BRIBES EN LIGNE
pour qui veut se faire une noble folie de josué,  dernier salut au attendre. mot terrible. il existe au moins deux sous l’occupation f le feu s’est     quand       bruyan       fourr& libre de lever la tête   maille 1 :que difficile alliage de       la       " les oiseaux s’ouvrent antoine simon 23       glouss       dans quel étonnant il ne reste plus que le etudiant à mult est vassal carles de il faut aller voir       magnol À max charvolen et martin deux nouveauté, paroles de chamantu je sais, un monde se attention beau archipel shopping, la i en voyant la masse aux aux barrières des octrois       jonath on peut croire que martine temps où les coeurs buttati ! guarda&nbs je suis à propos “la pour michèle aueret       à il tente de déchiffrer, entr’els nen at ne pui Ç’avait été la histoire de signes .       l̵ c’était une   ces notes vous n’avez dorothée vint au monde je ne peins pas avec quoi,     cet arbre que f toutes mes douce est la terre aux yeux antoine simon 33 s’égarer on la brume. nuages le travail de bernard quel ennui, mortel pour     le la gaucherie à vivre, moi cocon moi momie fuseau sables mes parolesvous       s̵ le géographe sait tout antoine simon 15 pour julius baltazar 1 le le 26 août 1887, depuis se placer sous le signe de 1) notre-dame au mur violet         &n madame déchirée certains soirs, quand je issent de mer, venent as       neige marché ou souk ou       m&eacu   d’un coté, les cuivres de la symphonie     un mois sans tout en travaillant sur les et  riche de mes macles et roulis photo 3 patrick joquel vient de il avait accepté  ce mois ci : sub toujours les lettres :  tous ces chardonnerets       au si elle est belle ? je « e ! malvais j’aime chez pierre "la musique, c’est le antoine simon 24 raphaël chaque automne les dernier vers aoi vi.- les amicales aventures       sur station 4 : judas  voudrais je vous       sur sainte marie, un homme dans la rue se prend antoine simon 10     les fleurs du pour helmut    seule au       quinze   que signifie la liberté s’imprime à de tantes herbes el pre  hors du corps pas pour jean gautheronle cosmos nice, le 18 novembre 2004 la terre a souvent tremblé       la pour raphaël carles li reis en ad prise sa attendre. mot terrible. le samedi 26 mars, à 15 la mastication des       montag faisant dialoguer   encore une le texte qui suit est, bien coupé le sonà trois (mon souffle au matin le temps passe dans la le lourd travail des meules       la       un       " il semble possible max charvolen, martin miguel c’est le grand comme une suite de   pour le prochain elle réalise des franchement, pensait le chef, il en est des noms comme du la galerie chave qui quai des chargeurs de de mes deux mains     après  les premières vous dites : "un sur l’erbe verte si est       un sculpter l’air : avant propos la peinture est “dans le dessin       arauca dernier vers doel i avrat, « pouvez-vous       au seins isabelle boizard 2005 josué avait un rythme maintenant il connaît le le passé n’est références : xavier ils sortent saluer d’abord les plus       reine       au ma mémoire ne peut me antoine simon 26 la liberté de l’être       pav&ea un tunnel sans fin et, à à sylvie       deux     sur la     &nbs       un       le de soie les draps, de soie mieux valait découper les plus terribles une il faut dire les régine robin, ce j’oublie souvent et c’est un peu comme si, genre des motsmauvais genre descendre à pigalle, se je reviens sur des le bulletin de "bribes  le livre, avec mon travail est une le pendu       "       m̵ seul dans la rue je ris la ce qui fascine chez dernier vers aoi la langue est intarissable mougins. décembre les amants se nous lirons deux extraits de       &ccedi les routes de ce pays sont du bibelot au babilencore une madame dans l’ombre des la deuxième édition du f qu’il vienne, le feu pour martin sur la toile de renoir, les est-ce parce que, petit, on mes pensées restent il n’est pire enfer que       sur le temps passe si vite, dernier vers aoi     &nbs   1) cette tant pis pour eux.       au rossignolet tu la iv.- du livre d’artiste  ce qui importe pour la fraîcheur et la  tu ne renonceras pas. antoine simon 31   adagio   je leonardo rosa et te voici humanité r.m.a toi le don des cris qui   iv    vers dans l’innocence des "et bien, voilà..." dit j’ai perdu mon a la fin il ne resta que dernier vers aoi décembre 2001. troisième essai gardien de phare à vie, au dans ce pays ma mère pas de pluie pour venir sa langue se cabre devant le pour andré pour maxime godard 1 haute       sur le     vers le soir j’ai donc     depuis l’illusion d’une clquez sur       jardin ki mult est las, il se dort lorsque martine orsoni       gentil merci au printemps des exacerbé d’air je me souviens de ce jour là, je pouvais epuisement de la salle,     chant de mise en ligne d’un je n’ai pas dit que le toutefois je m’estimais "le renard connaît       fourr&   voici donc la pour daniel farioli poussant "tu sais ce que c’est       la       su       les passet li jurz, si turnet a  “ce travail qui toutes ces pages de nos villa arson, nice, du 17 dernier vers aoi quando me ne so itu pe branches lianes ronces       object la réserve des bribes 1257 cleimet sa culpe, si si j’avais de son       voyage a propos d’une un temps hors du   je ne comprends plus je ne saurais dire avec assez la lecture de sainte le glacis de la mort depuis ce jour, le site fin première in the country i mes doigts se sont ouverts       voyage       en en ceste tere ad estet ja       va   le texte suivant a se reprendre. creuser son "moi, esclave" a nous viendrons nous masser les textes mis en ligne       &agrav lorsqu’on connaît une Éléments - la musique est le parfum de normal 0 21 false fal       ce aux george(s) (s est la glaciation entre on dit qu’agathe       deux carmelo arden quin est une présentation du bel équilibre et sa dernier vers aoi nice, le 30 juin 2000 1.- les rêves de       je me dentelle : il avait f les feux m’ont   l’oeuvre vit son d’un côté dans ce périlleux marcel alocco a       sur       dans macles et roulis photo l’impossible il y a tant de saints sur ensevelie de silence, le coeur du station 5 : comment chercher une sorte de       rampan dans le train premier pour gilbert 1 au retour au moment les durand : une et la peur, présente ici, les choses les plus    nous       le il y a dans ce pays des voies g. duchêne, écriture le tout mon petit univers en     extraire pour maguy giraud et en cet anniversaire, ce qui un trait gris sur la raphaËl  dans le livre, le quelques autres   jn 2,1-12 : ce qui importe pour dernier vers aoi  le grand brassage des a grant dulur tendrai puis  il y a le       le       le dernier vers aoi         p&eacu vous avez madame est une torche. elle n’ayant pas  les éditions de       entre station 3 encore il parle karles se dort cum hume  “s’ouvre et c’était dans (josué avait lentement  martin miguel vient "nice, nouvel éloge de la dernier vers aoi       " À la loupe, il observa approche d’une dernier vers aoi dernier vers que mort si j’étais un j’ai changé le deuxième suite madame porte à le corps encaisse comme il de toutes les première madame, c’est notre (dans mon ventre pousse une préparation des ainsi fut pétrarque dans la littérature de pour egidio fiorin des mots la parol

Accueil > Les rossignols du crocheteur > Les textes publiés > Oeuvres croisées > Avec Monique Thibaudin et Gilbert Trem

RAPHAËL MONTICELLI

|
Les banalités de nos conversations
Artiste(s) : Thibaudin (site) , Trem

 L’exposition : « Les banalités de nos conversations » présentait une série d’anti-bustes, sculptures de Monique Thibaudin, à la galerie d’art de la Miséricorde, à Vallauris, en 1997. Au centre de la galerie, quatre bandes numériques émettaient des textes musicalisés ; la matière textuelle étant fournie par R. Monticelli et la mise en musique assurée par Gilbert Trem. Les séquences musicales duraient une dizaine de minutes chacune et étaient reprises en boucle. Le décalage entre chaque séquence produisait un assemblage différent à chaque reprise. C’est l’un de ces assemblage qui est mis en ligne au format MP3.
MP3 - 16.6 Mo

 

Matière textuelle :

1.- Bruits de bouche, de Gilbert Trem

2.- Bavardages des sexes, une interprétation des Bijoux Indiscrets de D. Diderot par R. Monticelli

3.- Dialogues des bijoux , expansion des Bijoux indiscrets

4.- Les bijoux des cantatrices

5.- Bribes de conversations d’amateurs d’art , piquées dans les notes pour les Bribes de R. Monticelli

6.- 8 Conversations de public de spectacle, tirées des études pour les Bribes

7.- Est-ce toi Boniface ? Une interprétation du chant XIX de l’Enfer de Dante, où apparaissent des... anti-bustes.

 

 

 
 
 
 
 
 
 
 

info portfolio

M. Thibaudin, antibuste M. Thibaudin, antibuste
Publication en ligne : 20 juillet 2008
Première publication : avril 1997

Réagir à ce texte

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette