BRIBES EN LIGNE
de tantes herbes el pre ainsi fut pétrarque dans sur la toile de renoir, les     après mi viene in mentemi raphaël vous avez fragilité humaine.       le À l’occasion de les plus terribles dernier vers aoi nous savons tous, ici, que quatrième essai de vous n’avez jamais si entêtanteeurydice       bonheu au matin du       en pour maxime godard 1 haute tendresse du mondesi peu de       le antoine simon 22 petites proses sur terre apaches :  je signerai mon sept (forces cachées qui       &n qu’est-ce qui est en       les ainsi alfred…    de femme liseuse     tout autour deuxième dans un coin de nice, pour mireille et philippe percey priest lakesur les    regardant dernier vers aoi   autre petite voix etait-ce le souvenir  référencem       arauca iloec endreit remeint li os la langue est intarissable mouans sartoux. traverse de de profondes glaouis la musique est le parfum de dimanche 18 avril 2010 nous antoine simon 23       pav&ea pour andré       montag     hélas, je ne saurais dire avec assez il arriva que nouvelles mises en dernier vers aoi       soleil marcel alocco a rien n’est violette cachéeton       et       la des quatre archanges que pour jean-marie simon et sa ils sortent passet li jurz, la noit est  dernières mises un besoin de couper comme de antoine simon 24 edmond, sa grande macles et roulis photo 6     " deuxième suite dernier vers aoi   et nous n’avons rien ouverture de l’espace je reviens sur des f le feu s’est "ah ! mon doux pays,       en un le galop du poème me si, il y a longtemps, les  tu vois im font chier antoine simon 25 agnus dei qui tollis peccata de soie les draps, de soie   le 10 décembre (en regardant un dessin de quand les mots mais non, mais non, tu       voyage cet univers sans dix l’espace ouvert au       il un jour nous avons deux ce travail vous est       dans non... non... je vous assure, dessiner les choses banales traquer       la générations zacinto dove giacque il mio     surgi in the country     son jouer sur tous les tableaux dans les carnets j’ai relu daniel biga, pour yves et pierre poher et macles et roulis photo 4       ruelle     depuis   le texte suivant a       au trois tentatives desesperees dans ce pays ma mère  l’écriture thème principal :       la question du récit       reine j’ai donné, au mois bernadette griot vient de  jésus       &agrav ce qu’un paysage peut onze sous les cercles madame des forêts de       au hans freibach :       voyage       fleure cette machine entre mes fin première  marcel migozzi vient de       une vous dites : "un les dieux s’effacent pour michèle gazier 1)       dans   1) cette c’est parfois un pays bribes en ligne a dans les rêves de la moi cocon moi momie fuseau frères et   ces sec erv vre ile pour daniel farioli poussant madame est toute karles se dort cum hume pour ma ma voix n’est plus que   on n’est le 23 février 1988, il dans les carnets à propos des grands À perte de vue, la houle des       object  dans toutes les rues station 4 : judas  macles et roulis photo       ( sainte marie, immense est le théâtre et  c’était quand il voit s’ouvrir, écoute, josué, livre grand format en trois comme c’est il y a dans ce pays des voies tant pis pour eux.  au travers de toi je       cette comme ce mur blanc je me souviens de dont les secrets… à quoi a grant dulur tendrai puis rm : d’accord sur la liberté de l’être nous lirons deux extraits de pour egidio fiorin des mots errer est notre lot, madame, attendre. mot terrible.     extraire montagnesde cinquième citationne tout en vérifiant epuisement de la salle, je sais, un monde se    7 artistes et 1 beaucoup de merveilles au labyrinthe des pleursils       à  ce mois ci : sub deuxième essai   né le 7 ...et poème pour ] heureux l’homme       en pour robert iv.- du livre d’artiste encore la couleur, mais cette à la mémoire de  pour de   encore une le coquillage contre      & carissimo ulisse,torna a paysage de ta tombe  et   pour théa et ses a supposer quece monde tienne pour philippe antoine simon 13 les cuivres de la symphonie et ma foi,    il       au en introduction à si j’avais de son buttati ! guarda&nbs autre citation"voui le nécessaire non dernier vers aoi la brume. nuages    au balcon temps de pierres     chambre       le dernier vers aoi six de l’espace urbain, a propos de quatre oeuvres de madame dans l’ombre des il avait accepté "tu sais ce que c’est       dans madame est une torche. elle quelques autres À max charvolen et martin antoine simon 3 s’égarer on les avenues de ce pays sa langue se cabre devant le face aux bronzes de miodrag dernier vers aoi l’homme est d’ eurydice ou bien de je découvre avant toi       nuage       m&eacu carles li reis en ad prise sa  ce qui importe pour (josué avait lentement descendre à pigalle, se dernier vers aoi il n’y a pas de plus       la     le cygne sur mon travail est une pour marcel       le le 19 novembre 2013, à la chairs à vif paumes envoi du bulletin de bribes cliquetis obscène des je déambule et suis       reine       sur       &n       m̵ démodocos... Ça a bien un     à difficile alliage de 0 false 21 18 mon cher pétrarque, de sorte que bientôt "je me tais. pour taire. il ne s’agit pas de equitable un besoin sonnerait       marche temps de cendre de deuil de       le f les marques de la mort sur lorsque martine orsoni dernier vers aoi il aurait voulu être tout en travaillant sur les vue à la villa tamaris     double c’est la distance entre dernier vers que mort       devant       que 1. il se trouve que je suis passet li jurz, si turnet a exode, 16, 1-5 toute dernier vers doel i avrat,       sur souvent je ne sais rien de on cheval je désire un   un je t’ai admiré, la tentation du survol, à   (dans le exacerbé d’air       sur       rampan elle disposait d’une pas une année sans évoquer dans ce périlleux j’oublie souvent et       la pour max charvolen 1) pour nicolas lavarenne ma “dans le dessin derniers vers sun destre c’est un peu comme si,       neige   la baie des anges   ciel !!!! assise par accroc au bord de   est-ce que 1-nous sommes dehors. je m’étonne toujours de la un nouvel espace est ouvert ce jour-là il lui histoire de signes . bientôt, aucune amarre les dessins de martine orsoni l’évidence   iv    vers carcassonne, le 06 reprise du site avec la antoine simon 30 un verre de vin pour tacher titrer "claude viallat, pour qui veut se faire une       embarq je serai toujours attentif à ils s’étaient  le livre, avec "la musique, c’est le je suis celle qui trompe       fleur 1254 : naissance de pour martin     une abeille de ce qui fait tableau : ce ce paysage que tu contemplais macles et roulis photo 1 tout à fleur d’eaula danse le travail de bernard et je vois dans vos charogne sur le seuilce qui très saintes litanies       & villa arson, nice, du 17 j’ai perdu mon       pav&ea paien sunt morz, alquant au programme des actions le plus insupportable chez la mastication des encore une citation“tu si tu es étudiant en antoine simon 15 pour andré j’arrivais dans les "moi, esclave" a gardien de phare à vie, au "l’art est-il    tu sais aux barrières des octrois f les feux m’ont quel étonnant les doigts d’ombre de neige deuxième apparition pour (elle entretenait       ( nos voix (dans mon ventre pousse une       au   si vous souhaitez moisissures mousses lichens pour michèle aueret station 3 encore il parle la parol

Accueil > LES BRIBES > LES BRIBES PUBLIÉES > INTRUSIONS
<- X | XII ->
XI

Clefs : citations , Dieu , Josué

Religion de Josué
Il arrivait à Dieu de condescendre à s’entretenir avec Josué... S’entretenir est d’ailleurs beaucoup dire. Dieu prenait Josué sous sa tutelle, lui prodiguait sa bienveillance, son attention paternelle et raisonnée. Ses conseils avaient toujours l’importance de révélations. Ils permettaient parfois à Josué de s’y retrouver un peu.

Si tu cours, me disait parfois Dieu, tu ne sauras jamais t’arrêter... Je savais bien que le déroulement de ma foulée, l’excitante poursuite de mes pieds, le souple et généreux contact que je connaissais quand la plante retrouvait le sol, l’exaltation de l’air dans ma poitrine, de mon coeur au fond de ma gorge et aux bords de ma tête, la douce et constante étreinte de l’air sur mon corps, le ruissellement continu de la sueur, aussitôt muée en bouffée de fraîcheur, me transportaient au point que j’étais incapable de limiter mes efforts, et les bonds allongés étaient trop proches de l’envol pour que je puisse cesser d’essayer et d’essayer encore après chacun... Je savais bien que le conseil était bon et que dieu disait juste, mais je savais aussi que je plaisir trouvé exploserait bientôt en douleur, me poussant, m’écrasant, pantelant. Je savais que je ne pourrais plus continuer... Dieu seul pouvait donner un tel conseil, qui, s’il n’avait pas seulement su le plaisir de la course, s’il n’y avait goûté qu’une seule fois, n’aurait jamais pu s’écrouler...

  AOI

Troisième citation   
Mamie est bien malade. Le docteur viendra ce soir, en attendant je t’en confie la garde.

  AOI

 

©Editions de l'Amourier, tous droits réservés

Réagir à ce texte

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette