BRIBES EN LIGNE
macles et roulis photo 1 voici le texte qui ouvre merci à marc alpozzo lentement, josué petites proses sur terre c’est la distance entre  les trois ensembles tu le saiset je le vois   d’un coté, janvier 2002 .traverse       aujour       soleil et si au premier jour il quand les couleurs able comme capable de donner la bouche pure souffrance deuxième suite     l’é c’est la peur qui fait je suis occupé ces démodocos... Ça a bien un reprise du site avec la la tentation du survol, à  “s’ouvre quatrième essai rares franchement, pensait le chef, intendo... intendo !       retour À l’occasion de deuxième essai le la pureté de la survie. nul   la production ce qu’un paysage peut et c’était dans dans le monde de cette    au balcon  tous ces chardonnerets du bibelot au babilencore une a la libération, les le passé n’est six de l’espace urbain,       apr&eg dernier vers aoi apaches : comme une suite de       en granz fut li colps, li dux en quatre si la mer s’est montagnesde l’erbe del camp, ki générations passet li jurz, si turnet a       reine accoucher baragouiner dans le pays dont je vous         &n       je me   tout est toujours en « h&eacu à la bonne l’évidence il arriva que       aux les dieux s’effacent antoine simon 14 halt sunt li pui e mult halt    nous  “comment     cet arbre que       su pour jacqueline moretti, Être tout entier la flamme   pour olivier À max charvolen et       avant abu zayd me déplait. pas       au     au couchant le 23 février 1988, il epuisement de la salle, dernier vers aoi station 3 encore il parle après la lecture de j’ai en réserve le désir de faire avec le texte qui suit est, bien les dernières       pav&ea de profondes glaouis quand c’est le vent qui le numéro exceptionnel de       les dernier vers aoi 10 vers la laisse ccxxxii pour g. duchêne, écriture le       la toi, mésange à sables mes parolesvous a toi le don des cris qui maintenant il connaît le "le renard connaît béatrice machet vient de      & marché ou souk ou exode, 16, 1-5 toute       en un       ton s’ouvre la dernier vers aoi f j’ai voulu me pencher cliquetis obscène des d’ eurydice ou bien de le 26 août 1887, depuis       ...mai il semble possible et ma foi,     hélas, c’est parfois un pays tendresse du mondesi peu de il souffle sur les collines   mille fardeaux, mille ce monde est semé       six raphaël       dans il faut laisser venir madame       un f les rêves de rêves de josué, rm, le 2/02/2018 j’ai fait et il parlait ainsi dans la nous avons affaire à de cet univers sans quel ennui, mortel pour macles et roulis photo 3 (ma gorge est une       st c’est un peu comme si, ….omme virginia par la au commencement était       neige j’ai donné, au mois nos voix pour julius baltazar 1 le preambule – ut pictura 0 false 21 18       b&acir chercher une sorte de je t’enfourche ma antoine simon 29 de mes deux mains les premières (ô fleur de courge...       l̵ je me souviens de aux george(s) (s est la hans freibach :   on n’est       chaises, tables, verres, À perte de vue, la houle des comme c’est a christiane non, björg, le temps passe dans la a la fin il ne resta que siglent a fort e nagent e ses mains aussi étaient le 28 novembre, mise en ligne       ce la littérature de la rencontre d’une dentelle : il avait       p&eacu je suis celle qui trompe       la       bien laure et pétrarque comme       dans s’égarer on " je suis un écorché vif.     chant de rêve, cauchemar, écoute, josué,  dans le livre, le       la il est le jongleur de lui printemps breton, printemps soudain un blanc fauche le c’est pour moi le premier toulon, samedi 9 le 15 mai, à nu(e), comme son nom libre de lever la tête la mastication des À max charvolen et martin ecrire sur  ce mois ci : sub       que l’une des dernières antoine simon 31 d’un bout à       coude non... non... je vous assure, iloec endreit remeint li os       &agrav ne pas négocier ne pour frédéric       ma dernier vers aoi mult ben i fierent franceis e au seuil de l’atelier 1-nous sommes dehors. un trait gris sur la       maquis   maille 1 :que   marcel ce 28 février 2002. les textes mis en ligne derniers vers sun destre et encore  dits  le "musée       montag que d’heures     " en introduction à mult est vassal carles de pour anne slacik ecrire est je crie la rue mue douleur de pa(i)smeisuns en est venuz     le cygne sur       le l’attente, le fruit ki mult est las, il se dort je ne peins pas avec quoi, nouvelles mises en ma voix n’est plus que   au milieu de       journ& diaphane est le mot (ou       dans voile de nuità la raphaël       sur la danse de dernier vers que mort sixième si elle est belle ? je quand vous serez tout les grands j’aime chez pierre antoine simon 2 cher bernard dernier vers aoi       marche c’est une sorte de vous avez dans la caverne primordiale troisième essai mougins. décembre légendes de michel antoine simon 26       jardin imagine que, dans la ainsi fut pétrarque dans difficile alliage de les étourneaux ! dernier vers aoi quelques autres pour michèle un soir à paris au merci au printemps des toutes sortes de papiers, sur dans ce périlleux sequence 6   le derniers       vaches comme ce mur blanc  pour le dernier jour       la pie ...et la mémoire rêve sur l’erbe verte si est on trouvera la video la liberté s’imprime à ce qui fascine chez carissimo ulisse,torna a       &n       le cyclades, iii°       le la route de la soie, à pied,   (à m1             sur et  riche de mes dans le train premier (À l’église les doigts d’ombre de neige il n’est pire enfer que       fourr&  epître aux dans le ciel du  de la trajectoire de ce bientôt, aucune amarre bribes en ligne a saluer d’abord les plus préparation des       pass&e       magnol martin miguel il va falloir mm si c’est ça creuser, dorothée vint au monde un nouvel espace est ouvert ce poème est tiré du dans le pain brisé son introibo ad altare la mort, l’ultime port,  “... parler une a propos de quatre oeuvres de deuxième rupture : le       pour   encore une si j’avais de son depuis ce jour, le site premier essai c’est encore une citation“tu antoine simon 15 il ne s’agit pas de une il faut dire les antoine simon 23 pour andré     son  les éditions de       l̵       banlie tu le sais bien. luc ne nice, le 30 juin 2000 genre des motsmauvais genre f le feu s’est pour nicolas lavarenne ma   ciel !!!! les durand : une je rêve aux gorges       apr&eg       embarq attendre. mot terrible.       la les amants se vous deux, c’est joie et aucun hasard si se bal kanique c’est temps de bitume en fusion sur le coeur du       pass&e sous la pression des max charvolen, martin miguel aux barrières des octrois viallat © le château de     le       assis dix l’espace ouvert au     ton       au (dans mon ventre pousse une tout à fleur d’eaula danse à la mémoire de les oiseaux s’ouvrent   j’ai souvent     extraire a la femme au tendresses ô mes envols cinquième citationne dernier vers aoi "l’art est-il dernier vers doel i avrat, temps de cendre de deuil de       bonheu eurydice toujours nue à f les marques de la mort sur pour raphaël des voix percent, racontent       quinze sept (forces cachées qui autre petite voix ecrire les couleurs du monde première rupture : le       nuage c’est extrêmement nous savons tous, ici, que       mouett ce pays que je dis est toute une faune timide veille       dans jamais si entêtanteeurydice la parol

Accueil > LES BRIBES > LES BRIBES PUBLIÉES > EXPANSIONS
<- CX | CXII ->
CXI

Clefs : citations , Josué , "Je" , spectacle

Montagnes
de l’écart
èlement (s)
Mes Alpes
Montagnes
de la di (s)
vision
sommets
de la sépa (s)
ration
Incontournable
Infranchissables
Dessin de mon
Impuissance
Tracé de mon enfer
mement au dehors
entre scène et salle
rampe
entre silence et parole
rideau
L’écriras-tu cette pièce se déroulant entièrement en coulisses et dont les personnages sont dans la salle ?
DOULEUR  

Je frappe et l’on ne m’ouvre pas
Je me frappe et ne m’ouvre pas
  AOI

 

©Editions de l'Amourier, tous droits réservés

Réagir à ce texte

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette