BRIBES EN LIGNE
pour egidio fiorin des mots j’ai donc tout est possible pour qui       " de pa(i)smeisuns en est venuz toi, mésange à       su seins isabelle boizard 2005     sur la le 28 novembre, mise en ligne (de)lecta lucta   intendo... intendo ! lu le choeur des femmes de normal 0 21 false fal       m&eacu       &agrav       &       le le proche et le lointain en ceste tere ad estet ja cet article est paru dans le mieux valait découper dimanche 18 avril 2010 nous dentelle : il avait l’heure de la marcel alocco a  ce qui importe pour etait-ce le souvenir est-ce parce que, petit, on aux george(s) (s est la pas facile d’ajuster le dernier vers aoi       ce le soleil n’est pas les enseignants : ils s’étaient ce qu’un paysage peut  dans le livre, le deux mille ans nous l’une des dernières merci à marc alpozzo       en il existe deux saints portant pour maguy giraud et ma chair n’est j’ai perdu mon       sur       &agrav   que signifie face aux bronzes de miodrag et il parlait ainsi dans la entr’els nen at ne pui mon cher pétrarque, m1       ...et poème pour le lourd travail des meules       l̵ sixième ( ce texte a     à pour mireille et philippe il en est des meurtrières. mon travail est une guetter cette chose       le des voiles de longs cheveux antoine simon 30       grappe jusqu’à il y a "si elle est et voici maintenant quelques       jardin granz fut li colps, li dux en c’est la chair pourtant encore la couleur, mais cette un jour nous avons comme une suite de f le feu m’a a la femme au petit matin frais. je te sixième paien sunt morz, alquant d’un côté       entre   ces notes cher bernard madame, c’est notre patrick joquel vient de art jonction semble enfin j’ai ajouté       l̵ madame a des odeurs sauvages macles et roulis photo macles et roulis photo 4 apaches : deux ajouts ces derniers pas même on préparait  de la trajectoire de ce (À l’église       que le 26 août 1887, depuis vous deux, c’est joie et       pass&e     au couchant       allong       je me dernier vers aoi tout est prêt en moi pour       neige descendre à pigalle, se c’est ici, me et la peur, présente le lent déferlement pour jean-marie simon et sa très saintes litanies À perte de vue, la houle des       assis (la numérotation des ce jour là, je pouvais       journ& madame est toute ne pas négocier ne antoine simon 9       ...mai c’était une "je me tais. pour taire. qu’est-ce qui est en pour max charvolen 1)   nous sommes laure et pétrarque comme  dernières mises générations pour philippe la deuxième édition du saluer d’abord les plus       retour la légende fleurie est la musique est le parfum de je ne sais pas si et ces la chaude caresse de       et tu pour michèle gazier 1 le texte qui suit est, bien  le "musée       ce encore une citation“tu première       la a propos de quatre oeuvres de   adagio   je de profondes glaouis     du faucon l’art c’est la       rampan       soleil je reviens sur des       apparu a l’aube des apaches, ecrire sur   (dans le madame est une torche. elle       le       dans tu le saiset je le vois la terre a souvent tremblé (elle entretenait       sur       m̵       au       quinze       sur 0 false 21 18 clere est la noit e la j’ai donné, au mois       marche pour gilbert       enfant suite de       d&eacu macles et roulis photo 6 issent de mer, venent as dernier vers aoi       dans "ces deux là se les petites fleurs des nice, le 30 juin 2000 iv.- du livre d’artiste 1. il se trouve que je suis  le grand brassage des       la       je pour jacky coville guetteurs « e ! malvais prenez vos casseroles et ainsi va le travail de qui À max charvolen et     les fleurs du       la   pour théa et ses       &n pour jean-louis cantin 1.-       en un et te voici humanité sequence 6   le le scribe ne retient       deux       reine dernier vers aoi pour lee quand vous serez tout f le feu est venu,ardeur des un besoin de couper comme de j’aime chez pierre une fois entré dans la       jonath troisième essai     quand       sur l’impression la plus       les       au  zones gardées de quatrième essai de   voici donc la cyclades, iii° la communication est mise en ligne d’un la réserve des bribes     vers le soir et que vous dire des la force du corps,   je n’ai jamais     un mois sans vous avez il est le jongleur de lui dans le patriote du 16 mars       &ccedi     l’é arbre épanoui au ciel 1254 : naissance de antoine simon 6 paysage de ta tombe  et une autre approche de   est-ce que     [1]        " dont les secrets… à quoi     les provisions a supposer quece monde tienne deuxième approche de ce jour-là il lui macao grise toutes sortes de papiers, sur à       cerisi c’est vrai soudain un blanc fauche le pour jacqueline moretti,       soleil ço dist li reis : quel ennui, mortel pour pour marcel dans les rêves de la f qu’il vienne, le feu poussées par les vagues       bien archipel shopping, la le recueil de textes le temps passe dans la pour le prochain basilic, (la c’est un peu comme si, et  riche de mes il n’est pire enfer que « amis rollant, de       juste un j’ai relu daniel biga, la route de la soie, à pied,       droite     son eurydice toujours nue à (ô fleur de courge... cette machine entre mes et c’était dans antoine simon 25 dans les écroulements le geste de l’ancienne, les parents, l’ultime je désire un    en quant carles oït la       les la vie humble chez les quatre si la mer s’est attention beau sous l’occupation les étourneaux !       la       magnol  tous ces chardonnerets les textes mis en ligne pour andrée la galerie chave qui   saint paul trois       " le vieux qui 1- c’est dans j’oublie souvent et bien sûr, il y eut légendes de michel jamais si entêtanteeurydice "moi, esclave" a autre petite voix  les trois ensembles douce est la terre aux yeux dernier vers aoi dans l’innocence des       au station 3 encore il parle une il faut dire les sa langue se cabre devant le ce qui fascine chez       au "la musique, c’est le pour mon épouse nicole c’est parfois un pays quand sur vos visages les les doigts d’ombre de neige pour andré c’est la peur qui fait la vie est ce bruissement    il       dernier vers aoi je découvre avant toi pour qui veut se faire une je sais, un monde se madame déchirée       le   pour adèle et d’ eurydice ou bien de premier vers aoi dernier   anatomie du m et       pour moi cocon moi momie fuseau si grant dol ai que ne genre des motsmauvais genre       sur le antoine simon 5 abu zayd me déplait. pas       la       descen       pass&e marché ou souk ou       " (vois-tu, sancho, je suis poème pour (josué avait f le feu s’est ouverture de l’espace en cet anniversaire, ce qui pas de pluie pour venir certains prétendent le bulletin de "bribes où l’on revient g. duchêne, écriture le nos voix af : j’entends       pourqu madame, on ne la voit jamais la prédication faite torna a sorrento ulisse torna rm : nous sommes en exacerbé d’air       le dernier vers aoi  ce mois ci : sub dernier vers aoi max charvolen, martin miguel       un passet li jurz, si turnet a quand les eaux et les terres le "patriote", du bibelot au babilencore une pour michèle aueret macles et roulis photo 7 histoire de signes . normalement, la rubrique tout le problème dernier vers aoi et…  dits de il semble possible       tourne la parol

Accueil > LES BRIBES > LES BRIBES PUBLIÉES > EXPANSIONS
<- CXXIX | CXXXI ->
CXXX

Clefs : langue , Ulysse , voyages

 

 

Double colonne de marbre
Toi l’esseulée ton souvenir
Longuement bu dans mon voyage
a le goût d’une mer docile
langoureux désespoir
mourant
Branche double du citronnier
ou du cèdre
Toi
Le désir qui point mon cœur
est le maëlstrom des mers du Nord
Double fruit de l’arbre clair
aux palpitations d’oiseau
Tes nuageuses formes m’ont
tourmenté bien plus que les haines
et les angoisses d’Ilion
Double goutte au cœur des rivières
Nous l’entrelacs de nos voyages
Nous la mouvance de l’espace
Le va et vient de nos soupirs
Source unique au creux du marbre
Secrète
Et palpitante
Et douce
Senteurs têtues
Fraîches
Creuset de toute remembrance
L’étau qui enserre mes côtes
je n’en oublie l’étreinte
que dans la douceur de tes bras

AOI

 

©Editions de l'Amourier, tous droits réservés

Réagir à ce texte

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette