BRIBES EN LIGNE
charogne sur le seuilce qui première dernier vers aoi       qui poussées par les vagues l’attente, le fruit  hors du corps pas d’un bout à halt sunt li pui e mult halt la mort d’un oiseau.       maquis jusqu’à il y a       &ccedi vertige. une distance les oiseaux s’ouvrent       l̵ raphaËl       retour pour andré antoine simon 14 dernier vers aoi   pour théa et ses       juin       banlie de toutes les a dix sept ans, je ne savais il pleut. j’ai vu la       marche quand sur vos visages les       et ma chair n’est “le pinceau glisse sur     [1]  je suis     extraire j’ai donné, au mois de sorte que bientôt voudrais je vous décembre 2001. À l’occasion de tu le sais bien. luc ne les cuivres de la symphonie       devant       sur quand nous rejoignons, en  jésus    7 artistes et 1 nous serons toujours ces au commencement était il aurait voulu être « e ! malvais quel ennui, mortel pour entr’els nen at ne pui       dans 1254 : naissance de merci au printemps des       le je t’enfourche ma gardien de phare à vie, au derniers vers sun destre i.- avaler l’art par au seuil de l’atelier ainsi fut pétrarque dans deuxième apparition de     pluie du  de la trajectoire de ce cinq madame aux yeux vous avez le samedi 26 mars, à 15 j’aime chez pierre bernard dejonghe... depuis (de)lecta lucta   prenez vos casseroles et encore la couleur, mais cette ecrire les couleurs du monde tout est prêt en moi pour madame chrysalide fileuse portrait. 1255 : pour maguy giraud et livre grand format en trois toutefois je m’estimais je suis occupé ces à la mémoire de s’ouvre la monde imaginal, au labyrinthe des pleursils 1 au retour au moment « h&eacu on trouvera la video     tout autour     surgi la danse de antoine simon 21       fourr& macles et roulis photo 1 j’oublie souvent et la pureté de la survie. nul       ce       soleil       la     oued coulant la mastication des pas de pluie pour venir soudain un blanc fauche le bribes en ligne a edmond, sa grande torna a sorrento ulisse torna dernier vers aoi la route de la soie, à pied, dans l’innocence des ce texte m’a été l’illusion d’une raphaël temps où les coeurs À perte de vue, la houle des et que vous dire des   un normalement, la rubrique  c’était le 26 août 1887, depuis l’éclair me dure,     son je ne peins pas avec quoi, antoine simon 29 ma voix n’est plus que ne pas négocier ne r.m.a toi le don des cris qui       "       sur dernier vers aoi paien sunt morz, alquant dernier vers aoi       en un       et tu   six formes de la c’est le grand tout le problème c’est parfois un pays li emperere s’est   un vendredi juste un mot pour annoncer nous viendrons nous masser vous n’avez siglent a fort e nagent e au rayon des surgelés   se  hier, 17       la dans les horizons de boue, de petites proses sur terre je serai toujours attentif à     nous station 1 : judas macles et roulis photo 6     longtemps sur       m&eacu pour jean-louis cantin 1.- sixième régine robin, descendre à pigalle, se       au f le feu s’est       le le grand combat : g. duchêne, écriture le     chambre le soleil n’est pas à la bonne antoine simon 2 frères et a propos de quatre oeuvres de quatre si la mer s’est a l’aube des apaches, pour andré raphaël 0 false 21 18 dernier vers aoi la musique est le parfum de martin miguel art et traquer       longte je suis celle qui trompe j’ai changé le arbre épanoui au ciel mon travail est une dernier vers s’il       il outre la poursuite de la mise       m̵     "  monde rassemblé et il fallait aller debout       je et nous n’avons rien c’est ici, me mise en ligne   j’ai souvent après la lecture de       soleil nice, le 8 octobre       sur   le texte suivant a       sur jamais si entêtanteeurydice titrer "claude viallat, la fraîcheur et la genre des motsmauvais genre       m̵ ce texte se présente       grappe c’est extrêmement madame, on ne la voit jamais       allong       la ses mains aussi étaient       o i en voyant la masse aux       dans (josué avait etudiant à les premières dernier vers aoi       st vous deux, c’est joie et Ç’avait été la elle ose à peine Éléments -       voyage       le l’impossible f les marques de la mort sur   que signifie archipel shopping, la     de rigoles en comme ce mur blanc c’est pour moi le premier pour alain borer le 26 les plus vieilles dernier vers aoi  “s’ouvre « pouvez-vous dernier vers aoi le ciel est clair au travers mieux valait découper dont les secrets… à quoi mi viene in mentemi   né le 7       le         &n lorsque martine orsoni       sur le le vieux qui iv.- du livre d’artiste le recueil de textes intendo... intendo ! samuelchapitre 16, versets 1 buttati ! guarda&nbs tout mon petit univers en 1.- les rêves de derniers mille fardeaux, mille à bernadette tu le saiset je le vois je ne saurais dire avec assez antoine simon 12 les dessins de martine orsoni diaphane est le mot (ou trois (mon souffle au matin ce va et vient entre       sur sainte marie, quand vous serez tout ce pays que je dis est       de prime abord, il mougins. décembre       au     le       pourqu une fois entré dans la des conserves ! (dans mon ventre pousse une les enseignants :     chant de certains prétendent « 8° de la tentation du survol, à la lecture de sainte af : j’entends si tu es étudiant en l’erbe del camp, ki       la dans le monde de cette rien n’est fontelucco, 6 juillet 2000       l̵ cet univers sans       dans     pourquoi ouverture de l’espace       enfant a toi le don des cris qui s’égarer on toutes sortes de papiers, sur  l’écriture marie-hélène glaciation entre il faut laisser venir madame pur ceste espee ai dulor e   (dans le assise par accroc au bord de des voix percent, racontent en introduction à pourquoi yves klein a-t-il  dernières mises j’ai relu daniel biga,   adagio   je   au milieu de ...et poème pour etait-ce le souvenir pour sept (forces cachées qui  il est des objets sur mais non, mais non, tu preambule – ut pictura la bouche pure souffrance le temps passe si vite, les grands pour julius baltazar 1 le       la dans les hautes herbes avant dernier vers aoi       au ce 28 février 2002. À max charvolen et martin à propos des grands antoine simon 25       dans       sur   ces sec erv vre ile les doigts d’ombre de neige antoine simon 32 antoine simon 7 branches lianes ronces "ces deux là se   iv    vers "je me tais. pour taire. de profondes glaouis       les 0 false 21 18 madame est la reine des "et bien, voilà..." dit la liberté de l’être rita est trois fois humble. qu’est-ce qui est en dans les carnets  tu ne renonceras pas. À peine jetés dans le       apr&eg       jonath station 5 : comment       é    courant moi cocon moi momie fuseau dernier vers aoi     sur la       longte cette machine entre mes   entrons il semble possible       pav&ea   ces notes       je o tendresses ô mes dernier vers que mort pluies et bruines, le travail de bernard sur la toile de renoir, les je suis bien dans nos voix à cri et à il y a dans ce pays des voies dernier vers aoi "pour tes il n’était qu’un "tu sais ce que c’est grant est la plaigne e large recleimet deu mult dernier vers aoi ….omme virginia par la antoine simon 10   jn 2,1-12 : la parol

Accueil > LES BRIBES > LES BRIBES DANS LE NID DE L’AIGLE > VOLUME 5
<- CLI | CLIII ->
CLII

Première publication : 17 décembre 2008



Zacinto dove giacque il mio corpo fanciulletto. Deux promontoires escarpés s’inclinent vers le havre et l’abritent de la grande houle que soulève la violence des vents ; posés sans présence légers ou inconsistants sur un monde sans poids. “Oui oui bien sûr oui bien sûr oui et si jamais oui oui comme vous dîtes ah ah si comme ah ah vous dîtes bien sûr.” Ecrans... Femme, tu murmures que je dois penser au mystère du khôl et au flamboiement sourd du Henné : il donne à ta peau sa lueur d’automne. Je impérialement coincé dans le tissu du convenable. Les toits de la Médina vagues blanches flash Virgo Virgilius. Mer trop discrète. Pourquoi cette affection pour La Tunisie ? Pour sa familiarité étrangère peut-être. Parce que en glissant simplement d’un bord à l’autre de la mer je vis des renversements inattendus. Parce que Tertullien et Augustin sont là tout proches et que cette pensée troue mon crâne. Parce que ces enfants en quête d’un dinar ressemblent à la lignée des mendiants dont je suis issu et au mendiant que je suis. À Sufétula, j’ai monnayé une monnaie romaine avec un vieil homme ; romaine ou prétendue telle qu’importe ! Le travail de la terre protégé par le palmier, le pêcher, l’abricotier, l’amandier, puis carottes, poireaux, navets, foisonnant potager. Dans le détail de sa composition un regard myope trop préoccupé du détail et de la diversité des éléments, ou quelqu’un de trop attentif aux constituants ne verrait qu’agglomération ou agrégation n’obéissant à aucune règle d’organisation. Intendo. Augustin de Soukakas, Cyprien. Un univers où, dans le petit matin , l’eau se mêle d’air de sel et de lumières. Pourquoi ? Sinon que l’une des monnaie, a, dans son trop rapide vieillissement, accumulé tant de siècles qu’ici ou là la patine n’a pas tenu ou que l’image. Sous l’ ombre fraternelle du chêne je ralentis le pas, hume l’air chargé de l’odeur de ses feuilles et de son écorce pachyderme qui élance ses rêves haut parmi les autres rêves. Zacinto mia, Zacinto. Et l’ancre ne les retient pas de son croc mordant. Zacinto Zacinto. Manteau du jour et ciel des nuits terre en vue terre en... Depuis neuf nous... C’est la tourmente tour c’est là Josué tu tu j’avais quitté Circé depuis je dois penser au mystère du khôl au flamboiement du Hénné il jette sur le monde cet œil qu’acerbe il aiguise et auquel il s’efforce de donner une distance amusée et l’énigmatique fixité des regards d’oiseaux. De la courbe de tes épaules que tes soupirs animent à celle de tes hanches qui agace mes désirs, Femme. Escalier de Sidi Bou Saïd Voix du Mezzuin Son vaste appel ma voix d’enfance. AOI

©Editions de l'Amourier, tous droits réservés

Réagir à ce texte

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette