BRIBES EN LIGNE
      longte je n’ai pas dit que le n’ayant pas genre des motsmauvais genre le vieux qui  “... parler une sur la toile de renoir, les   le texte suivant a pour maguy giraud et eurydice toujours nue à carles li reis en ad prise sa temps où les coeurs gardien de phare à vie, au lorsque martine orsoni  martin miguel vient dernier vers aoi       dans le soleil n’est pas  “ce travail qui       le (la numérotation des rossignolet tu la       allong arbre épanoui au ciel pour mes enfants laure et abstraction voir figuration derniers vers sun destre les dieux s’effacent bribes en ligne a       reine ainsi va le travail de qui je rêve aux gorges fin première giovanni rubino dit       la dessiner les choses banales autre citation       dans sequence 6   le       ( premier vers aoi dernier edmond, sa grande     pluie du au matin du ouverture d’une  dans toutes les rues       au sur l’erbe verte si est merci à marc alpozzo avant propos la peinture est sixième       &n    en (de)lecta lucta   nice, le 30 juin 2000 pour lee 0 false 21 18 ...et poème pour dernier vers aoi dernier vers aoi pour michèle aueret       l̵ madame, c’est notre "la musique, c’est le    nous f les marques de la mort sur  epître aux la chaude caresse de "tu sais ce que c’est janvier 2002 .traverse cet article est paru antoine simon 23 maintenant il connaît le la vie est dans la vie. se un temps hors du 1 au retour au moment station 4 : judas  le corps encaisse comme il antoine simon 14       bonheu la fraîcheur et la antoine simon 19 et tout avait les plus vieilles villa arson, nice, du 17 merci au printemps des  l’écriture suite du blasphème de   anatomie du m et ce qui fait tableau : ce au lecteur voici le premier la liberté s’imprime à     oued coulant seins isabelle boizard 2005 tromper le néant     nous       fourr& antoine simon 29 dernier vers aoi sculpter l’air : temps de pierres et voici maintenant quelques       sur       sur dernier vers aoi à cri et à quatrième essai rares       maquis       vaches un tunnel sans fin et, à  c’était j’oublie souvent et       &agrav pour daniel farioli poussant mouans sartoux. traverse de       je       " encore la couleur, mais cette       la deuxième suite       avant toute trace fait sens. que madame des forêts de deux mille ans nous très saintes litanies ki mult est las, il se dort madame aux rumeurs tendresses ô mes envols l’erbe del camp, ki le proche et le lointain       quand ce monde est semé tout est possible pour qui monde imaginal, démodocos... Ça a bien un dernier vers aoi       embarq  hier, 17 à sylvie antoine simon 12 le scribe ne retient vos estes proz e vostre       il aurait voulu être max charvolen, martin miguel ce 28 février 2002. torna a sorrento ulisse torna       je me petit matin frais. je te il y a des objets qui ont la   iv    vers toujours les lettres : vous deux, c’est joie et  “s’ouvre le 26 août 1887, depuis les installations souvent, “dans le dessin le samedi 26 mars, à 15 pour qui veut se faire une antoine simon 9 antoine simon 15 (elle entretenait folie de josuétout est je déambule et suis rimbaud a donc tout en vérifiant       "       sur le pure forme, belle muette, tendresse du mondesi peu de si tu es étudiant en dernier vers aoi troisième essai difficile alliage de     au couchant nice, le 8 octobre       et je t’ai admiré, préparation des       jardin       l̵ pour madame est une c’est la peur qui fait       qui   3   

les une fois entré dans la al matin, quant primes pert       la       " comme un préliminaire la des conserves ! prenez vos casseroles et nous avancions en bas de comme une suite de l’instant criblé f tous les feux se sont « 8° de antoine simon 5 un titre : il infuse sa dernier vers aoi une errance de pour le prochain basilic, (la       juin le galop du poème me douce est la terre aux yeux vous n’avez la pureté de la survie. nul clquez sur equitable un besoin sonnerait le géographe sait tout quel ennui, mortel pour       ruelle de profondes glaouis   (dans le tout le problème la cité de la musique a toi le don des cris qui       la pour michèle gazier 1) j’entends sonner les epuisement de la salle, pour jacqueline moretti, bel équilibre et sa aux george(s) (s est la  mise en ligne du texte au programme des actions       l̵ elle disposait d’une f le feu m’a       il dernier vers aoi juste un et encore  dits et il parlait ainsi dans la       o     du faucon il tente de déchiffrer,     depuis quai des chargeurs de       l̵ des voiles de longs cheveux "nice, nouvel éloge de la       le g. duchêne, écriture le diaphane est le             le quando me ne so itu pe et que dire de la grâce etait-ce le souvenir langues de plomba la  il y a le a ma mère, femme parmi       bien       sur la poésie, à la i en voyant la masse aux pour helmut       pass&e ce qu’un paysage peut  je signerai mon nous lirons deux extraits de 1-nous sommes dehors.       deux       dans pour raphaël tant pis pour eux. pour julius baltazar 1 le attendre. mot terrible.       retour l’appel tonitruant du  de la trajectoire de ce a la libération, les macao grise des quatre archanges que       &agrav suite de    de femme liseuse   pour le prochain       je vi.- les amicales aventures on croit souvent que le but histoire de signes . l’une des dernières je t’enfourche ma  il est des objets sur et te voici humanité pour nicolas lavarenne ma (ô fleur de courge...       devant c’est seulement au si grant dol ai que ne       soleil       au il semble possible ma chair n’est le 26 août 1887, depuis non, björg, ( ce texte a le coeur du   né le 7       au    seule au travail de tissage, dans je dors d’un sommeil de cet univers sans polenta si j’étais un       dans   en grec, morías       voyage la tentation du survol, à   tout est toujours en a grant dulur tendrai puis       "     l’é je suis occupé ces f les rêves de   la baie des anges antoine simon 32 ma voix n’est plus que pour frédéric on préparait   la fraîcheur et la   encore une voici des œuvres qui, le et ma foi, pas facile d’ajuster le "pour tes décembre 2001. j’ai parlé je ne sais pas si l’éclair me dure, rita est trois fois humble.       sur mult ben i fierent franceis e     dans la ruela chaises, tables, verres,     chant de constellations et pour jean marie       apparu deuxième approche de le lent déferlement   un vendredi   ciel !!!!  référencem 1) la plupart de ces  les premières aucun hasard si se    courant pas de pluie pour venir je t’enlace gargouille percey priest lakesur les la fonction,       l̵ « voici coupé le sonà f j’ai voulu me pencher nous savons tous, ici, que     de rigoles en j’ai donc rêve, cauchemar, clere est la noit e la       pass&e il existe au moins deux il existe deux saints portant   la production         or       sur       dans poème pour  un livre écrit me sixième le 28 novembre, mise en ligne face aux bronzes de miodrag     à j’ai ajouté religion de josué il       le       st       la pie       que effleurer le ciel du bout des chairs à vif paumes très malheureux... trois tentatives desesperees   six formes de la guetter cette chose       les elle réalise des la parol

Accueil > LES BRIBES > LES BRIBES EN CHANTIER > VOLUME VII

dernier vers

AOI

 

©Editions de l'Amourier, tous droits réservés

Réagir à ce texte

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette