BRIBES EN LIGNE
      jardin (vois-tu, sancho, je suis d’un bout à que reste-t-il de la au commencement était able comme capable de donner   ces sec erv vre ile pour raphaël sainte marie, la cité de la musique       sur le aux barrières des octrois dernier vers aoi       (       aujour franchement, pensait le chef, pour pierre theunissen la et c’était dans f le feu s’est antoine simon 14 derniers deux ajouts ces derniers dernier vers aoi  pour de       l̵       en il s’appelait pour jacky coville guetteurs       bonhe c’est le grand rêve, cauchemar,   pour théa et ses il faut laisser venir madame dans un coin de nice,       grappe certains soirs, quand je       jonath « e ! malvais granz est li calz, si se temps de pierres vous dites : "un       dans       enfant j’ai donné, au mois quand vous serez tout       reine raphaËl antoine simon 7 douce est la terre aux yeux i mes doigts se sont ouverts « h&eacu     surgi attendre. mot terrible. les enseignants : travail de tissage, dans et te voici humanité abu zayd me déplait. pas ne faut-il pas vivre comme réponse de michel antoine simon 29       sur   jn 2,1-12 : dernier vers aoi le grand combat : dernier vers aoi clers fut li jurz e li c’est la distance entre dernier vers aoi       dans tandis que dans la grande       &n     quand mougins. décembre       b&acir       midi  tu vois im font chier dix l’espace ouvert au je t’enfourche ma deux mille ans nous  avec « a la de soie les draps, de soie dans les horizons de boue, de toutes sortes de papiers, sur le temps passe si vite, chaque jour est un appel, une pour alain borer le 26 premier vers aoi dernier f j’ai voulu me pencher       dans cet univers sans giovanni rubino dit le lent tricotage du paysage arbre épanoui au ciel la fonction, six de l’espace urbain, temps de bitume en fusion sur la question du récit       &ccedi tout en vérifiant la liberté de l’être je t’enlace gargouille dernier vers aoi quand les mots démodocos... Ça a bien un autre citation"voui     une abeille de envoi du bulletin de bribes le 28 novembre, mise en ligne l’homme est macles et roulis photo 1       vu  les œuvres de quai des chargeurs de ce       object       parfoi jouer sur tous les tableaux s’égarer on aux george(s) (s est la je ne peins pas avec quoi,     un mois sans       nuage     de rigoles en s’ouvre la   six formes de la régine robin, le vieux qui         &n frères et au programme des actions d’abord l’échange des     m2 &nbs       les pour jean-louis cantin 1.- mouans sartoux. traverse de       la eurydice toujours nue à les dernières d’ eurydice ou bien de les grands         &n       la la poésie, à la beaucoup de merveilles       glouss l’illusion d’une mult est vassal carles de rare moment de bonheur,    seule au en cet anniversaire, ce qui titrer "claude viallat,       neige mieux valait découper quatrième essai de face aux bronzes de miodrag du fond des cours et des le 26 août 1887, depuis       au montagnesde le géographe sait tout dans le respect du cahier des       tourne dernier vers aoi attendre. mot terrible. ecrire les couleurs du monde       " chaque automne les   pour adèle et pour maxime godard 1 haute       &eacut si tu es étudiant en       une       dans       fleure coupé en deux quand ses mains aussi étaient noble folie de josué, je meurs de soif tout à fleur d’eaula danse l’impossible allons fouiller ce triangle dont les secrets… à quoi "la musique, c’est le madame des forêts de la vie est dans la vie. se     les provisions f les feux m’ont ouverture d’une antoine simon 32 c’est la chair pourtant pour qui veut se faire une accorde ton désir à ta la langue est intarissable il ne sait rien qui ne va quelque temps plus tard, de l’attente, le fruit autre citation lorsqu’on connaît une ( ce texte a rm : d’accord sur il souffle sur les collines   ces notes       descen dernier vers aoi       nuage encore la couleur, mais cette       qui cyclades, iii° traquer       au     à toutes ces pages de nos   pour le prochain percey priest lakesur les antoine simon 12       allong bal kanique c’est 0 false 21 18 en introduction à une errance de       grimpa j’ai longtemps pour m.b. quand je me heurte samuelchapitre 16, versets 1 prenez vos casseroles et ne pas négocier ne       sur le passé n’est f tous les feux se sont mon cher pétrarque, lu le choeur des femmes de « 8° de dernier vers aoi   au milieu de autre petite voix dernier vers aoi l’une des dernières la fraîcheur et la dans ce périlleux premier essai c’est le corps encaisse comme il dans le patriote du 16 mars       dans les textes mis en ligne elle ose à peine buttati ! guarda&nbs approche d’une station 4 : judas  si elle est belle ? je dans la caverne primordiale rita est trois fois humble. a grant dulur tendrai puis décembre 2001.       la deuxième apparition bien sûrla    de femme liseuse       la imagine que, dans la madame dans l’ombre des macles et roulis photo on a cru à pour martin errer est notre lot, madame, pour michèle gazier 1 un besoin de couper comme de       l̵ il est le jongleur de lui       sur 0 false 21 18 dernier vers aoi   madame déchirée antoine simon 11 antoine simon 24       &agrav       dans sept (forces cachées qui je suis celle qui trompe pour gilbert deuxième essai « pouvez-vous     oued coulant mult ben i fierent franceis e ecrire sur pour nicolas lavarenne ma       fourmi       " couleur qui ne masque pas dernier vers aoi j’ai en réserve chairs à vif paumes le pendu j’entends sonner les nice, le 8 octobre       m̵ dernier vers aoi la prédication faite pour max charvolen 1)       longte depuis ce jour, le site       à antoine simon 9  marcel migozzi vient de       dans   encore une  pour jean le       le journée de 1257 cleimet sa culpe, si       et tu f le feu s’est  la toile couvre les cinquième essai tout tous feux éteints. des et voici maintenant quelques le ciel est clair au travers tout est possible pour qui derniers vers sun destre c’est la peur qui fait     faisant la  de la trajectoire de ce     hélas, de profondes glaouis on croit souvent que le but attelage ii est une œuvre  la lancinante dernier vers aoi vous avez le 2 juillet après la lecture de       la pie normalement, la rubrique je serai toujours attentif à pour       &agrav seul dans la rue je ris la "mais qui lit encore le aucun hasard si se    nous juste un   3   

les     au couchant si j’avais de son la gaucherie à vivre, le 23 février 1988, il ce qui fascine chez " je suis un écorché vif.       juin on dit qu’agathe n’ayant pas       sur (dans mon ventre pousse une le lourd travail des meules     nous 10 vers la laisse ccxxxii ma voix n’est plus que carcassonne, le 06  mise en ligne du texte antoine simon 15 à la mémoire de des voix percent, racontent 5) triptyque marocain en 1958 ben ouvre à pour angelo “le pinceau glisse sur temps de pierres dans la moisissures mousses lichens       d&eacu cher bernard       sur le bruno mendonça un tunnel sans fin et, à ma chair n’est sur l’erbe verte si est elle disposait d’une dans l’effilé de grande lune pourpre dont les antoine simon 2 « voici nous lirons deux extraits de dernier vers aoi f les rêves de toutefois je m’estimais       allong dans l’innocence des pour daniel farioli poussant pour ma  zones gardées de j’ai donc  monde rassemblé soudain un blanc fauche le       une nous dirons donc pour mes enfants laure et     chambre la parol

Accueil > Au rendez-vous des amis... > Freixe, Alain > Madame ou le recours aux forêts

Il pleut. J’ai vu la mort dans les larmes de Madame. Restées là à trembler entre une humeur vitée fatiguée de rouge et le cerne noir de ses yeux. Madame se perdait dans les plis de montagnes où elle n’irait plus un jour. Et elle se hâtait, déjà plus qu’à moitié disparue à rejoindre le couvert des chênes verts, sous la lune d’été. Là où tout avait commencé. Où cela s’appelait l’aurore.

 

Madame, qu’avez-vous fait des galets et des braises ? Vos yeux s’embuent de l’humidité des feux lents enfouis par la forêt des aubes. Et vous courez, Madame, incertaine, dans le chambardement des oiseaux.

Publication en ligne : 18 mars 2009

Réagir à ce texte

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette