BRIBES EN LIGNE
nécrologie dans le train premier au seuil de l’atelier un tunnel sans fin et, à ce paysage que tu contemplais monde imaginal,       ce carissimo ulisse,torna a 1) la plupart de ces j’entends sonner les       maquis et te voici humanité à la bonne c’est ici, me cinquième citationne     pourquoi on cheval       apparu autres litanies du saint nom f toutes mes dans l’innocence des       la des quatre archanges que       d&eacu       le toujours les lettres : f le feu s’est l’homme est   la production       p&eacu quant carles oït la dans l’effilé de       l̵ un jour, vous m’avez       dans 1254 : naissance de in the country je ne saurais dire avec assez et ces  tous ces chardonnerets je suis celle qui trompe ouverture de l’espace 0 false 21 18       retour est-ce parce que, petit, on       cette 0 false 21 18       pav&ea noble folie de josué,       grappe le numéro exceptionnel de     une abeille de coupé le sonà   encore une comme c’est l’erbe del camp, ki polenta mise en ligne josué avait un rythme cinquième essai tout je reviens sur des le pendu       dans       le au lecteur voici le premier pour maxime godard 1 haute la question du récit normalement, la rubrique dernier vers aoi bribes en ligne a apaches : un trait gris sur la il existe au moins deux j’arrivais dans les antoine simon 11 quand nous rejoignons, en     vers le soir     sur la pente avant dernier vers aoi je ne peins pas avec quoi, paroles de chamantu dernier vers aoi fin première  avec « a la l’une des dernières       m̵ f qu’il vienne, le feu tout en travaillant sur les       quand rm : d’accord sur "je me tais. pour taire. douce est la terre aux yeux "mais qui lit encore le quel étonnant   si vous souhaitez       bonheu générations mouans sartoux. traverse de toute trace fait sens. que beaucoup de merveilles "pour tes sauvage et fuyant comme dernier vers s’il dernier vers aoi sixième       &agrav il faut laisser venir madame   pour théa et ses       alla j’ai donné, au mois       dans vous dites : "un non... non... je vous assure, c’est extrêmement cette machine entre mes antoine simon 19 le coeur du       " autre citation"voui       le il y a des objets qui ont la fontelucco, 6 juillet 2000 ici, les choses les plus j’ai travaillé     rien a claude b.   comme       &agrav la vie est dans la vie. se suite du blasphème de "ah ! mon doux pays, dernier vers aoi           &nbs       m̵    de femme liseuse granz fut li colps, li dux en       voyage pour michèle aueret antoine simon 32 antoine simon 20 dernier vers aoi maintenant il connaît le marcel alocco a inoubliables, les merci au printemps des       un dont les secrets… à quoi comme ce mur blanc reflets et echosla salle  au mois de mars, 1166       la dans ce périlleux   anatomie du m et il ne sait rien qui ne va la communication est       deux       le pas une année sans évoquer le nécessaire non je n’ai pas dit que le la galerie chave qui antoine simon 13 10 vers la laisse ccxxxii « amis rollant, de  on peut passer une vie mais non, mais non, tu chercher une sorte de   dits de prenez vos casseroles et pour michèle station 1 : judas antoine simon 23 seul dans la rue je ris la première les petites fleurs des       arauca a l’aube des apaches, de la le 19 novembre 2013, à la       le le texte qui suit est, bien si grant dol ai que ne pour mes enfants laure et dernier vers aoi exacerbé d’air lu le choeur des femmes de au programme des actions c’est seulement au la terre nous       banlie quand c’est le vent qui karles se dort cum hume l’art c’est la f le feu m’a attention beau nu(e), comme son nom depuis le 20 juillet, bribes je m’étonne toujours de la    regardant et il parlait ainsi dans la       fleur       les un verre de vin pour tacher       apr&eg quand sur vos visages les  née à juste un la fraîcheur et la imagine que, dans la    il il y a dans ce pays des voies le 28 novembre, mise en ligne ce jour-là il lui       le       "       mouett les grands       ton outre la poursuite de la mise paysage de ta tombe  et le 23 février 1988, il     l’é       glouss et  riche de mes 1 la confusion des le ciel de ce pays est tout       apr&eg ils sortent les dernières couleur qui ne masque pas     [1]  jusqu’à il y a le soleil n’est pas quand vous serez tout  je signerai mon deux mille ans nous       entre station 3 encore il parle cinq madame aux yeux     double c’était une madame, on ne la voit jamais    tu sais l’ami michel napolì napolì tout en vérifiant dernier vers aoi li emperere par sa grant             soleil le tissu d’acier       et tu je t’enlace gargouille pourquoi yves klein a-t-il dans l’innocence des avez-vous vu madame porte à pour ma dernier vers aoi i mes doigts se sont ouverts ils s’étaient  les trois ensembles légendes de michel   iv    vers abstraction voir figuration temps de pierres dans la ma voix n’est plus que pour jacky coville guetteurs À l’occasion de sur la toile de renoir, les     sur la quand les mots les amants se les dieux s’effacent       dans   on n’est la fraîcheur et la       les au labyrinthe des pleursils percey priest lakesur les petites proses sur terre de soie les draps, de soie certains prétendent     extraire   en grec, morías a la fin il ne resta que rare moment de bonheur,       &n 7) porte-fenêtre a toi le don des cris qui bientôt, aucune amarre diaphane est le mot (ou carcassonne, le 06   l’oeuvre vit son ma chair n’est       en rien n’est plus ardu pour martine du bibelot au babilencore une janvier 2002 .traverse pour le prochain basilic, (la tout est possible pour qui on peut croire que martine       un  le grand brassage des pour julius baltazar 1 le nous lirons deux extraits de       en un thème principal :       sur difficile alliage de dans les horizons de boue, de  dernières mises       coude Ç’avait été la sept (forces cachées qui je ne sais pas si       la    au balcon pour le 15 mai, à il pleut. j’ai vu la madame déchirée  tu ne renonceras pas.       reine avec marc, nous avons cher bernard   d’un coté, et nous n’avons rien passet li jurz, la noit est l’existence n’est tout à fleur d’eaula danse lentement, josué si j’avais de son ma voix n’est plus que dernier vers aoi raphaël toutes sortes de papiers, sur       longte       o (en regardant un dessin de elle réalise des       la pie antoine simon 28 mougins. décembre tout est prêt en moi pour pour daniel farioli poussant « voici cet article est paru cyclades, iii° je t’ai admiré, voile de nuità la chaque automne les 1.- les rêves de accorde ton désir à ta j’ai en réserve pour martin       crabe- madame est toute f les rêves de réponse de michel rêves de josué, ce qu’un paysage peut ….omme virginia par la dans les carnets et…  dits de les textes mis en ligne descendre à pigalle, se dernier vers que mort  hier, 17  dernier salut au       la " je suis un écorché vif. "le renard connaît deuxième essai le suite de des voiles de longs cheveux a ma mère, femme parmi macles et roulis photo 6       dans tes chaussures au bas de aucun hasard si se madame est la reine des écoute, josué, comme un préliminaire la j’ai relu daniel biga, à propos “la pour robert mon travail est une il ne s’agit pas de la parol

Accueil > LES BRIBES > LES BRIBES EN CHANTIER > VOLUME VII
<- CCXXII | CCXXIV ->
CCXXIII


dernier vers

AOI

©Editions de l'Amourier, tous droits réservés

Réagir à ce texte

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette