BRIBES EN LIGNE
mougins. décembre quand nous rejoignons, en 1.- les rêves de dorothée vint au monde dernier vers aoi       sur antoine simon 12 vous avez f toutes mes nous dirons donc pour mon épouse nicole j’ai perdu mon les routes de ce pays sont références : xavier mult ben i fierent franceis e       un il en est des meurtrières.       dans       sur       journ& légendes de michel c’est le grand petites proses sur terre   pour théa et ses       quand un nouvel espace est ouvert  pour de mais jamais on ne sa langue se cabre devant le heureuse ruine, pensait il semble possible     son  mise en ligne du texte macles et roulis photo 7 religion de josué il grant est la plaigne e large raphaël vertige. une distance   ces sec erv vre ile si grant dol ai que ne     depuis       vu  dernières mises mise en ligne d’un     &nbs face aux bronzes de miodrag c’est la peur qui fait   iv    vers dernier vers aoi iloec endreit remeint li os       coude passet li jurz, si turnet a l’impression la plus dernier vers que mort de profondes glaouis je dors d’un sommeil de sixième les enseignants :       " la bouche pure souffrance       deux madame des forêts de ajout de fichiers sons dans       dans je ne sais pas si dernier vers aoi « pouvez-vous pour maxime godard 1 haute autres litanies du saint nom n’ayant pas       nuage etait-ce le souvenir il ne s’agit pas de même si la pureté de la survie. nul un temps hors du       j̵ pour michèle aueret le vieux qui granz fut li colps, li dux en station 1 : judas sous l’occupation 0 false 21 18    si tout au long …presque vingt ans plus dernier vers aoi dernier vers aoi les petites fleurs des on a cru à l’homme est       " quand les mots la force du corps, madame, vous débusquez et  riche de mes f les marques de la mort sur marché ou souk ou outre la poursuite de la mise     après quatre si la mer s’est  la lancinante       au je reviens sur des dernier vers aoi décembre 2001.       alla certains prétendent   un pas facile d’ajuster le troisième essai et   (dans le dernier vers aoi tromper le néant où l’on revient     surgi antoine simon 28  le livre, avec       la pie leonardo rosa dans ce périlleux est-ce parce que, petit, on siglent a fort e nagent e reprise du site avec la       au       l̵       dans temps où les coeurs buttati ! guarda&nbs préparation des rare moment de bonheur, nécrologie ecrire sur de toutes les preambule – ut pictura seul dans la rue je ris la dans l’effilé de       au toute trace fait sens. que       la   le texte suivant a pour jean-marie simon et sa les dessins de martine orsoni sors de mon territoire. fais exacerbé d’air j’oublie souvent et le recueil de textes très saintes litanies dans un coin de nice, de pa(i)smeisuns en est venuz  “comment juste un mot pour annoncer       aujour à antoine simon 29       &agrav archipel shopping, la bal kanique c’est jamais je n’aurais v.- les amicales aventures du ils sortent et si au premier jour il granz est li calz, si se pour yves et pierre poher et « voici ils avaient si longtemps, si       mouett un soir à paris au       su tu le saiset je le vois 7) porte-fenêtre    courant dans le patriote du 16 mars       soleil introibo ad altare       entre  tu ne renonceras pas. le nécessaire non       au       magnol la vie est ce bruissement etudiant à la lecture de sainte c’est extrêmement c’est parfois un pays je t’enfourche ma       l̵ ma mémoire ne peut me normal 0 21 false fal pour alain borer le 26 je ne peins pas avec quoi,  les éditions de les étourneaux ! quel étonnant madame chrysalide fileuse pas sur coussin d’air mais le travail de bernard une fois entré dans la dernier vers aoi       vaches tout est prêt en moi pour    tu sais autre citation les premières  il est des objets sur quand les eaux et les terres dernier vers aoi à bernadette       ...mai       midi le tissu d’acier clers fut li jurz e li       le “dans le dessin   en grec, morías       object  si, du nouveau  l’écriture dans le pays dont je vous       je me titrer "claude viallat,  les œuvres de ma voix n’est plus que je n’hésiterai   se toi, mésange à les installations souvent,  zones gardées de les lettres ou les chiffres la fraîcheur et la       grappe       assis       ruelle (À l’église     faisant la     sur la station 7 : as-tu vu judas se     [1]  antoine simon 13 d’ eurydice ou bien de il y a tant de saints sur         or       dans quand il voit s’ouvrir, le 28 novembre, mise en ligne equitable un besoin sonnerait martin miguel art et       au "le renard connaît a la fin il ne resta que j’ai parlé bel équilibre et sa antoine simon 15 "tu sais ce que c’est que d’heures     pluie du prenez vos casseroles et l’éclair me dure,       "       &n  dans toutes les rues       dans       voyage     oued coulant       il douze (se fait terre se les plus terribles       b&acir  monde rassemblé troisième essai       dernier vers aoi  dans le livre, le   (à pour qui veut se faire une il aurait voulu être au matin du       la je me souviens de ce pays que je dis est je désire un     longtemps sur des voiles de longs cheveux et que vous dire des cet univers sans  c’était je ne saurais dire avec assez       sur tandis que dans la grande 13) polynésie un titre : il infuse sa il tente de déchiffrer,       sabots antoine simon 23 deuxième toute une faune timide veille   huit c’est encore à nice, le 30 juin 2000 quant carles oït la l’appel tonitruant du arbre épanoui au ciel toutefois je m’estimais démodocos... Ça a bien un dernier vers aoi ce texte se présente pour martin       longte dernier vers aoi merle noir  pour la question du récit ainsi fut pétrarque dans       object franchement, pensait le chef, la gaucherie à vivre,       le quel ennui, mortel pour alocco en patchworck © l’existence n’est madame aux rumeurs antoine simon 30 la liberté s’imprime à mi viene in mentemi   un vendredi i mes doigts se sont ouverts dernier vers aoi bruno mendonça 10 vers la laisse ccxxxii 1254 : naissance de la langue est intarissable entr’els nen at ne pui dernier vers aoi du fond des cours et des ici. les oiseaux y ont fait patrick joquel vient de ouverture d’une j’ai longtemps moisissures mousses lichens la chaude caresse de torna a sorrento ulisse torna les parents, l’ultime je rêve aux gorges abu zayd me déplait. pas madame est toute       sur tout en travaillant sur les dernier vers s’il pour maguy giraud et traquer la vie humble chez les pour genre des motsmauvais genre comme un préliminaire la marie-hélène antoine simon 20   d’un coté, le numéro exceptionnel de dernier vers aoi non, björg,       deux folie de josuétout est       grimpa lorsque martine orsoni     pourquoi dentelle : il avait passent .x. portes, 1) notre-dame au mur violet       le  “... parler une  les premières mille fardeaux, mille j’ai donné, au mois       sur     ton       baie deux nouveauté, pierre ciel pour raphaël a la libération, les ce jour-là il lui bribes en ligne a       la onze sous les cercles l’attente, le fruit   ciel !!!! lorsqu’on connaît une macles et roulis photo s’égarer on et je vois dans vos violette cachéeton à la bonne carcassonne, le 06 jusqu’à il y a   marcel et nous n’avons rien     un mois sans quand c’est le vent qui la parol

Accueil > Au rendez-vous des amis... > Biga, Daniel > Le sentier qui serpente

DANIEL BIGA

<- Sur le poirier en fleurs | Apparu ->
À terre
© Daniel Biga

Les quatre saisons du haïku : printemps

Ecrivain(s) : Biga
Clefs : poésie

 

 

 

à terre

le jeune merle qui ne sait voler

n’ira pas loin

Publication en ligne : 11 juin 2009

Réagir à ce texte

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette