BRIBES EN LIGNE
bal kanique c’est  il est des objets sur le temps passe dans la fin première deux ce travail vous est la deuxième édition du antoine simon 14       une le passé n’est eurydice toujours nue à       juin c’est le grand toutes ces pages de nos ] heureux l’homme clquez sur grande lune pourpre dont les cinquième citationne       grimpa au rayon des surgelés  mise en ligne du texte certains prétendent « voici pierre ciel (elle entretenait légendes de michel se placer sous le signe de chaises, tables, verres, la mort d’un oiseau. faisant dialoguer       m̵ que d’heures   l’oeuvre vit son et la peur, présente titrer "claude viallat, antoine simon 27 dernier vers aoi         pass&e       va       soleil       p&eacu ouverture de l’espace       sur  “ce travail qui est-ce parce que, petit, on dentelle : il avait de pa(i)smeisuns en est venuz i mes doigts se sont ouverts j’ai parlé toujours les lettres : c’est extrêmement sors de mon territoire. fais la route de la soie, à pied,     le a toi le don des cris qui     l’é je rêve aux gorges mille fardeaux, mille moisissures mousses lichens antoine simon 3       parfoi marie-hélène pour lee Être tout entier la flamme         or dans le pays dont je vous       assis l’existence n’est l’ami michel f les marques de la mort sur de sorte que bientôt nous avons affaire à de première un temps hors du       apr&eg poussées par les vagues après la lecture de pas de pluie pour venir clere est la noit e la mieux valait découper la question du récit       le  hier, 17 deuxième apparition   jusqu’à il y a       &n       sur le neuf j’implore en vain les textes mis en ligne       le ( ce texte a       pav&ea     hélas, une autre approche de avec marc, nous avons   iv    vers tant pis pour eux. à la mémoire de sables mes parolesvous folie de josuétout est deux mille ans nous lentement, josué comment entrer dans une l’impossible pas sur coussin d’air mais d’un côté très malheureux... attendre. mot terrible. ce texte se présente il faut aller voir       sur     à branches lianes ronces thème principal : pour max charvolen 1) attelage ii est une œuvre   que signifie clers fut li jurz e li       m̵ mais non, mais non, tu 0 false 21 18 madame chrysalide fileuse (ô fleur de courge...       la nous serons toujours ces si j’étais un diaphane est le    regardant ce qui fascine chez dernier vers aoi sixième le recueil de textes de proche en proche tous la fonction, sculpter l’air : autres litanies du saint nom       fourr& macles et roulis photo 1       deux le soleil n’est pas       " nous viendrons nous masser  dans le livre, le   tout est toujours en carcassonne, le 06 lorsque martine orsoni cette machine entre mes et ces     du faucon tout est possible pour qui       qui carles li reis en ad prise sa rêve, cauchemar, bribes en ligne a a propos de quatre oeuvres de       quinze       dans du fond des cours et des il ne s’agit pas de "le renard connaît tous ces charlatans qui mes pensées restent mesdames, messieurs, veuillez antoine simon 10 lancinant ô lancinant j’écoute vos j’arrivais dans les antoine simon 25       à "je me tais. pour taire. avant propos la peinture est li emperere par sa grant l’heure de la iloec endreit remeint li os ce poème est tiré du dans les horizons de boue, de macles et roulis photo 6 "moi, esclave" a       vaches       journ&       la equitable un besoin sonnerait le samedi 26 mars, à 15 sixième tes chaussures au bas de       un dernier vers aoi À max charvolen et martin     " et voici maintenant quelques et si tu dois apprendre à travail de tissage, dans "mais qui lit encore le ici. les oiseaux y ont fait merci à marc alpozzo       longte mais jamais on ne diaphane est le mot (ou preambule – ut pictura quand les eaux et les terres pour nicolas lavarenne ma       dans       embarq je suis occupé ces un nouvel espace est ouvert reflets et echosla salle aucun hasard si se présentation du 10 vers la laisse ccxxxii ce va et vient entre dernier vers aoi premier essai c’est je m’étonne toujours de la l’erbe del camp, ki mougins. décembre antoine simon 6       le       st  ce mois ci : sub       coude macles et roulis photo 7     rien nice, le 30 juin 2000 références : xavier 7) porte-fenêtre trois tentatives desesperees       retour       madame des forêts de pour frédéric antoine simon 26 il avait accepté 1-nous sommes dehors. jamais je n’aurais  dans toutes les rues pluies et bruines,       &agrav je crie la rue mue douleur apaches : même si un jour, vous m’avez frères et le geste de l’ancienne, la vie est dans la vie. se quelques textes in the country       au j’ai en réserve     au couchant       dans al matin, quant primes pert antoine simon 7 envoi du bulletin de bribes certains soirs, quand je       avant de profondes glaouis       la pour anne slacik ecrire est violette cachéeton leonardo rosa le galop du poème me station 3 encore il parle       dernier vers aoi f le feu s’est descendre à pigalle, se     les fleurs du les lettres ou les chiffres ne pas négocier ne dernier vers aoi   dernier vers aoi ce jour là, je pouvais villa arson, nice, du 17 ce monde est semé m1       nice, le 8 octobre mouans sartoux. traverse de très saintes litanies quando me ne so itu pe pour pierre theunissen la je ne sais pas si merle noir  pour bruno mendonça troisième essai et       cette ecrire sur traquer madame a des odeurs sauvages face aux bronzes de miodrag gardien de phare à vie, au       la les dernières       les dernier vers aoi       &agrav dernier vers aoi vos estes proz e vostre quatrième essai de 1 la confusion des et ma foi, je ne peins pas avec quoi,       la « amis rollant, de avez-vous vu       pour cet article est paru dans le il n’était qu’un on cheval       &eacut ajout de fichiers sons dans la lecture de sainte       en un comme une suite de ….omme virginia par la       le il est le jongleur de lui       enfant vous avez jamais si entêtanteeurydice pour gilbert c’est la chair pourtant pour jean-marie simon et sa le ciel de ce pays est tout  pour le dernier jour beaucoup de merveilles dimanche 18 avril 2010 nous       elle disposait d’une intendo... intendo ! depuis le 20 juillet, bribes en cet anniversaire, ce qui       " c’est la peur qui fait ce jour-là il lui     dans la ruela   jn 2,1-12 :     oued coulant il faut laisser venir madame       ma       neige il était question non i.- avaler l’art par pas même       pass&e       au giovanni rubino dit si, il y a longtemps, les       fleur rêves de josué, huit c’est encore à       l̵ spectacle de josué dit macles et roulis photo 3 1.- les rêves de issent de mer, venent as  au mois de mars, 1166 d’abord l’échange des       pav&ea quelques autres temps de cendre de deuil de   la baie des anges dernier vers aoi s’ouvre la au labyrinthe des pleursils vous deux, c’est joie et elle ose à peine “dans le dessin   si vous souhaitez quand nous rejoignons, en les durand : une a la femme au "nice, nouvel éloge de la marché ou souk ou dernier vers aoi la chaude caresse de aux barrières des octrois       le       au attendre. mot terrible. un tunnel sans fin et, à je sais, un monde se ce qui importe pour     sur la pente       bruyan   j’ai souvent petit matin frais. je te antoine simon 17 accorde ton désir à ta laure et pétrarque comme dernier vers aoi 1257 cleimet sa culpe, si le vieux qui la parol

Accueil > LES BRIBES > LES BRIBES PUBLIÉES > EXPANSIONS
<- CXII | CXIV ->
CXIII

Clefs : Dieu , Josué , monde , "Je" , langue , voyages

Ainsi Alfred… Dois-je dire… ton Alfred… Moins navigateur que fuyard, moins explorateur qu’orgueilleux, se donnant des raisons pour

 Fausses raisons ou non, disait Josué,
le voyage est vrai. Ou trouverions-nous notre infini, sinon en nous heurtant à notre finitude, où notre éternité si ce n’est en allant au bout de notre temps, en côtoyant notre mort ?


 
en allant au bout de notre souffle, de notre voix, de notre corps indocile…
 


AOI


Jamais je n’aurais connu le repos, jamais je n’aurais eu idée de la plénitude du bonheur, si je n’avais pu faire errer sur elle mes mains, mes yeux et mon corps.

©Editions de l'Amourier, tous droits réservés

Réagir à ce texte

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette