BRIBES EN LIGNE
quelque chose cinquième citationne  le "musée Éléments - antoine simon 14 i en voyant la masse aux ...et poème pour rm : d’accord sur je suis nous lirons deux extraits de     depuis attention beau pour gilbert       un très malheureux... si elle est belle ? je la route de la soie, à pied, une fois entré dans la antoine simon 10 et il fallait aller debout errer est notre lot, madame, pour andré guetter cette chose moi cocon moi momie fuseau dernier vers aoi le lourd travail des meules dernier vers aoi deuxième approche de pour jean marie       fleur le franchissement des       au       montag de pa(i)smeisuns en est venuz l’illusion d’une à bernadette encore la couleur, mais cette quando me ne so itu pe carissimo ulisse,torna a  ce mois ci : sub     m2 &nbs onze sous les cercles       deux un verre de vin pour tacher l’évidence ma chair n’est si j’avais de son approche d’une       la rossignolet tu la       embarq je ne saurais dire avec assez toulon, samedi 9 tandis que dans la grande  “... parler une d’ eurydice ou bien de f le feu m’a antoine simon 27       sur  dans toutes les rues       ( violette cachéeton dernier vers aoi (À l’église li quens oger cuardise         or martin miguel art et   ciel !!!!       " f les marques de la mort sur préparation des il semble possible "ah ! mon doux pays, troisième essai et des conserves ! autre citation les routes de ce pays sont la fraîcheur et la antoine simon 6       s̵  hors du corps pas ce jour-là il lui vous avez       coude "tu sais ce que c’est je suis occupé ces       fourr& …presque vingt ans plus  les premières pour ma       la c’est parfois un pays exacerbé d’air deuxième apparition de légendes de michel  “s’ouvre tout mon petit univers en cher bernard etudiant à  l’exposition  quatre si la mer s’est cette machine entre mes il existe deux saints portant cinq madame aux yeux       sur       nuage preambule – ut pictura quand les eaux et les terres paysage de ta tombe  et dans ce pays ma mère a la fin il ne resta que les oiseaux s’ouvrent heureuse ruine, pensait madame a des odeurs sauvages démodocos... Ça a bien un poème pour (josué avait pour michèle gazier 1) sous l’occupation       maquis       "       au ne faut-il pas vivre comme art jonction semble enfin le coeur du attendre. mot terrible. (dans mon ventre pousse une deuxième suite       l̵ j’entends sonner les comme un préliminaire la je t’enlace gargouille able comme capable de donner pour le prochain basilic, (la     l’é   jn 2,1-12 : les dernières tout en travaillant sur les glaciation entre pour julius baltazar 1 le quatrième essai de       sabots le vieux qui       ...mai abstraction voir figuration la prédication faite Ç’avait été la non... non... je vous assure, un trait gris sur la intendo... intendo !    si tout au long       la       p&eacu antoine simon 25 la vie est dans la vie. se temps où le sang se leonardo rosa     quand  epître aux religion de josué il la rencontre d’une       cette  monde rassemblé       dans trois tentatives desesperees le 2 juillet l’heure de la tant pis pour eux. tendresse du mondesi peu de epuisement de la salle, le bulletin de "bribes temps de cendre de deuil de le lent déferlement rien n’est plus ardu iv.- du livre d’artiste f dans le sourd chatoiement   est-ce que  née à pourquoi yves klein a-t-il pas facile d’ajuster le     rien   tout est toujours en est-ce parce que, petit, on       object madame, vous débusquez suite du blasphème de « 8° de       dans ainsi va le travail de qui on trouvera la video c’est pour moi le premier recleimet deu mult       allong mise en ligne d’un mon travail est une       et « e ! malvais souvent je ne sais rien de       alla clers fut li jurz e li écrirecomme on se       7) porte-fenêtre six de l’espace urbain, pour angelo le ciel est clair au travers l’instant criblé   l’oeuvre vit son vous êtes janvier 2002 .traverse un nouvel espace est ouvert       enfant je t’ai admiré, grant est la plaigne e large de proche en proche tous li emperere s’est       neige       sur       le il faut laisser venir madame le soleil n’est pas il souffle sur les collines nous viendrons nous masser 1-nous sommes dehors.  mise en ligne du texte nous serons toujours ces       une des voix percent, racontent la mort d’un oiseau. fragilité humaine. passet li jurz, si turnet a reflets et echosla salle en ceste tere ad estet ja le samedi 26 mars, à 15   adagio   je lorsque martine orsoni       midi       crabe- (la numérotation des samuelchapitre 16, versets 1 dans les carnets du bibelot au babilencore une  improbable visage pendu non, björg, ne pas négocier ne j’ai en réserve « pouvez-vous j’ai perdu mon       grimpa c’est seulement au troisième essai le 28 novembre, mise en ligne     cet arbre que d’abord l’échange des la terre a souvent tremblé les dieux s’effacent raphaël dans ma gorge  ce qui importe pour     son       &agrav ouverture de l’espace onzième       dans 1) la plupart de ces f le feu s’est genre des motsmauvais genre ] heureux l’homme "le renard connaît       l̵ et tout avait je me souviens de     surgi et si tu dois apprendre à les textes mis en ligne     le décembre 2001. c’est vrai c’est la chair pourtant   (dans le l’impression la plus j’ai travaillé accoucher baragouiner       la   le texte suivant a tout le problème       dans       la il est le jongleur de lui ajout de fichiers sons dans nous savons tous, ici, que beaucoup de merveilles  “ne pas 1 au retour au moment la brume. nuages agnus dei qui tollis peccata tout en vérifiant de la       arauca envoi du bulletin de bribes archipel shopping, la madame porte à la poésie, à la       les       deux la légende fleurie est au seuil de l’atelier       la pie dans ce périlleux tes chaussures au bas de et que vous dire des bruno mendonça dernier vers aoi pour qui veut se faire une huit c’est encore à d’un bout à descendre à pigalle, se vous dites : "un i.- avaler l’art par deux mille ans nous   la baie des anges antoine simon 16 "ces deux là se peinture de rimes. le texte tendresses ô mes envols 13) polynésie c’est la distance entre bernadette griot vient de pour mireille et philippe giovanni rubino dit la fraîcheur et la elle réalise des portrait. 1255 : ce qui fait tableau : ce avec marc, nous avons       ton la gaucherie à vivre, les petites fleurs des bien sûr, il y eut  martin miguel vient quelques autres c’est la peur qui fait antoine simon 28 les lettres ou les chiffres que reste-t-il de la il y a des objets qui ont la     un mois sans ce       d&eacu       pourquoi les amants se je dors d’un sommeil de zacinto dove giacque il mio 10 vers la laisse ccxxxii       qui     après "et bien, voilà..." dit vous avez       ce la chaude caresse de toujours les lettres : un jour nous avons   pour théa et ses   saint paul trois rien n’est chairs à vif paumes si tu es étudiant en       le dernier vers aoi       entre viallat © le château de soudain un blanc fauche le je désire un dernier vers aoi la communication est le "patriote",       jonath       ( macles et roulis photo 3 et je vois dans vos temps de bitume en fusion sur ce texte m’a été  au mois de mars, 1166  l’écriture exode, 16, 1-5 toute l’ami michel dans les horizons de boue, de il en est des noms comme du difficile alliage de pour maxime godard 1 haute ce qui aide à pénétrer le la parol

Accueil > Au rendez-vous des amis... > Joquel, Patrick > Déambulations

PATRICK JOQUEL

<- Premier soir au balcon | Lille ->
À propos de caméras
© Patrick Joquel

Déambulation 5

Ecrivain(s) : Joquel
Clefs : poésie

Dans le monde de cette première semaine d’été 09 , le Maire de Meaux se félicitait que sa ville était bien filmée. Il précisait cependant que les fenêtres étaient floutées… Cela m’a rappelé deux textes déjà anciens que j’ai écrit sur ce thème…

*

Plus un lieu public sans caméra. Sourions nous sommes filmés. Sourions mais pas trop. Trop sourire alerterait le jaugeur d’expression. Sécurité électronique. La longueur du sourire doit être comprise entre une valeur minima (top secret) et une valeur maxima (top secret). Tout individu dont le sourire sera soit strictement inférieur soit strictement supérieur à ces valeurs secrètes et fluctuantes en fonction de l’actualité diffusée par les journaux télévisés des chaînes officielles fera l’objet d’une procédure de contrôle. Procédure automatique d’abord puis personnalisée s’il y a lieu.

*

« des caméras surveillent votre sécurité et la circulation automobile »
Mandelieu juillet 2006


-   Je n’aime pas être traité à égalité avec la circulation automobile. Même pour ma sécurité.


-   « Vérification d’usage automatique : Ceinture et braguette : ok. Temps de cerveau disponible : faible ! Alerte rouge : Il est urgent que cet individu procède à un lavage télévisuel … Vitesse : relativement lente ; l’individu marche le nez en l’air… Courbure automatique de la nuque enclenchée… »



-   L’existence du hiatus révèle les disfonctionnements sécuritaires. Si la parole bégaie que peut-on attendre d’une caméra ? même de surveillance ?


-   Quand verrons-nous apparaître dans nos rues la caméra tolérance zéro ? Couplée avec une arme automatique ! Comportement suspect décelé : feu ! La Police Municipale intervient ensuite pour les constatations d’usage.

Publication en ligne : 3 juillet 2009

Réagir à ce texte

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette