BRIBES EN LIGNE
      l̵ vos estes proz e vostre les doigts d’ombre de neige c’est la peur qui fait ce poème est tiré du le nécessaire non sixième       longte       rampan       le  il y a le c’est extrêmement antoine simon 3 je t’enlace gargouille il en est des meurtrières. neuf j’implore en vain À peine jetés dans le passent .x. portes, le passé n’est    de femme liseuse villa arson, nice, du 17 je suis celle qui trompe       la il tente de déchiffrer,       &eacut       aux   au milieu de antoine simon 6 l’instant criblé       pass&e face aux bronzes de miodrag folie de josuétout est       le       le les enseignants : j’ai donné, au mois       dans le numéro exceptionnel de pour marcel       la       &agrav titrer "claude viallat, le 19 novembre 2013, à la madame des forêts de je déambule et suis madame, c’est notre un titre : il infuse sa ses mains aussi étaient je serai toujours attentif à (vois-tu, sancho, je suis et que dire de la grâce est-ce parce que, petit, on le bulletin de "bribes essai de nécrologie, une il faut dire les l’évidence 0 false 21 18 c’est seulement au  dans le livre, le         &n régine robin, présentation du nous lirons deux extraits de polenta la fraîcheur et la   iv    vers quatrième essai de qu’est-ce qui est en je crie la rue mue douleur dernier vers aoi macles et roulis photo 4 patrick joquel vient de   six formes de la     [1]  deuxième pour yves et pierre poher et "mais qui lit encore le la danse de l’éclair me dure, réponse de michel vous dites : "un où l’on revient dernier vers aoi   sculpter l’air : pure forme, belle muette, de pa(i)smeisuns en est venuz antoine simon 12 passet li jurz, si turnet a dernier vers aoi chairs à vif paumes écoute, josué, cette machine entre mes les dieux s’effacent pour jacky coville guetteurs giovanni rubino dit       dans huit c’est encore à   pour théa et ses  l’exposition  antoine simon 5 tendresse du mondesi peu de       alla       ce 1.- les rêves de       ( le ciel est clair au travers encore la couleur, mais cette c’est vrai ce va et vient entre (À l’église       sur     les provisions vous êtes       enfant       un le 28 novembre, mise en ligne la liberté s’imprime à         &n deuxième suite me zacinto dove giacque il mio       embarq genre des motsmauvais genre marché ou souk ou on a cru à       &agrav       bien accorde ton désir à ta exode, 16, 1-5 toute tous ces charlatans qui Éléments -  zones gardées de ki mult est las, il se dort antoine simon 7       magnol l’une des dernières madame a des odeurs sauvages merci au printemps des mult est vassal carles de dans le patriote du 16 mars il ne s’agit pas de sixième antoine simon 19       dans pour angelo trois (mon souffle au matin dernier vers aoi le "patriote",  de la trajectoire de ce nu(e), comme son nom       " 1 au retour au moment montagnesde  pour jean le le ciel de ce pays est tout trois tentatives desesperees 0 false 21 18 du bibelot au babilencore une       il traquer sept (forces cachées qui dernier vers aoi   comme une suite de pour julius baltazar 1 le       en il faut laisser venir madame dernier vers aoi bientôt, aucune amarre 0 false 21 18  “ce travail qui       bonhe pour martine antoine simon 29 il existe au moins deux deuxième apparition de  née à       mouett onze sous les cercles l’impossible autre essai d’un     surgi madame est une torche. elle mon cher pétrarque, le texte qui suit est, bien rossignolet tu la       dans le monde de cette pas facile d’ajuster le i en voyant la masse aux ce qui fait tableau : ce effleurer le ciel du bout des à À l’occasion de station 7 : as-tu vu judas se  martin miguel vient       deux des voiles de longs cheveux       le c’est ici, me     faisant la au matin du les amants se madame est une autre petite voix       une       sur le vi.- les amicales aventures assise par accroc au bord de siglent a fort e nagent e non... non... je vous assure, dernier vers aoi douze (se fait terre se on cheval       au ouverture de l’espace bribes en ligne a       qui si tu es étudiant en la rencontre d’une "le renard connaît j’oublie souvent et     pluie du chaque automne les macles et roulis photo 7 pour robert ils s’étaient "et bien, voilà..." dit deux nouveauté,       juin des quatre archanges que au commencement était béatrice machet vient de   tout est toujours en  “la signification le lent tricotage du paysage quand nous rejoignons, en       voyage À max charvolen et vous avez  la toile couvre les antoine simon 2       crabe- il y a dans ce pays des voies deux ajouts ces derniers     tout autour       sur   se martin miguel art et des conserves ! ma voix n’est plus que tu le saiset je le vois f le feu s’est il y a des objets qui ont la aux george(s) (s est la encore une citation“tu en 1958 ben ouvre à       banlie buttati ! guarda&nbs que reste-t-il de la ….omme virginia par la       les 7) porte-fenêtre le glacis de la mort en cet anniversaire, ce qui     rien pour michèle gazier 1) une fois entré dans la la terre nous pour jean gautheronle cosmos       &agrav       et tu   jn 2,1-12 :     de rigoles en je suis pas une année sans évoquer le scribe ne retient     hélas, il avait accepté la bouche pleine de bulles le coeur du nous serons toujours ces quatre si la mer s’est  si, du nouveau dernier vers aoi À perte de vue, la houle des pour nicolas lavarenne ma  jésus     du faucon f les feux m’ont       la des voix percent, racontent laure et pétrarque comme   un vendredi (ô fleur de courge... clers fut li jurz e li la musique est le parfum de toulon, samedi 9       su portrait. 1255 : pour jean-marie simon et sa il ne sait rien qui ne va l’art c’est la       arauca le 2 juillet       ton       je me  epître aux a la fin il ne resta que antoine simon 25 li quens oger cuardise onzième    courant Ç’avait été la       le g. duchêne, écriture le antoine simon 26       & travail de tissage, dans ço dist li reis :   adagio   je sors de mon territoire. fais pour philippe granz est li calz, si se       pour rimbaud a donc il est le jongleur de lui antoine simon 24 je rêve aux gorges références : xavier poème pour tous feux éteints. des le lourd travail des meules   entrons prenez vos casseroles et pour andré ajout de fichiers sons dans la prédication faite je suis occupé ces       au il n’y a pas de plus   on n’est pour frédéric les dessins de martine orsoni       un ecrire sur station 4 : judas  mougins. décembre  dernières mises f le feu est venu,ardeur des       au je ne peins pas avec quoi,  au travers de toi je ainsi fut pétrarque dans antoine simon 27 epuisement de la salle, a toi le don des cris qui pour jean-louis cantin 1.- et…  dits de       quinze le 23 février 1988, il quai des chargeurs de  avec « a la dernier vers aoi a supposer quece monde tienne a la libération, les je reviens sur des viallat © le château de bernard dejonghe... depuis   né le 7 al matin, quant primes pert       m̵       parfoi macao grise li emperere par sa grant sur l’erbe verte si est  tu vois im font chier une errance de       aujour deuxième essai le dernier vers aoi     le madame déchirée  l’écriture troisième essai et ...et poème pour       baie antoine simon 28 nice, le 30 juin 2000   ces notes dans ce périlleux d’ eurydice ou bien de la parol

Accueil > Les rossignols du crocheteur > Les textes publiés > Oeuvres croisées > Avec Jacques Clauzel > Macles et roulis

RAPHAEL MONTICELLI

<- Macles et roulis 1 | Macles et roulis 3 ->
Macles et roulis 2
Artiste(s) : Clauzel

JPEG - 24.5 ko
Macles et roulis photo clauzel 2 Clauzel

 

 

- Tromper le néant
peupler l’obscurité.
(Dans l’équilibre juste de sa masse avec celle de l’eau un cane, grave, glisse)
- Et il suffit d’un mot
(hors de ces illusoires bévues : taches dessins silhouettes que nous devinons sur les pierres)
- il suffit d’un regard
(Car, dès sa source, l’eau arrache par grappes et billes un schiste dit "maclifère" pour les taches qu’il porte)
- toute l’obscurité de l’espace
C’est le temps des terres au temps des hommes noué,
- grain de sable
porteur d’eau, de temps, de source, de voix.
- qui trompe
Entre taches, mailles et croix les lignes de la fragilité.
 
JPEG - 29.9 ko
Macles et roulis Dessin 2 Clauzel
 
Or il suffit d’un mot d’un regard pour peupler l’obscurité de l’espace
grain de sable qui trompe le néant
Publication en ligne : 9 août 2009
Première publication : août 2006 / Bibliophilie

Réagir à ce texte