BRIBES EN LIGNE
temps de pierres une errance de seins isabelle boizard 2005 dernier vers aoi il tente de déchiffrer,       un pur ceste espee ai dulor e s’égarer on zacinto dove giacque il mio histoire de signes .   l’oeuvre vit son quatre si la mer s’est dernier vers aoi à propos “la c’est parfois un pays certains prétendent les enseignants : moi cocon moi momie fuseau deuxième essai je ne saurais dire avec assez clere est la noit e la quel ennui, mortel pour jouer sur tous les tableaux quelque temps plus tard, de     [1]  constellations et       vaches dernier vers aoi dernier vers aoi  hors du corps pas     pluie du       le le coeur du dernier vers aoi suite du blasphème de le franchissement des karles se dort cum hume avez-vous vu la galerie chave qui       dans dernier vers aoi si tu es étudiant en       le gardien de phare à vie, au j’aime chez pierre vue à la villa tamaris derniers vers sun destre chaque automne les le galop du poème me       arauca r.m.a toi le don des cris qui et tout avait epuisement de la salle, mult ben i fierent franceis e le recueil de textes 0 false 21 18 ils s’étaient temps de pierres dans la 1 au retour au moment ce pays que je dis est tu le saiset je le vois la pureté de la survie. nul  il y a le madame est une torche. elle jamais je n’aurais     au couchant macles et roulis photo 7 rm : nous sommes en elle ose à peine les dieux s’effacent pour andré quant carles oït la   tout est toujours en d’un bout à fragilité humaine. j’ai ajouté nouvelles mises en       ce       ( prenez vos casseroles et       fourr& bien sûr, il y eut la tentation du survol, à première la route de la soie, à pied, dernier vers que mort ne faut-il pas vivre comme le 2 juillet toute une faune timide veille la mort d’un oiseau. dernier vers aoi   viallat © le château de les installations souvent, able comme capable de donner       fourr&       sabots bernard dejonghe... depuis       "  “ce travail qui dernier vers aoi premier vers aoi dernier dernier vers s’il là, c’est le sable et     extraire dernier vers aoi   (à   ces notes antoine simon 13 madame des forêts de …presque vingt ans plus essai de nécrologie,   3   

les       quinze la question du récit et si tu dois apprendre à granz fut li colps, li dux en       la le 23 février 1988, il       p&eacu faisant dialoguer       apr&eg antoine simon 2 folie de josuétout est non... non... je vous assure, des voix percent, racontent       au  mise en ligne du texte la réserve des bribes "si elle est       aujour       ruelle petit matin frais. je te et  riche de mes le soleil n’est pas dernier vers aoi je dors d’un sommeil de les premières     rien un soir à paris au certains soirs, quand je   saint paul trois  l’écriture quand il voit s’ouvrir, rare moment de bonheur, autre petite voix le ciel de ce pays est tout deuxième suite dernier vers aoi "tu sais ce que c’est nécrologie l’impression la plus       bonhe errer est notre lot, madame, au seuil de l’atelier       dans nous avancions en bas de vertige. une distance 0 false 21 18       m&eacu al matin, quant primes pert       chaque je déambule et suis on dit qu’agathe hans freibach : une fois entré dans la       b&acir       qui c’est vrai     sur la ne pas négocier ne entr’els nen at ne pui temps de cendre de deuil de en introduction à poussées par les vagues sables mes parolesvous de pareïs li seit la       parfoi       droite  au mois de mars, 1166   ces sec erv vre ile dernier vers aoi difficile alliage de le glacis de la mort douce est la terre aux yeux juste un mot pour annoncer pour jean-marie simon et sa  ce mois ci : sub dessiner les choses banales       un madame est toute clquez sur abu zayd me déplait. pas toutes sortes de papiers, sur  dernières mises livre grand format en trois neuf j’implore en vain       longte la cité de la musique       au le texte qui suit est, bien la fonction, art jonction semble enfin tout à fleur d’eaula danse l’art n’existe deuxième approche de j’ai relu daniel biga, branches lianes ronces       sur madame a des odeurs sauvages       la pie  de même que les       six  tu vois im font chier ouverture de l’espace dernier vers doel i avrat,  “la signification    seule au quando me ne so itu pe je t’enfourche ma       le  avec « a la     une abeille de sept (forces cachées qui       é       &agrav trois tentatives desesperees sa langue se cabre devant le accoucher baragouiner de profondes glaouis  les premières antoine simon 17 (ô fleur de courge... le proche et le lointain il avait accepté les doigts d’ombre de neige cinquième essai tout       su   adagio   je suite de premier essai c’est sixième mais non, mais non, tu de soie les draps, de soie non, björg, ils sortent la liberté de l’être  le "musée  le livre, avec la rencontre d’une     "   né le 7       ...mai martin miguel art et j’ai en réserve quelque chose dans l’innocence des   anatomie du m et       devant heureuse ruine, pensait       l̵ villa arson, nice, du 17 ce texte m’a été pas facile d’ajuster le derniers       ce (vois-tu, sancho, je suis  zones gardées de quand sur vos visages les libre de lever la tête la deuxième édition du rm : d’accord sur il semble possible la langue est intarissable onze sous les cercles dentelle : il avait j’ai donc     tout autour  pour le dernier jour pour qui veut se faire une mouans sartoux. traverse de on cheval les plus vieilles Ç’avait été la pour michèle gazier 1) quand les eaux et les terres l’art c’est la       montag antoine simon 21 est-ce parce que, petit, on f les rêves de dernier vers aoi   pure forme, belle muette, il faut laisser venir madame à cri et à       la       vu quel étonnant etait-ce le souvenir pour max charvolen 1) leonardo rosa passent .x. portes, rêves de josué,   que signifie pour jean-louis cantin 1.- j’écoute vos antoine simon 6 et il parlait ainsi dans la ainsi va le travail de qui ce qui aide à pénétrer le il y a tant de saints sur       la Être tout entier la flamme comme un préliminaire la ce       les samuelchapitre 16, versets 1 il n’y a pas de plus quand nous rejoignons, en  née à       banlie dorothée vint au monde     longtemps sur on préparait le 15 mai, à trois (mon souffle au matin le bulletin de "bribes       grappe noble folie de josué, douze (se fait terre se   d’un coté, ce paysage que tu contemplais pour martine j’ai longtemps antoine simon 31 ajout de fichiers sons dans la bouche pure souffrance  les éditions de edmond, sa grande je suis bien dans la prédication faite chairs à vif paumes chercher une sorte de station 5 : comment en 1958 ben ouvre à     après quand vous serez tout ce n’est pas aux choses mise en ligne tout mon petit univers en couleur qui ne masque pas charogne sur le seuilce qui effleurer le ciel du bout des les dernières       &agrav à sylvie macles et roulis photo 6       neige sur l’erbe verte si est       jardin       object       je       l̵ ainsi fut pétrarque dans on trouvera la video (ma gorge est une m1           surgi       la pour marcel merci à marc alpozzo 1 la confusion des et…  dits de dans le patriote du 16 mars pas une année sans évoquer la brume. nuages il ne sait rien qui ne va       un       midi       dans marie-hélène 0 false 21 18 paysage de ta tombe  et carissimo ulisse,torna a   le texte suivant a deuxième essai le j’ai perdu mon       deux       " a claude b.   comme la parol

Accueil > LES BRIBES > LES BRIBES EN CHANTIER > VOLUME VII
<- CCXIV | CCXVI ->
CCXV

Clefs : Josué , portraits

avant dernier vers

AOI

©Editions de l'Amourier, tous droits réservés

Réagir à ce texte

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette