BRIBES EN LIGNE
ne faut-il pas vivre comme pour raphaël mougins. décembre l’art n’existe de proche en proche tous tout est prêt en moi pour À perte de vue, la houle des  la lancinante  c’était       &agrav       assis       quand sur vos visages les  les trois ensembles du bibelot au babilencore une l’erbe del camp, ki f tous les feux se sont pour jean-louis cantin 1.- six de l’espace urbain, dernier vers aoi m1       pur ceste espee ai dulor e dernier vers aoi la vie est ce bruissement       &agrav giovanni rubino dit     [1]        une régine robin,       " lorsqu’on connaît une lentement, josué       je ço dist li reis :   d’un coté, des voix percent, racontent   maille 1 :que       je me f le feu s’est       la la route de la soie, à pied, la terre nous pour nicolas lavarenne ma dans les horizons de boue, de la littérature de les étourneaux ! autre essai d’un dernier vers aoi jamais si entêtanteeurydice   pour le prochain       pass&e rm : nous sommes en l’évidence  hier, 17 0 false 21 18       la   la production quand les eaux et les terres       baie       dans l’appel tonitruant du quand c’est le vent qui mise en ligne de la dernier vers aoi       deux faisant dialoguer       au un titre : il infuse sa mais jamais on ne c’est vrai cinquième citationne dans la caverne primordiale       la fonction, il y a des objets qui ont la de tantes herbes el pre seul dans la rue je ris la pour mon épouse nicole  martin miguel vient       fleure troisième essai et quand vous serez tout       allong lorsque martine orsoni pour maxime godard 1 haute antoine simon 32 dernier vers aoi la tentation du survol, à (dans mon ventre pousse une j’ai perdu mon un trait gris sur la la prédication faite le passé n’est on peut croire que martine noble folie de josué, si grant dol ai que ne dessiner les choses banales   un       voyage       il antoine simon 12   pour adèle et r.m.a toi le don des cris qui en 1958 ben ouvre à j’ai changé le       bruyan suite du blasphème de nice, le 30 juin 2000 10 vers la laisse ccxxxii i mes doigts se sont ouverts clers est li jurz et li       dans et il fallait aller debout f les feux m’ont il n’était qu’un tromper le néant dernier vers aoi  mise en ligne du texte       midi archipel shopping, la pour jean marie       le madame, on ne la voit jamais ce paysage que tu contemplais etudiant à       " assise par accroc au bord de un tunnel sans fin et, à avant propos la peinture est pour max charvolen 1) il est le jongleur de lui et tout avait je t’enfourche ma avec marc, nous avons « e ! malvais je n’hésiterai histoire de signes . accoucher baragouiner le 19 novembre 2013, à la dernier vers aoi il était question non je suis bien dans       fleur quelques textes jouer sur tous les tableaux à la bonne dans l’innocence des le travail de bernard       que pour egidio fiorin des mots  les œuvres de a toi le don des cris qui les lettres ou les chiffres       devant pour martine, coline et laure  tous ces chardonnerets       une pour yves et pierre poher et karles se dort cum hume onze sous les cercles   j’ai donc il souffle sur les collines    seule au franchement, pensait le chef, et ma foi, c’est la peur qui fait dans ce pays ma mère  je signerai mon iloec endreit remeint li os le texte qui suit est, bien toi, mésange à au programme des actions sa langue se cabre devant le  pour de       p&eacu   nous sommes     pluie du epuisement de la salle,   marcel dimanche 18 avril 2010 nous je me souviens de mieux valait découper o tendresses ô mes       les li emperere s’est       les apaches : je découvre avant toi   l’oeuvre vit son 1257 cleimet sa culpe, si f qu’il vienne, le feu madame, c’est notre la liberté s’imprime à j’oublie souvent et madame, vous débusquez       &agrav dans les écroulements       ton il y a tant de saints sur "je me tais. pour taire. a la fin il ne resta que pour marcel pour mireille et philippe  on peut passer une vie     chant de   adagio   je       ma       la       entre    courant d’un bout à art jonction semble enfin       j̵ la mort, l’ultime port, af : j’entends   encore une  “... parler une 0 false 21 18       longte deuxième apparition de  l’écriture au seuil de l’atelier carmelo arden quin est une josué avait un rythme  pour le dernier jour carcassonne, le 06 merci à la toile de       jonath il existe au moins deux le tissu d’acier       il non... non... je vous assure, patrick joquel vient de     sur la nous serons toujours ces titrer "claude viallat, petites proses sur terre madame des forêts de   pour olivier ce texte se présente f le feu m’a quelque chose légendes de michel fontelucco, 6 juillet 2000 bien sûr, il y eut j’ai longtemps antoine simon 33 ce jour là, je pouvais carissimo ulisse,torna a depuis le 20 juillet, bribes dernier vers aoi elle ose à peine tous ces charlatans qui premier essai c’est ( ce texte a raphaël constellations et polenta   (à chairs à vif paumes le plus insupportable chez       sur       m̵       sur madame dans l’ombre des on a cru à le lourd travail des meules les textes mis en ligne antoine simon 21 À max charvolen et martin nous avons affaire à de quel étonnant toute une faune timide veille béatrice machet vient de et encore  dits   anatomie du m et reflets et echosla salle attendre. mot terrible.       jardin je reviens sur des accorde ton désir à ta       m̵   la baie des anges « h&eacu       journ& comme une suite de langues de plomba la     chambre de toutes les "mais qui lit encore le comment entrer dans une le nécessaire non le proche et le lointain     " dernier vers aoi dernier vers aoi       pass&e       pourqu  monde rassemblé       d&eacu pas sur coussin d’air mais trois (mon souffle au matin il avait accepté pour michèle aueret antoine simon 3  le livre, avec vous avez pour alain borer le 26 le coquillage contre antoine simon 27 pour jean gautheronle cosmos un jour, vous m’avez pour michèle gazier 1 percey priest lakesur les lu le choeur des femmes de je m’étonne toujours de la même si le samedi 26 mars, à 15 j’ai travaillé "moi, esclave" a quelques autres dans le pain brisé son       cerisi       enfant     quand normalement, la rubrique madame déchirée le soleil n’est pas très saintes litanies quel ennui, mortel pour       je       dans  la toile couvre les l’une des dernières halt sunt li pui e mult halt dernier vers que mort laure et pétrarque comme   (dans le i.- avaler l’art par deux ajouts ces derniers j’ai parlé autres litanies du saint nom les premières les dessins de martine orsoni       ce madame est une torche. elle toulon, samedi 9 dernier vers aoi 1) la plupart de ces tu le sais bien. luc ne station 7 : as-tu vu judas se a supposer quece monde tienne le scribe ne retient vedo la luna vedo le       fourmi station 3 encore il parle dernier vers aoi l’éclair me dure, comme ce mur blanc       l̵ première siglent a fort e nagent e poème pour avant dernier vers aoi vous deux, c’est joie et       dans       le dans le train premier antoine simon 26 "nice, nouvel éloge de la petit matin frais. je te pour andré ce qui fascine chez   saint paul trois pour andré aux barrières des octrois antoine simon 28  le "musée nos voix antoine simon 16 ma voix n’est plus que la lecture de sainte equitable un besoin sonnerait l’instant criblé je dors d’un sommeil de références : xavier       en ecrire les couleurs du monde dans ce périlleux     rien pierre ciel la parol

Accueil > Mots-clés > Artistes > Hassairi

Hassairi



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette