BRIBES EN LIGNE
tout le problème macles et roulis photo 6 napolì napolì à madame est la reine des de tantes herbes el pre       baie tout mon petit univers en la musique est le parfum de dont les secrets… à quoi antoine simon 19  il est des objets sur madame aux rumeurs ma voix n’est plus que     nous c’est extrêmement l’instant criblé   le texte suivant a pour alain borer le 26 paien sunt morz, alquant       les dans le pain brisé son   saint paul trois seins isabelle boizard 2005 comment entrer dans une l’impression la plus a grant dulur tendrai puis je ne sais pas si quand sur vos visages les je t’ai admiré, il aurait voulu être f le feu s’est       au       granz fut li colps, li dux en le samedi 26 mars, à 15         or (elle entretenait au commencement était pour egidio fiorin des mots       dans etudiant à      & à la bonne       le ici. les oiseaux y ont fait d’un bout à mais non, mais non, tu       &agrav c’est un peu comme si, j’écoute vos viallat © le château de même si       jardin   iv    vers il pleut. j’ai vu la       arauca deux mille ans nous   pour théa et ses marché ou souk ou quand il voit s’ouvrir,       &n ensevelie de silence, a ma mère, femme parmi vous dites : "un pour daniel farioli poussant ils sortent branches lianes ronces ainsi fut pétrarque dans       la       sur       mouett portrait. 1255 : tout à fleur d’eaula danse dernier vers aoi « h&eacu       les       le entr’els nen at ne pui       dans antoine simon 16   marcel     quand 0 false 21 18 me errer est notre lot, madame, "et bien, voilà..." dit dernier vers aoi   quand les mots onze sous les cercles dans les carnets premier essai c’est f les rêves de pour max charvolen 1) fragilité humaine. ne pas négocier ne i mes doigts se sont ouverts   jn 2,1-12 : mult est vassal carles de le recueil de textes ainsi va le travail de qui  dans toutes les rues     dans la ruela  jésus je sais, un monde se nous dirons donc     rien 1 la confusion des autre essai d’un       magnol raphaël       vaches petites proses sur terre pour gilbert     [1]  ce c’est la chair pourtant dernier vers aoi morz est rollant, deus en ad  le grand brassage des       &n ce texte m’a été constellations et c’était une carissimo ulisse,torna a josué avait un rythme carcassonne, le 06     cet arbre que sauvage et fuyant comme le "patriote", antoine simon 2 (la numérotation des       dans le 23 février 1988, il     les fleurs du     &nbs 1- c’est dans dans le patriote du 16 mars 1 au retour au moment   au milieu de       ruelle dernier vers aoi fin première dernier vers aoi pas de pluie pour venir mise en ligne d’un     chambre le glacis de la mort dernier vers aoi aux barrières des octrois       bonheu moisissures mousses lichens       une les dernières pur ceste espee ai dulor e l’art n’existe       devant antoine simon 17 et te voici humanité il ne sait rien qui ne va pour andré les grands (ma gorge est une des voiles de longs cheveux antoine simon 21 la chaude caresse de normal 0 21 false fal j’ai longtemps au programme des actions  “... parler une huit c’est encore à   je ne comprends plus nécrologie je n’hésiterai quand vous serez tout 13) polynésie a propos de quatre oeuvres de suite du blasphème de pour julius baltazar 1 le station 4 : judas  ...et poème pour pour       je pierre ciel il avait accepté   se       l̵   six formes de la nu(e), comme son nom       soleil dans un coin de nice, elle disposait d’une temps de cendre de deuil de préparation des la fraîcheur et la af : j’entends reflets et echosla salle       fleure dernier vers aoi aux george(s) (s est la noble folie de josué,       aujour il y a tant de saints sur violette cachéeton c’est une sorte de  zones gardées de dix l’espace ouvert au station 3 encore il parle nos voix un trait gris sur la n’ayant pas       "    en       la       au dernier vers aoi pour andré villers 1) petit matin frais. je te   un dernier vers aoi       l̵ dentelle : il avait  on peut passer une vie reprise du site avec la de pa(i)smeisuns en est venuz et la peur, présente granz est li calz, si se       cette       en c’est ici, me       su s’ouvre la antoine simon 27 autre petite voix cinq madame aux yeux un jour, vous m’avez dans ma gorge coupé le sonà l’heure de la       sabots douce est la terre aux yeux f les feux m’ont       sur à sylvie tous feux éteints. des je m’étonne toujours de la 0 false 21 18 bel équilibre et sa       le toujours les lettres : fontelucco, 6 juillet 2000 il faut aller voir macles et roulis photo 1 marcel alocco a "tu sais ce que c’est dernier vers aoi   en grec, morías pour marcel       deux et il fallait aller debout le 28 novembre, mise en ligne ne faut-il pas vivre comme       dans       b&acir la deuxième édition du lorsqu’on connaît une  l’exposition        allong il en est des noms comme du dans les hautes herbes la route de la soie, à pied,       "     du faucon dans le monde de cette c’est pour moi le premier  c’était       la       apr&eg nous avancions en bas de la terre nous pour qui veut se faire une  pour le dernier jour pour jean-louis cantin 1.-  tu vois im font chier mieux valait découper alocco en patchworck © attention beau « amis rollant, de  “s’ouvre je désire un       object 1254 : naissance de face aux bronzes de miodrag       &ccedi a la libération, les  ce mois ci : sub je crie la rue mue douleur       pour antoine simon 20  un livre écrit     au couchant       je me rêve, cauchemar, le corps encaisse comme il    il       la légendes de michel montagnesde allons fouiller ce triangle à la mémoire de il tente de déchiffrer, on cheval la galerie chave qui (ô fleur de courge... la bouche pure souffrance       fourr&   que signifie dans les écroulements pour angelo au seuil de l’atelier archipel shopping, la printemps breton, printemps       embarq avant propos la peinture est         &eacut tous ces charlatans qui le ciel est clair au travers    de femme liseuse clquez sur     pourquoi vue à la villa tamaris    nous       alla       la     m2 &nbs       sur       sur au rayon des surgelés madame est une l’attente, le fruit dans la caverne primordiale le passé n’est     sur la jusqu’à il y a la mort d’un oiseau. c’est seulement au       neige     double de mes deux mains     à a supposer quece monde tienne nous avons affaire à de cet article est paru temps de bitume en fusion sur       midi       s̵ pas même antoine simon 9 avez-vous vu leonardo rosa     le cygne sur quand c’est le vent qui c’est le grand « 8° de dimanche 18 avril 2010 nous si elle est belle ? je sa langue se cabre devant le le scribe ne retient g. duchêne, écriture le rare moment de bonheur, très saintes litanies le plus insupportable chez dernier vers aoi antoine simon 24   entrons       marche  martin miguel vient karles se dort cum hume dernier vers aoi torna a sorrento ulisse torna sixième       les cyclades, iii° béatrice machet vient de Être tout entier la flamme je suis pour martine, coline et laure  née à       sur       &agrav sainte marie,       1) notre-dame au mur violet la parol

Accueil > LES BRIBES > LES BRIBES EN CHANTIER > VOLUME VI
<- CLXXI | CLXXIII ->
CLXXII

Clefs : Dieu , monde , lutte

Pur ceste espee ai dulor e pesance :
Mielz voeill murir qu’entre paiens remaigne.
Deus ! Perre, n’en laise(i)t hunir France !

©Editions de l'Amourier, tous droits réservés

Réagir à ce texte

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette