BRIBES EN LIGNE
      nuage pour martine    si tout au long       b&acir décembre 2001.       &agrav antoine simon 25 et combien       et troisième essai ma voix n’est plus que dernier vers aoi pluies et bruines, ses mains aussi étaient antoine simon 30 madame dans l’ombre des ne faut-il pas vivre comme dire que le livre est une approche d’une antoine simon 24 antoine simon 13 bribes en ligne a   on n’est rm, le 2/02/2018 j’ai fait temps de pierres  la lancinante bel équilibre et sa antoine simon 6 bribes en ligne a  dans toutes les rues ….omme virginia par la la réserve des bribes ce jour là, je pouvais       bruyan      & la liberté s’imprime à "nice, nouvel éloge de la dernier vers doel i avrat,    7 artistes et 1 f dans le sourd chatoiement et encore  dits la mastication des       fourr& dernier vers aoi j’entends sonner les ...et la mémoire rêve tromper le néant       mouett raphaël vedo la luna vedo le       " dernier vers aoi macles et roulis photo 7 1-nous sommes dehors. dernier vers aoi À max charvolen et "je me tais. pour taire.       l̵       la pour michèle f le feu s’est le scribe ne retient  il est des objets sur (de)lecta lucta   la main saisit percey priest lakesur les j’ai perdu mon     faisant la on trouvera la captation c’était une madame déchirée nous serons toujours ces la force du corps,       je me les cuivres de la symphonie       j̵ dans le pain brisé son       "   d’un coté, je suis occupé ces laure et pétrarque comme coupé en deux quand dans les écroulements il en est des meurtrières.       tout à fleur d’eaula danse tant pis pour eux. souvent je ne sais rien de dentelle : il avait       qui c’est le grand si tu es étudiant en       dans douce est la terre aux yeux je meurs de soif pas facile d’ajuster le du bibelot au babilencore une les dernières attention beau  au travers de toi je la liberté de l’être macles et roulis photo 4 « pouvez-vous     au couchant et je vois dans vos un trait gris sur la       midi du fond des cours et des entr’els nen at ne pui       maquis al matin, quant primes pert pour max charvolen 1) petites proses sur terre de pareïs li seit la       alla a l’aube des apaches, de la la musique est le parfum de le franchissement des “le pinceau glisse sur marcel alocco a pour raphaël il en est des noms comme du comme une suite de   le texte suivant a       &n la littérature de rien n’est plus ardu à bernadette antoine simon 23 madame est la reine des dans l’innocence des antoine simon 11  hier, 17 avec marc, nous avons vertige. une distance     pluie du je ne saurais dire avec assez saluer d’abord les plus       dans de toutes les ce monde est semé 0 false 21 18 régine robin, antoine simon 15 religion de josué il 0 false 21 18       il macles et roulis photo 3 moi cocon moi momie fuseau f j’ai voulu me pencher six de l’espace urbain, la fraîcheur et la sixième genre des motsmauvais genre un nouvel espace est ouvert       quand avant propos la peinture est antoine simon 10 il existe au moins deux   ces notes le texte qui suit est, bien un jour nous avons       grimpa pour jean-marie simon et sa  les premières comment entrer dans une le 15 mai, à normal 0 21 false fal  “la signification attendre. mot terrible. madame aux rumeurs  au mois de mars, 1166 pour jean marie la deuxième édition du pour jean-louis cantin 1.- dernier vers aoi       m&eacu vous dites : "un on peut croire que martine       le       les       ce corps nomades bouches comme ce mur blanc in the country     un mois sans     son les avenues de ce pays ici, les choses les plus       bonhe la bouche pleine de bulles maintenant il connaît le       m̵ a claude b.   comme elle disposait d’une    tu sais il aurait voulu être livre grand format en trois "et bien, voilà..." dit       object morz est rollant, deus en ad dernier vers aoi vous deux, c’est joie et dernier vers aoi onze sous les cercles que d’heures agnus dei qui tollis peccata madame, vous débusquez       & et que dire de la grâce passet li jurz, si turnet a  un livre écrit huit c’est encore à on dit qu’agathe 1 la confusion des je rêve aux gorges pour m.b. quand je me heurte   ciel !!!! pur ceste espee ai dulor e (dans mon ventre pousse une voici le texte qui ouvre deuxième apparition     sur la sors de mon territoire. fais       fourmi cet article est paru pour marcel "le renard connaît vous n’avez tout est possible pour qui et…  dits de et voici maintenant quelques le tissu d’acier présentation du le désir de faire avec les durand : une samuelchapitre 16, versets 1 raphaËl très malheureux... le temps passe dans la les plus terribles antoine simon 5 r.m.a toi le don des cris qui       retour si j’avais de son quelques autres napolì napolì vous avez       entre la mort d’un oiseau. « 8° de   six formes de la ço dist li reis : granz est li calz, si se equitable un besoin sonnerait       force antoine simon 33 rafale n° 3 des voici l’une de nos plus macles et roulis photo 1   si vous souhaitez ce qu’un paysage peut pour nicolas lavarenne ma siglent a fort e nagent e       le       quinze comme c’est dernier vers aoi   est-ce que je t’enlace gargouille monde imaginal,       soleil la brume. nuages c’est parfois un pays     chant de        le "musée le 23 février 1988, il sculpter l’air : rossignolet tu la dernier vers aoi       &n les routes de ce pays sont raphaël l’homme est mais jamais on ne o tendresses ô mes le 28 novembre, mise en ligne antoine simon 12       magnol « voici bien sûrla le travail de bernard       reine  marcel migozzi vient de de proche en proche tous c’est ici, me     du faucon de mes deux mains passet li jurz, la noit est il existe deux saints portant etudiant à j’ai relu daniel biga, sur l’erbe verte si est lentement, josué       et tu il pleut. j’ai vu la il arriva que deuxième essai rafale n° 7 un rien n’est   nous sommes    regardant  l’exposition    adagio   je le grand combat : karles se dort cum hume la route de la soie, à pied, antoine simon 3 dernier vers aoi les premières    nous accoucher baragouiner li emperere par sa grant suite du blasphème de dans les carnets ] heureux l’homme elle ose à peine exode, 16, 1-5 toute pour qui veut se faire une       neige       aujour en ceste tere ad estet ja       arauca le travail de miguel, de 1968 avez-vous vu       dans       vaches   (dans le cinquième citationne mise en ligne d’un quant carles oït la qu’est-ce qui est en douze (se fait terre se  de même que les rafale n° 4 on le       &n “dans le dessin antoine simon 29 chairs à vif paumes carles respunt : si, il y a longtemps, les a la femme au 1- c’est dans il y a des objets qui ont la les doigts d’ombre de neige rita est trois fois humble.  tu ne renonceras pas.  dernières mises pour jean gautheronle cosmos l’art c’est la si grant dol ai que ne marie-hélène nécrologie sa langue se cabre devant le dernier vers aoi   pour lee issent de mer, venent as rafale n° 9 un au seuil de l’atelier dans le patriote du 16 mars inoubliables, les grant est la plaigne e large       glouss "pour tes nos voix  l’écriture ainsi alfred… même si la bouche pure souffrance dans le ciel du pour andrée c’est la distance entre le coeur du madame a des odeurs sauvages (À l’église les dieux s’effacent sous l’occupation la parol

Accueil > LES BRIBES > LES BRIBES PUBLIÉES > EXPANSIONS
<- CXI | CXIII ->
CXII

Clefs : Josué , spectacle

REFLETS ET ECHOS
La salle découvrit ses miroirs. Images multipliées dans l’illusion de l’infini. Simultanément, toutes les chambres à échos furent branchées de sorte que chaque phrase était répétée par un haut parleur voisin selon l’inclinaison du corps et l’orientation des ondes sonores. Multiplication infinie d’un illusoire contact... Josué avait rêver de projeter en même temps la figure du parleur... Mais la technique lui avait fait défaut ; quelque hologramme, peut-être, quelque jeu de laser, mais quelle complexité de caméras ! Combien d’objectifs aurait-il fallu monter, celer, maîtriser ! Après tout, se disait Josué, il est bien plus juste de ne refléter que des images de foule et des échos de voix : la reproduction de la voix est plus crédible que celle du corps... et il est juste aussi que la voix semble parvenir -identique- d’une autre personne, chacun de nous est-il davantage son corps ou ses mots ? Les corps, pour différents qu’ils soient, prennent, de toutes manières, des postures identiques... Les prennent-ils ? Je me serais laissé allé à la facilité de la technique... Il est facile d’user des machines : synthétiseurs d’images, micro-projecteur-relief... Me serais-je fourvoyé en installant les chambres d’échos ? Après tout, n’importe quel match est prétexte à jeux d’échos, inversions sonores, plaisir musical... Et même à reflets physique...
Je me frappe, la douleur est un miroir brisé. Où est la matrice de l’image éclatée ? Pièges à lumière...

 

Je ne pensais pas qu’il y eût, entre Alfred et moi, autant de liens avant d’avoir entrepris avec lui – et dans les conditions que j’ai relatées- cette terrible
expédition.
Je me frappe, disait Josué, cet écartèlement m’ouvrira-t-il ?

 J

D’où que surgît le son fondateur, ce lieu devenait, au treizième moment, celui de l’inversion ; entretemps, sa circulation répondait à une géométrie simple, solide, première : esquissant d’abord l’isocèle, le son était repris au troisième point et projeté selon un angle droit avec une intensité suffisante pour sortir du cercle couvert par le son d’origine à nouveau repris comme pour poursuivre le carré, il
était encore augmenté et renaissait comme pour construire un hexagone dont le côté était égal au diamètre du cercle initial ; au septième point, pourtant, il s’intensifiait encore et sa circulation construisait un deuxième hexagone deux fois plus vaste… Ainsi, c’était au point de départ qu’à tous moments venaient se rompre et repartir toutes les vagues sonores, tous les déferlements, où convergeaient tous les échos.

 

Comment s’ouvrir ? Disait Josué… Quel rapport du reflet à l’éclat ? Et de l’éclat à l’éclatement ? De la constance aux retours, à l’alternance ? Quel rapport du son plein à l’écho ? Croyant m’ouvrir, je me fane et m’étiole, je m’affadis…
Eclats ou écarts ? Je m’abandonne aux séductions . Quand je pense, murmurait Dieu, que tu me traitais d’abécédaire !

L’une des variantes consistait à ne jamais passer par le carré mais, s’appuyant sur l’hexagone, engendrer la spirale en faisant parcourir au son une distance deux fois plus grande à partir des points sept, treize et dix neuf…

©Editions de l'Amourier, tous droits réservés

Réagir à ce texte

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette