BRIBES EN LIGNE
bal kanique c’est “le pinceau glisse sur mes pensées restent « voici villa arson, nice, du 17 il avait accepté mise en ligne (elle entretenait je m’étonne toujours de la dernier vers aoi  avec « a la morz est rollant, deus en ad les cuivres de la symphonie qu’est-ce qui est en comment entrer dans une  tous ces chardonnerets  on peut passer une vie l’illusion d’une (ma gorge est une       longte dernier vers aoi       et les durand : une dans un coin de nice, il y a tant de saints sur  martin miguel vient présentation du en ceste tere ad estet ja Éléments - le grand combat : dernier vers aoi non, björg, dans l’innocence des accorde ton désir à ta pas facile d’ajuster le alocco en patchworck © vos estes proz e vostre dans les horizons de boue, de pour michèle antoine simon 30 j’ai parlé quando me ne so itu pe dernier vers aoi deuxième approche de j’ai travaillé vous n’avez       vaches couleur qui ne masque pas madame chrysalide fileuse tandis que dans la grande dernier vers aoi  mise en ligne du texte antoine simon 23       sur able comme capable de donner il n’était qu’un       coude le recueil de textes tous ces charlatans qui le numéro exceptionnel de       &n marché ou souk ou je rêve aux gorges c’est une sorte de et que dire de la grâce rare moment de bonheur,       sur  les premières    seule au il est le jongleur de lui la terre nous       o     dans la ruela mon travail est une "nice, nouvel éloge de la paysage de ta tombe  et j’écoute vos c’est le grand 1 au retour au moment je suis dernier vers aoi quatrième essai de       arauca un soir à paris au carissimo ulisse,torna a quel ennui, mortel pour vous avez dernier vers aoi ensevelie de silence, un besoin de couper comme de   en grec, morías un nouvel espace est ouvert vous dites : "un chaque jour est un appel, une fontelucco, 6 juillet 2000 autre petite voix     le cygne sur    7 artistes et 1       ce les plus terribles lu le choeur des femmes de     pourquoi que d’heures antoine simon 28       dans si j’étais un  la toile couvre les un jour nous avons monde imaginal, du bibelot au babilencore une maintenant il connaît le le ciel de ce pays est tout       au quatre si la mer s’est je sais, un monde se s’ouvre la  “la signification       mouett sur la toile de renoir, les si elle est belle ? je la pureté de la survie. nul ne pas négocier ne       l̵ « pouvez-vous  un livre écrit sequence 6   le vertige. une distance  dans toutes les rues guetter cette chose max charvolen, martin miguel si grant dol ai que ne pierre ciel       devant ...et poème pour premier essai c’est       six patrick joquel vient de et tout avait  “comment de toutes les clers fut li jurz e li tu le saiset je le vois       montag j’ai longtemps  au travers de toi je  marcel migozzi vient de 0 false 21 18 il tente de déchiffrer, poussées par les vagues l’heure de la le geste de l’ancienne,       jardin une autre approche de onzième leonardo rosa pourquoi yves klein a-t-il     sur la pour marcel l’art n’existe huit c’est encore à la fraîcheur et la il en est des meurtrières. voile de nuità la j’entends sonner les descendre à pigalle, se ce texte m’a été il existe au moins deux pas sur coussin d’air mais (vois-tu, sancho, je suis       voyage accoucher baragouiner macles et roulis photo       l̵       &n   que signifie diaphane est le dernier vers aoi polenta (en regardant un dessin de Ç’avait été la grant est la plaigne e large ma voix n’est plus que       dans    regardant d’un bout à je ne saurais dire avec assez “dans le dessin spectacle de josué dit       pourqu tout en travaillant sur les     tout autour "la musique, c’est le je t’ai admiré, iloec endreit remeint li os intendo... intendo ! 5) triptyque marocain ils s’étaient rm : nous sommes en f qu’il vienne, le feu hans freibach : j’ai relu daniel biga,       sur sainte marie, d’un côté ils avaient si longtemps, si la fraîcheur et la ce qui fait tableau : ce l’erbe del camp, ki pour maxime godard 1 haute  jésus et encore  dits ecrire les couleurs du monde dans l’effilé de     [1]  toi, mésange à       chaque station 3 encore il parle       &agrav suite de j’ai donné, au mois « amis rollant, de heureuse ruine, pensait ici. les oiseaux y ont fait rien n’est au seuil de l’atelier la communication est c’est seulement au   un         or je suis occupé ces j’ai ajouté antoine simon 27       bonheu pour helmut "ah ! mon doux pays, et ma foi, certains soirs, quand je dernier vers aoi elle réalise des       sur le quand les mots       allong allons fouiller ce triangle c’est la distance entre l’impression la plus       pav&ea  monde rassemblé pas de pluie pour venir     &nbs mise en ligne d’un troisième essai et mesdames, messieurs, veuillez       je me epuisement de la salle, introibo ad altare       fleure pour andré villers 1) le passé n’est   la production tout à fleur d’eaula danse     quand a grant dulur tendrai puis       fourr& douze (se fait terre se un temps hors du le ciel est clair au travers sculpter l’air : outre la poursuite de la mise rimbaud a donc et…  dits de pour raphaël libre de lever la tête pour max charvolen 1) art jonction semble enfin deux ce travail vous est       le   1) cette       dans pour mes enfants laure et recleimet deu mult À max charvolen et martin       la coupé en deux quand seins isabelle boizard 2005 (josué avait lentement et il fallait aller debout dernier vers aoi       sur le et ces       apparu d’abord l’échange des  le grand brassage des nous dirons donc "l’art est-il à propos “la en introduction à 1. il se trouve que je suis très malheureux...  le "musée       dans le géographe sait tout a ma mère, femme parmi un homme dans la rue se prend un jour, vous m’avez       un c’est ici, me pour pierre theunissen la       " antoine simon 5 sixième « e ! malvais macles et roulis photo 7 ce jour-là il lui se placer sous le signe de les routes de ce pays sont macles et roulis photo 3 le franchissement des archipel shopping, la       l̵  tu ne renonceras pas. vous deux, c’est joie et ouverture de l’espace pour daniel farioli poussant antoine simon 29 après la lecture de       soleil pour yves et pierre poher et    il       grappe certains prétendent au matin du l’appel tonitruant du coupé le sonà ce 28 février 2002. 0 false 21 18 la langue est intarissable quand les eaux et les terres avez-vous vu il existe deux saints portant       entre décembre 2001. saluer d’abord les plus le texte qui suit est, bien en cet anniversaire, ce qui violette cachéeton (ô fleur de courge...       apr&eg j’aime chez pierre juste un mot pour annoncer les plus vieilles preambule – ut pictura les textes mis en ligne autres litanies du saint nom quelque chose ils sortent       " le 23 février 1988, il derniers  tu vois im font chier     du faucon reflets et echosla salle issent de mer, venent as       b&acir bernard dejonghe... depuis travail de tissage, dans af : j’entends ici, les choses les plus       &n les parents, l’ultime ce qui aide à pénétrer le   entrons       au dernier vers doel i avrat, dans ma gorge       sur       j̵ moisissures mousses lichens juste un       voyage   jn 2,1-12 : de proche en proche tous laure et pétrarque comme de pa(i)smeisuns en est venuz pour jean gautheronle cosmos paroles de chamantu       bruyan raphaËl je ne sais pas si toutes sortes de papiers, sur l’art c’est la et nous n’avons rien rossignolet tu la       " soudain un blanc fauche le madame, c’est notre la parol

Accueil > LES BRIBES > LES BRIBES PUBLIÉES > EXPANSIONS


Des conserves ! Toujours des conserves !
hurlait-il
   il hurlait :    Des conserves ! Toujours des conserves !

La conserve, si quelque aimable lecteur, auditeur, spectateur ou (Oh ! combien davantage) aimable lectrice, auditrice, spectatrice, se demande en quoi elle a sa place ici, je répondrons qu’elle était là bien avant que Josué s’escrimassions –avec quel luxe de ridicules moyens- à donner de l’air aux mots, à chercher –comme il le disons assez justement d’ailleurs, mais avec ce malheureux sérieux qui le gaine, à s’ouvrir… Je ferai aussi remarquer qu’elle est l’écho -cela s’impose- de la paire de choses momifiées implicitement désignées quelque part ailleurs et attribuée –par respect pour d’occultes et vénérables traditions- à une pharaonne oubliée.

©Editions de l'Amourier, tous droits réservés

Réagir à ce texte

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette