BRIBES EN LIGNE
bribes en ligne a légendes de michel dans ma gorge       et tu pour helmut tout le problème antoine simon 15 il aurait voulu être pour andrée je t’enlace gargouille       la depuis le 20 juillet, bribes autre citation"voui clquez sur rêves de josué,       au "et bien, voilà..." dit antoine simon 17       ( mult ben i fierent franceis e       et spectacle de josué dit se reprendre. creuser son   je n’ai jamais       retour ils avaient si longtemps, si       dans dans l’innocence des     vers le soir ainsi alfred… madame porte à vue à la villa tamaris epuisement de la salle, il tente de déchiffrer, (la numérotation des 1) notre-dame au mur violet       apr&eg li quens oger cuardise nouvelles mises en  un livre écrit dans le monde de cette À l’occasion de       sur je meurs de soif a la fin il ne resta que       nuage karles se dort cum hume et si au premier jour il il faut laisser venir madame tu le saiset je le vois cet univers sans une autre approche de genre des motsmauvais genre guetter cette chose chairs à vif paumes       banlie juste un mot pour annoncer   en grec, morías     double seul dans la rue je ris la   (à iloec endreit remeint li os la légende fleurie est le geste de l’ancienne,       le       au du bibelot au babilencore une que reste-t-il de la j’ai en réserve vous n’avez immense est le théâtre et folie de josuétout est à propos des grands on a cru à     quand nice, le 30 juin 2000 les routes de ce pays sont clere est la noit e la un verre de vin pour tacher       au pour alain borer le 26 attelage ii est une œuvre passet li jurz, la noit est l’art c’est la    seule au il existe au moins deux c’est le grand troisième essai ce 28 février 2002. quatrième essai de  référencem mais non, mais non, tu montagnesde ce qui fait tableau : ce a christiane       le trois tentatives desesperees  la lancinante pour robert un tunnel sans fin et, à   ces notes  ce mois ci : sub derniers même si douce est la terre aux yeux       aujour la cité de la musique     cet arbre que       glouss dernier vers aoi dans ce périlleux granz fut li colps, li dux en etudiant à antoine simon 22 printemps breton, printemps ce qu’un paysage peut       pav&ea exacerbé d’air tout à fleur d’eaula danse li emperere s’est f le feu s’est   pour théa et ses (de)lecta lucta   quelques autres il y a des objets qui ont la toutes sortes de papiers, sur sequence 6   le pour michèle gazier 1       m̵ antoine simon 27 pour jean-marie simon et sa  avec « a la réponse de michel   né le 7 ce va et vient entre attendre. mot terrible. dans le train premier dans l’innocence des g. duchêne, écriture le nous avons affaire à de   pour adèle et diaphane est le mot (ou troisième essai et preambule – ut pictura nous serons toujours ces “dans le dessin       é à propos “la l’éclair me dure,       embarq       juin avant dernier vers aoi glaciation entre       d&eacu et ma foi, de soie les draps, de soie   (dans le premier essai c’est ki mult est las, il se dort       &agrav où l’on revient  mise en ligne du texte le corps encaisse comme il     après je reviens sur des voudrais je vous pour marcel madame, vous débusquez       entre  tous ces chardonnerets       alla un jour nous avons le pendu station 3 encore il parle pour max charvolen 1) 1.- les rêves de       force je suis bien dans  les éditions de chercher une sorte de  hors du corps pas       deux passet li jurz, si turnet a       longte la galerie chave qui c’est ici, me       ce       en un l’appel tonitruant du et  riche de mes accoucher baragouiner d’un côté quel étonnant une errance de la fraîcheur et la l’impossible la danse de coupé en deux quand à nice, le 18 novembre 2004       qui titrer "claude viallat, ce texte se présente tendresse du mondesi peu de in the country abstraction voir figuration vous dites : "un a dix sept ans, je ne savais « 8° de nice, le 8 octobre       " le temps passe si vite, six de l’espace urbain, 0 false 21 18 vedo la luna vedo le     surgi je suis celle qui trompe non, björg, martin miguel art et la fraîcheur et la dans le pays dont je vous antoine simon 29       neige 10 vers la laisse ccxxxii       allong il y a dans ce pays des voies quelques textes       pass&e       ce onzième     faisant la non... non... je vous assure,     &nbs       la       dans       bruyan       &agrav marie-hélène  pour jean le madame aux rumeurs dernier vers aoi merci au printemps des et combien tout est prêt en moi pour edmond, sa grande pour jacqueline moretti, jamais si entêtanteeurydice ce qui fascine chez normalement, la rubrique     au couchant  martin miguel vient la poésie, à la tout est possible pour qui pour jean gautheronle cosmos marché ou souk ou "l’art est-il pour michèle aueret       baie   iv    vers décembre 2001. madame est la reine des assise par accroc au bord de de toutes les je ne sais pas si  l’écriture l’homme est un trait gris sur la du fond des cours et des pour maxime godard 1 haute allons fouiller ce triangle cinquième citationne       parfoi       reine beaucoup de merveilles deux ajouts ces derniers charogne sur le seuilce qui références : xavier antoine simon 30       au       soleil   on n’est       le branches lianes ronces introibo ad altare et la peur, présente       s̵ effleurer le ciel du bout des s’ouvre la i en voyant la masse aux       allong quand vous serez tout   pour le prochain jusqu’à il y a       au dieu faisait silence, mais paroles de chamantu       & 1-nous sommes dehors. et je vois dans vos je m’étonne toujours de la et il parlait ainsi dans la tromper le néant       sur avec marc, nous avons deuxième apparition avant propos la peinture est j’ai perdu mon je sais, un monde se       sabots mes pensées restent antoine simon 26       à     sur la   le 10 décembre dernier vers aoi un homme dans la rue se prend l’existence n’est tant pis pour eux. merle noir  pour Être tout entier la flamme   j’ai souvent raphaël dernier vers aoi dans les carnets       fleure   d’un coté, m1         voici donc la    nous quand sur vos visages les il ne sait rien qui ne va petites proses sur terre a la libération, les dernier vers aoi   quand les mots     à au rayon des surgelés       la sainte marie,       une f dans le sourd chatoiement       soleil exode, 16, 1-5 toute imagine que, dans la ne faut-il pas vivre comme la liberté de l’être la mort, l’ultime port, cher bernard je ne saurais dire avec assez ses mains aussi étaient "mais qui lit encore le     ton  les œuvres de       dans dans l’effilé de « voici     une abeille de sixième  jésus approche d’une ma voix n’est plus que       journ& la lecture de sainte 5) triptyque marocain les dessins de martine orsoni sa langue se cabre devant le c’est vrai sors de mon territoire. fais l’impression la plus bientôt, aucune amarre les oiseaux s’ouvrent neuf j’implore en vain dernier vers aoi j’ai travaillé (vois-tu, sancho, je suis au lecteur voici le premier ma mémoire ne peut me sous l’occupation sculpter l’air :       les  dernières mises f j’ai voulu me pencher 7) porte-fenêtre antoine simon 32       object       sur normal 0 21 false fal rm : nous sommes en dernier vers aoi af : j’entends sixième si grant dol ai que ne       fourr& la parol

Accueil > LES BRIBES > LES BRIBES EN CHANTIER > SUIVI DE CHANTIER
<- Le récit en question |
La réserve des Bribes


La réserve des Bribes comprend les textes qui se retrouvent dans les Bribes achevées. De façon aléatoire dans les bribes en ligne, et qui devraient changer à chaque chargement des Bribes en cours de travail. De façon stabilisée dans la série des "Bribes dans le nid de l’aigle" et dans la version éditée au format papier.

La réserve reprend les principales thématiques des Bribes publiées :

Dieu, Josué, Ulysse, les pseudo-autobiographies, les récits personnels et collectifs etc.

S’y ajoutent des thèmes nouveaux comme "je n’aime pas"

©Editions de l'Amourier, tous droits réservés

Réagir à ce texte

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette