BRIBES EN LIGNE
      sur     pluie du     les provisions libre de lever la tête grant est la plaigne e large de l’autre de mes deux mains effleurer le ciel du bout des à la bonne onzième pour egidio fiorin des mots epuisement de la salle, cet article est paru dans le je déambule et suis pour nicolas lavarenne ma       l̵ À peine jetés dans le et voici maintenant quelques la légende fleurie est l’art c’est la (vois-tu, sancho, je suis       longte premier essai c’est si elle est belle ? je   3   

les  “comment antoine simon 11       voyage       fourr&       la       juin la mastication des quelque temps plus tard, de démodocos... Ça a bien un  avec « a la quatrième essai de le 26 août 1887, depuis antoine simon 32       retour quand il voit s’ouvrir, iv.- du livre d’artiste c’est ici, me au seuil de l’atelier un titre : il infuse sa dans le monde de cette pour martin       &ccedi carissimo ulisse,torna a       sous les doigts d’ombre de neige     surgi       b&acir petit matin frais. je te quand vous serez tout une fois entré dans la     à nécrologie de tantes herbes el pre sables mes parolesvous l’illusion d’une mi viene in mentemi  dernières mises  dernier salut au constellations et       un et je vois dans vos karles se dort cum hume quel étonnant   iv    vers dieu faisait silence, mais       pour dorothée vint au monde  “ne pas du bibelot au babilencore une il n’est pire enfer que       &n pour jean gautheronle cosmos jouer sur tous les tableaux où l’on revient pour robert       arauca c’est parfois un pays     du faucon traquer ne pas négocier ne ses mains aussi étaient il ne reste plus que le    nous   anatomie du m et       sur l’erbe verte si est elle disposait d’une antoine simon 29  marcel migozzi vient de pour jean marie j’arrivais dans les pour mireille et philippe ma mémoire ne peut me dentelle : il avait il s’appelait ...et poème pour     double pourquoi yves klein a-t-il un jour, vous m’avez vous êtes pour le prochain basilic, (la antoine simon 21 il aurait voulu être maintenant il connaît le mieux valait découper toi, mésange à temps où le sang se  monde rassemblé       & madame est une j’ai parlé dans les horizons de boue, de gardien de phare à vie, au       que       dans dernier vers s’il ici. les oiseaux y ont fait a la fin il ne resta que c’est une sorte de       " je crie la rue mue douleur sequence 6   le       neige certains prétendent le grand combat : li quens oger cuardise aux barrières des octrois o tendresses ô mes     pourquoi comme une suite de pour pierre theunissen la macles et roulis photo 6       dans mais non, mais non, tu quatre si la mer s’est (la numérotation des   saint paul trois       devant 1257 cleimet sa culpe, si f les feux m’ont et nous n’avons rien peinture de rimes. le texte etait-ce le souvenir paysage de ta tombe  et dans ce pays ma mère       sur  les premières af : j’entends pour se placer sous le signe de      &       au rimbaud a donc       la pie la gaucherie à vivre, tant pis pour eux. vedo la luna vedo le À la loupe, il observa réponse de michel carcassonne, le 06 attendre. mot terrible. marcel alocco a temps où les coeurs comme ce mur blanc ecrire sur deux nouveauté,       baie pour max charvolen 1) essai de nécrologie, exode, 16, 1-5 toute       voyage « voici paien sunt morz, alquant   pour olivier       m̵ ce qui fascine chez onze sous les cercles       je le passé n’est       crabe- 5) triptyque marocain ce 28 février 2002.       à bernadette exacerbé d’air pour andré       ruelle a supposer quece monde tienne "l’art est-il si tu es étudiant en clere est la noit e la le "patriote", antoine simon 31 je ne sais pas si le travail de bernard intendo... intendo ! je suis       d&eacu     au couchant je serai toujours attentif à à propos “la il faut laisser venir madame l’erbe del camp, ki abu zayd me déplait. pas mult est vassal carles de       vu     m2 &nbs juste un    courant très saintes litanies       la preambule – ut pictura  tu vois im font chier f le feu m’a       ( g. duchêne, écriture le       dans passent .x. portes, chaque automne les les lettres ou les chiffres "si elle est le ciel est clair au travers en ceste tere ad estet ja pour martine  dans le livre, le la vie est ce bruissement   dernier vers aoi Ç’avait été la pour m.b. quand je me heurte passet li jurz, la noit est j’ai ajouté non... non... je vous assure, macao grise certains soirs, quand je     cet arbre que       sur mille fardeaux, mille l’homme est       la       au pour maxime godard 1 haute elle réalise des       le hans freibach : dessiner les choses banales       le les cuivres de la symphonie  pour le dernier jour chaque jour est un appel, une station 4 : judas  pour lee ] heureux l’homme et c’était dans accorde ton désir à ta napolì napolì un temps hors du la bouche pure souffrance tout est prêt en moi pour   le 10 décembre comme c’est leonardo rosa madame dans l’ombre des il tente de déchiffrer, petites proses sur terre  le "musée derniers vers sun destre « e ! malvais li emperere par sa grant et encore  dits et si au premier jour il         or moi cocon moi momie fuseau deuxième       parfoi i en voyant la masse aux       dans Éléments - la réserve des bribes nice, le 8 octobre       grimpa suite du blasphème de morz est rollant, deus en ad la prédication faite temps de pierres dans la 1 au retour au moment 1- c’est dans journée de       dans tes chaussures au bas de d’ eurydice ou bien de saluer d’abord les plus quand les mots (ô fleur de courge... descendre à pigalle, se les avenues de ce pays le soleil n’est pas pas de pluie pour venir antoine simon 24       "       la antoine simon 12       le   que signifie dernier vers aoi normalement, la rubrique       la f qu’il vienne, le feu le numéro exceptionnel de le temps passe dans la le glacis de la mort       la écoute, josué, antoine simon 2 ouverture de l’espace et combien aucun hasard si se si, il y a longtemps, les l’heure de la   ces sec erv vre ile les enseignants : buttati ! guarda&nbs À perte de vue, la houle des viallat © le château de un nouvel espace est ouvert       marche c’est pour moi le premier on dit qu’agathe sous la pression des voile de nuità la a la femme au ce qui fait tableau : ce       en       dans clers fut li jurz e li 0 false 21 18 rita est trois fois humble. dans le patriote du 16 mars tout le problème ici, les choses les plus       j̵ lancinant ô lancinant   ces notes l’une des dernières     extraire noble folie de josué, entr’els nen at ne pui branches lianes ronces si j’étais un lorsque martine orsoni station 3 encore il parle     nous       ce j’ai donc attention beau       gentil madame est la reine des nice, le 30 juin 2000     "   (à  de même que les     son 1 la confusion des je m’étonne toujours de la  le livre, avec une autre approche de encore une citation“tu dernier vers aoi a toi le don des cris qui dernier vers aoi huit c’est encore à   je ne comprends plus je découvre avant toi le scribe ne retient "la musique, c’est le un homme dans la rue se prend a propos de quatre oeuvres de j’ai changé le antoine simon 23 temps de cendre de deuil de dernier vers doel i avrat, tout mon petit univers en dernier vers aoi art jonction semble enfin les parents, l’ultime la parol

Accueil > Au rendez-vous des amis... > Ughes, Yves > Capharnaüm, douze stations avant Judas

YVES UGHES

<- Capharnaüm, 8 | Capharnaüm, 10 ->
Capharnaüm, 9
© Yves Ughes
Ecrivain(s) : Ughes (site)
Clefs : poésie

l’évidence s’inscrivait ainsi dans le rétroviseur mais comment dire cette réalité décomposée dans le temps                           dans ces parcelles de miroir
variant aussi selon les pleins de gazole

est-ce par le pétrole que l’équipe des apôtres est  maintenant financée

saint Pierre tenant la pompe




une grosse fatigue qui s’accomplissait traversait le ciel détourné               disait peut-être la fin appelée de tous ses vœux par Judas une fin comme un vin dénaturé         la souplesse de l’air l’agaçait
suite  pourtant de tous les seins croisés dans la galerie marchande  les collines prirent progressivement de la consistance
les chairs ne sont           jamais   pécheresses dans l’alimentation le corps se compose sur une simple splendeur à venir
du sermon sur la montagne il avait retenu la béatitude des rondeurs annoncées

Publication en ligne : 30 mai 2009

Réagir à ce texte

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette