BRIBES EN LIGNE
      chaque       qui   nous sommes granz fut li colps, li dux en l’attente, le fruit les routes de ce pays sont « amis rollant, de    regardant trois tentatives desesperees       la laure et pétrarque comme À la loupe, il observa au matin du cher bernard imagine que, dans la nos voix mult ben i fierent franceis e a claude b.   comme l’illusion d’une réponse de michel sous l’occupation au commencement était j’ai changé le       le ce qu’un paysage peut raphaël le nécessaire non  ce mois ci : sub       o guetter cette chose       sur  dans toutes les rues comment entrer dans une    courant       glouss     cet arbre que dernier vers aoi   marcel quand c’est le vent qui effleurer le ciel du bout des       alla ce pays que je dis est macles et roulis photo souvent je ne sais rien de       le pas de pluie pour venir ma mémoire ne peut me       " raphaël au labyrinthe des pleursils   jn 2,1-12 : macles et roulis photo 6 pour martin       la encore la couleur, mais cette       allong À max charvolen et jusqu’à il y a difficile alliage de station 5 : comment       entre tout mon petit univers en du fond des cours et des dans un coin de nice, deuxième approche de dans le pain brisé son et si au premier jour il j’oublie souvent et l’erbe del camp, ki À l’occasion de       je premier vers aoi dernier le glacis de la mort       arauca on croit souvent que le but ma voix n’est plus que (vois-tu, sancho, je suis du bibelot au babilencore une madame, c’est notre mise en ligne deuxième       &n de mes deux mains pour michèle gazier 1) antoine simon 20 quand il voit s’ouvrir, pour m.b. quand je me heurte le lourd travail des meules chairs à vif paumes tout à fleur d’eaula danse 1257 cleimet sa culpe, si petites proses sur terre r.m.a toi le don des cris qui errer est notre lot, madame, le 26 août 1887, depuis quel ennui, mortel pour il avait accepté deuxième essai ainsi fut pétrarque dans ce monde est semé les premières je suis bien dans autre petite voix peinture de rimes. le texte 1254 : naissance de  je signerai mon "et bien, voilà..." dit       dans       sur       le "ah ! mon doux pays, f tous les feux se sont   la baie des anges au rayon des surgelés et encore  dits charogne sur le seuilce qui       le merci au printemps des bientôt, aucune amarre rm : d’accord sur pour daniel farioli poussant grant est la plaigne e large ici, les choses les plus       dans la force du corps,       p&eacu       apr&eg dernier vers aoi f le feu est venu,ardeur des elle ose à peine prenez vos casseroles et       je me al matin, quant primes pert régine robin, il tente de déchiffrer, portrait. 1255 : je déambule et suis       sur les lettres ou les chiffres       vaches depuis ce jour, le site monde imaginal,       soleil       fourr& antoine simon 27       le ma chair n’est bernard dejonghe... depuis  monde rassemblé au seuil de l’atelier f les rêves de certains prétendent antoine simon 18       fleur quand nous rejoignons, en douze (se fait terre se eurydice toujours nue à pour maxime godard 1 haute     oued coulant f le feu s’est le recueil de textes pour qui veut se faire une       m̵ preambule – ut pictura macles et roulis photo 3 tout est possible pour qui   on n’est les étourneaux ! pour julius baltazar 1 le     après langues de plomba la madame est une le galop du poème me cinquième essai tout janvier 2002 .traverse ensevelie de silence,       quinze pour jacqueline moretti,       je je serai toujours attentif à rimbaud a donc       un c’est extrêmement le grand combat : douce est la terre aux yeux   né le 7       d&eacu deux mille ans nous     sur la       grappe 0 false 21 18       &agrav toutefois je m’estimais je n’ai pas dit que le dernier vers aoi             il en 1958 ben ouvre à coupé en deux quand tu le sais bien. luc ne carissimo ulisse,torna a accorde ton désir à ta   je n’ai jamais       " est-ce parce que, petit, on vous êtes   ciel !!!!       en un glaciation entre       dans de toutes les pour alain borer le 26 antoine simon 25 buttati ! guarda&nbs de sorte que bientôt troisième essai et "moi, esclave" a dans l’innocence des envoi du bulletin de bribes       longte très malheureux... ce qui aide à pénétrer le pour egidio fiorin des mots "la musique, c’est le       une dernier vers aoi ma voix n’est plus que (josué avait lentement a la libération, les il ne s’agit pas de attention beau à bernadette archipel shopping, la et la peur, présente       m&eacu madame des forêts de   anatomie du m et pour angelo   que signifie 7) porte-fenêtre     tout autour       " pour nicolas lavarenne ma dernier vers aoi n’ayant pas ço dist li reis :   pour théa et ses libre de lever la tête   pour le prochain  il est des objets sur     le cygne sur       vu  la toile couvre les       ce je suis il n’est pire enfer que  martin miguel vient (en regardant un dessin de       les       la 1 la confusion des aucun hasard si se       enfant  les œuvres de carissimo ulisse,torna a apaches : tromper le néant a propos d’une pour andré la littérature de (ô fleur de courge...       st l’art c’est la attelage ii est une œuvre d’abord l’échange des 1. il se trouve que je suis       dans une autre approche de abu zayd me déplait. pas certains soirs, quand je     de rigoles en j’ai donné, au mois antoine simon 31  les éditions de pour chaque jour est un appel, une dernier vers aoi dentelle : il avait       le dans les carnets j’ai relu daniel biga,       un c’est la chair pourtant thème principal : j’ai travaillé la pureté de la survie. nul       les     un mois sans pour andré villers 1) antoine simon 29   les avenues de ce pays générations à la bonne dernier vers aoi       les antoine simon 7 a grant dulur tendrai puis   d’un coté,       &agrav et il fallait aller debout des quatre archanges que pour martine, coline et laure vi.- les amicales aventures i en voyant la masse aux       dans       dans diaphane est le (À l’église       descen des voix percent, racontent reflets et echosla salle  on peut passer une vie la musique est le parfum de encore une citation“tu que d’heures et voici maintenant quelques  “... parler une la terre a souvent tremblé le 2 juillet quand vous serez tout       coude       la bernadette griot vient de la tentation du survol, à pour ma       sur comme ce mur blanc in the country décembre 2001.    il je suis celle qui trompe on trouvera la video montagnesde f le feu m’a a christiane les parents, l’ultime       sur il n’y a pas de plus normal 0 21 false fal (ma gorge est une patrick joquel vient de epuisement de la salle, ne pas négocier ne       assis …presque vingt ans plus       marche juste un mot pour annoncer onzième constellations et si j’étais un antoine simon 26 li emperere s’est nice, le 18 novembre 2004 "nice, nouvel éloge de la fontelucco, 6 juillet 2000 et ces sables mes parolesvous antoine simon 6       et j’entends sonner les       magnol 0 false 21 18 les plus vieilles à propos des grands immense est le théâtre et vue à la villa tamaris antoine simon 21       ...mai cette machine entre mes       allong de profondes glaouis dans les rêves de la "si elle est À peine jetés dans le lentement, josué on dit qu’agathe s’égarer on       la pie       au f le feu s’est       la  zones gardées de       &ccedi antoine simon 2 la parol

Accueil > Au rendez-vous des amis... > Freixe, Alain > Madame ou le recours aux forêts

Madame des forêts de mémoire. Les avenues suivent le cours des rus, ruisseaux, fleuves et torrents. Les places couvrent embouchures et estuaires. Des chasseurs très anciens rabattent les fauves à l’angle des rues, tandis que d’autres s’aventurent dans la boue putride de marais surpeuplés.

 

Madame va sans regard dans les villes-méduses. Les yeux tournés sur le dedans où se casse le dernier émoi. Et comment la héler quand les vents sont contraires et qu’ils emportent jusqu’aux rues ? Attendre dans les brisements qu’elle revienne.

Publication en ligne : 18 mars 2009

Réagir à ce texte

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette