BRIBES EN LIGNE
j’écoute vos les dieux s’effacent mesdames, messieurs, veuillez       object c’est vrai   dits de voile de nuità la pour robert tous feux éteints. des       "       &agrav où l’on revient macles et roulis photo 1 1) la plupart de ces pour andré le soleil n’est pas des conserves ! macles et roulis photo 4       la les doigts d’ombre de neige je dors d’un sommeil de dans le monde de cette madame est toute une image surgit et derrière le géographe sait tout sur l’erbe verte si est  le grand brassage des de prime abord, il il souffle sur les collines errer est notre lot, madame, fragilité humaine. il existe deux saints portant villa arson, nice, du 17 l’impossible carles respunt : accoucher baragouiner viallat © le château de (ô fleur de courge... mm oui, ce qui est troublant       au   je ne comprends plus on trouvera la video       va l’instant criblé  hier, 17       grimpa encore la couleur, mais cette       soleil     depuis       dans dans le patriote du 16 mars « amis rollant, de antoine simon 19 ….omme virginia par la rafale tout à fleur d’eaula danse       sur antoine simon 6 les enseignants : au labyrinthe des pleursils ensevelie de silence, on peut croire que martine les petites fleurs des       le il avait accepté à la mémoire de dernier vers aoi au seuil de l’atelier       journ& faisant dialoguer       ( vous avez       dans       vu immense est le théâtre et deuxième essai le     m2 &nbs corps nomades bouches rafale max charvolen, martin miguel       bien pour andrée madame est une torche. elle       st  les œuvres de dernier vers aoi macles et roulis photo 6 pour m.b. quand je me heurte deuxième douce est la terre aux yeux f le feu m’a sixième nous viendrons nous masser ainsi fut pétrarque dans s’égarer on chaque jour est un appel, une     cet arbre que j’ai ajouté on croit souvent que le but quand nous rejoignons, en un verre de vin pour tacher martin miguel il va falloir       dans     " je ne saurais dire avec assez clers fut li jurz e li pour mes enfants laure et comme c’est d’ eurydice ou bien de dernier vers aoi       "  tu vois im font chier se placer sous le signe de bel équilibre et sa    nous c’est le grand bribes dans le nid de lu le choeur des femmes de il faut aller voir ce qu’un paysage peut antoine simon 15 quand les mots l’éclair me dure, temps de cendre de deuil de cinquième essai tout antoine simon 25       je de pareïs li seit la il s’appelait la deuxième édition du trois tentatives desesperees       longte antoine simon 5 mieux valait découper le 28 novembre, mise en ligne je suis bien dans le passé n’est       (  un livre écrit glaciation entre       la mille fardeaux, mille       un       sur cher bernard       ma douze (se fait terre se il aurait voulu être dernier vers aoi       au j’entends sonner les il semble possible       maquis l’impression la plus       " pour daniel farioli poussant  on peut passer une vie traquer "la musique, c’est le       le chaque automne les ma voix n’est plus que     extraire       dans je suis celle qui trompe 1 la confusion des suite de  la toile couvre les  epître aux  ce qui importe pour tendresses ô mes envols la mastication des         or pour jean gautheronle cosmos une image surgit traverse le     quand    tu sais c’est pour moi le premier sous l’occupation outre la poursuite de la mise deuxième suite pas une année sans évoquer chercher une sorte de   maille 1 :que     un mois sans sixième passent .x. portes,   pour le prochain si, il y a longtemps, les   ces sec erv vre ile vedo la luna vedo le madame des forêts de intendo... intendo ! nous lirons deux extraits de pourquoi yves klein a-t-il dernier vers aoi antoine simon 14 il en est des meurtrières. d’un bout à fontelucco, 6 juillet 2000   né le 7 à sylvie       longte samuelchapitre 16, versets 1 quand vous serez tout quelque temps plus tard, de antoine simon 30 in the country       dans tes chaussures au bas de et si tu dois apprendre à à napolì napolì de proche en proche tous   adagio   je et nous n’avons rien     chant de giovanni rubino dit sa langue se cabre devant le       m&eacu exacerbé d’air à bernadette       glouss dernier vers aoi et que dire de la grâce le scribe ne retient ce texte se présente  il y a le       arauca si j’étais un abstraction voir figuration       la à cri et à attelage ii est une œuvre i.- avaler l’art par le 23 février 1988, il sur la toile de renoir, les depuis ce jour, le site “le pinceau glisse sur pour jean-louis cantin 1.-       le il arriva que temps où le sang se   six formes de la nu(e), comme son nom les grands je sais, un monde se « pouvez-vous       &       grappe       au l’une des dernières dernier vers aoi l’existence n’est    7 artistes et 1 rm : d’accord sur       ce j’ai donc     les provisions c’est ici, me       apparu     son le désir de faire avec dans l’innocence des religion de josué il À peine jetés dans le j’arrivais dans les janvier 2002 .traverse le coquillage contre ( ce texte a       marche je découvre avant toi pour maguy giraud et tandis que dans la grande       s̵ toujours les lettres : dernier vers aoi   (ma gorge est une 1-nous sommes dehors.       vu       allong f les rêves de     les fleurs du la fraîcheur et la "ah ! mon doux pays,       sur pour yves et pierre poher et titrer "claude viallat, noble folie de josué, tu le sais bien. luc ne poussées par les vagues       allong       &n quatrième essai de face aux bronzes de miodrag tout le problème       avant le bulletin de "bribes tromper le néant dans les rêves de la macao grise antoine simon 12 grant est la plaigne e large af : j’entends le travail de bernard station 1 : judas une errance de pour anne slacik ecrire est granz est li calz, si se préparation des il faut laisser venir madame la nuit a l’aube des apaches, décembre 2001. pas de pluie pour venir paroles de chamantu (À l’église f les feux m’ont sables mes parolesvous chairs à vif paumes siglent a fort e nagent e  de la trajectoire de ce       soleil poème pour rien n’est   ces notes que d’heures  dernier salut au       apr&eg  de même que les les éditions de la passe du  “... parler une  si, du nouveau dernier vers aoi "je me tais. pour taire. si c’est ça,   anatomie du m et laure et pétrarque comme cet article est paru le texte qui suit est, bien a supposer quece monde tienne   la baie des anges vous êtes       que dans les carnets je désire un pierre ciel granz fut li colps, li dux en autre citation"voui       pass&e j’ai travaillé introibo ad altare       " (la numérotation des deuxième rupture : le     sur la pente       la le 10 décembre 2013, pour egidio fiorin des mots difficile alliage de       au diaphane est le lentement, josué quai des chargeurs de       enfant  “la signification régine robin, les plus vieilles la brume. nuages comme un préliminaire la je suis   (dans le antoine simon 28 cet article est paru dans le clere est la noit e la un besoin de couper comme de f tous les feux se sont des voiles de longs cheveux d’abord l’échange des j’ai en réserve voici l’une de nos plus ici. les oiseaux y ont fait       en un       retour             six    regardant le coeur du antoine simon 17 la parol

Accueil > LES BRIBES > LES BRIBES PUBLIÉES > EXPANSIONS
<- CXXII | CXXIV ->
CXXIII

Clefs : citations , Dante , portraits

 

 

 

 

Ville ouverte sans rempart celui qui ne se possède pas

N’est-il pas normal, dès lors, que les contacts physiques dont il est naturellement privé ou qui ne peuvent s’abstraire de millénaires condamnations, lui semblent souffrance ? Ils sont le manque -ou le péché- comme il plaira de les nommer. Ses rêves, pourtant, lui restituent des souffles qu’il croit oubliés, des chaleurs, des plaisirs ignorés ; lui donnent, de ses amitiés, de ses rapports, de la douceur des mots ou des regards, de la banalité d’enthousiasmes communs, des images dont il ne parvient pas à avoir honte, si fertiles qu’elles soient. Il sait seulement qu’il doit les taire.Qu’il n’est de honte que de parler, même à ceux qui en sont l’objet. Pourtant ses rapports s’en trouvent chargés, alourdis, et, il s’en rendra compte peu à peu, clarifiés et comme épurés.

e caddi come corpo morte cade

 

©Editions de l'Amourier, tous droits réservés

Réagir à ce texte

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette