BRIBES EN LIGNE
vertige. une distance dernier vers aoi cet univers sans       avant       apr&eg antoine simon 28 un titre : il infuse sa dans ma gorge  pour jean le accorde ton désir à ta     du faucon dernier vers aoi   3   

les i mes doigts se sont ouverts “dans le dessin il n’y a pas de plus  martin miguel vient       voyage "si elle est antoine simon 14     depuis les lettres ou les chiffres       &    de femme liseuse j’ai travaillé il y a des objets qui ont la       vaches  jésus       fourr& c’est un peu comme si, ma voix n’est plus que       ruelle       ( la vie est dans la vie. se       sur d’ eurydice ou bien de aux barrières des octrois l’illusion d’une et ces voile de nuità la f tous les feux se sont la réserve des bribes a la femme au pour gilbert sa langue se cabre devant le écoute, josué, les durand : une lancinant ô lancinant       en que reste-t-il de la Ç’avait été la       dans et nous n’avons rien mouans sartoux. traverse de de l’autre       la de la   pour olivier li emperere par sa grant (À l’église introibo ad altare   je n’ai jamais et c’était dans vous dites : "un c’est vrai carissimo ulisse,torna a six de l’espace urbain, sors de mon territoire. fais premier essai c’est       enfant dernier vers aoi  dernières mises buttati ! guarda&nbs c’est parfois un pays seins isabelle boizard 2005       nuage quand les mots il n’était qu’un       la   que signifie avant dernier vers aoi       assis polenta toute trace fait sens. que me poème pour station 7 : as-tu vu judas se       et deuxième dieu faisait silence, mais  les éditions de paroles de chamantu il existe au moins deux j’aime chez pierre sur l’erbe verte si est       sous a la fin il ne resta que macles et roulis photo 6 pour max charvolen 1) deuxième apparition edmond, sa grande       aux "pour tes (dans mon ventre pousse une   1) cette       rampan il tente de déchiffrer, le vieux qui    seule au (josué avait vous avez  pour de  si, du nouveau       longte mult est vassal carles de       sur dernier vers aoi       dans ils sortent "je me tais. pour taire. le texte qui suit est, bien les plus vieilles         &n je rêve aux gorges       un ainsi fut pétrarque dans josué avait un rythme je suis celle qui trompe ma voix n’est plus que de sorte que bientôt f le feu s’est       fleur exode, 16, 1-5 toute etudiant à jouer sur tous les tableaux la liberté s’imprime à       longte derniers de mes deux mains c’était une monde imaginal, démodocos... Ça a bien un en cet anniversaire, ce qui         né le 7 pour angelo       les un temps hors du       " folie de josuétout est clers fut li jurz e li tout est prêt en moi pour la danse de       montag constellations et antoine simon 29       deux je suis antoine simon 11 du fond des cours et des c’est une sorte de recleimet deu mult la deuxième édition du le temps passe si vite,       au       su rm : d’accord sur antoine simon 18 ecrire sur est-ce parce que, petit, on Être tout entier la flamme pas même in the country dans les rêves de la difficile alliage de         or dire que le livre est une écrirecomme on se       deux j’entends sonner les glaciation entre et combien       " pour jean-marie simon et sa les premières      & dernier vers aoi antoine simon 25       sur le grant est la plaigne e large autre petite voix et te voici humanité     chambre le nécessaire non suite de     une abeille de issent de mer, venent as en introduction à  “s’ouvre dernier vers aoi attendre. mot terrible. juste un à quelques textes       descen des quatre archanges que si tu es étudiant en       le   dits de À perte de vue, la houle des pour jacky coville guetteurs toutes ces pages de nos       l̵ de pareïs li seit la c’est seulement au outre la poursuite de la mise la poésie, à la descendre à pigalle, se       le chercher une sorte de carmelo arden quin est une quatrième essai rares tendresse du mondesi peu de dernier vers aoi     longtemps sur trois tentatives desesperees       entre f le feu est venu,ardeur des et il parlait ainsi dans la       &agrav merci à marc alpozzo       la pour michèle gazier 1 de profondes glaouis f les marques de la mort sur       &agrav pour frédéric ici. les oiseaux y ont fait       la  un livre écrit     quand avec marc, nous avons frères et temps de cendre de deuil de inoubliables, les f le feu s’est       un dernier vers aoi    7 artistes et 1 raphaël des quatre archanges que     extraire quatrième essai de si j’avais de son quai des chargeurs de       &agrav pur ceste espee ai dulor e sequence 6   le madame, on ne la voit jamais       vu elle réalise des pour lee       parfoi nous avons affaire à de       il etait-ce le souvenir 13) polynésie depuis ce jour, le site       ton mi viene in mentemi tout mon petit univers en montagnesde rossignolet tu la temps de bitume en fusion sur dernier vers aoi l’évidence   un l’impression la plus régine robin, et…  dits de avant propos la peinture est nous viendrons nous masser antoine simon 19       le pour maguy giraud et   (à sept (forces cachées qui  l’exposition        jardin et encore  dits dessiner les choses banales pour jean gautheronle cosmos madame, vous débusquez j’ai donné, au mois l’art c’est la       sur       au antoine simon 9 pour pierre theunissen la       p&eacu  epître aux madame déchirée ce paysage que tu contemplais suite du blasphème de bruno mendonça li quens oger cuardise c’est extrêmement patrick joquel vient de   jn 2,1-12 : le ciel de ce pays est tout       à il avait accepté le samedi 26 mars, à 15   au milieu de     double dans le monde de cette si grant dol ai que ne pour   pour théa et ses jamais si entêtanteeurydice antoine simon 5 on trouvera la video       l̵ bien sûrla       dans de proche en proche tous m1           un mois sans la brume. nuages 1257 cleimet sa culpe, si       la       pour j’ai parlé sous l’occupation epuisement de la salle,   anatomie du m et vous deux, c’est joie et ma mémoire ne peut me des conserves ! n’ayant pas pour egidio fiorin des mots       pass&e a dix sept ans, je ne savais bribes en ligne a la galerie chave qui pour nicolas lavarenne ma pour martin     pourquoi siglent a fort e nagent e   la production       " que d’heures dernier vers aoi là, c’est le sable et seul dans la rue je ris la « 8° de (vois-tu, sancho, je suis j’ai en réserve 0 false 21 18       et tu  au travers de toi je  les trois ensembles un nouvel espace est ouvert les grands où l’on revient       un  hier, 17 dernier vers aoi   j’ai relu daniel biga, pour andré  dans toutes les rues le soleil n’est pas       je       glouss       retour antoine simon 13 1254 : naissance de de toutes les je crie la rue mue douleur dans les carnets pour mes enfants laure et se reprendre. creuser son présentation du toulon, samedi 9 le "patriote", pure forme, belle muette, tout en travaillant sur les pour martine il ne reste plus que le diaphane est le mot (ou       &n       je dernier vers aoi la parol

Accueil > Au rendez-vous des amis... > Martin, Jean-Loup > Je serai le pilote aux yeux toujours ouverts

Un trait gris sur la terre

Un trait noir dans le ciel

    Et le ciel et la terre
    S’enroulent l’un autour de l’autre
    S’enroulent autour de moi au-dedans de moi
    Et me jettent dans les bras d’un dieu de pierre



    Et je suis prisonnier de cette étreinte
    Pétrifié et blessé à mort plus qu’à vif
    Et je guette
    Sur la pierre qui déchire ma chair
    Et dans le ciel qui me crève les yeux
    Et dans le moindre tressaillement de mon être



    Je guette
    Le trait gris sur ma peau et dans mon âme et dans mon cœur
    Le trait noir qui sera flèche et déchirure
    Le trait qui mord et la mort qui trait
    La mort noire qui trait le lait rouge de ma vie
    La mort noire qui me trait et m’étreint et m’éteint
    La mort qui se coule en moi et me noie
    La mort qui est moi

Publication en ligne : 18 mai 2009

Réagir à ce texte

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette