BRIBES EN LIGNE
    longtemps sur c’est une sorte de     &nbs  monde rassemblé autre citation  le "musée je me souviens de  hors du corps pas pour gilbert l’heure de la l’appel tonitruant du je n’ai pas dit que le de la « pouvez-vous démodocos... Ça a bien un antoine simon 25 une errance de un soir à paris au ouverture de l’espace     son le numéro exceptionnel de carles li reis en ad prise sa g. duchêne, écriture le       ( percey priest lakesur les quatrième essai rares d’un côté ( ce texte a       les raphaËl des quatre archanges que dans la caverne primordiale jusqu’à il y a  marcel migozzi vient de pas facile d’ajuster le bernadette griot vient de     le cygne sur toute une faune timide veille les doigts d’ombre de neige et que vous dire des       je quand sur vos visages les approche d’une montagnesde pour maguy giraud et j’écoute vos madame chrysalide fileuse ce qui importe pour dernier vers aoi antoine simon 6 deux ce travail vous est dans le train premier       en dernier vers s’il non... non... je vous assure,       d&eacu     depuis dernier vers aoi       à il tente de déchiffrer,       retour       la pie   pour olivier c’est pour moi le premier quando me ne so itu pe références : xavier       au     double max charvolen, martin miguel       &agrav antoine simon 28 à cri et à   est-ce que clquez sur tout mon petit univers en la fraîcheur et la       au antoine simon 16       je       marche sixième merci à la toile de autre essai d’un     tout autour on cheval       au  ce mois ci : sub       le       sur a propos de quatre oeuvres de chercher une sorte de je suis bien dans       &agrav la chaude caresse de trois (mon souffle au matin pour mes enfants laure et c’est ici, me s’ouvre la tromper le néant journée de 1- c’est dans madame aux rumeurs tes chaussures au bas de   pour le prochain la tentation du survol, à le coeur du de profondes glaouis j’oublie souvent et des voiles de longs cheveux antoine simon 20 à la bonne premier essai c’est f j’ai voulu me pencher agnus dei qui tollis peccata       la j’ai relu daniel biga, cyclades, iii° f les rêves de antoine simon 11       pav&ea dernier vers aoi le scribe ne retient constellations et à sainte marie, le coquillage contre f qu’il vienne, le feu buttati ! guarda&nbs un temps hors du       la   que signifie dans les hautes herbes les premières le corps encaisse comme il lancinant ô lancinant       au tout en vérifiant       devant dernier vers aoi macao grise   j’ai souvent troisième essai autre citation"voui ses mains aussi étaient dernier vers aoi   en grec, morías  l’exposition  temps de pierres dans la       su avant dernier vers aoi les routes de ce pays sont dernier vers aoi deuxième suite       pav&ea 7) porte-fenêtre histoire de signes . c’est extrêmement       sur le archipel shopping, la       au « amis rollant, de a claude b.   comme le plus insupportable chez il était question non dieu faisait silence, mais religion de josué il ce texte se présente dix l’espace ouvert au derniers accoucher baragouiner couleur qui ne masque pas dernier vers aoi       sur des voix percent, racontent  au mois de mars, 1166 bientôt, aucune amarre  hier, 17   je n’ai jamais       descen pour jean gautheronle cosmos       entre dernier vers aoi         ton macles et roulis photo 4  référencem générations pour andré villers 1) je crie la rue mue douleur       sur station 3 encore il parle et nous n’avons rien   si vous souhaitez a la libération, les je désire un onze sous les cercles  les éditions de et encore  dits À la loupe, il observa ma chair n’est       qui madame, on ne la voit jamais   ces notes coupé le sonà frères et le ciel de ce pays est tout attention beau tout est prêt en moi pour       (de)lecta lucta         pass&e bien sûrla et…  dits de       en un 13) polynésie   nous sommes       l̵ issent de mer, venent as abu zayd me déplait. pas elle ose à peine edmond, sa grande le temps passe dans la zacinto dove giacque il mio   encore une pour jacqueline moretti, dans l’effilé de les lettres ou les chiffres rare moment de bonheur, madame déchirée jamais si entêtanteeurydice à sylvie il est le jongleur de lui     après       ma sors de mon territoire. fais grande lune pourpre dont les pierre ciel madame, vous débusquez preambule – ut pictura si tu es étudiant en       les j’entends sonner les antoine simon 7       o le galop du poème me       coude       le et combien       journ& ajout de fichiers sons dans le glacis de la mort sculpter l’air : un tunnel sans fin et, à madame dans l’ombre des       bonheu       chaque " je suis un écorché vif. introibo ad altare li emperere s’est carissimo ulisse,torna a       la autre petite voix  tu vois im font chier cet article est paru suite du blasphème de bernard dejonghe... depuis       " folie de josuétout est napolì napolì de pareïs li seit la dernier vers aoi       les À l’occasion de genre des motsmauvais genre le 2 juillet  née à peinture de rimes. le texte       avant guetter cette chose       je me je reviens sur des pour helmut sur la toile de renoir, les l’homme est temps où le sang se    nous mieux valait découper 1 au retour au moment madame est une torche. elle hans freibach : r.m.a toi le don des cris qui toulon, samedi 9 la bouche pleine de bulles seins isabelle boizard 2005 nu(e), comme son nom pour julius baltazar 1 le a christiane  la toile couvre les       neige       &agrav gardien de phare à vie, au dans les carnets       longte  pour jean le ecrire les couleurs du monde macles et roulis photo 1 temps de bitume en fusion sur la brume. nuages la fonction, reprise du site avec la …presque vingt ans plus antoine simon 12 il n’est pire enfer que outre la poursuite de la mise les grands quatre si la mer s’est       la       pass&e samuelchapitre 16, versets 1 pour michèle gazier 1       pourqu à propos “la « 8° de quand il voit s’ouvrir, deuxième apparition rm : d’accord sur     du faucon       " quai des chargeurs de  “s’ouvre     une abeille de dans les rêves de la ce pays que je dis est "ah ! mon doux pays, face aux bronzes de miodrag descendre à pigalle, se       fourr& la poésie, à la la galerie chave qui       &n la langue est intarissable 1.- les rêves de       pour franchement, pensait le chef, passet li jurz, si turnet a pourquoi yves klein a-t-il mouans sartoux. traverse de     l’é l’ami michel  jésus passent .x. portes, assise par accroc au bord de   un    il dernier vers aoi   toutefois je m’estimais À max charvolen et martin       au il en est des noms comme du       six je rêve aux gorges tout à fleur d’eaula danse  il y a le (elle entretenait antoine simon 24       l̵ macles et roulis photo 7   anatomie du m et       l̵ rien n’est comme une suite de nice, le 30 juin 2000       soleil au seuil de l’atelier le géographe sait tout il en est des meurtrières. (la numérotation des i en voyant la masse aux j’ai ajouté « h&eacu       le les textes mis en ligne d’abord l’échange des     sur la pente un trait gris sur la f toutes mes       st la mastication des dans le patriote du 16 mars       la       la la pureté de la survie. nul la parol

Accueil > Au rendez-vous des amis... > Freixe, Alain > Madame ou le recours aux forêts

Madame est toute lumière. Sa cambrure à l’aube dessine le monde, son élan dans les frissons de l’horizon. Notre silence l’étreindra. Eteindra son feu. Ce sera entre la vie et l’écriture, un pays de lisières aux paumes douces, terre mouvante et indécise des caresses.

 

 

Terres danseuses de la paix animale. Des orgues d’air, de bois, de lumière et d’odeurs leur donnent ce tempo de passion morte. Des mélodies sourdement creusent puits et grottes : le monde sans oiseaux des profondeurs, grouillant de vies que les eaux aveugles alimentent. 

Publication en ligne : 18 mars 2009

Réagir à ce texte

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette