BRIBES EN LIGNE
vous deux, c’est joie et issent de mer, venent as il souffle sur les collines af : j’entends       fleur     chant de quelques textes   le texte suivant a bien sûr, il y eut zacinto dove giacque il mio quelque chose rêve, cauchemar,       m̵ tous ces charlatans qui si grant dol ai que ne se reprendre. creuser son "si elle est 7) porte-fenêtre que reste-t-il de la       retour la pureté de la survie. nul carissimo ulisse,torna a huit c’est encore à li quens oger cuardise petites proses sur terre tu le saiset je le vois       au deuxième       longte       pav&ea antoine simon 17 dernier vers aoi « amis rollant, de le 2 juillet encore une citation“tu vous avez (À l’église  référencem dernier vers aoi le plus insupportable chez i en voyant la masse aux comme ce mur blanc paien sunt morz, alquant       un       chaque il existe au moins deux patrick joquel vient de le ciel est clair au travers       fourr& seul dans la rue je ris la       à pour ma       le en introduction à autre citation"voui se placer sous le signe de cliquetis obscène des traquer       je le tissu d’acier dernier vers aoi         l̵ la question du récit edmond, sa grande je me souviens de mon travail est une  dans le livre, le ce qui importe pour chairs à vif paumes   3   

les tout en vérifiant antoine simon 6 j’ai parlé pour alain borer le 26 ce n’est pas aux choses et voici maintenant quelques       sur le dernier vers aoi pour lee de sorte que bientôt       enfant       sous       quinze  monde rassemblé       l̵ il est le jongleur de lui   jn 2,1-12 :       bien pour andré la liberté de l’être inoubliables, les       sur le 15 mai, à  on peut passer une vie chercher une sorte de 1 la confusion des coupé le sonà "pour tes aucun hasard si se a christiane le géographe sait tout elle réalise des des voix percent, racontent deuxième suite madame est la reine des r.m.a toi le don des cris qui   que signifie il n’y a pas de plus quatrième essai rares en 1958 ben ouvre à « pouvez-vous   saint paul trois j’entends sonner les dans un coin de nice, dans les horizons de boue, de       qui station 1 : judas c’est ici, me buttati ! guarda&nbs       l̵ il n’est pire enfer que antoine simon 15 tant pis pour eux. mise en ligne d’un       je me comme c’est       &       fourr&       alla clquez sur À max charvolen et martin le lourd travail des meules immense est le théâtre et macles et roulis photo 3 au seuil de l’atelier      & fragilité humaine. on peut croire que martine       cerisi     nous les routes de ce pays sont clers est li jurz et li       d&eacu ce monde est semé dernier vers aoi f le feu m’a une fois entré dans la   la baie des anges       fourmi à cri et à thème principal : dernier vers aoi les cuivres de la symphonie heureuse ruine, pensait antoine simon 13       juin c’est une sorte de etudiant à le lent déferlement un nouvel espace est ouvert quand les mots une autre approche de       le nous viendrons nous masser       et onzième il en est des meurtrières.       tourne 1) notre-dame au mur violet toulon, samedi 9 lentement, josué   six formes de la li emperere par sa grant langues de plomba la pour angelo au programme des actions l’art n’existe de pa(i)smeisuns en est venuz       sur l’art c’est la premier vers aoi dernier antoine simon 31   la production antoine simon 19 le texte qui suit est, bien et si au premier jour il toutes sortes de papiers, sur granz est li calz, si se   se       longte nice, le 8 octobre les dernières je découvre avant toi antoine simon 12 (de)lecta lucta   n’ayant pas j’ai en réserve je ne sais pas si       ...mai raphaËl janvier 2002 .traverse paroles de chamantu aux george(s) (s est la       nuage le lent tricotage du paysage références : xavier  dernier salut au       au pour le prochain basilic, (la  il y a le percey priest lakesur les lorsqu’on connaît une     &nbs       l̵ 0 false 21 18 "ces deux là se       midi accorde ton désir à ta a propos de quatre oeuvres de folie de josuétout est si, il y a longtemps, les       jardin tes chaussures au bas de il n’était qu’un elle ose à peine les plus vieilles nous savons tous, ici, que la réserve des bribes derniers vers sun destre cher bernard       allong       arauca rm : d’accord sur dans le pain brisé son dernier vers aoi de proche en proche tous clers fut li jurz e li genre des motsmauvais genre essai de nécrologie, les grands cyclades, iii°       object sa langue se cabre devant le       " a l’aube des apaches, tout est prêt en moi pour       le autres litanies du saint nom       1. il se trouve que je suis       au dernier vers aoi des quatre archanges que seins isabelle boizard 2005 madame est une torche. elle       le       quand pour julius baltazar 1 le 1-nous sommes dehors.       un dernier vers aoi ils sortent antoine simon 29 antoine simon 9 pure forme, belle muette, vous avez       sur   voici donc la je t’enfourche ma antoine simon 23 pour nicolas lavarenne ma le temps passe dans la il existe deux saints portant       aux a grant dulur tendrai puis   (à le passé n’est dernier vers aoi il aurait voulu être f le feu est venu,ardeur des       dans dont les secrets… à quoi prenez vos casseroles et   anatomie du m et       que dernier vers aoi passet li jurz, si turnet a       ton mise en ligne le travail de bernard monde imaginal, fontelucco, 6 juillet 2000 hans freibach : arbre épanoui au ciel il tente de déchiffrer, je déambule et suis livre grand format en trois marcel alocco a avec marc, nous avons À la loupe, il observa pour helmut karles se dort cum hume c’est la distance entre macles et roulis photo quand c’est le vent qui pas facile d’ajuster le je rêve aux gorges       voyage    il       dans …presque vingt ans plus  “ce travail qui       ma ici. les oiseaux y ont fait les amants se antoine simon 20 il avait accepté pour maxime godard 1 haute       deux     tout autour       " quando me ne so itu pe je reviens sur des       " pour andrée la gaucherie à vivre, madame déchirée nécrologie le recueil de textes   est-ce que et c’était dans pour daniel farioli poussant           dans la ruela pour anne slacik ecrire est derniers f les rêves de  “s’ouvre toi, mésange à les textes mis en ligne assise par accroc au bord de tendresses ô mes envols antoine simon 2       sur apaches : onze sous les cercles mais non, mais non, tu raphaël douce est la terre aux yeux       le la danse de tromper le néant ainsi alfred… in the country       la pierre ciel sequence 6   le introibo ad altare       m̵ dernier vers aoi bientôt, aucune amarre eurydice toujours nue à c’est vrai ce paysage que tu contemplais "moi, esclave" a ils s’étaient dessiner les choses banales tout en travaillant sur les macles et roulis photo 1 "le renard connaît les plus terribles il s’appelait la force du corps, tous feux éteints. des " je suis un écorché vif. dentelle : il avait de tantes herbes el pre j’aime chez pierre cet univers sans       journ&     longtemps sur siglent a fort e nagent e       &agrav dans le patriote du 16 mars carcassonne, le 06 allons fouiller ce triangle     extraire fin première     à écrirecomme on se villa arson, nice, du 17 un tunnel sans fin et, à dans l’effilé de et ces encore la couleur, mais cette la parol

Accueil > LES BRIBES > LES BRIBES PUBLIÉES > EXPANSIONS

 

 

Nous avions déjà beaucoup navigué.

Ce qu’avait intuitivement compris maître Björg, c’est que c’est ainsi que se créent aussi bien les éthers que les vapeurs, les laves, les ombres et les mots, mirages, miracles, visions, que les utopies ont leur poids de vérité et que les apparences anodines participent de la même réalité que les rêves des anges ; notre navigation, c’était simplement de vivre, de façon plus distendue, la trame de nos lieux et de nos vies ; l’attrait du couchant n’est pas simple recherche de la lumière et poursuite du soleil mais, en même temps, indistinctement, de l’ombre et de la nuit.

Mon pauvre Ernest
Qui est Ernest ?
Non... rien, personne. Où en étions-nous ?

 

AOI

 

©Editions de l'Amourier, tous droits réservés

Réagir à ce texte

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette