BRIBES EN LIGNE
le coquillage contre les plus terribles       en un    regardant et  riche de mes a christiane constellations et     &nbs     pluie du       longte macles et roulis photo 4 dans l’effilé de   anatomie du m et dernier vers aoi si elle est belle ? je quand nous rejoignons, en "si elle est Éléments - ce jour là, je pouvais station 4 : judas  dernier vers aoi et ma foi, rêves de josué,       l̵ buttati ! guarda&nbs j’ai perdu mon antoine simon 12 ce au matin du percey priest lakesur les je reviens sur des si, il y a longtemps, les tendresse du mondesi peu de d’abord l’échange des encore la couleur, mais cette du fond des cours et des   (dans le clers fut li jurz e li pas facile d’ajuster le  tu ne renonceras pas.       rampan     chant de       dans 0 false 21 18 heureuse ruine, pensait petites proses sur terre je serai toujours attentif à   ces notes       maquis tes chaussures au bas de     cet arbre que réponse de michel dans les carnets dernier vers aoi printemps breton, printemps il ne sait rien qui ne va       sur a supposer quece monde tienne  hier, 17 ki mult est las, il se dort béatrice machet vient de sous la pression des       six et voici maintenant quelques prenez vos casseroles et elle réalise des       dans et nous n’avons rien je découvre avant toi les dessins de martine orsoni Être tout entier la flamme certains soirs, quand je l’instant criblé   ciel !!!! antoine simon 21       au sequence 6   le       en  avec « a la       longte dernier vers s’il       les le temps passe si vite, les installations souvent, accoucher baragouiner       pass&e       le    seule au 1 la confusion des  jésus reprise du site avec la mon travail est une     à   six formes de la ecrire sur je n’hésiterai tout est prêt en moi pour mise en ligne d’un le glacis de la mort 1-nous sommes dehors. marché ou souk ou cinquième essai tout       un rita est trois fois humble.       &n un jour nous avons il en est des noms comme du un homme dans la rue se prend quel étonnant la communication est       b&acir bernadette griot vient de écrirecomme on se  au mois de mars, 1166 dernier vers aoi ce qui importe pour       la l’attente, le fruit dernier vers aoi  ce qui importe pour     &nbs le soleil n’est pas tendresses ô mes envols passet li jurz, si turnet a lentement, josué la question du récit l’impossible dernier vers aoi ce paysage que tu contemplais s’égarer on nous avancions en bas de pour ma m1       sors de mon territoire. fais   ces sec erv vre ile immense est le théâtre et giovanni rubino dit attendre. mot terrible. seul dans la rue je ris la les doigts d’ombre de neige "et bien, voilà..." dit ils sortent antoine simon 11 pour martine   si vous souhaitez et il parlait ainsi dans la       arauca les amants se le lent tricotage du paysage le grand combat : douce est la terre aux yeux ce qui fascine chez petit matin frais. je te       au antoine simon 16 rare moment de bonheur, imagine que, dans la rm : nous sommes en macles et roulis photo 3 un besoin de couper comme de       sur le errer est notre lot, madame, carles li reis en ad prise sa pas sur coussin d’air mais       soleil station 3 encore il parle       ( nous viendrons nous masser charogne sur le seuilce qui le franchissement des je dors d’un sommeil de quelque chose     m2 &nbs mougins. décembre ce texte m’a été pierre ciel       en ouverture d’une f le feu m’a  dans le livre, le rêve, cauchemar, dans ce périlleux       m̵ le ciel est clair au travers quelques textes 5) triptyque marocain et…  dits de les grands frères et merci à la toile de non... non... je vous assure,       dans       le       au  le livre, avec et je vois dans vos clquez sur de sorte que bientôt antoine simon 13  hors du corps pas le recueil de textes  de même que les décembre 2001. antoine simon 27 de pareïs li seit la  il est des objets sur patrick joquel vient de travail de tissage, dans  “s’ouvre dans l’innocence des       p&eacu       ce la poésie, à la j’arrivais dans les madame, vous débusquez       la       voyage   (à iv.- du livre d’artiste dernier vers que mort deux nouveauté,       &agrav macao grise cher bernard       je me quand sur vos visages les dernier vers aoi à la bonne moi cocon moi momie fuseau ecrire les couleurs du monde deuxième       au alocco en patchworck © je suis bien dans   que signifie voile de nuità la carissimo ulisse,torna a les avenues de ce pays   le texte suivant a carissimo ulisse,torna a archipel shopping, la sauvage et fuyant comme on cheval deuxième suite à propos des grands folie de josuétout est première ajout de fichiers sons dans chaque jour est un appel, une 1- c’est dans des quatre archanges que l’évidence attendre. mot terrible. a propos de quatre oeuvres de  l’écriture     extraire  les trois ensembles nice, le 8 octobre et que vous dire des douze (se fait terre se j’aime chez pierre  tu vois im font chier autre citation ne pas négocier ne je rêve aux gorges il en est des meurtrières. dans ma gorge         un mille fardeaux, mille tromper le néant un jour, vous m’avez coupé le sonà traquer  née à a toi le don des cris qui il ne s’agit pas de "le renard connaît       il   au milieu de en cet anniversaire, ce qui pour jacky coville guetteurs li emperere s’est f les feux m’ont une fois entré dans la       quand       la À la loupe, il observa régine robin, jusqu’à il y a antoine simon 20 vous dites : "un le vieux qui       entre   pour adèle et nécrologie pour michèle aueret mon cher pétrarque, ensevelie de silence,       l̵ dans les hautes herbes l’ami michel f j’ai voulu me pencher huit c’est encore à       pass&e       aujour       "  monde rassemblé       deux en introduction à cinq madame aux yeux       sur premier vers aoi dernier je n’ai pas dit que le  “la signification une autre approche de toujours les lettres : pour maguy giraud et 1257 cleimet sa culpe, si l’art n’existe thème principal : l’appel tonitruant du je suis celle qui trompe       au pour daniel farioli poussant       &n toutes ces pages de nos c’est un peu comme si, lu le choeur des femmes de les oiseaux s’ouvrent la tentation du survol, à si j’étais un le 28 novembre, mise en ligne et tout avait même si pour le prochain basilic, (la le scribe ne retient un verre de vin pour tacher ne faut-il pas vivre comme merle noir  pour très saintes litanies quant carles oït la   1) cette       ton paysage de ta tombe  et (ô fleur de courge... antoine simon 14 des quatre archanges que ço dist li reis : six de l’espace urbain,       le le coeur du li emperere par sa grant la prédication faite violette cachéeton tout est possible pour qui l’erbe del camp, ki max charvolen, martin miguel rm : d’accord sur       dans ainsi fut pétrarque dans attelage ii est une œuvre pour gilbert la mort d’un oiseau. derniers dernier vers aoi madame porte à tandis que dans la grande pour alain borer le 26   nous sommes il aurait voulu être pour egidio fiorin des mots   se l’illusion d’une deux mille ans nous       fleure l’impression la plus toutes sortes de papiers, sur sous l’occupation inoubliables, les le samedi 26 mars, à 15 madame déchirée temps de cendre de deuil de (josué avait mise en ligne   3   

les pour pierre theunissen la 1.- les rêves de si grant dol ai que ne abstraction voir figuration la parol

Accueil > Au rendez-vous des amis... > Butor, Michel

MICHEL BUTOR

<- Éloge du traitement de texte | Pile et face ->
La germination des cyclades
© Michel Butor
Artiste(s) : Rosa L. Ecrivain(s) : Butor (site)

Ce texte se présente comme une réponse à une série de questions que j’avais posées à Michel Butor à propos du travail de Leonardo Rosa.

On le trouvera dans les Rossignols du Crocheteur...

Michel Butor l’a intégré au volume X de ses oeuvres complètes à paraître aux éditions de La Différence.

Publication en ligne : 15 février 2009

Réagir à ce texte

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette