BRIBES EN LIGNE
      sur       fleure derniers "si elle est si j’avais de son       st iloec endreit remeint li os violette cachéeton  mise en ligne du texte là, c’est le sable et comme une suite de ouverture d’une aux george(s) (s est la la fonction, karles se dort cum hume petites proses sur terre       marche       au       le f les rêves de deuxième apparition de pour lee leonardo rosa       je 1 au retour au moment c’est un peu comme si, un jour, vous m’avez passent .x. portes, je n’ai pas dit que le le 23 février 1988, il les dessins de martine orsoni j’écoute vos pas même il ne sait rien qui ne va avec marc, nous avons macles et roulis photo 3 antoine simon 28 a la femme au assise par accroc au bord de pour egidio fiorin des mots  “la signification je sais, un monde se saluer d’abord les plus r.m.a toi le don des cris qui         &n sables mes parolesvous béatrice machet vient de ] heureux l’homme     sur la et que vous dire des  tu ne renonceras pas.       une "pour tes granz fut li colps, li dux en antoine simon 9 la communication est rêves de josué, li emperere par sa grant  le livre, avec   je n’ai jamais       d&eacu des quatre archanges que maintenant il connaît le macles et roulis photo 1 ce pays que je dis est       maquis f le feu m’a ce va et vient entre titrer "claude viallat, g. duchêne, écriture le monde imaginal, nice, le 18 novembre 2004 pour martine   ces notes dernier vers aoi     m2 &nbs pour michèle aueret       vaches       que une errance de très saintes litanies macles et roulis photo 4       ( quelques autres j’ai donc suite de       et tu normal 0 21 false fal où l’on revient d’ eurydice ou bien de ma mémoire ne peut me c’est pour moi le premier « amis rollant, de toute une faune timide veille la bouche pure souffrance les doigts d’ombre de neige le travail de bernard   (à vous dites : "un antoine simon 15 dans les carnets     de rigoles en depuis le 20 juillet, bribes       pav&ea station 1 : judas un verre de vin pour tacher ce monde est semé       au       la pluies et bruines, dernier vers aoi j’arrivais dans les en ceste tere ad estet ja introibo ad altare madame, vous débusquez des quatre archanges que raphaël       un       j̵ ço dist li reis :       enfant si tu es étudiant en juste un moi cocon moi momie fuseau juste un mot pour annoncer   la baie des anges     après dernier vers aoi ce paysage que tu contemplais comme c’est le 19 novembre 2013, à la       va   si vous souhaitez et encore  dits vi.- les amicales aventures       voyage nos voix n’ayant pas sixième       fourmi       dans ma chair n’est elle ose à peine dans un coin de nice, voici des œuvres qui, le       sabots   1) cette antoine simon 19 quand les eaux et les terres dans l’innocence des de proche en proche tous le temps passe si vite, comme un préliminaire la       le cet article est paru dans le       le antoine simon 26 à jamais je n’aurais    tu sais constellations et la route de la soie, à pied, lancinant ô lancinant m1         l’oeuvre vit son marché ou souk ou j’ai travaillé   ces sec erv vre ile il y a dans ce pays des voies madame des forêts de     faisant la autre essai d’un les oiseaux s’ouvrent cette machine entre mes  “ce travail qui heureuse ruine, pensait 1257 cleimet sa culpe, si madame est toute carmelo arden quin est une 0 false 21 18       sur le mieux valait découper pour jean gautheronle cosmos antoine simon 18         or le plus insupportable chez lorsqu’on connaît une dernier vers aoi edmond, sa grande       arauca libre de lever la tête dernier vers aoi   il avait accepté Éléments -     du faucon ensevelie de silence,  dans toutes les rues madame est une     rien je reviens sur des  hier, 17 ...et poème pour petit matin frais. je te quatrième essai de c’était une me des conserves ! 1254 : naissance de au programme des actions f le feu est venu,ardeur des générations a l’aube des apaches, préparation des le soleil n’est pas       fourr&       je me mais non, mais non, tu       au   encore une   tout est toujours en exode, 16, 1-5 toute dernier vers aoi       la pie a toi le don des cris qui dans ce périlleux cet univers sans la langue est intarissable deux mille ans nous s’égarer on agnus dei qui tollis peccata quand sur vos visages les madame déchirée À l’occasion de toutes ces pages de nos       fourr& quand les mots la vie est ce bruissement     les fleurs du antoine simon 10 la chaude caresse de  epître aux mon travail est une       pass&e pas sur coussin d’air mais se reprendre. creuser son le 28 novembre, mise en ligne archipel shopping, la vous êtes deuxième essai ses mains aussi étaient pour nicolas lavarenne ma dernier vers aoi     un mois sans  martin miguel vient je t’ai admiré, la fraîcheur et la d’abord l’échange des la légende fleurie est il existe deux saints portant ce qui fascine chez madame a des odeurs sauvages dans les rêves de la je serai toujours attentif à fragilité humaine. glaciation entre une fois entré dans la autre citation"voui dernier vers aoi la fraîcheur et la       tourne       je       le  au mois de mars, 1166 j’oublie souvent et art jonction semble enfin sequence 6   le pas de pluie pour venir    il     une abeille de       avant       &eacut       banlie ainsi alfred…       et  “comment       deux se placer sous le signe de c’est vrai et si tu dois apprendre à pure forme, belle muette,       dans on a cru à au commencement était les premières ne pas négocier ne mesdames, messieurs, veuillez martin miguel art et rm : nous sommes en       la cet article est paru dans le patriote du 16 mars le geste de l’ancienne,       voyage ce qui importe pour et nous n’avons rien tous ces charlatans qui au lecteur voici le premier avant propos la peinture est et…  dits de quant carles oït la les lettres ou les chiffres       apr&eg ce 28 février 2002. à bernadette       en l’évidence antoine simon 22 antoine simon 16 f qu’il vienne, le feu et ma foi,  dans le livre, le       midi       abstraction voir figuration les étourneaux !     le  on peut passer une vie (josué avait nous avons affaire à de nu(e), comme son nom de pareïs li seit la abu zayd me déplait. pas f les feux m’ont dans le pays dont je vous lu le choeur des femmes de allons fouiller ce triangle halt sunt li pui e mult halt que d’heures voudrais je vous       pass&e       l̵       dans l’illusion d’une et  riche de mes il s’appelait poème pour les routes de ce pays sont dernier vers aoi la liberté s’imprime à le bulletin de "bribes l’heure de la madame dans l’ombre des madame porte à preambule – ut pictura dans le pain brisé son essai de nécrologie, dans le train premier quel étonnant pour alain borer le 26       embarq tromper le néant le ciel est clair au travers merci à la toile de le franchissement des chaque automne les je meurs de soif       la madame est la reine des dernier vers aoi trois (mon souffle au matin       l̵ carles respunt :       dans certains prétendent       journ&     chambre     les provisions       &agrav pour mes enfants laure et et combien       qui       en un depuis ce jour, le site le "patriote", carissimo ulisse,torna a la galerie chave qui       quand tu le saiset je le vois sept (forces cachées qui  les œuvres de       glouss c’est parfois un pays à la mémoire de « 8° de la parol

Accueil > Au rendez-vous des amis... > Ughes, Yves > Capharnaüm, douze stations avant Judas

YVES UGHES

<- Capharnaüm, 8 | Capharnaüm, 10 ->
Capharnaüm, 9
© Yves Ughes
Ecrivain(s) : Ughes (site)
Clefs : poésie

l’évidence s’inscrivait ainsi dans le rétroviseur mais comment dire cette réalité décomposée dans le temps                           dans ces parcelles de miroir
variant aussi selon les pleins de gazole

est-ce par le pétrole que l’équipe des apôtres est  maintenant financée

saint Pierre tenant la pompe




une grosse fatigue qui s’accomplissait traversait le ciel détourné               disait peut-être la fin appelée de tous ses vœux par Judas une fin comme un vin dénaturé         la souplesse de l’air l’agaçait
suite  pourtant de tous les seins croisés dans la galerie marchande  les collines prirent progressivement de la consistance
les chairs ne sont           jamais   pécheresses dans l’alimentation le corps se compose sur une simple splendeur à venir
du sermon sur la montagne il avait retenu la béatitude des rondeurs annoncées

Publication en ligne : 30 mai 2009

Réagir à ce texte

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette