BRIBES EN LIGNE
      dans rêve, cauchemar, la langue est intarissable buttati ! guarda&nbs       pav&ea et si au premier jour il l’existence n’est dimanche 18 avril 2010 nous autre citation       j̵ voile de nuità la       la douce est la terre aux yeux il semble possible vous avez comme un préliminaire la   nous sommes     un mois sans bien sûrla écoute, josué, je n’hésiterai  zones gardées de souvent je ne sais rien de le temps passe si vite,       chaque pour mireille et philippe dernier vers doel i avrat,       entre « pouvez-vous "mais qui lit encore le le 23 février 1988, il et je vois dans vos       &eacut       ruelle dernier vers aoi À perte de vue, la houle des recleimet deu mult ki mult est las, il se dort les grands montagnesde macles et roulis photo 3       sur       quand       &agrav la communication est   3   

les pour michèle gazier 1)     l’é cinquième essai tout la question du récit macao grise la lecture de sainte le nécessaire non le lourd travail des meules à la bonne tu le saiset je le vois       reine les dessins de martine orsoni les doigts d’ombre de neige l’heure de la       l̵ mes pensées restent dernier vers aoi station 1 : judas sur l’erbe verte si est cette machine entre mes accoucher baragouiner elle ose à peine       ce et combien immense est le théâtre et       pass&e merci au printemps des raphaËl       le       s̵ décembre 2001. nous avancions en bas de   je ne comprends plus   marcel viallat © le château de le scribe ne retient et ma foi, pure forme, belle muette, si grant dol ai que ne       retour il en est des meurtrières. allons fouiller ce triangle temps où le sang se sept (forces cachées qui antoine simon 11 antoine simon 25 quand sur vos visages les       la madame des forêts de ce qui aide à pénétrer le et la peur, présente       et tu …presque vingt ans plus chaises, tables, verres, dentelle : il avait se placer sous le signe de o tendresses ô mes il n’était qu’un  les trois ensembles temps où les coeurs sixième       la antoine simon 22 une fois entré dans la   d’un coté,       il 1 au retour au moment       dans  née à c’est parfois un pays granz fut li colps, li dux en un soir à paris au pour jean marie quatre si la mer s’est il souffle sur les collines dernier vers aoi       alla pour jacky coville guetteurs abstraction voir figuration de proche en proche tous       un madame est une ce qui importe pour deux mille ans nous ouverture de l’espace (josué avait antoine simon 26 cliquetis obscène des un jour nous avons pour yves et pierre poher et dernier vers aoi dans les carnets générations li emperere par sa grant au rayon des surgelés violette cachéeton non, björg,       une samuelchapitre 16, versets 1 et c’était dans  “comment ce qu’un paysage peut       l̵ vous n’avez  le grand brassage des fontelucco, 6 juillet 2000 la fraîcheur et la a l’aube des apaches,       ce À l’occasion de   la baie des anges la liberté s’imprime à       longte pour    courant       le je n’ai pas dit que le station 4 : judas        soleil       grimpa  “la signification   six formes de la les plus terribles le "patriote",   l’oeuvre vit son     une abeille de le lent déferlement nous viendrons nous masser     extraire pour alain borer le 26 pas une année sans évoquer pur ceste espee ai dulor e       le frères et nouvelles mises en a ma mère, femme parmi à propos “la six de l’espace urbain,  improbable visage pendu       &n vedo la luna vedo le normal 0 21 false fal je rêve aux gorges rien n’est plus ardu   dits de folie de josuétout est  la lancinante tout le problème pas de pluie pour venir     surgi   le texte suivant a a la fin il ne resta que       le  martin miguel vient ce texte m’a été   la production  référencem "et bien, voilà..." dit       au 1) la plupart de ces attendre. mot terrible.   pour le prochain d’ eurydice ou bien de f qu’il vienne, le feu ainsi fut pétrarque dans   au milieu de       les saluer d’abord les plus merci à la toile de gardien de phare à vie, au comment entrer dans une       coude les durand : une « h&eacu où l’on revient tromper le néant une autre approche de la liberté de l’être ecrire les couleurs du monde ce qui fascine chez j’ai perdu mon les dieux s’effacent dernier vers aoi       le comme ce mur blanc           "    si tout au long si j’avais de son antoine simon 20 ….omme virginia par la rare moment de bonheur, bal kanique c’est madame est toute antoine simon 29 introibo ad altare  on peut passer une vie       é       sur jouer sur tous les tableaux       glouss       & j’ai ajouté très malheureux... sous l’occupation       la pie nice, le 30 juin 2000 « e ! malvais vous avez la galerie chave qui       je       l̵       fleure reflets et echosla salle     le cygne sur       journ& (josué avait lentement je suis bien dans les avenues de ce pays pour andré je t’enfourche ma       jonath       su     ton genre des motsmauvais genre   est-ce que martin miguel art et       jardin de pareïs li seit la sixième f j’ai voulu me pencher attention beau dans le respect du cahier des     tout autour  dernières mises dans le train premier ma voix n’est plus que   né le 7 le texte qui suit est, bien madame, c’est notre       bonhe la mastication des       la pour michèle gazier 1 ço dist li reis : un temps hors du si, il y a longtemps, les "ces deux là se à cri et à pour angelo  le "musée que d’heures antoine simon 19       pourqu onze sous les cercles antoine simon 23 quand c’est le vent qui pour maguy giraud et non... non... je vous assure, le bulletin de "bribes  un livre écrit pour helmut du bibelot au babilencore une les premières il tente de déchiffrer, de profondes glaouis af : j’entends même si les installations souvent, dont les secrets… à quoi  mise en ligne du texte       en un toutes sortes de papiers, sur cinquième citationne moisissures mousses lichens lancinant ô lancinant lorsque martine orsoni s’ouvre la   en grec, morías antoine simon 13       en le galop du poème me  il est des objets sur nous savons tous, ici, que de prime abord, il descendre à pigalle, se j’ai donc i.- avaler l’art par et  riche de mes ce paysage que tu contemplais la chaude caresse de assise par accroc au bord de certains prétendent 7) porte-fenêtre     nous autres litanies du saint nom     après ce qui fait tableau : ce guetter cette chose       au         &n tu le sais bien. luc ne       deux ma voix n’est plus que elle disposait d’une    7 artistes et 1  l’écriture       la la bouche pure souffrance pour mes enfants laure et régine robin, quel ennui, mortel pour sauvage et fuyant comme pour max charvolen 1) onzième comme c’est neuf j’implore en vain le franchissement des tendresse du mondesi peu de       quinze (en regardant un dessin de avec marc, nous avons antoine simon 3 pluies et bruines, vue à la villa tamaris un trait gris sur la la deuxième édition du madame aux rumeurs temps de cendre de deuil de a la libération, les karles se dort cum hume       pour a christiane       fourr& la force du corps,     quand       midi les textes mis en ligne et ces       le rm : d’accord sur chairs à vif paumes reprise du site avec la ce jour-là il lui       longte la parol

Accueil > LES BRIBES > LES BRIBES EN CHANTIER > VOLUME VI
<- CLXXVI | CLXXVIII ->
CLXXVII

Clefs : Roland , mort

Morz est Rollant, Deus en ad l’anme es cels.
Li emperere en Rence[s]val[s] parvient.
Il nen i ad ne veie ne senter,
Ne voide tere, ne alne (illi) [ne] plein pied,
Que il n’i ait o Franceis ó paien.
Carles escriet : « U estes vos, bels nies ?
U est l’arcevesque e li quens Oliver ?
U est Gerins e sis cumpainz Gerers ?
U est Otes e li quens Berengers
Ive e Ivorie, que jo aveie tant chers ?
Que est devenuz li Guascuinz Engeler ?
Sansun li dux e Anseïs li bers ?
U est Gerard de Russillun li veilz ?
Li .XII. per, que jo aveie laiset ? »
De ço qui chelt, quant nul n’en respundiet ?

- « Deus ! » dist li reis, « tant me pois esmaer
Que jo ne fui a l’estur cumencer ! »
Tiret sa barbe cum hom ki est iret ;
Plurent des oilz si baron chevaler ;
Encuntre tere se pasment .XX. millers.
Naimes li dux en ad mult grant pitet.

©Editions de l'Amourier, tous droits réservés

Réagir à ce texte

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette