BRIBES EN LIGNE
toutes sortes de papiers, sur etudiant à autres litanies du saint nom tout en vérifiant marie-hélène une il faut dire les folie de josuétout est de profondes glaouis bien sûr, il y eut bribes en ligne a c’est extrêmement pour philippe un jour, vous m’avez le pendu décembre 2001. mieux valait découper ce monde est semé première traquer  pour le dernier jour le temps passe dans la     une abeille de  “... parler une j’aime chez pierre seul dans la rue je ris la    seule au entr’els nen at ne pui deuxième apparition onze sous les cercles       sur josué avait un rythme    au balcon le samedi 26 mars, à 15 non, björg,   maille 1 :que chaque jour est un appel, une merci à la toile de   j’ai souvent station 1 : judas       sur le suite de allons fouiller ce triangle       voyage sous l’occupation       la  “ce travail qui normalement, la rubrique       fleur       " titrer "claude viallat, et combien   saint paul trois dans le train premier     nous       nuage antoine simon 16     hélas, art jonction semble enfin temps où les coeurs j’ai travaillé a la fin il ne resta que     du faucon ce Ç’avait été la poussées par les vagues       sur       dans       et tu   six formes de la toi, mésange à le 26 août 1887, depuis pour le prochain basilic, (la granz fut li colps, li dux en deuxième approche de la poésie, à la la tentation du survol, à cette machine entre mes       neige  l’exposition  outre la poursuite de la mise il semble possible les plus vieilles lu le choeur des femmes de lentement, josué       la madame est une torche. elle       fleure       sur le       la quai des chargeurs de       vaches nous serons toujours ces le grand combat : langues de plomba la     rien pour andrée portrait. 1255 : cet article est paru cet univers sans au seuil de l’atelier je suis celle qui trompe « pouvez-vous saluer d’abord les plus     dans la ruela   pour théa et ses elle disposait d’une et la peur, présente pour jean-louis cantin 1.- il est le jongleur de lui mesdames, messieurs, veuillez   jn 2,1-12 : antoine simon 10 le bulletin de "bribes rm : d’accord sur de soie les draps, de soie       &ccedi f le feu s’est a propos de quatre oeuvres de       " dont les secrets… à quoi dernier vers aoi dire que le livre est une la bouche pure souffrance       sur temps de cendre de deuil de       parfoi fragilité humaine. toutefois je m’estimais noble folie de josué, coupé le sonà un nouvel espace est ouvert       sous  dernier salut au « amis rollant, de temps où le sang se dernier vers doel i avrat,       la il pleut. j’ai vu la le recueil de textes il tente de déchiffrer, il arriva que   on n’est sa langue se cabre devant le pour anne slacik ecrire est dernier vers aoi la galerie chave qui giovanni rubino dit       sur percey priest lakesur les exacerbé d’air À perte de vue, la houle des bernadette griot vient de sept (forces cachées qui pour ce n’est pas aux choses la route de la soie, à pied, seins isabelle boizard 2005 de tantes herbes el pre 5) triptyque marocain dans l’innocence des approche d’une  le livre, avec ce paysage que tu contemplais toute une faune timide veille       aujour preambule – ut pictura premier essai c’est j’entends sonner les vous deux, c’est joie et antoine simon 29 li quens oger cuardise       la écrirecomme on se c’est le grand je reviens sur des       le pour gilbert carles li reis en ad prise sa  c’était le vieux qui  le "musée  un livre écrit si tu es étudiant en m1       vous n’avez jusqu’à il y a derniers r.m.a toi le don des cris qui pour julius baltazar 1 le       deux passent .x. portes, de mes deux mains la force du corps, c’est ici, me   adagio   je sables mes parolesvous pour ma nécrologie       j̵ la fonction,     oued coulant reflets et echosla salle des quatre archanges que il y a dans ce pays des voies macles et roulis photo 3       dans sauvage et fuyant comme  il y a le la mort d’un oiseau. juste un     l’é de sorte que bientôt polenta  “comment antoine simon 27 deuxième essai le (de)lecta lucta   ce qui fascine chez       l̵   en grec, morías pour andré je n’hésiterai passet li jurz, la noit est       fourr& pierre ciel pour max charvolen 1) genre des motsmauvais genre  tu ne renonceras pas. j’ai ajouté merci à marc alpozzo le nécessaire non intendo... intendo ! je suis bien dans napolì napolì mouans sartoux. traverse de       une l’art c’est la légendes de michel       su la musique est le parfum de ce 28 février 2002. nos voix et voici maintenant quelques station 3 encore il parle antoine simon 13       bonheu  les trois ensembles (elle entretenait jouer sur tous les tableaux je serai toujours attentif à ce va et vient entre  dans le livre, le       b&acir d’abord l’échange des « voici ce jour là, je pouvais six de l’espace urbain, le lent déferlement   marcel "tu sais ce que c’est patrick joquel vient de cyclades, iii°       force       un quelque chose f dans le sourd chatoiement la vie est ce bruissement à propos “la       le       & f le feu m’a deuxième les premières f toutes mes  dernières mises chaque automne les ce texte m’a été deux mille ans nous   iv    vers       en pas de pluie pour venir l’impossible       dans exode, 16, 1-5 toute (la numérotation des violette cachéeton       le avez-vous vu antoine simon 5 tu le sais bien. luc ne ne faut-il pas vivre comme des voix percent, racontent       ma la liberté s’imprime à je rêve aux gorges un soir à paris au un jour nous avons effleurer le ciel du bout des ...et poème pour À l’occasion de (en regardant un dessin de raphaël mes pensées restent la brume. nuages sous la pression des dernier vers aoi       entre       il quel étonnant les avenues de ce pays       qui af : j’entends mise en ligne d’un comme un préliminaire la il n’est pire enfer que les installations souvent, rien n’est plus ardu deuxième essai   entrons  “ne pas et encore  dits pas facile d’ajuster le au programme des actions   un antoine simon 11       jardin       longte       &agrav dans le pays dont je vous sors de mon territoire. fais "et bien, voilà..." dit       quinze vertige. une distance       au que reste-t-il de la peinture de rimes. le texte antoine simon 32       arauca       le apaches :       le la pureté de la survie. nul clers fut li jurz e li 0 false 21 18 une autre approche de eurydice toujours nue à chaises, tables, verres, pour lee dernier vers aoi rien n’est il n’était qu’un       ce dernier vers aoi  ce qui importe pour j’ai relu daniel biga, est-ce parce que, petit, on quand les eaux et les terres       jonath a propos d’une mille fardeaux, mille douze (se fait terre se  hier, 17 dans les rêves de la antoine simon 6     quand ce qui importe pour pour jean marie       maquis madame déchirée dernier vers aoi madame est toute préparation des régine robin,       &n   je n’ai jamais ce qui aide à pénétrer le le numéro exceptionnel de elle ose à peine l’éclair me dure, "nice, nouvel éloge de la       nuage  tu vois im font chier assise par accroc au bord de epuisement de la salle, la chaude caresse de       soleil la réserve des bribes   anatomie du m et la parol

Accueil > LES BRIBES > LES BRIBES PUBLIÉES > EXPANSIONS

QUANDO

Me ne so itu pe l’Abbissina, Mannaggia ! Che cavoli ! la nave faceva cosí, cosí, e quanti ce n’erano che se vomivano pure le budella ! E pò, c’era chi n’se capiva ! I Napoletani, e va bè, più o meno sò Cristiani. Ma vattena a capì ‘n Siciliano ! Quelli sò mezz’Ebbrei, mezz’Arabi, vatte l’a capi ! Però sulla nave se ne stavano bene et buoni. N’somma dovevi vede tu quanti piatti de spaghetti me magnavo io ! e fiaschi e fiaschetti et fischi e cavoli e tira a campà...

QUANDO
Lasciai Circe da chi, come lo sai, più d’un anno son rimasto, lì, vicino a Gaeta (ma pero prima che Enea la nominasse così), lasciando Sibilla a man destra, andai verso il ponente, almeno così è stato detto, ed andando, sempre andando, mi trovai dove Ercole due colonne buttò...
QUANDO

Aller d’ici à là n’est rien

     A quelque bord que le regard se

Seul compte le...

     pose, c’est un autre bord que

     

     l’on voit

Anch’io signor padrone

Esibisco la mia protezzione


Tout t’est possible - dit Josué- mais as-tu pensé à te regarder ?

  AOI
   [papara]   [arapap’]
   [fopasifje]   [ejfisapof]
   [folilafofo]   [ofofalilof]
   [fopalila]   [alilapof]
   [osmoke]   [ekomso]

 

©Editions de l'Amourier, tous droits réservés

Réagir à ce texte

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette