 juillet rimbaud a donc dans les carnets cet article est paru dans le macles et roulis photo 1 tant pis pour eux.       marche la question du récit les dessins de martine orsoni       la pie les grands ce qui aide à pénétrer le c’est une sorte de trois (mon souffle au matin j’oublie souvent et cyclades, iii°       arauca dernier vers aoi sur la toile de renoir, les la bouche pure souffrance dernier vers aoi     les fleurs du antoine simon 32 cliquetis obscène des la brume. nuages       le pas facile d’ajuster le reprise du site avec la nous viendrons nous masser pour michèle il y a des objets qui ont la       avant marcel alocco a toute une faune timide veille       cerisi madame, on ne la voit jamais dernier vers aoi temps où les coeurs   dits de huit c’est encore à dernier vers aoi les oiseaux s’ouvrent  “ce travail qui       le       apr&eg       jardin j’aime chez pierre d’ eurydice ou bien de ecrire les couleurs du monde de pa(i)smeisuns en est venuz les parents, l’ultime deuxième apparition de merci à la toile de ce pays que je dis est « pouvez-vous quand vous serez tout       baie imagine que, dans la clers est li jurz et li l’une des dernières       il j’écoute vos noble folie de josué, dernier vers aoi       la       rampan je désire un ce texte se présente peinture de rimes. le texte libre de lever la tête  les œuvres de     un mois sans madame des forêts de       en un ouverture d’une       dans les amants se       su non... non... je vous assure, paien sunt morz, alquant dernier vers aoi   et…  dits de       neige la lecture de sainte siglent a fort e nagent e       object rien n’est plus ardu c’est la peur qui fait     à il s’appelait       &agrav quelques textes ce paysage que tu contemplais       la ce qu’un paysage peut je crie la rue mue douleur chaque automne les       vaches je ne sais pas si  zones gardées de …presque vingt ans plus il en est des noms comme du       magnol bien sûrla pour helmut mougins. décembre       &agrav i.- avaler l’art par j’ai parlé       dans   se pour raphaël a claude b.   comme l’appel tonitruant du   on n’est       un ….omme virginia par la nécrologie vertige. une distance     [1]        grimpa un jour, vous m’avez sixième ils s’étaient       madame dans l’ombre des s’ouvre la martin miguel art et       ruelle janvier 2002 .traverse en ceste tere ad estet ja le 19 novembre 2013, à la       &n générations     une abeille de sa langue se cabre devant le iloec endreit remeint li os la chaude caresse de       tourne       apr&eg si elle est belle ? je des voiles de longs cheveux  au travers de toi je derniers vers sun destre non, björg, tendresse du mondesi peu de       " tu le saiset je le vois de prime abord, il ce monde est semé l’illusion d’une la littérature de   six formes de la toi, mésange à À perte de vue, la houle des dernier vers aoi  mise en ligne du texte       aujour dimanche 18 avril 2010 nous souvent je ne sais rien de à propos des grands     chant de chercher une sorte de 1) notre-dame au mur violet je sais, un monde se coupé en deux quand dernier vers aoi  marcel migozzi vient de (josué avait lentement   j’ai souvent pour michèle aueret       le       pass&e la mort, l’ultime port,     le cygne sur   marcel vue à la villa tamaris    tu sais il n’y a pas de plus les avenues de ce pays       le       voyage dorothée vint au monde deuxième antoine simon 15 la tentation du survol, à sequence 6   le certains prétendent cinquième citationne  dans toutes les rues « voici un verre de vin pour tacher       sabots       &agrav pour maguy giraud et  l’exposition  douze (se fait terre se errer est notre lot, madame, il aurait voulu être madame déchirée station 4 : judas  au commencement était références : xavier  “... parler une     au couchant     surgi dessiner les choses banales     rien raphaËl nice, le 18 novembre 2004 dernier vers aoi ainsi alfred… pour       force il pleut. j’ai vu la antoine simon 31 diaphane est le mot (ou pour daniel farioli poussant et il fallait aller debout ma voix n’est plus que face aux bronzes de miodrag dernier vers aoi temps de cendre de deuil de la parol

Accueil > LES BRIBES > LES BRIBES PUBLIÉES > EXPANSIONS
<- CI | CIII ->
CII

Clefs : citations , langue , art

(DE)LECTA LUCTA
 


©Editions de l'Amourier, tous droits réservés

Réagir à ce texte

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette