BRIBES EN LIGNE
heureuse ruine, pensait polenta attention beau (dans mon ventre pousse une       et tu       enfant quatre si la mer s’est ensevelie de silence, le 26 août 1887, depuis  “ce travail qui dernier vers aoi       quinze écoute, josué, macles et roulis photo 3 mult est vassal carles de montagnesde antoine simon 2 karles se dort cum hume essai de nécrologie, traquer dans la caverne primordiale mille fardeaux, mille   ces sec erv vre ile si grant dol ai que ne “le pinceau glisse sur   saint paul trois     une abeille de le 2 juillet fin première en ceste tere ad estet ja ainsi alfred… à la bonne prenez vos casseroles et merle noir  pour       les dernier vers aoi rien n’est plus ardu si, il y a longtemps, les       le f les rêves de trois (mon souffle au matin générations    au balcon  epître aux       alla cher bernard   un vendredi l’art c’est la poème pour la mastication des la légende fleurie est       chaque le 23 février 1988, il       bruyan af : j’entends je désire un passet li jurz, si turnet a dernier vers aoi l’ami michel il semble possible       juin "ah ! mon doux pays, les dieux s’effacent       voyage quand nous rejoignons, en difficile alliage de       le il ne s’agit pas de   maille 1 :que bientôt, aucune amarre pas sur coussin d’air mais     double       glouss de tantes herbes el pre antoine simon 24   (dans le  l’exposition  le ciel de ce pays est tout bien sûrla       longte     à       dans il souffle sur les collines pour daniel farioli poussant premier vers aoi dernier noble folie de josué, deuxième approche de       coude bruno mendonça reflets et echosla salle les parents, l’ultime peinture de rimes. le texte rm : d’accord sur  tu ne renonceras pas. ] heureux l’homme la liberté de l’être     longtemps sur « pouvez-vous tu le saiset je le vois les doigts d’ombre de neige des voix percent, racontent       voyage À la loupe, il observa 0 false 21 18 dans les carnets si elle est belle ? je en cet anniversaire, ce qui toi, mésange à     hélas,       sur  tous ces chardonnerets       la toutes ces pages de nos les oiseaux s’ouvrent dans les carnets  hors du corps pas  “comment nous viendrons nous masser le "patriote",   3   

les et tout avait de mes deux mains temps de pierres  un livre écrit  hier, 17      &       la antoine simon 31 comme ce mur blanc pure forme, belle muette,       banlie autres litanies du saint nom macles et roulis photo 6 rare moment de bonheur, sixième ce   un les premières le grand combat : ce paysage que tu contemplais guetter cette chose spectacle de josué dit cet univers sans face aux bronzes de miodrag ils sortent         or le 19 novembre 2013, à la certains soirs, quand je les dessins de martine orsoni pour mireille et philippe pur ceste espee ai dulor e edmond, sa grande f tous les feux se sont je m’étonne toujours de la tous ces charlatans qui « amis rollant, de     &nbs j’ai longtemps arbre épanoui au ciel     &nbs       deux   voici donc la monde imaginal,  pour le dernier jour ma voix n’est plus que l’homme est et que vous dire des       (       la   encore une je déambule et suis est-ce parce que, petit, on il s’appelait ce texte se présente  au travers de toi je « e ! malvais « h&eacu l’une des dernières raphaël archipel shopping, la la question du récit 13) polynésie le samedi 26 mars, à 15 pas une année sans évoquer "mais qui lit encore le       cette d’ eurydice ou bien de journée de sixième j’ai donné, au mois le géographe sait tout saluer d’abord les plus dix l’espace ouvert au 1-nous sommes dehors. dernier vers aoi       l̵ ce pays que je dis est patrick joquel vient de halt sunt li pui e mult halt       un comment entrer dans une       su       parfoi ce texte m’a été       il était question non dernier vers aoi       " la terre a souvent tremblé       apparu antoine simon 13 le texte qui suit est, bien josué avait un rythme carles li reis en ad prise sa dernier vers aoi       après a propos de quatre oeuvres de tout à fleur d’eaula danse dernier vers aoi coupé le sonà il y a tant de saints sur dire que le livre est une dernier vers aoi derniers vers sun destre trois tentatives desesperees a propos d’une bel équilibre et sa au programme des actions       fourr& pour qui veut se faire une troisième essai lentement, josué       rossignolet tu la histoire de signes . i en voyant la masse aux madame déchirée légendes de michel nu(e), comme son nom       la de soie les draps, de soie accorde ton désir à ta le recueil de textes   en grec, morías la poésie, à la       le       au de sorte que bientôt marcel alocco a       allong       six sa langue se cabre devant le des voiles de longs cheveux se reprendre. creuser son l’existence n’est iv.- du livre d’artiste tout mon petit univers en       sur ici. les oiseaux y ont fait quatrième essai de pour martine, coline et laure elle réalise des o tendresses ô mes pour jacky coville guetteurs après la lecture de   né le 7    nous pour julius baltazar 1 le l’attente, le fruit de prime abord, il sauvage et fuyant comme       montag sous l’occupation     cet arbre que clere est la noit e la beaucoup de merveilles   six formes de la réponse de michel       fourmi       pav&ea dans ce périlleux etait-ce le souvenir avec marc, nous avons ce monde est semé   pour adèle et imagine que, dans la       pass&e les routes de ce pays sont  “... parler une 0 false 21 18 dans un coin de nice,       retour marché ou souk ou antoine simon 32   adagio   je sors de mon territoire. fais       deux       un premier essai c’est toutefois je m’estimais granz est li calz, si se       la temps où le sang se    seule au grant est la plaigne e large  la toile couvre les siglent a fort e nagent e la tentation du survol, à     son dernier vers aoi (la numérotation des     faisant la  référencem li emperere par sa grant À l’occasion de une fois entré dans la Ç’avait été la ce poème est tiré du pas facile d’ajuster le dernier vers aoi du bibelot au babilencore une la brume. nuages on cheval exode, 16, 1-5 toute cinquième essai tout       s̵ passet li jurz, la noit est       dans antoine simon 3       je me à propos des grands dernier vers aoi       embarq "l’art est-il printemps breton, printemps temps de bitume en fusion sur antoine simon 30       au un nouvel espace est ouvert pour yves et pierre poher et dans les hautes herbes quand c’est le vent qui certains prétendent dernier vers aoi    si, du nouveau       nuage       sabots la vie est ce bruissement       la passent .x. portes, dans l’effilé de je suis celle qui trompe je dors d’un sommeil de mais non, mais non, tu fragilité humaine. mieux valait découper on a cru à 1- c’est dans i mes doigts se sont ouverts lorsque martine orsoni       object je ne peins pas avec quoi, toute trace fait sens. que  on peut passer une vie       " À max charvolen et immense est le théâtre et  les trois ensembles comme un préliminaire la       object maintenant il connaît le au labyrinthe des pleursils   ces notes       entre       d&eacu al matin, quant primes pert       pour pour nicolas lavarenne ma tout est possible pour qui les grands "moi, esclave" a     un mois sans religion de josué il station 1 : judas  “s’ouvre un jour, vous m’avez ouverture d’une quand vous serez tout dans les horizons de boue, de  de la trajectoire de ce madame est la reine des  au mois de mars, 1166       je vertige. une distance c’était une la parol

Accueil > LES BRIBES > LES BRIBES EN CHANTIER > VOLUME VIII
<- CCLVI | CCLVIII ->
CCLVII

Clefs : Josué

premier vers

AOI

dernier vers

AOI

©Editions de l'Amourier, tous droits réservés

Réagir à ce texte

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette