BRIBES EN LIGNE
ainsi fut pétrarque dans       aux       le antoine simon 18 equitable un besoin sonnerait bel équilibre et sa mes pensées restent c’est ici, me granz fut li colps, li dux en       le troisième essai et tout est prêt en moi pour comme c’est       magnol       sur deuxième apparition de pas une année sans évoquer ecrire les couleurs du monde avant dernier vers aoi     pluie du       (       aujour       vu       en un onze sous les cercles       avant nice, le 30 juin 2000  jésus le lent tricotage du paysage il en est des meurtrières. a dix sept ans, je ne savais il y a des objets qui ont la pluies et bruines, ce paysage que tu contemplais genre des motsmauvais genre       " la prédication faite       les apaches : et je vois dans vos  dans toutes les rues il faut aller voir pas facile d’ajuster le station 5 : comment "le renard connaît       m̵       coude iv.- du livre d’artiste onzième d’un côté j’ai donc la bouche pure souffrance les dessins de martine orsoni       allong       vaches premier essai c’est carcassonne, le 06 antoine simon 22 quand sur vos visages les portrait. 1255 : l’appel tonitruant du       dans antoine simon 6  référencem  l’exposition        au antoine simon 17  pour jean le   marcel c’est un peu comme si, le coeur du       une     &nbs cet article est paru       allong ce jour là, je pouvais les étourneaux ! dernier vers aoi approche d’une constellations et al matin, quant primes pert certains soirs, quand je outre la poursuite de la mise       il   entrons violette cachéeton  la toile couvre les franchement, pensait le chef, reprise du site avec la "si elle est le géographe sait tout antoine simon 29  marcel migozzi vient de       dans (dans mon ventre pousse une toi, mésange à li emperere s’est       la       sur ma voix n’est plus que on cheval     les fleurs du et c’était dans et  riche de mes     les provisions dans le pays dont je vous neuf j’implore en vain qu’est-ce qui est en ce poème est tiré du       sur peinture de rimes. le texte       apparu des voix percent, racontent ma chair n’est (en regardant un dessin de       je "et bien, voilà..." dit le nécessaire non       la tout en vérifiant ce qui fascine chez vous dites : "un pour jean gautheronle cosmos pour lee   est-ce que dans le patriote du 16 mars journée de abu zayd me déplait. pas la mort, l’ultime port,       le j’ai en réserve pour       sous c’est pour moi le premier quant carles oït la     &nbs monde imaginal, et que dire de la grâce mult ben i fierent franceis e ajout de fichiers sons dans 5) triptyque marocain       object démodocos... Ça a bien un je n’ai pas dit que le       sur pour mes enfants laure et attelage ii est une œuvre dernier vers aoi nous serons toujours ces  le livre, avec pour marcel       un diaphane est le       au   on n’est et ces     à   (dans le mesdames, messieurs, veuillez  il y a le le ciel est clair au travers l’heure de la "moi, esclave" a tromper le néant À max charvolen et les lettres ou les chiffres ] heureux l’homme la tentation du survol, à voile de nuità la   un vendredi  si, du nouveau dernier vers aoi l’instant criblé des conserves ! une autre approche de attention beau     quand  epître aux station 1 : judas madame est une torche. elle à cri et à exacerbé d’air et il fallait aller debout antoine simon 24 écoute, josué,       pourqu       entre in the country une fois entré dans la granz est li calz, si se       reine a la femme au dernier vers aoi etudiant à f le feu s’est josué avait un rythme madame, c’est notre  pour le dernier jour       les dernier vers aoi         ce pour philippe à la bonne là, c’est le sable et autre petite voix       un    tu sais     tout autour     chambre       soleil c’est parfois un pays du bibelot au babilencore une les oiseaux s’ouvrent bien sûr, il y eut pas sur coussin d’air mais aux george(s) (s est la l’illusion d’une de la vous êtes bribes en ligne a c’est la distance entre en 1958 ben ouvre à karles se dort cum hume je rêve aux gorges il n’est pire enfer que le scribe ne retient tant pis pour eux. seins isabelle boizard 2005     le toujours les lettres :       &agrav madame est toute ensevelie de silence, pour anne slacik ecrire est suite de pour nicolas lavarenne ma la galerie chave qui pour jacqueline moretti, temps où le sang se j’ai donné, au mois 1) notre-dame au mur violet pour yves et pierre poher et imagine que, dans la       sur antoine simon 30 tu le sais bien. luc ne   pour théa et ses       chaque À la loupe, il observa le franchissement des lu le choeur des femmes de le texte qui suit est, bien petites proses sur terre   voici donc la les parents, l’ultime pour raphaël tous ces charlatans qui (de)lecta lucta         j̵             force       apr&eg       pav&ea de soie les draps, de soie les petites fleurs des       en le glacis de la mort   3   

les       les  je signerai mon rêves de josué, quel ennui, mortel pour « 8° de       au la bouche pleine de bulles attendre. mot terrible. antoine simon 20 pour pierre theunissen la rm : d’accord sur j’ai parlé     faisant la jouer sur tous les tableaux le recueil de textes c’est le grand     le cygne sur       vu       quand il tente de déchiffrer, le soleil n’est pas la liberté s’imprime à ses mains aussi étaient giovanni rubino dit       quinze un jour nous avons   se       journ&   pour le prochain il ne s’agit pas de antoine simon 25 dernier vers aoi     iv    vers       pav&ea elle réalise des légendes de michel i.- avaler l’art par la communication est pour helmut il pleut. j’ai vu la le plus insupportable chez introibo ad altare siglent a fort e nagent e       descen nous viendrons nous masser paien sunt morz, alquant je sais, un monde se faisant dialoguer dans ma gorge       cette cyclades, iii° quand vous serez tout f j’ai voulu me pencher si elle est belle ? je temps de bitume en fusion sur   en grec, morías     m2 &nbs carissimo ulisse,torna a quand c’est le vent qui comme une suite de dix l’espace ouvert au le bulletin de "bribes     sur la a la fin il ne resta que quelque chose       nuage la terre a souvent tremblé prenez vos casseroles et marcel alocco a tout mon petit univers en le 26 août 1887, depuis dernier vers aoi et il parlait ainsi dans la         or la lecture de sainte “dans le dessin tout en travaillant sur les pour jean-marie simon et sa grande lune pourpre dont les avec marc, nous avons ce jour-là il lui    de femme liseuse les textes mis en ligne       je entr’els nen at ne pui       longte toutes sortes de papiers, sur sculpter l’air : le proche et le lointain accoucher baragouiner dernier vers doel i avrat, juste un mot pour annoncer deuxième suite jusqu’à il y a       la       le a propos d’une je déambule et suis moi cocon moi momie fuseau madame est la reine des sixième       sabots la littérature de macao grise       à dans les horizons de boue, de la musique est le parfum de je n’hésiterai sept (forces cachées qui pour andrée  au mois de mars, 1166       jonath     extraire f dans le sourd chatoiement bribes en ligne a abstraction voir figuration coupé en deux quand printemps breton, printemps depuis le 20 juillet, bribes dernier vers aoi rm : nous sommes en  dans le livre, le les durand : une       m&eacu la chaude caresse de la parol

Accueil > LES BRIBES > LES BRIBES EN CHANTIER > VOLUME VII
<- CCXIV | CCXVI ->
CCXV

Clefs : Josué , portraits

avant dernier vers

AOI

©Editions de l'Amourier, tous droits réservés

Réagir à ce texte

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette