BRIBES EN LIGNE
      &n j’ai travaillé       la     de rigoles en au commencement était cet article est paru titrer "claude viallat,       neige “le pinceau glisse sur le numéro exceptionnel de diaphane est le carcassonne, le 06 la mastication des macao grise "le renard connaît pour maxime godard 1 haute il faut aller voir « h&eacu af : j’entends "ah ! mon doux pays, li emperere par sa grant chaque automne les pour alain borer le 26 dans un coin de nice,  tu ne renonceras pas. exacerbé d’air   pour le prochain le proche et le lointain       il pour helmut       deux       gentil "nice, nouvel éloge de la douze (se fait terre se quando me ne so itu pe guetter cette chose quant carles oït la       s̵ pas même rossignolet tu la il tente de déchiffrer,       " autre citation"voui allons fouiller ce triangle a la libération, les autre petite voix       &ccedi station 3 encore il parle nous savons tous, ici, que un soir à paris au   saint paul trois dans le pain brisé son iv.- du livre d’artiste bribes en ligne a premier vers aoi dernier  hier, 17 la vie est dans la vie. se la danse de     &nbs j’ai en réserve   ces sec erv vre ile   que signifie dix l’espace ouvert au ce qu’un paysage peut nice, le 8 octobre rien n’est plus ardu antoine simon 10 il semble possible       assis et si tu dois apprendre à du fond des cours et des       le pour egidio fiorin des mots dorothée vint au monde et c’était dans le geste de l’ancienne,       neige six de l’espace urbain,       dans 0 false 21 18 les petites fleurs des fragilité humaine. macles et roulis photo 3 maintenant il connaît le  dernier salut au clere est la noit e la on préparait d’ eurydice ou bien de       fourmi antoine simon 13 sainte marie,       pass&e       vu les avenues de ce pays le corps encaisse comme il  epître aux il souffle sur les collines et ces   voici donc la sors de mon territoire. fais       sur À l’occasion de       bruyan       cerisi       l̵ dernier vers aoi si j’avais de son       le       " ma mémoire ne peut me pierre ciel       il   la baie des anges on a cru à au seuil de l’atelier       dans       je le samedi 26 mars, à 15 les durand : une clquez sur dans l’innocence des mon cher pétrarque, la langue est intarissable  au mois de mars, 1166    il       la pour michèle gazier 1 dernier vers aoi madame aux rumeurs       la pour frédéric deuxième suite pour raphaël  si, du nouveau 0 false 21 18 je serai toujours attentif à je déambule et suis et voici maintenant quelques la littérature de epuisement de la salle, on croit souvent que le but “dans le dessin dernier vers aoi il y a tant de saints sur f les marques de la mort sur       la pie avant dernier vers aoi la pureté de la survie. nul     chambre vertige. une distance je désire un marie-hélène       je c’était une 0 false 21 18 issent de mer, venent as pour lee       "     après iloec endreit remeint li os station 1 : judas pour martine, coline et laure la prédication faite si elle est belle ? je immense est le théâtre et ce qui aide à pénétrer le légendes de michel   d’un coté, troisième essai recleimet deu mult       l̵ pour robert diaphane est le mot (ou très malheureux... sequence 6   le dernier vers aoi       maquis dans les hautes herbes des conserves ! vue à la villa tamaris       chaque     longtemps sur       le la lecture de sainte       deux carmelo arden quin est une     pluie du nous viendrons nous masser       la             le générations travail de tissage, dans pour julius baltazar 1 le deuxième approche de écoute, josué, on dit qu’agathe voudrais je vous lorsque martine orsoni j’ai ajouté cher bernard quel étonnant       ton quel ennui, mortel pour ecrire les couleurs du monde (de)lecta lucta   une fois entré dans la À la loupe, il observa dans l’effilé de       pour gilbert bernard dejonghe... depuis tout en vérifiant  la toile couvre les o tendresses ô mes qu’est-ce qui est en  dans le livre, le non, björg, bernadette griot vient de dernier vers aoi pour andré       ce pour jacqueline moretti, sept (forces cachées qui   l’oeuvre vit son les plus terribles attention beau antoine simon 32 spectacle de josué dit antoine simon 29 merci à la toile de macles et roulis photo 1 arbre épanoui au ciel nous avons affaire à de coupé en deux quand les grands errer est notre lot, madame, jamais je n’aurais Ç’avait été la       sur a ma mère, femme parmi       &eacut     " l’éclair me dure, la musique est le parfum de pluies et bruines, mult ben i fierent franceis e la rencontre d’une samuelchapitre 16, versets 1 toulon, samedi 9 mougins. décembre       en c’est la distance entre lancinant ô lancinant trois tentatives desesperees après la lecture de  ce qui importe pour bruno mendonça le géographe sait tout je meurs de soif ce texte se présente « amis rollant, de douce est la terre aux yeux mais non, mais non, tu des voiles de longs cheveux       sur       parfoi  les œuvres de    tu sais le lent déferlement un jour, vous m’avez dans ce pays ma mère sous l’occupation sixième tout mon petit univers en la terre a souvent tremblé alocco en patchworck © quatrième essai de de sorte que bientôt     du faucon un nouvel espace est ouvert  je signerai mon je suis occupé ces c’est vrai sables mes parolesvous dernier vers doel i avrat,       " m1             &n       reine       le la deuxième édition du     son 1) la plupart de ces deuxième apparition de et il parlait ainsi dans la saluer d’abord les plus pour maguy giraud et       sous franchement, pensait le chef,       d&eacu buttati ! guarda&nbs       sur tous feux éteints. des de pareïs li seit la       les dernier vers aoi pour mireille et philippe on peut croire que martine ce qui fait tableau : ce  le grand brassage des comme un préliminaire la       soleil     &nbs dans les écroulements une il faut dire les       voyage eurydice toujours nue à poème pour madame, c’est notre le scribe ne retient       é sur l’erbe verte si est j’écoute vos       un       le voici des œuvres qui, le le temps passe si vite,       devant un besoin de couper comme de pour le prochain basilic, (la genre des motsmauvais genre présentation du et que dire de la grâce il aurait voulu être       vu ma voix n’est plus que et que vous dire des le coeur du passet li jurz, la noit est  née à able comme capable de donner  dernières mises dernier vers aoi     surgi les lettres ou les chiffres   je n’ai jamais la poésie, à la souvent je ne sais rien de       m̵       alla suite de aux barrières des octrois pas de pluie pour venir avez-vous vu         &n       les       en un un verre de vin pour tacher       midi       la       b&acir a propos d’une le 19 novembre 2013, à la       &agrav les dessins de martine orsoni quand sur vos visages les   est-ce que en ceste tere ad estet ja « pouvez-vous dans le patriote du 16 mars si, il y a longtemps, les antoine simon 21 comme ce mur blanc tout à fleur d’eaula danse envoi du bulletin de bribes frères et quatre si la mer s’est dans le pays dont je vous il ne sait rien qui ne va ensevelie de silence, pour mon épouse nicole       longte le 28 novembre, mise en ligne f tous les feux se sont (vois-tu, sancho, je suis normal 0 21 false fal       soleil dernier vers aoi chercher une sorte de s’égarer on       le s’ouvre la moi cocon moi momie fuseau les installations souvent, villa arson, nice, du 17 la parol

Accueil > Au rendez-vous des amis... > Freixe, Alain > Madame ou le recours aux forêts

Toute une faune timide veille et guette, chasse et survit, parmi les reliques de la forêt première. Vous y entendez, Madame, couvrant les voix rauques des machines, l’en marche des insectes guerriers, les mélodies d’amour des peuples oiseaux.

 

 

Passés les pénitents, Madame va. Sautillante, de demoiselle en demoiselle. Dépouillée de som ombre en ce pas japonais. Les yeux à nu. Etincelants comme un verre que la nuit aurait poli pour laisser remonter ses étoiles.

Publication en ligne : 18 mars 2009

Réagir à ce texte

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette