BRIBES EN LIGNE
inoubliables, les mm oui, ce qui est troublant 1-nous sommes dehors. folie de josuétout est nice, le 8 octobre (de)lecta lucta   merci au printemps des la vie est ce bruissement       ce  tous ces chardonnerets <img852|left> forest antoine simon 2       à antoine simon 11  epître aux si, il y a longtemps, les viallat © le château de pour frédéric i mes doigts se sont ouverts des voiles de longs cheveux la route de la soie, à pied, antoine simon 32 ce le lent tricotage du paysage sous la pression des       entre  tu vois im font chier       soleil il y a tant de saints sur 0 false 21 18 la chaude caresse de     sur la ouverture de l’espace « voici       object pour michèle aueret non, björg, le 10 décembre 2013,  hier, 17 pour andrée ici, les choses les plus       reine       " antoine simon 12       quinze pour andré       descen  je signerai mon mm si c’est ça creuser, sors de mon territoire. fais napolì napolì macles et roulis photo 6       montag   pour olivier je dors d’un sommeil de religion de josué il couleur qui ne masque pas       longte bribes en ligne a lentement, josué dieu faisait silence, mais station 7 : as-tu vu judas se vous deux, c’est joie et au lecteur voici le premier       &agrav violette cachéeton deuxième rupture : le de soie les draps, de soie un jour, vous m’avez l’impossible  dans toutes les rues f le feu s’est j’écoute vos       " peinture de rimes. le texte depuis le 20 juillet, bribes pour jean-marie simon et sa l’évidence marcel alocco a heureuse ruine, pensait agnus dei qui tollis peccata nouvelles mises en dans l’effilé de comment entrer dans une pour andré villers 1)    nous     le cygne sur  référencem “dans le dessin sous l’occupation raphaël       mouett       le en 1958 ben ouvre à en ceste tere ad estet ja le texte qui suit est, bien la fraîcheur et la jamais si entêtanteeurydice al matin, quant primes pert     un mois sans mise en ligne d’un le plus insupportable chez neuf j’implore en vain deuxième       dans       et tu dernier vers aoi    courant       dans    7 artistes et 1       sur les oiseaux s’ouvrent temps de pierres dans la  dans le livre, le   né le 7  un livre écrit   un vendredi       la madame dans l’ombre des on croit souvent que le but mais jamais on ne titrer "claude viallat, "mais qui lit encore le    au balcon       &n cinquième citationne   pour adèle et     après antoine simon 14 rafale n° 12 où quatrième essai rares la question du récit       " de la       le       je à propos des grands marché ou souk ou     au couchant passet li jurz, la noit est       é     double       st af : j’entends petit matin frais. je te       grappe réponse de michel dernier vers aoi il ne s’agit pas de je sais, un monde se rm : nous sommes en       chaque raphaËl eurydice toujours nue à       grimpa difficile alliage de       soleil pour le prochain basilic, (la passet li jurz, si turnet a très malheureux... noble folie de josué, dernier vers aoi o tendresses ô mes v.- les amicales aventures du dernier vers aoi « h&eacu branches lianes ronces toutes sortes de papiers, sur       vu je crie la rue mue douleur station 1 : judas une errance de le 26 août 1887, depuis charogne sur le seuilce qui       cette       le  l’écriture antoine simon 29 le 26 août 1887, depuis pour martin  zones gardées de i.- avaler l’art par la terre a souvent tremblé       s̵ antoine simon 9 “le pinceau glisse sur autres litanies du saint nom  marcel migozzi vient de  “s’ouvre et encore  dits rafale n° 6 just do       les le scribe ne retient « e ! malvais j’ai perdu mon pas même    si tout au long comme ce mur blanc libre de lever la tête   d’un coté, fontelucco, 6 juillet 2000  il est des objets sur  “la signification       la ...et la mémoire rêve le nécessaire non halt sunt li pui e mult halt dernier vers aoi il ne reste plus que le       il martin miguel art et grant est la plaigne e large antoine simon 20 certains soirs, quand je abu zayd me déplait. pas       glouss elle ose à peine       vu antoine simon 6 pour philippe a la fin il ne resta que   pour théa et ses       fourr&       ( reflets et echosla salle       en il en est des noms comme du marie-hélène en introduction à ce paysage que tu contemplais       coude trois tentatives desesperees       baie quand sur vos visages les tout le problème dans les carnets d’ eurydice ou bien de issent de mer, venent as si vous entendez le lac j’ai donc station 3 encore il parle  si, du nouveau bribes en ligne a le franchissement des    de femme liseuse       l̵ écrirecomme on se       &agrav alocco en patchworck ©  ce qui importe pour   se temps où le sang se       est-ce parce que, petit, on       avant     les provisions pour martine pour julius baltazar 1 le le numéro exceptionnel de pour gilbert   on n’est toutes ces pages de nos zacinto dove giacque il mio ecrire sur très saintes litanies pour marcel les cuivres de la symphonie immense est le théâtre et  “ce travail qui patrick joquel vient de ainsi va le travail de qui un tunnel sans fin et, à rêve, cauchemar, pour anne slacik ecrire est       la je suis       maquis je t’enfourche ma il n’était qu’un ici. les oiseaux y ont fait les avenues de ce pays pour michèle gazier 1) tu le sais bien. luc ne       dans souvent je ne sais rien de c’est ici, me essai de nécrologie, dernier vers aoi "tu sais ce que c’est "ces deux là se ….omme virginia par la autre citation"voui antoine simon 33       je       dans lu le choeur des femmes de lorsque martine orsoni rm, le 2/02/2018 j’ai fait cyclades, iii° pierre ciel la lecture de sainte nous serons toujours ces       neige il aurait voulu être madame, on ne la voit jamais ce n’est pas aux choses mon cher pétrarque, chercher une sorte de       ton il s’appelait ils avaient si longtemps, si me abstraction voir figuration     dans la ruela au labyrinthe des pleursils je m’étonne toujours de la références : xavier       je me       sur antoine simon 31 feuilleton d’un travail     à de pa(i)smeisuns en est venuz 10 vers la laisse ccxxxii le désir de faire avec qu’est-ce qui est en pour jacky coville guetteurs 0 false 21 18 histoire de signes . encore une citation“tu carissimo ulisse,torna a tu le saiset je le vois       nuage pour helmut deuxième approche de des quatre archanges que       bien       assis station 4 : judas  merci à marc alpozzo       m&eacu les doigts d’ombre de neige dans les horizons de boue, de     l’é   ciel !!!! rien n’est plus ardu villa arson, nice, du 17 poème pour     rien   six formes de la madame déchirée c’est le grand bal kanique c’est hans freibach : sables mes parolesvous le temps passe si vite, À la loupe, il observa À perte de vue, la houle des dernier vers s’il   que signifie       embarq       reine j’ai changé le le lourd travail des meules outre la poursuite de la mise preambule – ut pictura       juin in the country   saint paul trois  dernier salut au pourquoi yves klein a-t-il       jardin vos estes proz e vostre il en est des meurtrières. le 15 mai, à approche d’une f qu’il vienne, le feu attendre. mot terrible. dans le train premier 5) triptyque marocain mouans sartoux. traverse de je rêve aux gorges je désire un la brume. nuages la deuxième édition du "et bien, voilà..." dit jamais je n’aurais derniers vers sun destre au rayon des surgelés six de l’espace urbain, ma voix n’est plus que   encore une la parol

Accueil > LES BRIBES > LES BRIBES EN CHANTIER > VOLUME VI
<- CLXXXV | CLXXXVII ->
CLXXXVI

Clefs : éléments , Josué , lieux , lutte

©Editions de l'Amourier, tous droits réservés

Réagir à ce texte

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette