BRIBES EN LIGNE
   nous "l’art est-il       je me la fonction, avez-vous vu bernard dejonghe... depuis josué avait un rythme et te voici humanité ici. les oiseaux y ont fait       j̵ « h&eacu       que des quatre archanges que il n’y a pas de plus quai des chargeurs de pour jean gautheronle cosmos c’est extrêmement   le 10 décembre voile de nuità la       dans le 26 août 1887, depuis       dans  les éditions de la brume. nuages rare moment de bonheur,  le grand brassage des glaciation entre nice, le 18 novembre 2004 madame aux rumeurs quand les eaux et les terres c’est pour moi le premier  un livre écrit  monde rassemblé       je me    de femme liseuse       devant       ruelle assise par accroc au bord de titrer "claude viallat, la vie humble chez les     pourquoi pour martin   maille 1 :que derniers vers sun destre il souffle sur les collines iloec endreit remeint li os dire que le livre est une je suis occupé ces juste un mot pour annoncer " je suis un écorché vif. pour robert cette machine entre mes le 15 mai, à dernier vers aoi branches lianes ronces f les rêves de  pour jean le ainsi va le travail de qui  hier, 17 le 26 août 1887, depuis « 8° de     du faucon c’est le grand     chambre mon travail est une de toutes les ço dist li reis : antoine simon 27 du fond des cours et des grant est la plaigne e large il y a dans ce pays des voies       la  les œuvres de   3   

les les durand : une       vaches gardien de phare à vie, au la lecture de sainte paroles de chamantu madame déchirée raphaël quatrième essai de la deuxième édition du       descen tendresses ô mes envols je déambule et suis     de rigoles en vous êtes la pureté de la survie. nul a la fin il ne resta que       " au matin du portrait. 1255 : la légende fleurie est l’impression la plus station 7 : as-tu vu judas se antoine simon 28 la rencontre d’une je serai toujours attentif à deux ce travail vous est a propos de quatre oeuvres de religion de josué il pour michèle marcel alocco a a l’aube des apaches, viallat © le château de       longte antoine simon 3         or jamais je n’aurais si j’avais de son     pluie du légendes de michel la galerie chave qui       la voici des œuvres qui, le troisième essai et onze sous les cercles       le et encore  dits  jésus tout en vérifiant attendre. mot terrible.       ton dernier vers aoi dans le respect du cahier des violette cachéeton     chant de douze (se fait terre se       force on peut croire que martine outre la poursuite de la mise passet li jurz, la noit est       ma comme ce mur blanc histoire de signes . de la   langues de plomba la       les descendre à pigalle, se antoine simon 33 tout est possible pour qui dernier vers aoi    mise en ligne du texte dix l’espace ouvert au     [1]        bruyan    en "mais qui lit encore le f les feux m’ont béatrice machet vient de ma chair n’est des conserves !       sur tout le problème       le torna a sorrento ulisse torna l’une des dernières       voyage dans les écroulements station 1 : judas  hors du corps pas       au deuxième suite       fourr&  dernières mises     nous le 2 juillet tous feux éteints. des       sur le les oiseaux s’ouvrent l’appel tonitruant du on trouvera la video         &n alocco en patchworck © deuxième       la sculpter l’air : dieu faisait silence, mais rien n’est plus ardu “dans le dessin   pour théa et ses quel étonnant derniers dans ce pays ma mère encore la couleur, mais cette in the country       le dernier vers aoi les cuivres de la symphonie attelage ii est une œuvre non... non... je vous assure,       sur pour michèle aueret je crie la rue mue douleur (en regardant un dessin de       m̵ et combien macles et roulis photo 1 f dans le sourd chatoiement       le       bien m1             pass&e tandis que dans la grande bribes en ligne a dernier vers aoi sur l’erbe verte si est le numéro exceptionnel de la terre nous se placer sous le signe de s’égarer on c’est la chair pourtant   j’ai souvent en ceste tere ad estet ja li quens oger cuardise depuis le 20 juillet, bribes      & granz fut li colps, li dux en       longte       s̵ à sylvie       le toi, mésange à moi cocon moi momie fuseau "je me tais. pour taire. introibo ad altare j’arrivais dans les pour martine le geste de l’ancienne, noble folie de josué,       tourne rossignolet tu la   au milieu de si, il y a longtemps, les ce qui aide à pénétrer le merci au printemps des "le renard connaît quelque chose     double       fourr&       l̵ iv.- du livre d’artiste j’ai changé le macles et roulis photo 6   iv    vers     sur la pente 0 false 21 18 karles se dort cum hume       arauca pas même       le saluer d’abord les plus je suis    seule au décembre 2001. nécrologie le lourd travail des meules à bernadette   la production   le texte suivant a de mes deux mains antoine simon 11 un soir à paris au spectacle de josué dit agnus dei qui tollis peccata immense est le théâtre et tu le saiset je le vois       alla pour qui veut se faire une et…  dits de   un antoine simon 9 antoine simon 23 il n’était qu’un dernier vers aoi     au couchant si grant dol ai que ne le temps passe dans la       fleur allons fouiller ce triangle clquez sur       marche   saint paul trois antoine simon 19 pour mes enfants laure et vue à la villa tamaris f tous les feux se sont       sur pierre ciel       cette les premières  “ne pas le glacis de la mort dont les secrets… à quoi chercher une sorte de sors de mon territoire. fais mais jamais on ne fin première chaises, tables, verres, zacinto dove giacque il mio       su en 1958 ben ouvre à au labyrinthe des pleursils       bonhe À perte de vue, la houle des "ah ! mon doux pays, abstraction voir figuration       la antoine simon 6       sous s’ouvre la tout à fleur d’eaula danse comme c’est antoine simon 15 nos voix dans la caverne primordiale   si vous souhaitez vos estes proz e vostre       sabots il y a des objets qui ont la les avenues de ce pays inoubliables, les         l’oeuvre vit son l’existence n’est pour michèle gazier 1 le nécessaire non   (dans le dans les carnets       au       les pour gilbert       les il faut laisser venir madame pour max charvolen 1) suite de les lettres ou les chiffres antoine simon 16 six de l’espace urbain, cet univers sans       é pour daniel farioli poussant       ...mai autre essai d’un  dernier salut au       apparu i en voyant la masse aux les plus vieilles       dans  pour de       &eacut cinq madame aux yeux       l̵ le scribe ne retient f toutes mes à propos des grands       chaque l’ami michel l’impossible dernier vers doel i avrat, cet article est paru dans le même si ce qu’un paysage peut le travail de bernard jusqu’à il y a pas sur coussin d’air mais       jonath coupé en deux quand pluies et bruines, je meurs de soif de proche en proche tous reflets et echosla salle dernier vers aoi "et bien, voilà..." dit encore une citation“tu le galop du poème me vous dites : "un       &n       en sous l’occupation le bulletin de "bribes si elle est belle ? je a grant dulur tendrai puis dans l’innocence des       six       bonheu sixième     à nous avons affaire à de nous savons tous, ici, que la parol

Accueil > Au rendez-vous des amis... > Ughes, Yves > Capharnaüm, douze stations avant Judas

YVES UGHES

<- Capharnaüm, 5 | Capharnaüm, 7 ->
Capharnaüm, 6
© Yves Ughes
Ecrivain(s) : Ughes (site)
Clefs : poésie

sous la pression des aumônes demandées la véhémence des poids lourds
fait bouger la plaque démise des lèvres
et le clochard s’inscrit dans le rictus des sémaphores


monte alors des méduses des sirènes des murènes de tout ce que ce fond marin possède monte se déchirer aux fils de fer barbelés
ce chant scandé par les îles qui naissent
Vénus aux pudeurs sombres

Sa voix est une ombre portée sur la chair des poissons qui se multiplient maintenant ils rencontrent la terre et le feu et se morcellent sous l’huile d’olive rougets fris au fenouil

sous la danse les galets se font sable le chœur des robes équilibre le ciel la terre dans ses profondeurs n’a plus que deux couleurs

tenir là dans la carcasse du temps l’épaule dans la scansion démise
le corps balançant entre la ligne des voix et celle des horizons militants

Publication en ligne : 16 janvier 2009

Réagir à ce texte

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette