BRIBES EN LIGNE
le lent déferlement un jour, vous m’avez merci au printemps des À max charvolen et ce texte m’a été et combien il est le jongleur de lui le pendu je ne saurais dire avec assez       voyage toute une faune timide veille mise en ligne  un livre écrit       le exode, 16, 1-5 toute antoine simon 16  dernier salut au et voici maintenant quelques sainte marie, saluer d’abord les plus       et   adagio   je    tu sais à la bonne dans les carnets     l’é       et tu       &agrav   encore une elle disposait d’une religion de josué il le temps passe si vite, ils sortent merci à la toile de   d’un coté,       la le 28 novembre, mise en ligne clers est li jurz et li que reste-t-il de la ouverture de l’espace       " madame aux rumeurs de l’autre       sur nu(e), comme son nom et que vous dire des dans l’innocence des f les marques de la mort sur dernier vers aoi   la poésie, à la       magnol j’ai ajouté  au travers de toi je       la passet li jurz, si turnet a « voici     faisant la suite de c’est la chair pourtant un homme dans la rue se prend ki mult est las, il se dort dans les écroulements les plus terribles v.- les amicales aventures du des voix percent, racontent attention beau pur ceste espee ai dulor e quel ennui, mortel pour il faut laisser venir madame temps de pierres dans la douze (se fait terre se af : j’entends "nice, nouvel éloge de la la légende fleurie est la liberté s’imprime à deux ce travail vous est       grimpa dessiner les choses banales       juin ] heureux l’homme la danse de antoine simon 20 cinquième citationne la lecture de sainte pour robert douce est la terre aux yeux il semble possible d’un bout à "mais qui lit encore le       le bernadette griot vient de la communication est la pureté de la survie. nul au lecteur voici le premier la musique est le parfum de À peine jetés dans le cinquième essai tout sables mes parolesvous quelques autres pour jean gautheronle cosmos pure forme, belle muette,       é carissimo ulisse,torna a les installations souvent, karles se dort cum hume a propos de quatre oeuvres de  tu vois im font chier (josué avait lentement quand nous rejoignons, en       longte tant pis pour eux. faisant dialoguer temps où les coeurs cet univers sans dernier vers aoi les plus vieilles antoine simon 19       &n       dans       pass&e me les parents, l’ultime on trouvera la video mult ben i fierent franceis e granz est li calz, si se     après dire que le livre est une mouans sartoux. traverse de a christiane maintenant il connaît le       descen       baie abu zayd me déplait. pas 1) notre-dame au mur violet ici, les choses les plus hans freibach : si j’avais de son de toutes les       au n’ayant pas       sur       vu       au tes chaussures au bas de c’est une sorte de 13) polynésie quant carles oït la difficile alliage de printemps breton, printemps     le       sur pour angelo       dans a ma mère, femme parmi   un vendredi "tu sais ce que c’est livre grand format en trois à       le       je quand vous serez tout   le 10 décembre il existe deux saints portant   six formes de la très saintes litanies siglent a fort e nagent e toutes ces pages de nos madame est une dix l’espace ouvert au références : xavier pour andrée       cette il y a tant de saints sur r.m.a toi le don des cris qui a l’aube des apaches, li emperere s’est les premières       la  hors du corps pas preambule – ut pictura 1 la confusion des       soleil et il parlait ainsi dans la  jésus       la de mes deux mains   on n’est les doigts d’ombre de neige       &agrav l’homme est (ô fleur de courge... ainsi va le travail de qui un titre : il infuse sa il aurait voulu être dans les hautes herbes f les feux m’ont l’art c’est la giovanni rubino dit la deuxième édition du       reine …presque vingt ans plus il souffle sur les collines f dans le sourd chatoiement un soir à paris au introibo ad altare granz fut li colps, li dux en       dans ensevelie de silence,       sur et te voici humanité       grappe   je n’ai jamais (dans mon ventre pousse une       dans       ne pas négocier ne       sur       m̵ tout le problème vos estes proz e vostre les durand : une (ma gorge est une       sur le temps où le sang se la galerie chave qui li quens oger cuardise moisissures mousses lichens       assis si j’étais un coupé le sonà peinture de rimes. le texte dentelle : il avait lorsque martine orsoni les lettres ou les chiffres       la (la numérotation des dans l’innocence des je ne sais pas si pour pierre theunissen la  ce mois ci : sub       le la gaucherie à vivre,       quinze aux george(s) (s est la le 26 août 1887, depuis mieux valait découper il s’appelait pour mes enfants laure et écoute, josué, je crie la rue mue douleur  on peut passer une vie (josué avait toulon, samedi 9       " ce qui fascine chez  dans toutes les rues suite du blasphème de       montag "l’art est-il "ah ! mon doux pays, chaque automne les les routes de ce pays sont   1) cette   né le 7       object a propos d’une tu le saiset je le vois ma chair n’est ( ce texte a encore la couleur, mais cette nécrologie dont les secrets… à quoi     tout autour   voici donc la janvier 2002 .traverse le lent tricotage du paysage pour michèle       sur troisième essai et       j̵ dans les carnets bien sûr, il y eut j’ai travaillé leonardo rosa   un       dans       &n vous n’avez diaphane est le marie-hélène madame est la reine des et si au premier jour il       jardin  “ce travail qui le 23 février 1988, il       six trois (mon souffle au matin       st voici des œuvres qui, le autre citation"voui       le       au noble folie de josué, mon cher pétrarque, cet article est paru dans le       droite f le feu s’est (elle entretenait histoire de signes .  pour jean le       va prenez vos casseroles et       &agrav       il sept (forces cachées qui si elle est belle ? je et tout avait antoine simon 25 pour raphaël arbre épanoui au ciel   nous sommes pierre ciel toujours les lettres : a la fin il ne resta que       l̵ dernier vers s’il j’aime chez pierre il n’était qu’un   que signifie temps de bitume en fusion sur allons fouiller ce triangle régine robin, ce paysage que tu contemplais c’est un peu comme si,     longtemps sur à la mémoire de j’oublie souvent et  si, du nouveau j’ai relu daniel biga,       apparu       crabe- napolì napolì traquer       alla l’évidence ce jour-là il lui  née à tout est possible pour qui la mastication des certains soirs, quand je       s̵ le lourd travail des meules  les premières       nuage la rencontre d’une la mort, l’ultime port,       l̵ le plus insupportable chez       retour je sais, un monde se clquez sur lancinant ô lancinant la bouche pleine de bulles vous avez nice, le 18 novembre 2004 de proche en proche tous     m2 &nbs la tentation du survol, à vous deux, c’est joie et       ce libre de lever la tête vous avez sixième seul dans la rue je ris la bruno mendonça     chant de   (dans le l’illusion d’une le 19 novembre 2013, à la les petites fleurs des juste un mot pour annoncer       dans comme un préliminaire la nous savons tous, ici, que franchement, pensait le chef, assise par accroc au bord de dernier vers aoi   je ne comprends plus   pour le prochain dernier vers aoi tromper le néant pour anne slacik ecrire est ainsi alfred…       " la parol

Accueil > LES BRIBES > LES BRIBES DANS LE NID DE L’AIGLE > VOLUME 5
<- CLI | CLIII ->
CLII

Première publication : 17 décembre 2008



Zacinto dove giacque il mio corpo fanciulletto. Deux promontoires escarpés s’inclinent vers le havre et l’abritent de la grande houle que soulève la violence des vents ; posés sans présence légers ou inconsistants sur un monde sans poids. “Oui oui bien sûr oui bien sûr oui et si jamais oui oui comme vous dîtes ah ah si comme ah ah vous dîtes bien sûr.” Ecrans... Femme, tu murmures que je dois penser au mystère du khôl et au flamboiement sourd du Henné : il donne à ta peau sa lueur d’automne. Je impérialement coincé dans le tissu du convenable. Les toits de la Médina vagues blanches flash Virgo Virgilius. Mer trop discrète. Pourquoi cette affection pour La Tunisie ? Pour sa familiarité étrangère peut-être. Parce que en glissant simplement d’un bord à l’autre de la mer je vis des renversements inattendus. Parce que Tertullien et Augustin sont là tout proches et que cette pensée troue mon crâne. Parce que ces enfants en quête d’un dinar ressemblent à la lignée des mendiants dont je suis issu et au mendiant que je suis. À Sufétula, j’ai monnayé une monnaie romaine avec un vieil homme ; romaine ou prétendue telle qu’importe ! Le travail de la terre protégé par le palmier, le pêcher, l’abricotier, l’amandier, puis carottes, poireaux, navets, foisonnant potager. Dans le détail de sa composition un regard myope trop préoccupé du détail et de la diversité des éléments, ou quelqu’un de trop attentif aux constituants ne verrait qu’agglomération ou agrégation n’obéissant à aucune règle d’organisation. Intendo. Augustin de Soukakas, Cyprien. Un univers où, dans le petit matin , l’eau se mêle d’air de sel et de lumières. Pourquoi ? Sinon que l’une des monnaie, a, dans son trop rapide vieillissement, accumulé tant de siècles qu’ici ou là la patine n’a pas tenu ou que l’image. Sous l’ ombre fraternelle du chêne je ralentis le pas, hume l’air chargé de l’odeur de ses feuilles et de son écorce pachyderme qui élance ses rêves haut parmi les autres rêves. Zacinto mia, Zacinto. Et l’ancre ne les retient pas de son croc mordant. Zacinto Zacinto. Manteau du jour et ciel des nuits terre en vue terre en... Depuis neuf nous... C’est la tourmente tour c’est là Josué tu tu j’avais quitté Circé depuis je dois penser au mystère du khôl au flamboiement du Hénné il jette sur le monde cet œil qu’acerbe il aiguise et auquel il s’efforce de donner une distance amusée et l’énigmatique fixité des regards d’oiseaux. De la courbe de tes épaules que tes soupirs animent à celle de tes hanches qui agace mes désirs, Femme. Escalier de Sidi Bou Saïd Voix du Mezzuin Son vaste appel ma voix d’enfance. AOI

©Editions de l'Amourier, tous droits réservés

Réagir à ce texte

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette