BRIBES EN LIGNE
la fraîcheur et la arbre épanoui au ciel       la le 19 novembre 2013, à la  au travers de toi je napolì napolì spectacle de josué dit il est le jongleur de lui on croit souvent que le but antoine simon 28 c’est une sorte de       coude le scribe ne retient pour lee    tu sais ce qui aide à pénétrer le       il diaphane est le mot (ou des voiles de longs cheveux     quand       un i en voyant la masse aux on dit qu’agathe dix l’espace ouvert au   pour adèle et ce 28 février 2002. marcel alocco a pour gilbert voile de nuità la jamais si entêtanteeurydice toutes ces pages de nos l’instant criblé       b&acir ici. les oiseaux y ont fait une autre approche de       pour       enfant pour anne slacik ecrire est régine robin, quand c’est le vent qui j’ai donné, au mois       et tu si j’avais de son un tunnel sans fin et, à       une toi, mésange à et combien cette machine entre mes quelques autres       &ccedi   3   

les       au villa arson, nice, du 17 dernier vers aoi       le mouans sartoux. traverse de où l’on revient madame a des odeurs sauvages livre grand format en trois poussées par les vagues envoi du bulletin de bribes langues de plomba la folie de josuétout est « voici toutes sortes de papiers, sur le galop du poème me     après du bibelot au babilencore une ( ce texte a dernier vers aoi les oiseaux s’ouvrent pour maguy giraud et reprise du site avec la       que dans l’innocence des bien sûr, il y eut       jonath moi cocon moi momie fuseau je n’hésiterai rossignolet tu la heureuse ruine, pensait quai des chargeurs de madame aux rumeurs i.- avaler l’art par dans les hautes herbes « e ! malvais antoine simon 29       le les dernières       fleure ce jour là, je pouvais madame est la reine des je sais, un monde se     faisant la antoine simon 31 pour maxime godard 1 haute rêve, cauchemar, dans le monde de cette les petites fleurs des écrirecomme on se       un noble folie de josué, antoine simon 19 la communication est au matin du merci au printemps des karles se dort cum hume très malheureux... à la mémoire de   encore une à la bonne   la baie des anges j’écoute vos vertige. une distance       nuage à bernadette  le grand brassage des (dans mon ventre pousse une janvier 2002 .traverse tendresses ô mes envols       sur au lecteur voici le premier pour andré villers 1)   au milieu de       " ce n’est pas aux choses « pouvez-vous dernier vers aoi antoine simon 6 1- c’est dans et si au premier jour il     son       je me le lourd travail des meules errer est notre lot, madame, 10 vers la laisse ccxxxii       &n la langue est intarissable mult est vassal carles de       " monde imaginal, les durand : une deuxième suite effleurer le ciel du bout des "ah ! mon doux pays, antoine simon 17 rimbaud a donc fragilité humaine. bruno mendonça       l̵ a ma mère, femme parmi       ma madame déchirée     chant de       banlie       &agrav ils avaient si longtemps, si ici, les choses les plus       le il avait accepté les avenues de ce pays dernier vers aoi très saintes litanies comment entrer dans une   anatomie du m et     extraire "l’art est-il epuisement de la salle,       " le vieux qui       je  tu vois im font chier franchement, pensait le chef, et si tu dois apprendre à       le       dans carissimo ulisse,torna a la question du récit pour robert ce       d&eacu tu le sais bien. luc ne  tu ne renonceras pas. 1-nous sommes dehors.       arauca   ciel !!!! quand nous rejoignons, en cet article est paru dans le la tentation du survol, à 0 false 21 18   1) cette bribes en ligne a       quinze dernier vers s’il       au clquez sur lorsqu’on connaît une à cri et à antoine simon 20  “... parler une  “la signification que reste-t-il de la samuelchapitre 16, versets 1 dernier vers aoi face aux bronzes de miodrag à propos des grands fin première   voici donc la j’ai changé le mult ben i fierent franceis e dernier vers aoi j’ai perdu mon 1 la confusion des je ne peins pas avec quoi, mon cher pétrarque, si elle est belle ? je  pour le dernier jour rm : d’accord sur pour martin il n’y a pas de plus agnus dei qui tollis peccata a la fin il ne resta que     les fleurs du dernier vers aoi       l̵ granz est li calz, si se un homme dans la rue se prend je rêve aux gorges intendo... intendo !       la pie dans les rêves de la l’heure de la « h&eacu pour max charvolen 1) antoine simon 18 et il fallait aller debout pure forme, belle muette, la terre nous   jn 2,1-12 : f les marques de la mort sur   six formes de la abstraction voir figuration pour jean-marie simon et sa antoine simon 26 sculpter l’air : et…  dits de " je suis un écorché vif.  les trois ensembles   le texte suivant a au rayon des surgelés autre essai d’un    nous merci à la toile de quatre si la mer s’est       ( toute trace fait sens. que onzième je serai toujours attentif à       neige il souffle sur les collines j’ai parlé o tendresses ô mes madame chrysalide fileuse dernier vers aoi pour martine, coline et laure f tous les feux se sont merci à marc alpozzo       le nécrologie on trouvera la video sixième vous avez (en regardant un dessin de a grant dulur tendrai puis       fourmi les dieux s’effacent         or mes pensées restent un besoin de couper comme de bal kanique c’est       sur le quand sur vos visages les je dors d’un sommeil de une il faut dire les     sur la il s’appelait dans les carnets je me souviens de le corps encaisse comme il   l’oeuvre vit son       dans macles et roulis photo 6       voyage max charvolen, martin miguel       l̵ sors de mon territoire. fais  si, du nouveau       deux rare moment de bonheur,       ton un verre de vin pour tacher morz est rollant, deus en ad écoute, josué,  on peut passer une vie glaciation entre qu’est-ce qui est en       &n réponse de michel       assis deuxième approche de depuis le 20 juillet, bribes c’est la distance entre frères et après la lecture de       grimpa allons fouiller ce triangle depuis ce jour, le site dernier vers aoi couleur qui ne masque pas quelques textes   ces notes dernier vers aoi       j̵ et c’était dans il faut aller voir  ce qui importe pour suite de pour andrée deuxième apparition station 4 : judas  alocco en patchworck © on peut croire que martine       bien       magnol       "       au paysage de ta tombe  et station 1 : judas eurydice toujours nue à   que signifie une fois entré dans la dernier vers aoi       dans toutefois je m’estimais tandis que dans la grande     l’é ainsi fut pétrarque dans la réserve des bribes le proche et le lointain toujours les lettres :       allong maintenant il connaît le pour daniel farioli poussant vous deux, c’est joie et   est-ce que comme c’est le texte qui suit est, bien l’art c’est la la chaude caresse de       parfoi       &agrav bribes en ligne a (ma gorge est une f les rêves de quelque temps plus tard, de raphaËl vous n’avez madame porte à able comme capable de donner ce va et vient entre quatrième essai de et il parlait ainsi dans la c’est un peu comme si, peinture de rimes. le texte       fleur     le cygne sur vous avez  l’exposition  et que vous dire des quando me ne so itu pe       fourr& ce paysage que tu contemplais   un vendredi macles et roulis photo 1       au  “ce travail qui pour philippe au seuil de l’atelier le passé n’est       reine temps où le sang se clers est li jurz et li       la antoine simon 22 la parol

Accueil > Au rendez-vous des amis... > Biga, Daniel > Le sentier qui serpente

DANIEL BIGA

<- La gamine ôte culotte | Les fleurs ->
Les plantes
© Daniel Biga

Les quatre saisons du haïku : printemps

Ecrivain(s) : Biga
Clefs : poésie

 

 

 

les plantes

sont belles quand elles sont

en fleurs

Publication en ligne : 10 juin 2009

Réagir à ce texte

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette