BRIBES EN LIGNE
on cheval guetter cette chose       en un alocco en patchworck © d’un bout à le temps passe dans la attelage ii est une œuvre comme une suite de la fraîcheur et la que reste-t-il de la pour nicolas lavarenne ma je déambule et suis d’abord l’échange des marché ou souk ou douze (se fait terre se pour julius baltazar 1 le ce qui importe pour       midi   anatomie du m et       une       &n af : j’entends premier essai c’est après la lecture de suite de dernier vers aoi pourquoi yves klein a-t-il       aux la langue est intarissable macles et roulis photo 3    regardant temps où le sang se dernier vers aoi la vie est ce bruissement la vie humble chez les antoine simon 6       reine       dans edmond, sa grande      & le glacis de la mort  “... parler une et si au premier jour il antoine simon 5 pour max charvolen 1)       allong il aurait voulu être  “s’ouvre       au tu le sais bien. luc ne les oiseaux s’ouvrent l’impression la plus aux george(s) (s est la sept (forces cachées qui       reine une il faut dire les  il est des objets sur       &agrav nous savons tous, ici, que la mort d’un oiseau.       un le plus insupportable chez le tissu d’acier vedo la luna vedo le libre de lever la tête     de rigoles en       tourne pour egidio fiorin des mots       dans d’un côté     le et encore  dits     à références : xavier     un mois sans       dans les lettres ou les chiffres chaque jour est un appel, une titrer "claude viallat,       "   iv    vers je m’étonne toujours de la à propos des grands       je heureuse ruine, pensait     rien pour alain borer le 26   dits de       s̵ pour  les œuvres de introibo ad altare       la clers fut li jurz e li a la libération, les de tantes herbes el pre le corps encaisse comme il raphaël       é deuxième essai j’écoute vos    de femme liseuse ce qui fascine chez la fraîcheur et la et…  dits de monde imaginal, station 3 encore il parle dernier vers aoi À perte de vue, la houle des  “ne pas le 15 mai, à li quens oger cuardise le lourd travail des meules       soleil avec marc, nous avons six de l’espace urbain,   se       au la danse de i en voyant la masse aux quai des chargeurs de non, björg,       le entr’els nen at ne pui exode, 16, 1-5 toute  tu vois im font chier 1 au retour au moment vi.- les amicales aventures pour michèle gazier 1 dernier vers aoi sculpter l’air : dans les écroulements il semble possible 5) triptyque marocain   le texte suivant a pour robert dernier vers aoi réponse de michel le 26 août 1887, depuis de pareïs li seit la il ne sait rien qui ne va sainte marie,  martin miguel vient       au       grimpa   est-ce que       dire que le livre est une folie de josuétout est   si vous souhaitez de profondes glaouis les durand : une les dieux s’effacent a toi le don des cris qui souvent je ne sais rien de j’ai perdu mon     longtemps sur est-ce parce que, petit, on où l’on revient c’est vrai une errance de dernier vers aoi reflets et echosla salle de mes deux mains à la bonne Être tout entier la flamme 1.- les rêves de cette machine entre mes viallat © le château de un jour, vous m’avez il avait accepté le 2 juillet 1- c’est dans le nécessaire non dernier vers aoi   immense est le théâtre et sous la pression des deux mille ans nous depuis ce jour, le site       j̵       la Éléments -  pour le dernier jour quelque temps plus tard, de       object       à   marcel dimanche 18 avril 2010 nous dernier vers aoi       entre ce texte m’a été pour jean marie madame, c’est notre le coeur du       dans   voici donc la derniers vers sun destre nos voix       dans antoine simon 28 macao grise       "  il y a le des quatre archanges que peinture de rimes. le texte madame chrysalide fileuse j’ai relu daniel biga, marie-hélène le vieux qui de pa(i)smeisuns en est venuz deuxième apparition comme c’est diaphane est le   entrons pas une année sans évoquer les premières       un etait-ce le souvenir   en grec, morías a christiane dernier vers aoi l’éclair me dure,  tu ne renonceras pas.  zones gardées de       alla       il       le     oued coulant pour daniel farioli poussant dernier vers aoi encore la couleur, mais cette Ç’avait été la des voiles de longs cheveux dans le pays dont je vous g. duchêne, écriture le       " fin première dernier vers aoi 1254 : naissance de       deux  au travers de toi je   d’un coté, il y a dans ce pays des voies faisant dialoguer  si, du nouveau       sur je désire un       il prenez vos casseroles et       la  on peut passer une vie À l’occasion de l’erbe del camp, ki agnus dei qui tollis peccata gardien de phare à vie, au quel étonnant (la numérotation des       sur le max charvolen, martin miguel     surgi  marcel migozzi vient de dans l’effilé de dernier vers aoi une fois entré dans la les dessins de martine orsoni les doigts d’ombre de neige préparation des  “la signification "mais qui lit encore le     du faucon de l’autre À max charvolen et carmelo arden quin est une passet li jurz, la noit est       pav&ea       le antoine simon 27 marcel alocco a  improbable visage pendu les cuivres de la symphonie pour andré         or       pass&e       allong tout est possible pour qui       sous       la traquer     depuis et te voici humanité cet article est paru je crie la rue mue douleur tous ces charlatans qui pour pierre theunissen la pour yves et pierre poher et dans le respect du cahier des des voix percent, racontent       pav&ea je n’ai pas dit que le normalement, la rubrique antoine simon 16 tes chaussures au bas de pour marcel au seuil de l’atelier un soir à paris au pour le prochain basilic, (la 1 la confusion des sables mes parolesvous       je me       object       sur et que dire de la grâce très saintes litanies attendre. mot terrible. il en est des meurtrières.       m̵  la lancinante madame est toute il y a des objets qui ont la démodocos... Ça a bien un dernier vers aoi il est le jongleur de lui effleurer le ciel du bout des ce pays que je dis est       la eurydice toujours nue à quatrième essai de       avant a grant dulur tendrai puis       crabe- si, il y a longtemps, les les amants se rêves de josué,       baie je serai toujours attentif à des quatre archanges que bientôt, aucune amarre v.- les amicales aventures du cet article est paru dans le s’ouvre la certains prétendent         &n giovanni rubino dit       un       le o tendresses ô mes l’illusion d’une pluies et bruines, se reprendre. creuser son "moi, esclave" a pour maguy giraud et vous avez madame déchirée morz est rollant, deus en ad et  riche de mes samuelchapitre 16, versets 1 dernier vers aoi je ne sais pas si lancinant ô lancinant       et tu       m̵       sur dieu faisait silence, mais i mes doigts se sont ouverts un jour nous avons le géographe sait tout bribes en ligne a       banlie ce       je       &n carles li reis en ad prise sa elle disposait d’une       la  la toile couvre les autres litanies du saint nom il y a tant de saints sur       les       je me villa arson, nice, du 17 dernier vers aoi dans ce pays ma mère ecrire sur vos estes proz e vostre madame est une il n’est pire enfer que       que au commencement était clquez sur mouans sartoux. traverse de dernier vers aoi       la la parol

Accueil > LES BRIBES > LES BRIBES EN CHANTIER > VOLUME VIII
<- CCLXIII |
CCLXIV

Clefs : mort , langue , lieux

Granz est li calz, si se levet la puldre.
(...)
Quant l’ot Marsilie, vers sa pareit se turnet,
Pluret des oilz, tute sa chere enbrunchet :
Morz est de doel. Si cum pecchet l’encumbret,
L’anme de lui as vifs diables dunet

AOI

©Editions de l'Amourier, tous droits réservés

Réagir à ce texte

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette