BRIBES EN LIGNE
antoine simon 12 aucun hasard si se       les       je la terre nous  la lancinante f toutes mes clers fut li jurz e li « e ! malvais  improbable visage pendu de tantes herbes el pre       voyage où l’on revient le proche et le lointain macao grise       dans f les marques de la mort sur (ma gorge est une       midi pour lee       sur ma mémoire ne peut me toutefois je m’estimais dernier vers aoi difficile alliage de À max charvolen et martin       la beaucoup de merveilles un titre : il infuse sa antoine simon 6 la liberté de l’être     &nbs la vie humble chez les réponse de michel antoine simon 11 quand nous rejoignons, en de sorte que bientôt chaque jour est un appel, une       object dernier vers aoi   quelque chose  référencem la route de la soie, à pied, je dors d’un sommeil de       au       ce   iv    vers       chaque première clquez sur merci au printemps des  dernier salut au comme c’est       allong temps où le sang se polenta pour raphaël à propos “la le coquillage contre  je signerai mon chairs à vif paumes les amants se   encore une sous l’occupation très malheureux... premier essai c’est dessiner les choses banales       " la chaude caresse de de toutes les       é autre citation dernier vers aoi       bonhe (ô fleur de courge... décembre 2001. la tentation du survol, à la vie est ce bruissement madame aux rumeurs       apr&eg pour andrée       " quai des chargeurs de et ces un trait gris sur la       la toi, mésange à de la vedo la luna vedo le af : j’entends de proche en proche tous et voici maintenant quelques dans ma gorge       une coupé le sonà     surgi f dans le sourd chatoiement j’écoute vos nos voix  martin miguel vient religion de josué il en cet anniversaire, ce qui je ne sais pas si   saint paul trois pour michèle aueret la liberté s’imprime à sculpter l’air : mouans sartoux. traverse de       d&eacu macles et roulis photo 4 f le feu est venu,ardeur des ce poème est tiré du le lourd travail des meules epuisement de la salle, abstraction voir figuration       &agrav       au dernier vers aoi     tout autour iv.- du livre d’artiste v.- les amicales aventures du elle ose à peine   se ce pays que je dis est s’ouvre la ils avaient si longtemps, si deuxième apparition     le ço dist li reis : pour egidio fiorin des mots deuxième apparition de       droite dernier vers aoi glaciation entre troisième essai f le feu s’est marcel alocco a vous dites : "un ce paysage que tu contemplais    seule au   la baie des anges autre citation"voui     dans la ruela deuxième essai le pour mireille et philippe dernier vers aoi à noble folie de josué, la question du récit derniers vers sun destre le corps encaisse comme il       voyage ne faut-il pas vivre comme les grands edmond, sa grande le lent tricotage du paysage       ruelle ainsi fut pétrarque dans quelque temps plus tard, de carles li reis en ad prise sa dernier vers que mort deuxième approche de     rien       la i mes doigts se sont ouverts       temps de pierres dans la pour marcel ici, les choses les plus 0 false 21 18 chaque automne les o tendresses ô mes l’évidence pour angelo branches lianes ronces et encore  dits je déambule et suis au programme des actions dernier vers aoi  il est des objets sur si tu es étudiant en "le renard connaît     hélas, (josué avait pour jacqueline moretti, il souffle sur les collines   pour olivier a grant dulur tendrai puis  l’écriture       l̵ 1) la plupart de ces et te voici humanité     l’é saluer d’abord les plus " je suis un écorché vif. a la fin il ne resta que   marcel arbre épanoui au ciel       devant station 4 : judas  j’oublie souvent et     m2 &nbs (dans mon ventre pousse une r.m.a toi le don des cris qui pour martine, coline et laure       descen       m&eacu  de même que les lancinant ô lancinant accorde ton désir à ta 0 false 21 18 le 19 novembre 2013, à la antoine simon 31 au rayon des surgelés pour pierre theunissen la       neige  ce mois ci : sub j’ai changé le pas même macles et roulis photo 1 jusqu’à il y a       sur sa langue se cabre devant le ce jour-là il lui       su deuxième essai frères et       aujour     sur la nice, le 8 octobre nouvelles mises en la deuxième édition du monde imaginal, il faut laisser venir madame traquer huit c’est encore à heureuse ruine, pensait antoine simon 9 antoine simon 23 poème pour       fourmi li emperere s’est clere est la noit e la l’attente, le fruit ajout de fichiers sons dans les cuivres de la symphonie       marche antoine simon 33 temps de pierres le bulletin de "bribes "et bien, voilà..." dit 0 false 21 18 hans freibach :     pluie du les doigts d’ombre de neige pour anne slacik ecrire est trois tentatives desesperees       &n titrer "claude viallat,       bonheu temps de cendre de deuil de quand les mots art jonction semble enfin antoine simon 28 encore la couleur, mais cette "mais qui lit encore le a toi le don des cris qui f j’ai voulu me pencher la langue est intarissable "l’art est-il pour nicolas lavarenne ma   1) cette dernier vers aoi nous savons tous, ici, que références : xavier onzième vi.- les amicales aventures       je je m’étonne toujours de la   tout est toujours en langues de plomba la       aux je meurs de soif écoute, josué, j’arrivais dans les 5) triptyque marocain suite du blasphème de  tous ces chardonnerets le coeur du dans un coin de nice, il s’appelait tu le saiset je le vois exode, 16, 1-5 toute       une à la mémoire de deux ce travail vous est j’ai longtemps toutes sortes de papiers, sur dernier vers aoi       &agrav et si tu dois apprendre à    au balcon leonardo rosa une autre approche de c’est la peur qui fait ce va et vient entre la communication est et…  dits de que d’heures i.- avaler l’art par       dans dernier vers aoi deux nouveauté,   dits de       ( travail de tissage, dans envoi du bulletin de bribes madame est une lorsqu’on connaît une l’impossible  tu ne renonceras pas. le ciel est clair au travers de l’autre dans l’innocence des je suis occupé ces folie de josuétout est mise en ligne granz fut li colps, li dux en 10 vers la laisse ccxxxii mes pensées restent  c’était ne pas négocier ne raphaël cet article est paru ses mains aussi étaient l’existence n’est je désire un       nuage et si au premier jour il       arauca rita est trois fois humble. comme un préliminaire la bientôt, aucune amarre voudrais je vous les routes de ce pays sont dernier vers s’il aux george(s) (s est la pas une année sans évoquer l’erbe del camp, ki il existe au moins deux des quatre archanges que             dans tes chaussures au bas de  mise en ligne du texte exacerbé d’air dernier vers aoi je rêve aux gorges     quand       reine comme ce mur blanc       fourr& et  riche de mes pour martine       m̵ je t’enlace gargouille patrick joquel vient de jouer sur tous les tableaux mieux valait découper livre grand format en trois il n’y a pas de plus vue à la villa tamaris       j̵ d’abord l’échange des    il nous lirons deux extraits de     chambre station 3 encore il parle c’est le grand pour martin allons fouiller ce triangle depuis le 20 juillet, bribes le scribe ne retient la galerie chave qui le plus insupportable chez   (dans le des quatre archanges que la poésie, à la station 5 : comment l’illusion d’une       la petit matin frais. je te pierre ciel la parol

Accueil > LES BRIBES > LES BRIBES PUBLIÉES > EXPANSIONS

 

 

 

 

La géométrie est un plaisir fasciste et le dénombrement est concentrationnaire. Garde-toi, Josué, d’explorer d’inutiles possibles, d’user du chiffre et du
compas : quand tu croiras avoir saisi le monde, c’est que tu le considèreras derrière tes grilles... Croirais-tu maîtriser le feu en le couvrant d’un voile ?

LUIGI

LAURA

ERSILIA

GENOVEFFA

GIOVANNI

MARIA-LUISA

RAFFAELLE

MARIO

TERESA

ALBERTO

MARIA

GINA

MASSIMO

MARIANNINA

ALFONSO

MIMMA

DANTE

SANTINA

ROBERTO

RENZO

VANNI

IVANA

JEAN-LOUIS

GENEVIEVE

TONI

PIER LUIGI

MASSIMINO

GINA

LAURA

LOUIS

LAURA

MARIANNE

Aurais-je voulu vous tromper ? L’aurais-je pu ?

POPAUL

BEBERT

GILOU

ALAIN ET MIMILE

CLOCLO

GERARD

HUGUETTE

YVON

ALFREDO

IRMA

MINGHINA

MARC

ERCOLE

PIERROT

DOMINIQUE

DOMINIQUE

JEAN-PIERRE

JEAN-LOUIS

RENE

SERGE

JEAN-CLAUDE

PIERRE

ENZA

PHILIPPE

MICHEL

RENEE

CHRISTIAN

MARIE-FRANCE

MIREILLE

HELENE

JEAN-LOUP

JEAN- MARIE

ARMELLE

CHARLINE

MAX

MARCEL

NOEL

CLAUDE

MARTIN

SERGE

LOUIS

VIVIEN

CARMELO

PATRICK

ALBERT

BERNARD

FRANÇOIS

GUILLAUME

SIMONE


Mes bras brisés mes bras tendus tu te retiens mon peuple tu te retiens

JEAN-PIERRE

CLAUDE

JACQUELINE

CLAUDIE

MAURICE

LAURENCE

MARC

GEORGES

HENRI

JEAN-LUC

CHRISTIANE

GENEVIEVE

PATRICK

PATRICK

SERGE

MARIANNE

HENRI

CHARLES

RAYMOND

 

 

mon lit seul à ma terre m’attache et de ma terre je fais mon lit, mât et ancre en mon voyage

BEATRICE

MARTINE

ANNE

LAURENCE

PASCALE 

VALERIE

STEPHANE

MARIELLE

CHRISTOPHE

LOUIS

JACQUES

DANIELE

BRUNO

ELSA

MARCEL

MARTIN

MAX

NOEL 

HELENE

TITA -

MICHELE

CLAUDE

PATRICK

DANIEL

CLAUDE

PIERRE

ALEX

OMAR

ALBERTO

JEAN-FRANÇOIS

MARIE-DOMINIQUE

JEAN

GENEVIEVE

MANUEL

MICHEL

Qui êtes-vous qui êtes

ROBERT

PIERRE

JEAN-MARC

JEAN-MARIE

CLAUDINE

REGINE

MATHIEU

MARIE-CLAUDE

MONIQUE

GEORGES

PIERRE

MARIE

CELESTINE

JEAN

FRANÇOIS

ANNIE

NICOLE

CHRISTIAN

NADIA

IDA

JOSIANE

JACQUES

KELLI

JACQUES

 

Ainsi nous naviguions ainsi nous approchant de contrées in connues in terdites quand la montagne la m

SYLVAIN

ROSELINE

ROGER

ROGER

SEBASTIEN

FRANCINE

HENRI

ANNICK

FRANÇOIS

KARIM

SONIA

ROMAIN

GERARD

AZIZ

VIVIEN

ODETTE

NICOLAS -

FRANÇOISE

RICHARD

MURIELLE

JOHANNE 

BRUNO

ESTELLE

ZAKIA

YANN

DENISE -

PASCAL

PAUL

THIERRY

MARINA

SYLVIE 

AHMED

LAURENT

ERIC

EMMANUELLE

SABINE

CECILE

LUCIEN

GERARD -

JEAN-JACQUES

GUILLAUME

ARTHUR

MARCEL

JEAN

SEVERINE

FLORENT

CORINNE

JEAN-MARC

LYANE

SYLVIE

MICHAELA

MICHEL

MYRIAM

 

 

 

 

 

Tu es le rêve d’une ombre, dit Dieu, en s’estompant.

©Editions de l'Amourier, tous droits réservés

Réagir à ce texte

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette