BRIBES EN LIGNE
      su ici, les choses les plus       banlie       dans des voiles de longs cheveux       je me       longte certains prétendent le galop du poème me dernier vers aoi   (à 1257 cleimet sa culpe, si avez-vous vu au programme des actions les plus vieilles je serai toujours attentif à il n’est pire enfer que me guetter cette chose je me souviens de       va je dors d’un sommeil de je rêve aux gorges derniers vers sun destre       &eacut       arauca  c’était la littérature de à       vu et te voici humanité dernier vers aoi       d&eacu li quens oger cuardise       sur la galerie chave qui ce paysage que tu contemplais       dans   la baie des anges jamais je n’aurais l’évidence dernier vers aoi   il s’appelait li emperere par sa grant bal kanique c’est je crie la rue mue douleur  au travers de toi je antoine simon 16 dernier vers aoi cet article est paru dernier vers aoi rêve, cauchemar,       " madame est une torche. elle souvent je ne sais rien de attention beau accoucher baragouiner   pour olivier à sylvie pour le prochain basilic, (la neuf j’implore en vain pour egidio fiorin des mots dire que le livre est une antoine simon 33 cyclades, iii° madame est toute f les feux m’ont  les éditions de deuxième essai le ils avaient si longtemps, si régine robin, sequence 6   le       le       ce temps de pierres il faut aller voir  il est des objets sur vous êtes       voyage qu’est-ce qui est en       la que d’heures l’erbe del camp, ki le 2 juillet  on peut passer une vie nous serons toujours ces pour angelo pour maxime godard 1 haute j’écoute vos  l’exposition  rare moment de bonheur, c’est une sorte de leonardo rosa pour martin antoine simon 14 tant pis pour eux. « voici il pleut. j’ai vu la et si tu dois apprendre à bribes en ligne a je reviens sur des je ne sais pas si il ne sait rien qui ne va mon travail est une marie-hélène f les marques de la mort sur rêves de josué, dans le pays dont je vous  référencem chairs à vif paumes avant propos la peinture est       au la chaude caresse de       m̵       je me “dans le dessin écrirecomme on se l’une des dernières à bernadette le travail de bernard autre citation"voui au matin du Être tout entier la flamme la fraîcheur et la   pour théa et ses charogne sur le seuilce qui ce qui importe pour et ces       &agrav   né le 7 arbre épanoui au ciel  pour de   d’un coté, marché ou souk ou edmond, sa grande       dans chaises, tables, verres,       coude (vois-tu, sancho, je suis la rencontre d’une À la loupe, il observa présentation du comment entrer dans une       pav&ea j’arrivais dans les       devant issent de mer, venent as paroles de chamantu       " si tu es étudiant en les routes de ce pays sont       au difficile alliage de passet li jurz, la noit est raphaël   je n’ai jamais il aurait voulu être       tourne là, c’est le sable et douce est la terre aux yeux pour robert ecrire les couleurs du monde les petites fleurs des (josué avait li emperere s’est je meurs de soif       midi polenta c’est pour moi le premier la liberté s’imprime à mouans sartoux. traverse de deuxième apparition       la vi.- les amicales aventures c’est extrêmement granz est li calz, si se un tunnel sans fin et, à       fleur       apr&eg       apparu la mort, l’ultime port, la deuxième édition du ensevelie de silence, soudain un blanc fauche le le texte qui suit est, bien coupé en deux quand démodocos... Ça a bien un tes chaussures au bas de       parfoi la fonction,       " antoine simon 32 et combien d’ eurydice ou bien de       sur est-ce parce que, petit, on  hors du corps pas     sur la pour gilbert morz est rollant, deus en ad un besoin de couper comme de pour martine, coline et laure antoine simon 11    seule au antoine simon 25   j’ai souvent il n’était qu’un       "     extraire       dans a la femme au madame des forêts de g. duchêne, écriture le       cette ma chair n’est       jonath travail de tissage, dans a la fin il ne resta que pour yves et pierre poher et encore la couleur, mais cette dernier vers aoi       &n et tout avait tu le saiset je le vois si j’avais de son quando me ne so itu pe les doigts d’ombre de neige on peut croire que martine cher bernard de mes deux mains       (       en il tente de déchiffrer,  pour le dernier jour  martin miguel vient dont les secrets… à quoi clers est li jurz et li ecrire sur spectacle de josué dit j’ai donné, au mois mes pensées restent dernier vers aoi pour michèle gazier 1) le recueil de textes portrait. 1255 : pour jacky coville guetteurs  zones gardées de       bruyan f le feu m’a mult est vassal carles de la réserve des bribes pas une année sans évoquer       mouett poussées par les vagues ses mains aussi étaient       au je m’étonne toujours de la générations rm : nous sommes en mieux valait découper journée de 0 false 21 18 de tantes herbes el pre constellations et histoire de signes . c’est un peu comme si, antoine simon 20 au labyrinthe des pleursils huit c’est encore à vedo la luna vedo le     de rigoles en effleurer le ciel du bout des rm : d’accord sur ouverture d’une r.m.a toi le don des cris qui  née à pour ma ici. les oiseaux y ont fait       la bel équilibre et sa vous deux, c’est joie et j’oublie souvent et "nice, nouvel éloge de la       embarq  dans le livre, le nous savons tous, ici, que lancinant ô lancinant le nécessaire non en ceste tere ad estet ja je n’ai pas dit que le ce qu’un paysage peut quand vous serez tout des voix percent, racontent les textes mis en ligne dans les écroulements ainsi va le travail de qui le grand combat : c’est la chair pourtant merci au printemps des toute trace fait sens. que quelque temps plus tard, de  la toile couvre les     le    il 1-nous sommes dehors. ainsi fut pétrarque dans pour anne slacik ecrire est     &nbs le 23 février 1988, il       soleil madame a des odeurs sauvages la langue est intarissable ouverture de l’espace       la jouer sur tous les tableaux  “s’ouvre  “la signification un soir à paris au ce jour là, je pouvais j’ai en réserve pour philippe 0 false 21 18 f toutes mes       m̵       grappe cinq madame aux yeux autre citation non, björg,       l̵     quand       un les premières deux mille ans nous       bonhe       "       &agrav chaque automne les       enfant approche d’une       je écoute, josué, 1- c’est dans se reprendre. creuser son même si prenez vos casseroles et tout à fleur d’eaula danse imagine que, dans la toutes ces pages de nos clquez sur vertige. une distance   1) cette préparation des la force du corps, suite du blasphème de     son pour qui veut se faire une ils s’étaient antoine simon 27 toutes sortes de papiers, sur autres litanies du saint nom ce monde est semé "le renard connaît libre de lever la tête buttati ! guarda&nbs mult ben i fierent franceis e la bouche pure souffrance lorsqu’on connaît une c’était une mon cher pétrarque, l’attente, le fruit le soleil n’est pas percey priest lakesur les antoine simon 31         or l’instant criblé aux barrières des octrois i mes doigts se sont ouverts toutefois je m’estimais       &n pour raphaël max charvolen, martin miguel a propos d’une du fond des cours et des les étourneaux !       pass&e       é non... non... je vous assure,     ton dorothée vint au monde paysage de ta tombe  et  “comment pour la parol

Accueil > LES BRIBES > LES BRIBES EN CHANTIER > VOLUME VI
<- CLXVII | CLXIX ->
CLXIII

Clefs : Dieu , lieux

Sur l’erbe verte si est caeit envers :
La s’est pasmet, kar la mort li est pres

©Editions de l'Amourier, tous droits réservés

Réagir à ce texte

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette