BRIBES EN LIGNE
  voici donc la ce qui aide à pénétrer le pure forme, belle muette,       je       fleure tandis que dans la grande je suis occupé ces mille fardeaux, mille       le coupé le sonà       fourr& je suis celle qui trompe le 15 mai, à marcel alocco a ici, les choses les plus beaucoup de merveilles dernier vers aoi la gaucherie à vivre, À la loupe, il observa rêves de josué, pour anne slacik ecrire est       dans       avant vous dites : "un       vaches       sur le essai de nécrologie,       pass&e antoine simon 27       dans la deuxième édition du       &agrav     le       sur samuelchapitre 16, versets 1 c’est la peur qui fait le plus insupportable chez f le feu s’est le 23 février 1988, il 0 false 21 18 sur la toile de renoir, les il arriva que immense est le théâtre et elle disposait d’une   saint paul trois j’entends sonner les antoine simon 20   le 10 décembre des quatre archanges que       voyage nice, le 18 novembre 2004 o tendresses ô mes deux ajouts ces derniers au matin du     son       sous a l’aube des apaches, deux mille ans nous vos estes proz e vostre       s̵     chambre l’erbe del camp, ki au programme des actions       la ce qui fait tableau : ce la réserve des bribes « e ! malvais lancinant ô lancinant       &agrav sous l’occupation fin première       la li quens oger cuardise introibo ad altare     après rm : nous sommes en antoine simon 9       au pas une année sans évoquer madame dans l’ombre des (elle entretenait un homme dans la rue se prend accorde ton désir à ta dernier vers aoi dernier vers aoi les cuivres de la symphonie pour martine       en       deux la mort, l’ultime port, dans ce périlleux la mastication des  dernières mises dernier vers aoi    marcel migozzi vient de paien sunt morz, alquant ] heureux l’homme dernier vers aoi       vu quatrième essai de le lent tricotage du paysage ...et poème pour antoine simon 12 je crie la rue mue douleur face aux bronzes de miodrag dernier vers aoi jusqu’à il y a  “comment un besoin de couper comme de agnus dei qui tollis peccata 1. il se trouve que je suis c’était une antoine simon 26 autre citation si grant dol ai que ne  les éditions de j’ai travaillé les installations souvent, ce jour là, je pouvais présentation du la vie est ce bruissement         or dans les carnets il existe au moins deux l’art c’est la au lecteur voici le premier   (à il est le jongleur de lui edmond, sa grande au seuil de l’atelier au commencement était comment entrer dans une les dessins de martine orsoni       mouett libre de lever la tête la légende fleurie est pour mireille et philippe antoine simon 25 1 au retour au moment  l’exposition  je t’enfourche ma tendresse du mondesi peu de le glacis de la mort ma chair n’est     [1]  il n’est pire enfer que souvent je ne sais rien de avez-vous vu des conserves ! sequence 6   le pas facile d’ajuster le       pav&ea       entre pour alain borer le 26 deuxième approche de       longte       les  tu vois im font chier viallat © le château de un jour, vous m’avez (À l’église la mort d’un oiseau. la brume. nuages le geste de l’ancienne, c’est vrai printemps breton, printemps deuxième apparition la poésie, à la "la musique, c’est le de mes deux mains derniers vers sun destre    7 artistes et 1 cet article est paru station 5 : comment rita est trois fois humble. ils s’étaient       m̵ sa langue se cabre devant le antoine simon 30 juste un après la lecture de quel étonnant pour jean-louis cantin 1.- dernier vers aoi je désire un eurydice toujours nue à deux ce travail vous est le grand combat :       m&eacu     l’é « voici   la baie des anges décembre 2001. dernier vers aoi la cité de la musique deux nouveauté, ce n’est pas aux choses napolì napolì grant est la plaigne e large       apr&eg nous savons tous, ici, que sors de mon territoire. fais nos voix antoine simon 15 tout en vérifiant à violette cachéeton       sur carcassonne, le 06 a toi le don des cris qui       la dans les horizons de boue, de autres litanies du saint nom ki mult est las, il se dort Être tout entier la flamme  les œuvres de l’instant criblé je serai toujours attentif à pur ceste espee ai dulor e       l̵ nous viendrons nous masser       au sables mes parolesvous le galop du poème me l’attente, le fruit (josué avait huit c’est encore à la vie est dans la vie. se le proche et le lointain la danse de ce texte m’a été       é on dit qu’agathe  jésus giovanni rubino dit n’ayant pas marché ou souk ou mi viene in mentemi     &nbs a grant dulur tendrai puis béatrice machet vient de difficile alliage de antoine simon 22 générations     vers le soir j’écoute vos titrer "claude viallat, ce madame est une  il y a le petit matin frais. je te le 28 novembre, mise en ligne  le "musée       marche c’est la distance entre       les attelage ii est une œuvre antoine simon 7 dans le monde de cette       magnol       l̵ lentement, josué les enseignants : f les marques de la mort sur noble folie de josué,  ce qui importe pour c’est la chair pourtant       pour la communication est dans la caverne primordiale  dans toutes les rues antoine simon 33       dans ainsi alfred…   se du bibelot au babilencore une antoine simon 21 (ô fleur de courge... tes chaussures au bas de autre petite voix epuisement de la salle, il était question non ecrire sur  les trois ensembles dernier vers s’il quelque temps plus tard, de       l̵       sur lu le choeur des femmes de pour max charvolen 1) li emperere par sa grant au rayon des surgelés       bonhe ouverture d’une c’est parfois un pays       le géographe sait tout mais non, mais non, tu       coude onzième pour robert archipel shopping, la       montag et la peur, présente très saintes litanies diaphane est le mot (ou         &n f le feu m’a dernier vers aoi pierre ciel       dans et…  dits de pluies et bruines,       le toute trace fait sens. que dernier vers aoi vous deux, c’est joie et le temps passe dans la       longte ço dist li reis : ses mains aussi étaient   un vendredi siglent a fort e nagent e temps où les coeurs À peine jetés dans le       une pour michèle gazier 1  l’écriture patrick joquel vient de       pass&e comme ce mur blanc il en est des meurtrières. si, il y a longtemps, les dans le pain brisé son pour jacqueline moretti,       fleur dans les hautes herbes   la production une fois entré dans la l’impossible ce poème est tiré du dans le train premier mais jamais on ne     double recleimet deu mult       sur       d&eacu       sur       dans je ne sais pas si f dans le sourd chatoiement le passé n’est temps où le sang se pour michèle       au de pa(i)smeisuns en est venuz dernier vers aoi le tissu d’acier madame est la reine des toute une faune timide veille     quand cinq madame aux yeux raphaël il y a tant de saints sur a la libération, les       dans   nous sommes première un trait gris sur la madame déchirée torna a sorrento ulisse torna pour martine, coline et laure le lent déferlement juste un mot pour annoncer 0 false 21 18       assis "et bien, voilà..." dit "mais qui lit encore le       su normal 0 21 false fal abu zayd me déplait. pas       au langues de plomba la je ne saurais dire avec assez quand il voit s’ouvrir, j’ai parlé monde imaginal, d’ eurydice ou bien de pour pierre theunissen la deuxième essai le tous ces charlatans qui       la       fourr& très malheureux... bernard dejonghe... depuis j’ai ajouté la parol

Accueil > LES BRIBES > LES BRIBES EN CHANTIER > VOLUME VI
<- CLXXVI | CLXXVIII ->
CLXXVII

Clefs : Roland , mort

Morz est Rollant, Deus en ad l’anme es cels.
Li emperere en Rence[s]val[s] parvient.
Il nen i ad ne veie ne senter,
Ne voide tere, ne alne (illi) [ne] plein pied,
Que il n’i ait o Franceis ó paien.
Carles escriet : « U estes vos, bels nies ?
U est l’arcevesque e li quens Oliver ?
U est Gerins e sis cumpainz Gerers ?
U est Otes e li quens Berengers
Ive e Ivorie, que jo aveie tant chers ?
Que est devenuz li Guascuinz Engeler ?
Sansun li dux e Anseïs li bers ?
U est Gerard de Russillun li veilz ?
Li .XII. per, que jo aveie laiset ? »
De ço qui chelt, quant nul n’en respundiet ?

- « Deus ! » dist li reis, « tant me pois esmaer
Que jo ne fui a l’estur cumencer ! »
Tiret sa barbe cum hom ki est iret ;
Plurent des oilz si baron chevaler ;
Encuntre tere se pasment .XX. millers.
Naimes li dux en ad mult grant pitet.

©Editions de l'Amourier, tous droits réservés

Réagir à ce texte

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette