BRIBES EN LIGNE
dernier vers aoi     encore une       assis       su le coeur du difficile alliage de ici, les choses les plus nice, le 8 octobre je reviens sur des approche d’une mi viene in mentemi faisant dialoguer dernier vers aoi dernier vers aoi tendresse du mondesi peu de napolì napolì 0 false 21 18 les lettres ou les chiffres dernier vers doel i avrat, antoine simon 21 antoine simon 19   se       les je meurs de soif sixième       grimpa de toutes les à propos des grands carissimo ulisse,torna a antoine simon 15 lorsqu’on connaît une premier essai c’est la rencontre d’une j’ai donné, au mois les grands       un essai de nécrologie, sauvage et fuyant comme "le renard connaît folie de josuétout est vous êtes       force     de rigoles en assise par accroc au bord de ecrire les couleurs du monde jamais je n’aurais lentement, josué antoine simon 14       le seins isabelle boizard 2005 halt sunt li pui e mult halt (ô fleur de courge... à cri et à     extraire antoine simon 5       vu le proche et le lointain "je me tais. pour taire. glaciation entre dernier vers aoi antoine simon 32 je déambule et suis la poésie, à la       d&eacu ce qui aide à pénétrer le paroles de chamantu       ...mai préparation des deuxième essai lancinant ô lancinant       l̵ alocco en patchworck © des voix percent, racontent la lecture de sainte au commencement était     le pour daniel farioli poussant       sur temps de pierres la littérature de dernier vers aoi le géographe sait tout je t’enfourche ma il y a tant de saints sur  ce qui importe pour certains soirs, quand je       droite ce pays que je dis est quatrième essai de cinq madame aux yeux j’ai relu daniel biga,       je me  improbable visage pendu       cerisi charogne sur le seuilce qui       longte dernier vers aoi attendre. mot terrible. les plus vieilles quand sur vos visages les fragilité humaine. madame est toute       glouss     oued coulant cliquetis obscène des dans les écroulements cyclades, iii° c’est la peur qui fait     double le ciel de ce pays est tout pour jean-marie simon et sa ainsi fut pétrarque dans un tunnel sans fin et, à    7 artistes et 1 le 28 novembre, mise en ligne et combien ce 28 février 2002. af : j’entends pas de pluie pour venir “dans le dessin       le c’était une     [1]  libre de lever la tête percey priest lakesur les dans l’effilé de  avec « a la pour anne slacik ecrire est jouer sur tous les tableaux l’appel tonitruant du « voici attention beau trois (mon souffle au matin dans les horizons de boue, de       bonheu lorsque martine orsoni    regardant       au janvier 2002 .traverse   tout est toujours en dernier vers aoi les dernières       avant pour andré rien n’est plus ardu sculpter l’air : heureuse ruine, pensait antoine simon 7 laure et pétrarque comme       et le travail de bernard quai des chargeurs de i mes doigts se sont ouverts       la       la et si au premier jour il v.- les amicales aventures du  tu ne renonceras pas. l’erbe del camp, ki mon travail est une  epître aux       pav&ea dont les secrets… à quoi       la carles li reis en ad prise sa       coude       journ& f le feu est venu,ardeur des noble folie de josué, mise en ligne  hors du corps pas est-ce parce que, petit, on       au le lourd travail des meules pour robert       au dans le patriote du 16 mars f tous les feux se sont je découvre avant toi du bibelot au babilencore une pour egidio fiorin des mots       au       le 1 au retour au moment   nous sommes la bouche pleine de bulles je crie la rue mue douleur et il fallait aller debout antoine simon 22  l’exposition  dernier vers aoi       ruelle ce va et vient entre       sur me       vaches à la mémoire de  “la signification       sur le tu le sais bien. luc ne antoine simon 12 sous la pression des il ne s’agit pas de madame est la reine des Éléments - le 19 novembre 2013, à la       entre c’est pour moi le premier     faisant la les oiseaux s’ouvrent       l̵ tout est prêt en moi pour polenta les textes mis en ligne a la libération, les   six formes de la 1 la confusion des antoine simon 20 pour marcel vertige. une distance pierre ciel nous serons toujours ces       &n régine robin, maintenant il connaît le i en voyant la masse aux ici. les oiseaux y ont fait jamais si entêtanteeurydice les plus terribles    de femme liseuse il semble possible macles et roulis photo 1       jardin s’égarer on macles et roulis photo 3 les petites fleurs des antoine simon 27 le numéro exceptionnel de coupé le sonà pour michèle printemps breton, printemps (À l’église très saintes litanies nous avancions en bas de passent .x. portes, dernier vers aoi antoine simon 28 f j’ai voulu me pencher       pass&e pour ma temps de pierres dans la quelques autres religion de josué il fontelucco, 6 juillet 2000 il était question non vous dites : "un je dors d’un sommeil de d’un bout à pour michèle gazier 1) dans les carnets vous avez il n’est pire enfer que       aux       o le 2 juillet   3   

les dimanche 18 avril 2010 nous il n’y a pas de plus ils avaient si longtemps, si dernier vers aoi dans l’innocence des a supposer quece monde tienne et ma foi,       apr&eg la mastication des       " sors de mon territoire. fais il en est des noms comme du       en un derniers vers sun destre raphaël mult est vassal carles de       ma le temps passe dans la pour martine mesdames, messieurs, veuillez f le feu m’a m1       issent de mer, venent as pluies et bruines, il n’était qu’un c’est parfois un pays et nous n’avons rien du fond des cours et des et si tu dois apprendre à Être tout entier la flamme bientôt, aucune amarre       une diaphane est le mot (ou       je  il y a le pure forme, belle muette, dorothée vint au monde       st       en       il si, il y a longtemps, les ensevelie de silence, chercher une sorte de avez-vous vu comme une suite de la vie est dans la vie. se la fraîcheur et la …presque vingt ans plus   voici donc la il ne sait rien qui ne va dernier vers aoi journée de equitable un besoin sonnerait prenez vos casseroles et guetter cette chose  mise en ligne du texte l’heure de la       é il faut aller voir en 1958 ben ouvre à ce poème est tiré du deuxième apparition de bien sûr, il y eut couleur qui ne masque pas       la  dernier salut au les cuivres de la symphonie  zones gardées de pour lee   (à la langue est intarissable le 26 août 1887, depuis l’illusion d’une  jésus j’arrivais dans les antoine simon 29 quatrième essai de       douce est la terre aux yeux raphaËl f les rêves de antoine simon 18 inoubliables, les       &agrav autres litanies du saint nom temps où les coeurs buttati ! guarda&nbs tandis que dans la grande clers fut li jurz e li la réserve des bribes la mort d’un oiseau.   maille 1 :que qu’est-ce qui est en histoire de signes . 1. il se trouve que je suis     chant de il s’appelait neuf j’implore en vain (josué avait a la femme au recleimet deu mult saluer d’abord les plus   jn 2,1-12 : pour qui veut se faire une pour jean marie       le       descen       jonath si elle est belle ? je encore la couleur, mais cette la force du corps,       les ma mémoire ne peut me d’ eurydice ou bien de pour mireille et philippe       dans toutefois je m’estimais si grant dol ai que ne comme c’est       pour nicolas lavarenne ma des voiles de longs cheveux la deuxième édition du pas une année sans évoquer en introduction à able comme capable de donner nos voix chaque jour est un appel, une  “ce travail qui la parol

Accueil > LES BRIBES > LES BRIBES PUBLIÉES > EXPANSIONS
<- CXIX | CXXI ->
CXX

Clefs : Homère , Josué , spectacle , lieux , art

 

Dits de Josué
A suivre les lignes du Fuji comment ne pas croire à l’unité ?
Il est la répartition des forces du ciel et de la terre
Il est l’équilibre de la glace et du feu
Il est la douceur de l’harmonie répartie de part et d’autre de ses
flancs

Il est ce pont d’incertitude entre la vie et la mort
Il est parole et dessin
Il irradie sur le monde le réseau de ses forces
Omphalos Omphalos
Comment, à suivre ses reflets, ne pas connaître la félicité ?
Comment, sans la puissance des eaux, aurait-elle pu renaître, Aréthuse ?
Mon maître au nom multiple
mon maître au formes infinies
mon maître doigts qui dansent
Comment sans la puissance de ses racines, mon lit aurait-il pu me reconnaître ?

Et il parlait ainsi
dans la grande salle

tout en songeant à Nicolas qui venait de mourir et qu’il n’avait jamais connu... Il pensait au Saint Pétersbourg de ce début de siècle, aux siècles écoulés, à Boris Pasternak et John F. Kennedy...
Puissance du Fuji son nombre
Nombre du Fuji son unité
Ciel du Fuji la terre
Terre du Fuji le ciel
Vie du Fuji la mort
Mort du Fuji la vie
Parole du Fuji le trait
Dessin du Fuji les mots

©Editions de l'Amourier, tous droits réservés

Réagir à ce texte

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette