BRIBES EN LIGNE
al matin, quant primes pert       p&eacu alocco en patchworck © vous avez       bonheu la mort, l’ultime port, encore la couleur, mais cette À max charvolen et martin la vie humble chez les       le bribes en ligne a a la femme au   iv    vers pas sur coussin d’air mais se reprendre. creuser son       sur l’art n’existe f le feu s’est       voyage       parfoi       embarq       apr&eg rafale n° 7 un   maille 1 :que tout est prêt en moi pour pour mes enfants laure et       é       &n cette machine entre mes il existe au moins deux de prime abord, il quelques autres   dits de j’ai parlé À peine jetés dans le je sais, un monde se       deux nous dirons donc sainte marie, le soleil n’est pas dans ce périlleux ouverture d’une     quand dans le monde de cette du bibelot au babilencore une le 26 août 1887, depuis f le feu m’a carles li reis en ad prise sa       dans       l̵ ce qu’un paysage peut travail de tissage, dans le grand combat :   je ne comprends plus pour alain borer le 26 bernadette griot vient de reprise du site avec la voici le texte qui ouvre thème principal : dernier vers aoi de sorte que bientôt je t’enlace gargouille station 3 encore il parle et ces antoine simon 17 antoine simon 2 madame, c’est notre le recueil de textes nu(e), comme son nom je serai toujours attentif à  dans le livre, le la prédication faite deuxième rupture : le quand les mots dernier vers aoi       ce       le quatrième essai de "pour tes (ma gorge est une l’homme est josué avait un rythme les dernières le 2 juillet les premières il faut laisser venir madame dernier vers doel i avrat, antoine simon 9       la 1254 : naissance de j’ai relu daniel biga, il ne sait rien qui ne va et voici maintenant quelques c’est la chair pourtant  ce qui importe pour chaises, tables, verres, écrirecomme on se  pour jean le       une de soie les draps, de soie antoine simon 10 il arriva que vous dites : "un   en grec, morías lu le choeur des femmes de       sur le able comme capable de donner       devant j’ai longtemps lancinant ô lancinant premier essai c’est pour egidio fiorin des mots madame dans l’ombre des à cri et à je meurs de soif quatre si la mer s’est et tout avait       &n ma voix n’est plus que cinquième citationne temps de bitume en fusion sur pour andré ainsi va le travail de qui saluer d’abord les plus les amants se       le bien sûr, il y eut 0 false 21 18     après a claude b.   comme  le livre, avec madame porte à siglent a fort e nagent e carmelo arden quin est une antoine simon 22 macles et roulis photo 1 autre citation"voui carissimo ulisse,torna a dernier vers aoi antoine simon 5       st elle réalise des   né le 7 béatrice machet vient de légendes de michel pour lee bribes en ligne a quel étonnant ses mains aussi étaient du fond des cours et des il était question non       dans traquer maintenant il connaît le bientôt, aucune amarre chercher une sorte de a la fin il ne resta que le numéro exceptionnel de ço dist li reis : je désire un       &agrav max charvolen, martin miguel raphaël vedo la luna vedo le pour daniel farioli poussant pour andré       arauca faisant dialoguer quant carles oït la le lourd travail des meules li emperere par sa grant jamais si entêtanteeurydice les dessins de martine orsoni rêve, cauchemar, qu’est-ce qui est en nice, le 30 juin 2000       la temps de pierres dans la  “s’ouvre « 8° de aux barrières des octrois à la bonne bribes dans le nid de « amis rollant, de ils s’étaient vous avez corps nomades bouches l’évidence "et bien, voilà..." dit on cheval     pourquoi (en regardant un dessin de deux ajouts ces derniers de profondes glaouis histoire de signes . les doigts d’ombre de neige       crabe- réponse de michel poème pour normal 0 21 false fal  dernières mises macles et roulis photo des voix percent, racontent samuelchapitre 16, versets 1 rm : d’accord sur elle disposait d’une rafale n° 12 où issent de mer, venent as arbre épanoui au ciel intendo... intendo ! le glacis de la mort       sur  tu ne renonceras pas. dernier vers que mort si grant dol ai que ne feuilleton d’un travail       la       nuage       tout le problème a dix sept ans, je ne savais ce qui aide à pénétrer le bien sûrla le temps passe dans la   (à       l̵       nuage     tout autour pour michèle aueret de mes deux mains (À l’église mm si c’est ça creuser,       mouett       au f les marques de la mort sur   pour adèle et reflets et echosla salle on peut croire que martine se placer sous le signe de       descen nous avancions en bas de assise par accroc au bord de clquez sur 1) notre-dame au mur violet fragilité humaine. vous deux, c’est joie et       la  au mois de mars, 1166 les cuivres de la symphonie       la janvier 2002 .traverse “le pinceau glisse sur  pour le dernier jour la mort d’un oiseau. il avait accepté mult est vassal carles de       ...mai normalement, la rubrique ( ce texte a j’entends sonner les folie de josuétout est       pav&ea lentement, josué beaucoup de merveilles rafale n° 6 just do elle ose à peine (dans mon ventre pousse une       ( pour le ciel est clair au travers antoine simon 7 suite de dieu faisait silence, mais pour martine    7 artistes et 1 mise en ligne granz est li calz, si se un temps hors du dernier vers aoi      en antoine simon 27   au milieu de dans l’innocence des ce qui fascine chez       j̵  pour de quai des chargeurs de       je me     oued coulant ne faut-il pas vivre comme et nous n’avons rien       &agrav aucun hasard si se vue à la villa tamaris       jardin     le cygne sur    il       tourne outre la poursuite de la mise la danse de iv.- du livre d’artiste là, c’est le sable et pour mireille et philippe langues de plomba la et c’était dans  tous ces chardonnerets la chaude caresse de dans la caverne primordiale ma voix n’est plus que       au le galop du poème me la force du corps, passent .x. portes, la lecture de sainte chaque jour est un appel, une quatrième essai de antoine simon 11 dans le train premier         &n …presque vingt ans plus les lettres ou les chiffres  les premières       &agrav pour jean gautheronle cosmos l’eau s’infiltre je m’étonne toujours de la la bouche pleine de bulles et combien  il est des objets sur juste un mot pour annoncer a la libération, les pour robert quand il voit s’ouvrir, trois tentatives desesperees sur la toile de renoir, les ce poème est tiré du r.m.a toi le don des cris qui une fois entré dans la si j’avais de son le coquillage contre c’est extrêmement pour jacky coville guetteurs (josué avait il faut aller voir c’est une sorte de deuxième apparition la réserve des bribes la musique est le parfum de       ma il existe deux saints portant       (  de même que les je n’hésiterai antoine simon 23 la bouche pure souffrance       m̵ coupé le sonà "mais qui lit encore le       droite le texte qui suit est, bien et si tu dois apprendre à dernier vers aoi ce texte m’a été pas facile d’ajuster le tant pis pour eux. rare moment de bonheur, ce va et vient entre f toutes mes c’est seulement au 7) porte-fenêtre régine robin, nous lirons deux extraits de antoine simon 30 la fraîcheur et la encore une citation“tu       s̵ c’est la peur qui fait   voici donc la  l’écriture "l’art est-il granz fut li colps, li dux en       en un huit c’est encore à dix l’espace ouvert au in the country raphaËl miguel a osé habiter une autre approche de je suis occupé ces ainsi alfred…       sur écoute, josué, macao grise diaphane est le mot (ou est-ce parce que, petit, on la parol

Accueil > Au rendez-vous des amis... > Freixe, Alain > Madame ou le recours aux forêts

Madame, vous débusquez la forêt cachée : terre qui pousse ses graines, brisant le ciment et le bitume ; galets charriés jusque dans les eaux lointaines peuplées de requins et de méduses ; arbres millénaires vibrants. Et l’air qui a gardé le goût des mousses et l’odeur des piétinements animaux.

 

Madame ouvre des portes sur des terres inconnues. De nouvelles lumières. Tout est pareil, pourtant. Même les couleurs. Leur timbre seul diffère.

 

Publication en ligne : 18 mars 2009

Réagir à ce texte

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette