BRIBES EN LIGNE
dernier vers aoi dans le monde de cette accoucher baragouiner « h&eacu dernier vers aoi dernier vers aoi mi viene in mentemi       en un f le feu s’est des voix percent, racontent       au si elle est belle ? je c’est la chair pourtant macles et roulis photo 1  jésus       " sixième Éléments -       sous sculpter l’air :       je me ils sortent a dix sept ans, je ne savais a l’aube des apaches,       tourne nous savons tous, ici, que arbre épanoui au ciel       l̵ la deuxième édition du   (dans le       l̵       embarq f le feu est venu,ardeur des mais jamais on ne voici des œuvres qui, le       voyage nu(e), comme son nom dernier vers aoi  hors du corps pas il n’y a pas de plus pour qui veut se faire une macles et roulis photo 3 faisant dialoguer …presque vingt ans plus quatrième essai rares on cheval c’est parfois un pays       magnol  pour de le temps passe dans la libre de lever la tête ce va et vient entre si j’étais un fin première   le texte suivant a tandis que dans la grande une il faut dire les on dit qu’agathe o tendresses ô mes où l’on revient vous n’avez marcel alocco a ce monde est semé     dans la ruela lancinant ô lancinant le vieux qui       je me il ne reste plus que le le plus insupportable chez       &agrav       ruelle maintenant il connaît le       grimpa       à fragilité humaine. trois (mon souffle au matin il pleut. j’ai vu la       la dentelle : il avait   en grec, morías madame a des odeurs sauvages   nous sommes       " le passé n’est du bibelot au babilencore une art jonction semble enfin   pour adèle et j’ai relu daniel biga,       la quatrième essai de le numéro exceptionnel de en 1958 ben ouvre à charogne sur le seuilce qui       l̵     son fontelucco, 6 juillet 2000 pour ma       vu la gaucherie à vivre, seins isabelle boizard 2005   j’ai souvent a christiane titrer "claude viallat,  au travers de toi je il en est des meurtrières. etudiant à entr’els nen at ne pui rêves de josué, cher bernard présentation du passet li jurz, si turnet a       m̵ la littérature de pour egidio fiorin des mots a supposer quece monde tienne six de l’espace urbain, j’ai travaillé dernier vers aoi "pour tes certains prétendent c’est un peu comme si, edmond, sa grande sa langue se cabre devant le f les rêves de viallat © le château de       m&eacu dernier vers aoi     pourquoi chairs à vif paumes madame, c’est notre si tu es étudiant en ainsi alfred…  les premières le 26 août 1887, depuis monde imaginal, dans le train premier de prime abord, il essai de nécrologie, nous dirons donc  les éditions de ma voix n’est plus que apaches : j’ai changé le la tentation du survol, à je reviens sur des bernadette griot vient de autre petite voix derniers       & napolì napolì après la lecture de coupé en deux quand f qu’il vienne, le feu pour angelo ecrire les couleurs du monde 1- c’est dans       diaphane est le  il y a le dernier vers aoi issent de mer, venent as ce jour là, je pouvais madame chrysalide fileuse leonardo rosa ] heureux l’homme     nous dernier vers aoi certains soirs, quand je bien sûrla       droite  dernières mises a grant dulur tendrai puis pour anne slacik ecrire est la prédication faite bruno mendonça  tous ces chardonnerets cyclades, iii°   le 10 décembre il ne sait rien qui ne va à propos des grands       au dans les carnets       &n       apparu dans l’innocence des il tente de déchiffrer, avant propos la peinture est des conserves ! aucun hasard si se       le       pav&ea au matin du       entre rm : d’accord sur il existe deux saints portant       crabe- ce qui importe pour dire que le livre est une il faut aller voir rita est trois fois humble. ce qui fait tableau : ce de sorte que bientôt antoine simon 2  pour le dernier jour toutefois je m’estimais       b&acir f tous les feux se sont ajout de fichiers sons dans pour jacky coville guetteurs le 2 juillet       face aux bronzes de miodrag   un       la       object sors de mon territoire. fais mise en ligne d’un 1-nous sommes dehors. dernier vers aoi cette machine entre mes comme un préliminaire la c’est ici, me pour michèle gazier 1) dans la caverne primordiale  avec « a la et que dire de la grâce pour michèle         or tout le problème et je vois dans vos je ne saurais dire avec assez dernier vers aoi "moi, esclave" a nos voix       en j’ai perdu mon moisissures mousses lichens     hélas, iloec endreit remeint li os       que villa arson, nice, du 17 station 5 : comment passet li jurz, la noit est f les marques de la mort sur   je n’ai jamais etait-ce le souvenir dernier vers aoi   dans les carnets troisième essai que reste-t-il de la       je l’impossible pour alain borer le 26  “s’ouvre dans le pays dont je vous (en regardant un dessin de  “... parler une  pour jean le mille fardeaux, mille printemps breton, printemps       le     les provisions clquez sur       cerisi dans un coin de nice, thème principal :   anatomie du m et pour andré il y a dans ce pays des voies en ceste tere ad estet ja la fraîcheur et la portrait. 1255 :   l’oeuvre vit son clers est li jurz et li  epître aux a ma mère, femme parmi ce pour martine, coline et laure deux nouveauté, dans les rêves de la comment entrer dans une couleur qui ne masque pas a la femme au de pareïs li seit la carles respunt : ainsi va le travail de qui folie de josuétout est     oued coulant  dans toutes les rues démodocos... Ça a bien un       il     longtemps sur       ton dernier vers aoi pur ceste espee ai dulor e       grappe   iv    vers dernier vers aoi pour jean gautheronle cosmos ils s’étaient nice, le 30 juin 2000     extraire onze sous les cercles       la       dans a toi le don des cris qui   maille 1 :que attention beau     depuis dans ce pays ma mère       glouss qu’est-ce qui est en a la libération, les on croit souvent que le but "et bien, voilà..." dit la poésie, à la poussées par les vagues marie-hélène (de)lecta lucta   je suis celle qui trompe       pour  l’écriture avant dernier vers aoi outre la poursuite de la mise les textes mis en ligne "mais qui lit encore le       allong travail de tissage, dans   au milieu de antoine simon 29 quant carles oït la       sur pour pierre theunissen la ses mains aussi étaient martin miguel art et à propos “la "la musique, c’est le dans les horizons de boue, de carcassonne, le 06 v.- les amicales aventures du cinquième citationne sur la toile de renoir, les       alla  le "musée epuisement de la salle, de soie les draps, de soie       la écoute, josué, j’ai ajouté quand vous serez tout le 28 novembre, mise en ligne la liberté de l’être m1       lu le choeur des femmes de et combien l’appel tonitruant du il avait accepté je t’ai admiré,  “ce travail qui       quand dernier vers aoi tant pis pour eux.       reine  “comment la force du corps, tout est possible pour qui les enseignants : dernier vers aoi à temps de pierres dans la « pouvez-vous un jour nous avons pure forme, belle muette, voudrais je vous   est-ce que       vu inoubliables, les       dans macles et roulis photo des voiles de longs cheveux (elle entretenait  marcel migozzi vient de tes chaussures au bas de j’ai parlé       sur comme c’est mult est vassal carles de seul dans la rue je ris la "le renard connaît je dors d’un sommeil de la parol

Accueil > Les rossignols du crocheteur > Les textes publiés > Oeuvres croisées > Avec Jacques Clauzel > Macles et roulis

RAPHAEL MONTICELLI

<- Macles et roulis 2 | Macles et roulis 4 ->
Macles et roulis 3
Artiste(s) : Clauzel

JPEG - 27.9 ko
Macles et roulis photo 3 Clauzel

 

 

Cette même force le conduira jusqu’à la mer.
Elle l’a saisi dans un roulement ininterrompu, l’arrachant aux monts de schiste.
- Elle fera de toi
ce qui doit l’être
Roulant en bouche des cailloux sans fin
- mains expertes
(Et le pur arbitraire des analogies présumées)
- Tu t’en es remis
Caneton désespéré qui piaille.
- Aux yeux qui reconnaissent,
Eclats d’aubes portés par l’approche de nuits,
- à la langue
osselets de terre, nodules de mémoire
- à la langue qui sait.
 
 
JPEG - 48.2 ko
Macles et roulis Dessin 3 Clauzel
 
Tu t’en es remis aux mains expertes, aux yeux qui reconnaissent, à la langue qui sait
Il sera fait de toi ce qui doit l’être
 

 

Publication en ligne : 10 août 2009
Première publication : août 2006 / Bibliophilie

Réagir à ce texte

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette