BRIBES EN LIGNE
tout est prêt en moi pour       apr&eg l’évidence le temps passe si vite,       dans les avenues de ce pays antoine simon 17       " etait-ce le souvenir montagnesde dernier vers aoi et  riche de mes preambule – ut pictura       dans autre citation   au milieu de autre petite voix dernier vers aoi l’éclair me dure, en 1958 ben ouvre à l’heure de la le 28 novembre, mise en ligne derniers vers sun destre on peut croire que martine pour « h&eacu la danse de dessiner les choses banales patrick joquel vient de corps nomades bouches dernier vers doel i avrat, nous lirons deux extraits de guetter cette chose     quand c’est un peu comme si, dernier vers aoi à la mémoire de f tous les feux se sont       les à cri et à les routes de ce pays sont elle réalise des antoine simon 2 de toutes les   la baie des anges la galerie chave qui l’art n’existe bribes dans le nid de derniers non, björg,       mouett rafale  au mois de mars, 1166 a propos de quatre oeuvres de si, il y a longtemps, les 7) porte-fenêtre  le grand brassage des       une encore la couleur, mais cette antoine simon 24 nouvelles mises en temps de pierres dans la pour frédéric ...et la mémoire rêve       fourr& dernier vers aoi le proche et le lointain     &nbs j’arrivais dans les rafale n° 5 un cinquième citationne deuxième suite     sur la pente dans les rêves de la       juin       & les parents, l’ultime pour maxime godard 1 haute       &agrav un jour, vous m’avez que d’heures  la toile couvre les cet univers sans À l’occasion de       " et ces temps de cendre de deuil de dans le patriote du 16 mars mult ben i fierent franceis e on cheval dernier vers aoi chercher une sorte de antoine simon 22 et la peur, présente  les premières franchement, pensait le chef, pour andré villers 1)     ton vous avez dorothée vint au monde et que dire de la grâce janvier 2002 .traverse "je me tais. pour taire. ce va et vient entre références : xavier dans l’effilé de f les rêves de       banlie c’est extrêmement nous serons toujours ces a l’aube des apaches, coupé en deux quand       un comment entrer dans une À max charvolen et martin dernier vers aoi l’ami michel       dans       ce je m’étonne toujours de la dentelle : il avait  ce qui importe pour merle noir  pour c’est une sorte de dernier vers aoi le samedi 26 mars, à 15       quinze  de même que les pour jean marie il existe deux saints portant rossignolet tu la tant pis pour eux. agnus dei qui tollis peccata       o la gaucherie à vivre,   le texte suivant a autre citation"voui un tunnel sans fin et, à raphaël prenez vos casseroles et napolì napolì rafale n° 4 on le là, c’est le sable et mm si c’est ça creuser, et il fallait aller debout générations       je me i mes doigts se sont ouverts dans l’innocence des toutefois je m’estimais maintenant il connaît le rafale n° 10 ici j’ai donné, au mois hans freibach :       ce la bouche pure souffrance pour pierre theunissen la traquer c’est la distance entre dernier vers aoi deuxième apparition  “la signification il était question non glaciation entre dernier vers aoi au matin du bernadette griot vient de le temps passe dans la     tout autour voici des œuvres qui, le le ciel est clair au travers madame est une torche. elle jouer sur tous les tableaux je désire un l’eau s’infiltre l’illusion d’une a ma mère, femme parmi la communication est portrait. 1255 : (josué avait dans ce périlleux     surgi le géographe sait tout       object miguel a osé habiter pour lee     chant de  l’écriture mille fardeaux, mille pour jean-marie simon et sa tout le problème le grand combat :       dans       midi quando me ne so itu pe exode, 16, 1-5 toute  “ce travail qui j’ai changé le l’existence n’est “le pinceau glisse sur quand les couleurs rafale n° 3 des vous dites : "un       montag chaises, tables, verres, du fond des cours et des c’est pour moi le premier entr’els nen at ne pui       grimpa dernier vers aoi     une abeille de poème pour f j’ai voulu me pencher rien n’est plus ardu  on peut passer une vie soudain un blanc fauche le temps de bitume en fusion sur halt sunt li pui e mult halt       la bien sûr, il y eut       vu paien sunt morz, alquant dernier vers aoi pierre ciel la bouche pleine de bulles antoine simon 30 certains soirs, quand je paysage de ta tombe  et l’homme est a la libération, les 5) triptyque marocain abu zayd me déplait. pas     dans la ruela       m&eacu       pass&e folie de josuétout est chairs à vif paumes la langue est intarissable pour philippe et si tu dois apprendre à le 23 février 1988, il 10 vers la laisse ccxxxii       crabe- histoire de signes .       la à sylvie       une lancinant ô lancinant noble folie de josué, ecrire les couleurs du monde un soir à paris au a supposer quece monde tienne il y a dans ce pays des voies dans ce pays ma mère le glacis de la mort et si au premier jour il "ces deux là se ce qui aide à pénétrer le    si tout au long que reste-t-il de la ço dist li reis : ce pays que je dis est la tentation du survol, à zacinto dove giacque il mio gardien de phare à vie, au   (dans le introibo ad altare       "       il       j̵       apparu fontelucco, 6 juillet 2000 quel ennui, mortel pour abstraction voir figuration 0 false 21 18 il ne sait rien qui ne va   si vous souhaitez quant carles oït la ce texte m’a été       object tout est possible pour qui quand nous rejoignons, en en introduction à frères et       la couleur qui ne masque pas     le cygne sur   3   

les pour mireille et philippe carles li reis en ad prise sa       bonhe antoine simon 12     " à propos “la ils sortent   tout est toujours en on dit qu’agathe livre grand format en trois au programme des actions  les œuvres de nice, le 8 octobre       m̵ dernier vers aoi   la vie est dans la vie. se  martin miguel vient antoine simon 23       le       sur un besoin de couper comme de     pluie du exacerbé d’air   je ne comprends plus le recueil de textes       sur le  dans toutes les rues a dix sept ans, je ne savais   voici donc la       sur si j’avais de son un trait gris sur la       voyage le corps encaisse comme il  au travers de toi je lu le choeur des femmes de       sur le tissu d’acier vos estes proz e vostre       neige pour ma iv.- du livre d’artiste la question du récit      & outre la poursuite de la mise  le "musée  avec « a la ce au seuil de l’atelier premier essai c’est       le madame porte à réponse de michel de sorte que bientôt à bernadette dernier vers aoi pas même f toutes mes les installations souvent, station 5 : comment la fraîcheur et la légendes de michel les enseignants : de soie les draps, de soie rm : d’accord sur la vie humble chez les le vieux qui f le feu m’a       enfant normalement, la rubrique  dans le livre, le madame, on ne la voit jamais  si, du nouveau       marche       &agrav inoubliables, les     double rafale    courant la fonction,       d&eacu attelage ii est une œuvre il n’y a pas de plus       bien le travail de miguel, de 1968 morz est rollant, deus en ad dans le pain brisé son lorsque martine orsoni   j’ai souvent granz fut li colps, li dux en aux george(s) (s est la       au première rupture : le iloec endreit remeint li os 1- c’est dans cinquième essai tout       dans edmond, sa grande       force    nous       (    tu sais vedo la luna vedo le antoine simon 3 la parol

Accueil > Au rendez-vous des amis... > Ughes, Yves > Capharnaüm, douze stations avant Judas

YVES UGHES

<- Capharnaüm, 8 | Capharnaüm, 10 ->
Capharnaüm, 9
© Yves Ughes
Ecrivain(s) : Ughes (site)
Clefs : poésie

l’évidence s’inscrivait ainsi dans le rétroviseur mais comment dire cette réalité décomposée dans le temps                           dans ces parcelles de miroir
variant aussi selon les pleins de gazole

est-ce par le pétrole que l’équipe des apôtres est  maintenant financée

saint Pierre tenant la pompe




une grosse fatigue qui s’accomplissait traversait le ciel détourné               disait peut-être la fin appelée de tous ses vœux par Judas une fin comme un vin dénaturé         la souplesse de l’air l’agaçait
suite  pourtant de tous les seins croisés dans la galerie marchande  les collines prirent progressivement de la consistance
les chairs ne sont           jamais   pécheresses dans l’alimentation le corps se compose sur une simple splendeur à venir
du sermon sur la montagne il avait retenu la béatitude des rondeurs annoncées

Publication en ligne : 30 mai 2009

Réagir à ce texte

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette