BRIBES EN LIGNE
a claude b.   comme les dernières le lent tricotage du paysage inoubliables, les   si vous souhaitez       m̵ noble folie de josué, merle noir  pour et…  dits de apaches : avant propos la peinture est thème principal : dernier vers aoi dans un coin de nice,       ton tu le saiset je le vois un verre de vin pour tacher dernier vers s’il dernier vers aoi c’est pour moi le premier on cheval madame, c’est notre       &agrav  je signerai mon cette machine entre mes pur ceste espee ai dulor e la danse de le 23 février 1988, il sequence 6   le       nuage napolì napolì       p&eacu siglent a fort e nagent e maintenant il connaît le la musique est le parfum de       &n antoine simon 13 pour daniel farioli poussant (la numérotation des n’ayant pas toujours les lettres : pour michèle gazier 1) de sorte que bientôt ses mains aussi étaient       en vi.- les amicales aventures pour egidio fiorin des mots quai des chargeurs de autre citation"voui  zones gardées de aucun hasard si se nous serons toujours ces dernier vers aoi ce paysage que tu contemplais nous lirons deux extraits de       pav&ea etait-ce le souvenir  la lancinante  “la signification douze (se fait terre se un temps hors du antoine simon 31 antoine simon 32 pour andré villers 1)  tu vois im font chier paysage de ta tombe  et       au tout le problème pour raphaël       dans lorsqu’on connaît une la terre a souvent tremblé il y a dans ce pays des voies   ces sec erv vre ile attention beau pour mes enfants laure et le temps passe dans la juste un ce rita est trois fois humble. nous viendrons nous masser rêve, cauchemar, c’est le grand nécrologie j’oublie souvent et mult est vassal carles de giovanni rubino dit "ces deux là se là, c’est le sable et antoine simon 28 bien sûrla sous l’occupation     pluie du normal 0 21 false fal       ( antoine simon 16 tout à fleur d’eaula danse equitable un besoin sonnerait art jonction semble enfin sur l’erbe verte si est le 15 mai, à lentement, josué fragilité humaine.  de la trajectoire de ce si elle est belle ? je et que dire de la grâce bernadette griot vient de rm : nous sommes en pour pierre theunissen la quant carles oït la     hélas,    il  jésus j’ai ajouté   jn 2,1-12 : antoine simon 30 et te voici humanité dentelle : il avait je n’hésiterai non... non... je vous assure, nu(e), comme son nom de la deuxième percey priest lakesur les       coude antoine simon 33    en nous savons tous, ici, que un nouvel espace est ouvert       i en voyant la masse aux aux george(s) (s est la dernier vers aoi dernier vers aoi       sabots À perte de vue, la houle des       dans il n’y a pas de plus au seuil de l’atelier le scribe ne retient le geste de l’ancienne, très saintes litanies vous avez l’évidence torna a sorrento ulisse torna samuelchapitre 16, versets 1 toi, mésange à a christiane       dans pour jean-marie simon et sa ainsi va le travail de qui antoine simon 6   voici donc la   d’un coté, où l’on revient   (à sainte marie, comme une suite de le proche et le lointain pour robert deuxième suite       fourmi il souffle sur les collines     rien toute trace fait sens. que reflets et echosla salle l’instant criblé avant dernier vers aoi nice, le 18 novembre 2004 1) la plupart de ces le tissu d’acier bal kanique c’est 10 vers la laisse ccxxxii deuxième approche de (de)lecta lucta   ouverture d’une       journ& si j’avais de son antoine simon 17 l’ami michel je serai toujours attentif à iloec endreit remeint li os suite de       vu    tu sais deux nouveauté, franchement, pensait le chef, les routes de ce pays sont pas facile d’ajuster le la question du récit passet li jurz, si turnet a   l’oeuvre vit son la langue est intarissable la prédication faite la pureté de la survie. nul je suis bien dans carmelo arden quin est une poème pour sculpter l’air :       sur le halt sunt li pui e mult halt       le       " la vie est dans la vie. se me elle disposait d’une     &nbs ce monde est semé mise en ligne  un livre écrit merci à marc alpozzo       qui   pour le prochain un titre : il infuse sa légendes de michel f les rêves de quand nous rejoignons, en ecrire sur       la     vers le soir le samedi 26 mars, à 15 c’est la distance entre agnus dei qui tollis peccata traquer et si au premier jour il il tente de déchiffrer,       quand toulon, samedi 9         &n première       baie et il fallait aller debout 0 false 21 18       longte       je me les parents, l’ultime dernier vers aoi macles et roulis photo 6 ce poème est tiré du a toi le don des cris qui dieu faisait silence, mais les durand : une que d’heures un trait gris sur la pas une année sans évoquer de mes deux mains f qu’il vienne, le feu comme ce mur blanc ce qui fascine chez tromper le néant se placer sous le signe de certains prétendent "nice, nouvel éloge de la décembre 2001.       grappe dernier vers aoi   il s’appelait dernier vers aoi essai de nécrologie, dernier vers aoi  les œuvres de mais non, mais non, tu rare moment de bonheur,       la ne faut-il pas vivre comme  ce qui importe pour f les marques de la mort sur dans les carnets du fond des cours et des des voiles de longs cheveux edmond, sa grande       le l’appel tonitruant du quel étonnant le coquillage contre effleurer le ciel du bout des si grant dol ai que ne langues de plomba la « h&eacu avez-vous vu monde imaginal, présentation du glaciation entre dans le pain brisé son face aux bronzes de miodrag diaphane est le pour maguy giraud et dans ce pays ma mère la bouche pleine de bulles "l’art est-il les textes mis en ligne   je ne comprends plus pour angelo carissimo ulisse,torna a f j’ai voulu me pencher  hors du corps pas la fraîcheur et la troisième essai "et bien, voilà..." dit dans le monde de cette       va "moi, esclave" a travail de tissage, dans outre la poursuite de la mise       le immense est le théâtre et temps de cendre de deuil de etudiant à       la poussées par les vagues ensevelie de silence, ainsi alfred… les avenues de ce pays il n’est pire enfer que un homme dans la rue se prend deuxième apparition     m2 &nbs madame dans l’ombre des dernier vers aoi       montag 1 la confusion des “dans le dessin       voyage g. duchêne, écriture le f le feu m’a marché ou souk ou tout est possible pour qui et il parlait ainsi dans la quando me ne so itu pe grande lune pourpre dont les madame est une quatre si la mer s’est a propos d’une 1- c’est dans la réserve des bribes   ciel !!!! dernier vers aoi paien sunt morz, alquant l’éclair me dure,   un a supposer quece monde tienne f le feu s’est   je n’ai jamais antoine simon 22     chant de À peine jetés dans le le 26 août 1887, depuis en ceste tere ad estet ja       apparu dernier vers aoi fontelucco, 6 juillet 2000 faisant dialoguer couleur qui ne masque pas       embarq mise en ligne d’un dernier vers aoi exacerbé d’air   six formes de la quand les mots antoine simon 24 polenta f dans le sourd chatoiement l’attente, le fruit accoucher baragouiner les cuivres de la symphonie les installations souvent, toutes ces pages de nos iv.- du livre d’artiste dernier vers aoi  l’exposition  vous n’avez coupé en deux quand   on n’est de tantes herbes el pre dernier vers aoi nous dirons donc       " la mort d’un oiseau. rimbaud a donc     [1]  avec marc, nous avons pour helmut  référencem       retour coupé le sonà on a cru à temps de bitume en fusion sur a ma mère, femme parmi carcassonne, le 06 derniers vers sun destre la parol

Accueil > Au rendez-vous des amis... > Ughes, Yves > Capharnaüm, douze stations avant Judas

YVES UGHES

<- Capharnaüm, 8 | Capharnaüm, 10 ->
Capharnaüm, 9
© Yves Ughes
Ecrivain(s) : Ughes (site)
Clefs : poésie

l’évidence s’inscrivait ainsi dans le rétroviseur mais comment dire cette réalité décomposée dans le temps                           dans ces parcelles de miroir
variant aussi selon les pleins de gazole

est-ce par le pétrole que l’équipe des apôtres est  maintenant financée

saint Pierre tenant la pompe




une grosse fatigue qui s’accomplissait traversait le ciel détourné               disait peut-être la fin appelée de tous ses vœux par Judas une fin comme un vin dénaturé         la souplesse de l’air l’agaçait
suite  pourtant de tous les seins croisés dans la galerie marchande  les collines prirent progressivement de la consistance
les chairs ne sont           jamais   pécheresses dans l’alimentation le corps se compose sur une simple splendeur à venir
du sermon sur la montagne il avait retenu la béatitude des rondeurs annoncées

Publication en ligne : 30 mai 2009

Réagir à ce texte

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette