BRIBES EN LIGNE
 les premières dernier vers aoi (À l’église l’homme est (dans mon ventre pousse une ma chair n’est moi cocon moi momie fuseau   la baie des anges sa langue se cabre devant le  la lancinante l’appel tonitruant du       dans  “ne pas aux barrières des octrois       voyage allons fouiller ce triangle pas même       &       sur deux ajouts ces derniers antoine simon 9 il avait accepté petites proses sur terre antoine simon 28 granz est li calz, si se vous n’avez antoine simon 32 la légende fleurie est avant dernier vers aoi sauvage et fuyant comme     les provisions       sur deuxième essai le  il y a le     un mois sans suite de rimbaud a donc ils s’étaient noble folie de josué, dans la caverne primordiale un soir à paris au « 8° de le 28 novembre, mise en ligne       la sables mes parolesvous       tourne       dans pour mireille et philippe leonardo rosa quai des chargeurs de     extraire et nous n’avons rien dans le patriote du 16 mars pierre ciel sixième autre essai d’un tous ces charlatans qui   entrons la question du récit       " printemps breton, printemps on trouvera la video       &agrav ki mult est las, il se dort arbre épanoui au ciel il arriva que rm : nous sommes en dans le monde de cette  dernier salut au cher bernard cliquetis obscène des encore une citation“tu  marcel migozzi vient de nécrologie  epître aux comment entrer dans une pour andrée       juin station 3 encore il parle halt sunt li pui e mult halt chaque jour est un appel, une     le cygne sur   est-ce que maintenant il connaît le    si tout au long polenta vous êtes la fraîcheur et la ecrire les couleurs du monde       &agrav  ce mois ci : sub       longte  hier, 17 certains soirs, quand je dernier vers aoi vi.- les amicales aventures « voici       rampan     nous neuf j’implore en vain autre petite voix une fois entré dans la       quinze carles respunt : le recueil de textes f dans le sourd chatoiement antoine simon 6       jardin   iv    vers c’est ici, me pour anne slacik ecrire est on dit qu’agathe   (à toutes ces pages de nos       la    tu sais dernier vers aoi le corps encaisse comme il les doigts d’ombre de neige j’ai donné, au mois       deux attention beau       que ...et poème pour et tout avait les parents, l’ultime tes chaussures au bas de     rien       midi       devant voudrais je vous et il fallait aller debout et si tu dois apprendre à       avant       la jamais je n’aurais je n’hésiterai la langue est intarissable       object les plus terribles  l’écriture l’existence n’est douce est la terre aux yeux ….omme virginia par la tout à fleur d’eaula danse temps où les coeurs  référencem v.- les amicales aventures du les enseignants : equitable un besoin sonnerait a la libération, les       en décembre 2001.       en un laure et pétrarque comme et combien vos estes proz e vostre rm : d’accord sur dentelle : il avait abstraction voir figuration       les ] heureux l’homme     chambre a la femme au       la  l’exposition        droite pour jean gautheronle cosmos violette cachéeton de pa(i)smeisuns en est venuz       dans et c’était dans le coeur du     oued coulant l’erbe del camp, ki de mes deux mains hans freibach : dernier vers aoi "et bien, voilà..." dit je me souviens de       l̵       je livre grand format en trois       au ce pays que je dis est    de femme liseuse     surgi dans ce pays ma mère 1) la plupart de ces démodocos... Ça a bien un    au balcon il ne s’agit pas de attelage ii est une œuvre le geste de l’ancienne, bel équilibre et sa       ton monde imaginal, même si madame est la reine des onzième       arauca le bulletin de "bribes deuxième suite dernier vers aoi le 15 mai, à jouer sur tous les tableaux j’ai en réserve mon cher pétrarque, ma voix n’est plus que       soleil       bien     une abeille de j’ai relu daniel biga, pour alain borer le 26 antoine simon 20   ces sec erv vre ile ses mains aussi étaient       reine je déambule et suis     cet arbre que rossignolet tu la       pour attendre. mot terrible.       ( ajout de fichiers sons dans lorsque martine orsoni "moi, esclave" a station 5 : comment le glacis de la mort dans l’innocence des carles li reis en ad prise sa de prime abord, il la poésie, à la « amis rollant, de       &n   l’oeuvre vit son dernier vers aoi folie de josuétout est       descen pas facile d’ajuster le dernier vers aoi un trait gris sur la marie-hélène le soleil n’est pas j’ai donc  de la trajectoire de ce cet article est paru  il est des objets sur       vaches ce jour-là il lui elle disposait d’une premier essai c’est approche d’une f le feu s’est       jonath pour mes enfants laure et abu zayd me déplait. pas       sur le je dors d’un sommeil de       " les cuivres de la symphonie     longtemps sur nous lirons deux extraits de sixième sainte marie, max charvolen, martin miguel   j’ai souvent       voyage reprise du site avec la c’est une sorte de couleur qui ne masque pas un temps hors du       la     " preambule – ut pictura c’est un peu comme si, le 23 février 1988, il difficile alliage de ils avaient si longtemps, si deuxième apparition       dans     à a propos de quatre oeuvres de marché ou souk ou ce monde est semé au matin du station 1 : judas n’ayant pas passet li jurz, si turnet a nice, le 18 novembre 2004       l̵       je me dorothée vint au monde  le "musée antoine simon 31       à       la pie tant pis pour eux. raphaël art jonction semble enfin errer est notre lot, madame, il existe deux saints portant le galop du poème me normalement, la rubrique       qui voile de nuità la       retour       ma si, il y a longtemps, les  martin miguel vient trois tentatives desesperees antoine simon 5 d’ eurydice ou bien de dernier vers aoi   1 la confusion des sous la pression des     dans la ruela deuxième essai       baie j’arrivais dans les carissimo ulisse,torna a carissimo ulisse,torna a   3   

les quatrième essai de comme c’est premier vers aoi dernier la fraîcheur et la       alla issent de mer, venent as       apr&eg pour egidio fiorin des mots       m̵ fin première tout mon petit univers en       allong  au travers de toi je la bouche pleine de bulles   un       bonhe il est le jongleur de lui antoine simon 3 clere est la noit e la gardien de phare à vie, au que reste-t-il de la f le feu m’a     quand bernadette griot vient de titrer "claude viallat, à bernadette j’oublie souvent et josué avait un rythme  dans toutes les rues dernier vers aoi il en est des meurtrières. accorde ton désir à ta antoine simon 25 dans ma gorge depuis le 20 juillet, bribes la gaucherie à vivre, un besoin de couper comme de le 26 août 1887, depuis       fourmi       en un jour, vous m’avez   tout est toujours en       " li emperere s’est quel étonnant descendre à pigalle, se saluer d’abord les plus 5) triptyque marocain de tantes herbes el pre je t’ai admiré, le "patriote", me lancinant ô lancinant       m&eacu régine robin, dernier vers aoi   en grec, morías       au guetter cette chose je t’enlace gargouille     &nbs j’ai changé le au lecteur voici le premier pour angelo dernier vers aoi       j̵ ne faut-il pas vivre comme des quatre archanges que   le texte suivant a la parol

Accueil > Mots-clés > Lieux > galerie ou espace associatifs

galerie ou espace associatifs



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette