BRIBES EN LIGNE
dernier vers aoi 1 au retour au moment pour jacky coville guetteurs       enfant pas facile d’ajuster le lentement, josué genre des motsmauvais genre dernier vers aoi vue à la villa tamaris    seule au pour marcel il tente de déchiffrer, cinquième citationne   un vendredi pour jean gautheronle cosmos nos voix et ma foi, carles respunt : heureuse ruine, pensait       quand sauvage et fuyant comme pour yves et pierre poher et quatrième essai de       les       le pour nicolas lavarenne ma on préparait il souffle sur les collines le 15 mai, à 0 false 21 18       mouett le 26 août 1887, depuis il ne reste plus que le     depuis    nous huit c’est encore à dans les hautes herbes pourquoi yves klein a-t-il macles et roulis photo 4 f le feu m’a  le livre, avec avant dernier vers aoi allons fouiller ce triangle avez-vous vu station 7 : as-tu vu judas se       nuage chaises, tables, verres, ce qui fait tableau : ce ecrire les couleurs du monde et encore  dits archipel shopping, la dernier vers aoi un verre de vin pour tacher la mort d’un oiseau. pour martine       reine le geste de l’ancienne, les parents, l’ultime ce texte se présente  née à j’écoute vos  un livre écrit deuxième libre de lever la tête Ç’avait été la le 23 février 1988, il autre citation napolì napolì 1) la plupart de ces station 4 : judas  nice, le 30 juin 2000 diaphane est le mot (ou à propos des grands     pourquoi       en un   pour olivier clers fut li jurz e li f les rêves de de proche en proche tous       un dire que le livre est une raphaël dentelle : il avait le travail de bernard deuxième approche de aux barrières des octrois     nous j’ai ajouté       la madame des forêts de troisième essai       dans la vie humble chez les arbre épanoui au ciel n’ayant pas pour mon épouse nicole le glacis de la mort six de l’espace urbain, de pa(i)smeisuns en est venuz       au       ce       le dernier vers aoi   langues de plomba la  “ce travail qui madame porte à  les trois ensembles des quatre archanges que la lecture de sainte       " dernier vers s’il ce qu’un paysage peut       " dans les rêves de la dernier vers aoi       rampan       un l’ami michel moi cocon moi momie fuseau en 1958 ben ouvre à  tu ne renonceras pas. nous viendrons nous masser ce pays que je dis est pour andrée constellations et   la production pour angelo       m̵ en introduction à  ce qui importe pour     de rigoles en madame aux rumeurs j’ai parlé 1- c’est dans 1. il se trouve que je suis elle disposait d’une temps de pierres ajout de fichiers sons dans paien sunt morz, alquant       bonhe reflets et echosla salle l’évidence marie-hélène     faisant la  “s’ouvre démodocos... Ça a bien un       &agrav intendo... intendo !       j̵     extraire aucun hasard si se cet univers sans "la musique, c’est le   1) cette macles et roulis photo 7 ainsi va le travail de qui mult est vassal carles de j’ai donc et combien j’ai donné, au mois nice, le 8 octobre li emperere par sa grant ( ce texte a de mes deux mains samuelchapitre 16, versets 1 bientôt, aucune amarre carles li reis en ad prise sa   dits de le samedi 26 mars, à 15 rare moment de bonheur, a ma mère, femme parmi       va merle noir  pour     vers le soir       retour le franchissement des macles et roulis photo       glouss le coeur du       object même si "pour tes ] heureux l’homme  mise en ligne du texte descendre à pigalle, se antoine simon 11 premier vers aoi dernier dans l’innocence des bien sûrla madame déchirée je crie la rue mue douleur c’est parfois un pays bien sûr, il y eut pour ma vedo la luna vedo le       sur agnus dei qui tollis peccata il arriva que les amants se    au balcon la liberté de l’être alocco en patchworck © c’est le grand cyclades, iii° il est le jongleur de lui     à ainsi fut pétrarque dans dernier vers doel i avrat,       dans       midi     dans la ruela     du faucon quelque chose la pureté de la survie. nul je découvre avant toi normal 0 21 false fal       magnol en ceste tere ad estet ja au labyrinthe des pleursils       pav&ea f le feu s’est madame, vous débusquez       longte douze (se fait terre se folie de josuétout est quelques textes       ruelle la gaucherie à vivre, temps de pierres dans la a claude b.   comme       l̵ moisissures mousses lichens quai des chargeurs de le bulletin de "bribes marché ou souk ou merci à marc alpozzo mult ben i fierent franceis e on cheval dernier vers aoi ce ouverture d’une dernier vers aoi est-ce parce que, petit, on "et bien, voilà..." dit grant est la plaigne e large       la béatrice machet vient de       "       voyage     ton introibo ad altare la fonction, beaucoup de merveilles   voici donc la je t’enfourche ma vi.- les amicales aventures les étourneaux ! écoute, josué, on a cru à le lent déferlement cliquetis obscène des tout mon petit univers en  jésus  le "musée attention beau dorothée vint au monde trois (mon souffle au matin ensevelie de silence, je rêve aux gorges la bouche pure souffrance un jour, vous m’avez attelage ii est une œuvre  les œuvres de ecrire sur neuf j’implore en vain elle ose à peine antoine simon 10 lorsqu’on connaît une le tissu d’acier a la libération, les       l̵ toutefois je m’estimais les plus vieilles il faut laisser venir madame sixième décembre 2001. dans les écroulements le 2 juillet nous serons toujours ces raphaËl halt sunt li pui e mult halt       dans À la loupe, il observa       la ouverture de l’espace dernier vers aoi dont les secrets… à quoi l’art c’est la       bien la mort, l’ultime port, temps de cendre de deuil de grande lune pourpre dont les coupé le sonà avec marc, nous avons les plus terribles       "       deux la littérature de mise en ligne i en voyant la masse aux mouans sartoux. traverse de ses mains aussi étaient i mes doigts se sont ouverts quatre si la mer s’est derniers vers sun destre  avec « a la       soleil l’attente, le fruit sculpter l’air : passent .x. portes, de soie les draps, de soie pour jean marie au programme des actions quatrième essai de       au les doigts d’ombre de neige journée de       é bernadette griot vient de si tu es étudiant en sur l’erbe verte si est je suis celle qui trompe a supposer quece monde tienne   le 10 décembre effleurer le ciel du bout des imagine que, dans la     sur la « 8° de madame est toute il pleut. j’ai vu la antoine simon 24 dans le respect du cahier des g. duchêne, écriture le seins isabelle boizard 2005 le passé n’est le "patriote", (en regardant un dessin de       object nous avons affaire à de inoubliables, les au lecteur voici le premier entr’els nen at ne pui antoine simon 13       pass&e antoine simon 2 f j’ai voulu me pencher tendresse du mondesi peu de antoine simon 12 comment entrer dans une au matin du …presque vingt ans plus pour egidio fiorin des mots les dieux s’effacent tous feux éteints. des le lent tricotage du paysage ma chair n’est si j’étais un       il       bruyan immense est le théâtre et accorde ton désir à ta       alla il y a des objets qui ont la "le renard connaît       je       &n "si elle est l’illusion d’une dans ce périlleux elle réalise des       dans la vie est dans la vie. se   (dans le     &nbs 1254 : naissance de le coquillage contre je désire un villa arson, nice, du 17 c’est pour moi le premier       le face aux bronzes de miodrag ki mult est las, il se dort       je la parol

Accueil > LES BRIBES > LES BRIBES PUBLIÉES > INTRUSIONS
<- V | VII ->
VI

Clefs : citations , peuples , récits

Franchement, pensait le chef, est-il possible d’avoir des yeux plats à ce point ? Creux, pour ainsi dire, avec des petits caches mobiles par dessus... Non... Vraiment, voilà qui dépasse l’entendement.

  AOI

 

©Editions de l'Amourier, tous droits réservés

Réagir à ce texte

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette