BRIBES EN LIGNE
constellations et       object toute trace fait sens. que a l’aube des apaches, vous n’avez       " dans le respect du cahier des       un iv.- du livre d’artiste "tu sais ce que c’est deux nouveauté, le coquillage contre epuisement de la salle, générations À l’occasion de raphaËl je m’étonne toujours de la       jonath tout en vérifiant dernier vers aoi au seuil de l’atelier deux mille ans nous       coude la vie est dans la vie. se       b&acir « voici deux ajouts ces derniers est-ce parce que, petit, on ce qui aide à pénétrer le un tunnel sans fin et, à       fourr&    nous       m̵   je n’ai jamais ils avaient si longtemps, si marcel alocco a ouverture de l’espace a ma mère, femme parmi nos voix eurydice toujours nue à       &agrav "ces deux là se pas de pluie pour venir couleur qui ne masque pas       huit c’est encore à bien sûrla ….omme virginia par la le 26 août 1887, depuis able comme capable de donner rita est trois fois humble. iloec endreit remeint li os chairs à vif paumes et  riche de mes pour "nice, nouvel éloge de la je désire un     après lu le choeur des femmes de     l’é j’oublie souvent et portrait. 1255 : pour philippe       vaches je rêve aux gorges cet article est paru le texte qui suit est, bien paysage de ta tombe  et   3   

les non... non... je vous assure,       pass&e       sur       à       bruyan s’égarer on dernier vers aoi       le       une sequence 6   le macles et roulis photo 4 c’est seulement au quatrième essai rares un verre de vin pour tacher     du faucon au matin du apaches : quant carles oït la antoine simon 21 ce monde est semé guetter cette chose       il       dans       entre dernier vers aoi lorsque martine orsoni marché ou souk ou en cet anniversaire, ce qui je découvre avant toi derniers vers sun destre v.- les amicales aventures du mise en ligne ce texte se présente cyclades, iii° cet univers sans ajout de fichiers sons dans       l̵ quelque chose c’est pour moi le premier a grant dulur tendrai puis c’est ici, me mon travail est une très malheureux...       cette madame est une torche. elle j’ai en réserve glaciation entre       les nous avons affaire à de pour lee ce jour là, je pouvais première   saint paul trois viallat © le château de sculpter l’air : d’un bout à  il y a le derniers le proche et le lointain ne pas négocier ne quand c’est le vent qui c’est une sorte de comme ce mur blanc ce paysage que tu contemplais pour gilbert la poésie, à la       dans ensevelie de silence, chaque automne les       grimpa laure et pétrarque comme pour mireille et philippe tes chaussures au bas de et te voici humanité antoine simon 17 chaque jour est un appel, une     [1]  onzième je suis bien dans de toutes les mise en ligne d’un       devant pas une année sans évoquer abstraction voir figuration       voyage nécrologie mes pensées restent trois (mon souffle au matin les étourneaux ! dans ma gorge cette machine entre mes après la lecture de je suis occupé ces dernier vers aoi les parents, l’ultime dernier vers aoi merci au printemps des       le et si tu dois apprendre à approche d’une il pleut. j’ai vu la       aux antoine simon 10       soleil l’art c’est la f les marques de la mort sur alocco en patchworck ©   pour adèle et mon cher pétrarque, morz est rollant, deus en ad la danse de les avenues de ce pays antoine simon 7 prenez vos casseroles et       pass&e       maquis la musique est le parfum de il n’est pire enfer que les enseignants : la chaude caresse de       le madame chrysalide fileuse pour jacky coville guetteurs  au mois de mars, 1166 (elle entretenait pour helmut nice, le 18 novembre 2004 max charvolen, martin miguel et il fallait aller debout       la comment entrer dans une ce 28 février 2002. j’ai donc ainsi alfred…       ce       " livre grand format en trois a propos d’une     double         &n allons fouiller ce triangle    7 artistes et 1 1- c’est dans printemps breton, printemps dernier vers aoi 5) triptyque marocain ce va et vient entre n’ayant pas attelage ii est une œuvre reflets et echosla salle « amis rollant, de ço dist li reis :       sur difficile alliage de       sur le je t’enlace gargouille mouans sartoux. traverse de attendre. mot terrible.       et face aux bronzes de miodrag pour ma pure forme, belle muette, a la fin il ne resta que très saintes litanies       le comme une suite de tout en travaillant sur les a la libération, les dans l’innocence des     les fleurs du pluies et bruines, en 1958 ben ouvre à art jonction semble enfin les durand : une branches lianes ronces nous viendrons nous masser "je me tais. pour taire. juste un mot pour annoncer exacerbé d’air       o rm : nous sommes en bel équilibre et sa la deuxième édition du   un toulon, samedi 9 pour andré la question du récit le 23 février 1988, il l’homme est  “ne pas mille fardeaux, mille  dans toutes les rues imagine que, dans la nous savons tous, ici, que de sorte que bientôt 7) porte-fenêtre attendre. mot terrible. avec marc, nous avons je ne saurais dire avec assez       sur les premières f les feux m’ont a propos de quatre oeuvres de dernier vers aoi douze (se fait terre se troisième essai  “la signification  epître aux temps où les coeurs de soie les draps, de soie la langue est intarissable À perte de vue, la houle des   on n’est "moi, esclave" a equitable un besoin sonnerait petit matin frais. je te le ciel est clair au travers dernier vers s’il       descendre à pigalle, se bernadette griot vient de dans le pain brisé son autre citation"voui  le "musée       sabots f qu’il vienne, le feu "mais qui lit encore le     hélas, “le pinceau glisse sur je ne peins pas avec quoi,  je signerai mon quatrième essai de s’ouvre la carissimo ulisse,torna a     chant de clere est la noit e la rêve, cauchemar, encore une citation“tu libre de lever la tête     dans la ruela     nous       l̵ jusqu’à il y a antoine simon 6 antoine simon 25  “s’ouvre       au    tu sais       parfoi la gaucherie à vivre, ...et poème pour dans les rêves de la r.m.a toi le don des cris qui f le feu m’a autre essai d’un il n’était qu’un  “comment je déambule et suis       deux   anatomie du m et     à j’aime chez pierre j’entends sonner les à la mémoire de au programme des actions quand il voit s’ouvrir, trois tentatives desesperees pour michèle gazier 1       le polenta archipel shopping, la juste un  improbable visage pendu seul dans la rue je ris la madame des forêts de     sur la dernier vers aoi (ma gorge est une  zones gardées de en introduction à j’ai relu daniel biga,       la pie       six f tous les feux se sont la tentation du survol, à à propos des grands dernier vers aoi des conserves ! deux ce travail vous est du fond des cours et des je crie la rue mue douleur ma voix n’est plus que       reine madame déchirée onze sous les cercles nice, le 8 octobre madame, c’est notre a supposer quece monde tienne       droite       juin leonardo rosa       en       un bernard dejonghe... depuis toutes ces pages de nos station 7 : as-tu vu judas se deuxième apparition jamais je n’aurais le temps passe si vite, vertige. une distance vue à la villa tamaris dimanche 18 avril 2010 nous chercher une sorte de       bonhe       dans preambule – ut pictura  les œuvres de vous deux, c’est joie et       sur       p&eacu       &agrav la parol

Accueil > LES BRIBES > LES BRIBES EN CHANTIER > SUIVI DE CHANTIER
| Le récit en question ->
Suivi de chantier 1

Clefs : Roland

Dans le respect du cahier des charges, le chantier des Bribes V à IX suit le modèle de construction suivant :

Première strate ou fondation : la chanson de Roland

numérotation des bribes,

emplacement des AOI,

reprise de clefs lorsque les thèmes abordés par le texte de la Chanson le permettent

le personnage de Roland, lieux, voyages, luttes, peuples, etc.

Deuxième strate ou données historiques : les mises à plat numérisées du trésor des Marseillais de Max Charvolen

de la mise à plat 1824 (depuis la fondation de Marseille, en référence au trésor, soit 1224 ap. J.C.), date de la rédaction du cantique des créatures par Saint François d’Assise, ans la bribe 133

chaque bribe fait référence à 1 ou 2 événements historiques de l’année correspondant au numéro de la mise à plat : bribe 133/mise à plat 1826/année 1226, 134/1827/1227, 135/1828/1228 etc.

 

 

©Editions de l'Amourier, tous droits réservés

Réagir à ce texte

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette