BRIBES EN LIGNE
dernier vers aoi le 28 novembre, mise en ligne on cheval       ( la littérature de un verre de vin pour tacher   3   

les un titre : il infuse sa  hors du corps pas dernier vers aoi       b&acir tout est prêt en moi pour li emperere par sa grant pour andré       &agrav merci à marc alpozzo madame des forêts de       &n c’est un peu comme si, une fois entré dans la je suis occupé ces titrer "claude viallat, cher bernard j’arrivais dans les comment entrer dans une bernard dejonghe... depuis le pendu quatrième essai de jamais si entêtanteeurydice pour robert je désire un bel équilibre et sa   encore une pour andrée dire que le livre est une pour michèle une il faut dire les les dieux s’effacent il n’était qu’un  tu vois im font chier portrait. 1255 :       le deuxième apparition pour maguy giraud et able comme capable de donner gardien de phare à vie, au j’ai changé le       jardin je t’enfourche ma (de)lecta lucta   la vie humble chez les     une abeille de       les noble folie de josué, un trait gris sur la dans l’innocence des que d’heures  les éditions de on trouvera la video iv.- du livre d’artiste carissimo ulisse,torna a le 19 novembre 2013, à la       quand pour philippe tendresses ô mes envols       et macles et roulis photo 1 le lourd travail des meules " je suis un écorché vif. dans les carnets le 23 février 1988, il ...et poème pour chairs à vif paumes (ô fleur de courge... coupé en deux quand …presque vingt ans plus       fourr& m1       pour max charvolen 1) me       chaque       la dernier vers que mort "pour tes voudrais je vous 1- c’est dans sept (forces cachées qui temps de cendre de deuil de tout le problème carles respunt :     les provisions les amants se dernier vers aoi   pour michèle gazier 1       aux nous savons tous, ici, que     tout autour la communication est la fraîcheur et la       assis là, c’est le sable et genre des motsmauvais genre la mort d’un oiseau. ma voix n’est plus que    il sixième rm : nous sommes en viallat © le château de     les fleurs du "ah ! mon doux pays, macles et roulis photo 6       sabots dentelle : il avait dans le pays dont je vous il y a tant de saints sur ainsi alfred…       m&eacu  la toile couvre les       sur dans le monde de cette dernier vers aoi troisième essai et vous deux, c’est joie et moisissures mousses lichens dans le train premier dernier vers aoi dorothée vint au monde antoine simon 3 il faut aller voir   au milieu de c’est une sorte de aux george(s) (s est la       l̵   d’un coté,       deux     l’é       au ce paysage que tu contemplais onze sous les cercles "la musique, c’est le f le feu est venu,ardeur des cet article est paru dans le agnus dei qui tollis peccata  le "musée       ( c’est le grand diaphane est le tout mon petit univers en     sur la marie-hélène       le  il y a le tu le saiset je le vois   en grec, morías arbre épanoui au ciel max charvolen, martin miguel je déambule et suis  mise en ligne du texte       la le géographe sait tout l’évidence autre petite voix       " attendre. mot terrible. certains prétendent     rien le galop du poème me antoine simon 22 pour jean gautheronle cosmos       ma introibo ad altare l’ami michel pas sur coussin d’air mais je m’étonne toujours de la jamais je n’aurais madame, c’est notre j’ai parlé du bibelot au babilencore une ici. les oiseaux y ont fait madame, on ne la voit jamais sors de mon territoire. fais quelque chose       ruelle on a cru à       mouett la prédication faite je me souviens de       jonath on croit souvent que le but pour ma ce texte m’a été la chaude caresse de de pareïs li seit la carissimo ulisse,torna a je ne sais pas si       la ouverture d’une in the country ainsi va le travail de qui merci au printemps des dans un coin de nice, poème pour  “ce travail qui       vaches antoine simon 9 a la fin il ne resta que       sur le 1. il se trouve que je suis le temps passe dans la dernier vers aoi aucun hasard si se À max charvolen et martin un besoin de couper comme de pour egidio fiorin des mots À l’occasion de    en dans le pain brisé son   ces sec erv vre ile quant carles oït la tous feux éteints. des guetter cette chose autre citation la lecture de sainte des conserves ! bernadette griot vient de       d&eacu ce qui importe pour si j’étais un les avenues de ce pays mon travail est une je ne peins pas avec quoi, deuxième a ma mère, femme parmi dernier vers aoi la vie est dans la vie. se       en un la terre nous générations en 1958 ben ouvre à le tissu d’acier de profondes glaouis sables mes parolesvous sixième       parfoi et voici maintenant quelques vi.- les amicales aventures a propos de quatre oeuvres de   pour théa et ses   ciel !!!! g. duchêne, écriture le de tantes herbes el pre chaque automne les       neige dernier vers s’il bribes en ligne a prenez vos casseroles et cinq madame aux yeux (dans mon ventre pousse une dernier vers aoi rien n’est  la lancinante a grant dulur tendrai puis       object rêve, cauchemar, madame aux rumeurs   pour adèle et temps où les coeurs quand les eaux et les terres avez-vous vu montagnesde moi cocon moi momie fuseau ici, les choses les plus       dans ce qui fait tableau : ce les durand : une pour pierre theunissen la intendo... intendo !  monde rassemblé       " quel étonnant les enseignants : antoine simon 26     &nbs tout est possible pour qui la vie est ce bruissement       apr&eg  on peut passer une vie  au mois de mars, 1166   pour le prochain     cet arbre que dernier vers aoi c’était une       la       va suite de le grand combat : grande lune pourpre dont les   maille 1 :que la deuxième édition du je reviens sur des marché ou souk ou  “ne pas passet li jurz, la noit est   saint paul trois       la tendresse du mondesi peu de   pour olivier eurydice toujours nue à       sur merci à la toile de       apr&eg     longtemps sur quand sur vos visages les il n’est pire enfer que apaches :       pav&ea dans ce pays ma mère des voix percent, racontent       avant de l’autre si grant dol ai que ne j’écoute vos toutes ces pages de nos au lecteur voici le premier premier vers aoi dernier ce monde est semé et que dire de la grâce sur l’erbe verte si est rien n’est plus ardu et ces       bonhe allons fouiller ce triangle epuisement de la salle, la mastication des décembre 2001.       banlie et te voici humanité dont les secrets… à quoi   dits de    nous  les trois ensembles tout en travaillant sur les bruno mendonça     nous fragilité humaine. antoine simon 27 pour martine  improbable visage pendu pour maxime godard 1 haute nécrologie nous viendrons nous masser       "      & sainte marie,  jésus grant est la plaigne e large voici des œuvres qui, le v.- les amicales aventures du même si i en voyant la masse aux dernier vers aoi franchement, pensait le chef, etudiant à pas une année sans évoquer beaucoup de merveilles antoine simon 19 troisième essai       sur       j’entends sonner les madame dans l’ombre des       descen carcassonne, le 06 clers fut li jurz e li (josué avait lentement la liberté s’imprime à le vieux qui issent de mer, venent as       le   marcel mille fardeaux, mille     vers le soir fin première « h&eacu avant dernier vers aoi journée de la parol

Accueil > Aide à la navigation
|
S’ABONNER AU BULLETIN D’INFORMATION

 

Si vous souhaitez être régulièrement informé des nouveautés publiées dans ’Bribes en ligne", vous pouvez vous inscrire sur la liste de diffusion en cliquant sur le lien suivant, ou en le collant dans votre navigateur :

http://www.bribes-en-ligne.fr/lists/?p=subscribe&id=2

 

Si vous souhaitez vous désinscrire de ce groupe, cliquez sur le lien suivant, ou collez le dans votre navigateur :

http://www.bribes-en-ligne.fr/lists/?p=unsubscribe

 

referencement

Referencement gratuit dans annuaire special litteratures et poesies

info portfolio

Publication en ligne : 6 mars 2009

Réagir à ce texte

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette