BRIBES EN LIGNE
  six formes de la   saint paul trois       la       une toi, mésange à      & bientôt, aucune amarre ne pas négocier ne       s̵ et te voici humanité n’ayant pas quel étonnant deuxième       dans et il fallait aller debout fontelucco, 6 juillet 2000 deuxième apparition de avez-vous vu nous serons toujours ces sainte marie, dessiner les choses banales macles et roulis photo 4 voici des œuvres qui, le dernier vers aoi où l’on revient l’heure de la pour andrée       la au labyrinthe des pleursils bien sûrla  un livre écrit       et tu ce qui fascine chez le temps passe si vite, il était question non générations a propos de quatre oeuvres de un jour nous avons       ce passet li jurz, si turnet a de proche en proche tous les oiseaux s’ouvrent       allong sous la pression des iv.- du livre d’artiste ma mémoire ne peut me dans ce périlleux à sylvie le ciel est clair au travers       sous   l’oeuvre vit son première       &agrav printemps breton, printemps onzième pourquoi yves klein a-t-il       dans seins isabelle boizard 2005 dans les carnets    au balcon mesdames, messieurs, veuillez le nécessaire non       m&eacu seul dans la rue je ris la se placer sous le signe de       fleur il ne sait rien qui ne va   la production la bouche pleine de bulles nos voix antoine simon 17 en introduction à l’art n’existe       les       jardin pour andré dernier vers aoi comment entrer dans une       en quand c’est le vent qui ils sortent dont les secrets… à quoi aucun hasard si se carcassonne, le 06 la fonction, ce 28 février 2002.       " antoine simon 11 cyclades, iii° j’ai longtemps li quens oger cuardise la terre a souvent tremblé       longte paroles de chamantu "pour tes et voici maintenant quelques je m’étonne toujours de la la bouche pure souffrance deuxième apparition     tout autour i mes doigts se sont ouverts cinquième essai tout mais non, mais non, tu comme une suite de la réserve des bribes temps où le sang se ce texte m’a été on croit souvent que le but descendre à pigalle, se je déambule et suis tout en vérifiant       une  improbable visage pendu merle noir  pour pas une année sans évoquer trois tentatives desesperees       " je ne sais pas si  tu vois im font chier antoine simon 12 ce jour-là il lui difficile alliage de dernier vers aoi ma voix n’est plus que l’ami michel arbre épanoui au ciel  les trois ensembles       droite de prime abord, il trois (mon souffle au matin       vu dernier vers que mort depuis le 20 juillet, bribes paien sunt morz, alquant dernier vers doel i avrat, bribes en ligne a eurydice toujours nue à       au       juin issent de mer, venent as dans un coin de nice, dernier vers aoi       dans       fourmi sur la toile de renoir, les       la passet li jurz, la noit est grant est la plaigne e large madame, c’est notre       fleure sequence 6   le les grands       montag un temps hors du marcel alocco a la chaude caresse de station 7 : as-tu vu judas se la poésie, à la madame est toute le corps encaisse comme il autre citation"voui c’est pour moi le premier nous savons tous, ici, que   anatomie du m et       soleil quando me ne so itu pe en 1958 ben ouvre à       cerisi genre des motsmauvais genre nous dirons donc et que vous dire des 0 false 21 18       bien       pourqu bernard dejonghe... depuis antoine simon 26 antoine simon 3 tous ces charlatans qui laure et pétrarque comme   le texte suivant a quatrième essai rares de mes deux mains pour alain borer le 26 "l’art est-il poussées par les vagues "ah ! mon doux pays, charogne sur le seuilce qui   pour olivier quand les eaux et les terres exacerbé d’air le glacis de la mort de l’autre       sur le l’impression la plus   est-ce que  l’écriture  “la signification dans les carnets chaque automne les pluies et bruines,       journ&         &n l’art c’est la la pureté de la survie. nul je désire un la prédication faite le passé n’est à cri et à jamais je n’aurais  de même que les bruno mendonça ne faut-il pas vivre comme lu le choeur des femmes de  le grand brassage des 1 la confusion des "la musique, c’est le d’un bout à il en est des noms comme du     de rigoles en nécrologie un jour, vous m’avez i.- avaler l’art par       pass&e   d’un coté, li emperere s’est dans les hautes herbes pour marcel le 23 février 1988, il ma voix n’est plus que fragilité humaine.       pass&e   pour théa et ses     sur la pente f le feu est venu,ardeur des la fraîcheur et la       je on dit qu’agathe f qu’il vienne, le feu certains prétendent pour helmut pour max charvolen 1) dernier vers aoi au seuil de l’atelier rêve, cauchemar, quand sur vos visages les macles et roulis photo 3 pour dans le patriote du 16 mars travail de tissage, dans je serai toujours attentif à       au       bonheu dans ce pays ma mère       p&eacu poème pour le 28 novembre, mise en ligne je n’hésiterai a la femme au pour mes enfants laure et rossignolet tu la 10 vers la laisse ccxxxii dix l’espace ouvert au pour raphaël je sais, un monde se passent .x. portes, macles et roulis photo 7  monde rassemblé       apr&eg       b&acir pour julius baltazar 1 le       le ….omme virginia par la le tissu d’acier pour michèle gazier 1       ce       vaches dorothée vint au monde normalement, la rubrique là, c’est le sable et v.- les amicales aventures du (dans mon ventre pousse une le lourd travail des meules c’est une sorte de       pav&ea       sur le ecrire sur li emperere par sa grant       retour temps de pierres dans la franchement, pensait le chef, non, björg, "et bien, voilà..." dit autre essai d’un toujours les lettres :       reine         or nice, le 18 novembre 2004 tout à fleur d’eaula danse béatrice machet vient de on peut croire que martine       " je découvre avant toi  tu ne renonceras pas. c’est un peu comme si,       grimpa c’est la chair pourtant mon cher pétrarque, tout mon petit univers en envoi du bulletin de bribes même si pour andré villers 1)       dans a l’aube des apaches,  il y a le de pa(i)smeisuns en est venuz dans le pays dont je vous si tu es étudiant en tes chaussures au bas de       va  de la trajectoire de ce ce monde est semé vous êtes du fond des cours et des paysage de ta tombe  et autre citation 1) notre-dame au mur violet je suis occupé ces       " la communication est       &agrav       la       le c’est la distance entre ce qui importe pour lorsque martine orsoni “le pinceau glisse sur dernier vers aoi démodocos... Ça a bien un cet article est paru dernier vers aoi   pour jean gautheronle cosmos  l’exposition     il les routes de ce pays sont station 3 encore il parle ils s’étaient le temps passe dans la       le percey priest lakesur les pour jean marie coupé en deux quand antoine simon 18 tous feux éteints. des une autre approche de       l̵  c’était attelage ii est une œuvre clquez sur a grant dulur tendrai puis 7) porte-fenêtre halt sunt li pui e mult halt       la je suis la terre nous       gentil diaphane est le mot (ou     rien antoine simon 30  dernier salut au  dans le livre, le si grant dol ai que ne vue à la villa tamaris       la 1254 : naissance de guetter cette chose ce qu’un paysage peut du bibelot au babilencore une       au « voici la tentation du survol, à à la mémoire de     les fleurs du 1-nous sommes dehors. très saintes litanies a christiane mult est vassal carles de       la se reprendre. creuser son  je signerai mon chaque jour est un appel, une carles li reis en ad prise sa un besoin de couper comme de       magnol s’ouvre la la parol

Accueil > LES BRIBES > LES BRIBES PUBLIÉES > EXPANSIONS
<- CXV | CXVII ->
CXVI

Clefs : "Je"

Jamais je n’aurais connu le repos, jamais je n’aurais eu idée de la plénitude du bonheur, si je n’avais pu laisser errer autour d’elle mes yeux, mes mains, et mon corps, ébahi, essoufflé, dans une presque insupportable tension, à cette limite où la douleur se réduit, se résout ou se dilue dans l’apaisement de l’entrelacs des souffles, de la conjugaison des chaleurs, du tressage des regards, de la tendresse animale des membres, rythme étoilé de paroles, de silences, de souffles rauques, de battements du corps, de la recherche des gestes et des mouvements, des contacts de la peau

©Editions de l'Amourier, tous droits réservés

Réagir à ce texte

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette