BRIBES EN LIGNE
bribes en ligne a antoine simon 24 je désire un je suis bien dans diaphane est le (dans mon ventre pousse une       le   encore une     tout autour depuis le 20 juillet, bribes carles respunt :  zones gardées de la langue est intarissable « h&eacu       banlie     au couchant quand sur vos visages les de proche en proche tous pour andré monde imaginal, etudiant à charogne sur le seuilce qui 1 la confusion des je ne peins pas avec quoi, et si au premier jour il         or "si elle est un soir à paris au il existe deux saints portant l’art n’existe  tu ne renonceras pas. le glacis de la mort  de même que les dans le train premier d’un côté du fond des cours et des   ces notes station 3 encore il parle et te voici humanité  la toile couvre les “dans le dessin     rien mon cher pétrarque,       dans dont les secrets… à quoi       reine il en est des meurtrières.       avant       à des voiles de longs cheveux je m’étonne toujours de la j’ai donné, au mois    nous       m̵ percey priest lakesur les ici, les choses les plus tout en travaillant sur les antoine simon 19 pour raphaël bruno mendonça merci au printemps des archipel shopping, la       enfant le temps passe si vite, poussées par les vagues        “la signification     dans la ruela peinture de rimes. le texte mise en ligne madame, vous débusquez qu’est-ce qui est en  référencem le nécessaire non     de rigoles en     pluie du dernier vers aoi si grant dol ai que ne f le feu m’a       et tu       &agrav la cité de la musique antoine simon 16       devant     le cygne sur je me souviens de histoire de signes .       et  “s’ouvre pas facile d’ajuster le v.- les amicales aventures du madame est toute comme ce mur blanc       entre au rayon des surgelés reflets et echosla salle le lent déferlement accorde ton désir à ta pour martine même si f j’ai voulu me pencher j’ai ajouté pour robert ce va et vient entre le numéro exceptionnel de dernier vers aoi nous avons affaire à de poème pour À peine jetés dans le ce qui fascine chez des conserves ! clers est li jurz et li       le mise en ligne d’un i.- avaler l’art par       force le scribe ne retient       deux le corps encaisse comme il   on n’est ce poème est tiré du quatrième essai rares ma chair n’est violette cachéeton si elle est belle ? je       je me sept (forces cachées qui quand les eaux et les terres buttati ! guarda&nbs la rencontre d’une dessiner les choses banales       &agrav l’ami michel la galerie chave qui des quatre archanges que pas sur coussin d’air mais "moi, esclave" a tous ces charlatans qui carissimo ulisse,torna a dernier vers aoi petit matin frais. je te fragilité humaine.       au face aux bronzes de miodrag  je signerai mon on peut croire que martine   que signifie est-ce parce que, petit, on antoine simon 12  improbable visage pendu j’ai travaillé       le 1) notre-dame au mur violet aux george(s) (s est la       cerisi       pour normal 0 21 false fal premier vers aoi dernier thème principal :       bien rimbaud a donc       dans 0 false 21 18 tu le saiset je le vois passent .x. portes,  les œuvres de vi.- les amicales aventures  dernier salut au       sur dans le patriote du 16 mars   pour olivier toute trace fait sens. que carissimo ulisse,torna a se placer sous le signe de la bouche pure souffrance   3   

les sur la toile de renoir, les  pour jean le on trouvera la video toute une faune timide veille r.m.a toi le don des cris qui comme une suite de paroles de chamantu       deux attendre. mot terrible. iloec endreit remeint li os       que ( ce texte a dans les carnets       &n       au       "     son agnus dei qui tollis peccata antoine simon 3 le vieux qui tout à fleur d’eaula danse 0 false 21 18 comme c’est a ma mère, femme parmi dernier vers aoi sainte marie, a la libération, les       la À la loupe, il observa 0 false 21 18 des voix percent, racontent temps de bitume en fusion sur deux mille ans nous       object autre essai d’un pour maxime godard 1 haute deuxième essai le sixième ...et poème pour  mise en ligne du texte non... non... je vous assure, (ô fleur de courge...       "  avec « a la ce jour-là il lui       au sous l’occupation j’oublie souvent et le 26 août 1887, depuis tandis que dans la grande une autre approche de c’est la chair pourtant       temps où les coeurs on croit souvent que le but le 2 juillet       mouett "ah ! mon doux pays,   (à pour yves et pierre poher et et si tu dois apprendre à il ne sait rien qui ne va nous serons toujours ces un nouvel espace est ouvert   est-ce que mais jamais on ne effleurer le ciel du bout des madame, on ne la voit jamais       fleure f le feu s’est    seule au deuxième suite janvier 2002 .traverse dernier vers aoi       je me les plus terribles sous la pression des paien sunt morz, alquant un jour, vous m’avez cinq madame aux yeux       vaches après la lecture de en cet anniversaire, ce qui dimanche 18 avril 2010 nous ce monde est semé à la bonne à sylvie je meurs de soif quatrième essai de pour jean marie À max charvolen et dans les hautes herbes frères et le bulletin de "bribes granz est li calz, si se quand c’est le vent qui antoine simon 33 dernier vers aoi       fourr&       "       & macles et roulis photo 4       retour dernier vers aoi outre la poursuite de la mise   pour adèle et très malheureux... "le renard connaît que d’heures       sur il faut laisser venir madame   ciel !!!! quand les mots quai des chargeurs de d’abord l’échange des       en     depuis assise par accroc au bord de j’ai donc   iv    vers     quand carmelo arden quin est une       pav&ea coupé en deux quand les durand : une quelque temps plus tard, de l’une des dernières c’est le grand au labyrinthe des pleursils n’ayant pas jamais si entêtanteeurydice  monde rassemblé c’est seulement au la vie est dans la vie. se dentelle : il avait a claude b.   comme       voyage pour andré villers 1) exacerbé d’air et nous n’avons rien l’évidence nice, le 8 octobre (la numérotation des j’ai en réserve     extraire (ma gorge est une villa arson, nice, du 17 la fraîcheur et la heureuse ruine, pensait     après   adagio   je       pav&ea       dans       au   un lorsqu’on connaît une ce 28 février 2002. pas même  dans toutes les rues antoine simon 18 dans ma gorge ce qui fait tableau : ce dorothée vint au monde       ...mai pour lee le ciel est clair au travers bel équilibre et sa je crie la rue mue douleur       je abu zayd me déplait. pas dans ce périlleux  les éditions de je rêve aux gorges je t’enlace gargouille il y a des objets qui ont la la prédication faite c’est une sorte de       bonheu faisant dialoguer deuxième approche de il n’est pire enfer que genre des motsmauvais genre vue à la villa tamaris granz fut li colps, li dux en la musique est le parfum de pour pierre theunissen la       ton       la nous dirons donc démodocos... Ça a bien un ce n’est pas aux choses et combien       sur le pour jacqueline moretti, troisième essai       jardin       le dernier vers aoi temps de pierres dans la     une abeille de       en 1. il se trouve que je suis  les trois ensembles le 28 novembre, mise en ligne deux ce travail vous est       les dernier vers aoi pour qui veut se faire une temps où le sang se ils avaient si longtemps, si en introduction à dernier vers aoi   le proche et le lointain antoine simon 23 ils s’étaient « e ! malvais nice, le 18 novembre 2004 la parol

Accueil > Au rendez-vous des amis... > Ughes, Yves > Capharnaüm, douze stations avant Judas

YVES UGHES

| Capharnaüm, 2 ->
Capharnaüm, 1
© Yves Ughes
Ecrivain(s) : Ughes (site)

Au rayon des surgelés Judas le sicaire cherchait des convictions. Il s’était laissé glisser en fin de marche, avait laissé partir les apôtres loin devant dans le cours des siècles. Aucun d’eux n’avait d’ailleurs remarqué son absence.

Il en avait eu sa claque de ces cantiques de sable mêlés aux émotions.
Ici, Produits de pommes de terre – légumes- fruits de mer – poissons- Ici, tout semblait plus simple.
Pourtant revenaient toujours certains mots lancinants, je vous ferai pêcheurs d’hommes les filets tirés auraient dû se déchirer sous le poids de l’abondance.

   
Faudrait-il donc repartir et veiller aux mêmes feux mêmes cris de fatigue de l’homme lépreux
 
tendant la main

si seulement pouvait suffire la crème apaisante

douceur intime

mais la caisse là-bas présentera à coup sûr un chiffre hors de prix 

Publication en ligne : 16 janvier 2009

Réagir à ce texte

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette