BRIBES EN LIGNE
encore une citation“tu       b&acir de pareïs li seit la       le    7 artistes et 1 la force du corps, la terre nous quand les eaux et les terres       &n viallat © le château de       maquis     du faucon mise en ligne il avait accepté macles et roulis photo c’est parfois un pays rare moment de bonheur, accorde ton désir à ta       un l’erbe del camp, ki agnus dei qui tollis peccata trois tentatives desesperees 5) triptyque marocain a propos d’une a toi le don des cris qui pure forme, belle muette,       pav&ea   est-ce que ce paysage que tu contemplais pour mon épouse nicole les étourneaux ! raphaël 7) porte-fenêtre souvent je ne sais rien de quand les mots imagine que, dans la dans le train premier nous serons toujours ces dans le patriote du 16 mars et combien de sorte que bientôt   au milieu de pas sur coussin d’air mais le samedi 26 mars, à 15 toute trace fait sens. que sa langue se cabre devant le raphaËl carissimo ulisse,torna a   la production « e ! malvais       le pour jean-louis cantin 1.- dernier vers aoi   pour angelo       é me de l’autre     cet arbre que     tout autour les parents, l’ultime 0 false 21 18 immense est le théâtre et se placer sous le signe de la deuxième édition du très malheureux... lu le choeur des femmes de réponse de michel suite de granz fut li colps, li dux en le glacis de la mort merci au printemps des       pav&ea langues de plomba la si j’étais un bernard dejonghe... depuis rien n’est plus ardu     depuis petit matin frais. je te ils sortent autre essai d’un nouvelles mises en       retour       au       banlie le coeur du       que  la toile couvre les antoine simon 10 madame porte à il y a dans ce pays des voies chairs à vif paumes rm : nous sommes en franchement, pensait le chef,    regardant       le madame chrysalide fileuse dans les écroulements autre petite voix 13) polynésie et il fallait aller debout à cri et à charogne sur le seuilce qui macles et roulis photo 6 « h&eacu       au sous l’occupation   adagio   je     pourquoi ajout de fichiers sons dans   marcel     à   pour théa et ses pour le prochain basilic, (la       &agrav en 1958 ben ouvre à lorsqu’on connaît une des voix percent, racontent on a cru à je ne sais pas si ouverture de l’espace j’ai en réserve       grimpa       en villa arson, nice, du 17       nuage temps de bitume en fusion sur une fois entré dans la       pass&e livre grand format en trois ils s’étaient et c’était dans et te voici humanité  pour jean le premier essai c’est ecrire sur (josué avait lentement     sur la sables mes parolesvous voudrais je vous       entre f les rêves de 1. il se trouve que je suis la vie est dans la vie. se       m&eacu l’ami michel aucun hasard si se allons fouiller ce triangle depuis ce jour, le site les routes de ce pays sont il pleut. j’ai vu la ma chair n’est cette machine entre mes       dans reprise du site avec la j’ai perdu mon le 23 février 1988, il c’est vrai genre des motsmauvais genre a claude b.   comme travail de tissage, dans madame est une quand il voit s’ouvrir, ma mémoire ne peut me       cette je crie la rue mue douleur     le       assis       les mieux valait découper dernier vers aoi si grant dol ai que ne  martin miguel vient       entre       en       sur la liberté de l’être       il a la libération, les dernier vers aoi voile de nuità la       &agrav       voyage l’heure de la       juin    seule au À max charvolen et martin       je l’existence n’est       sur c’est la chair pourtant Éléments - temps où les coeurs madame aux rumeurs       &n effleurer le ciel du bout des    de femme liseuse l’appel tonitruant du j’ai parlé       m̵       les ce texte se présente la lecture de sainte sixième pour gilbert entr’els nen at ne pui pour maxime godard 1 haute tout mon petit univers en outre la poursuite de la mise  dans toutes les rues ici. les oiseaux y ont fait dieu faisait silence, mais les durand : une pour julius baltazar 1 le glaciation entre   en grec, morías   le texte suivant a rm : d’accord sur chaises, tables, verres, jamais je n’aurais     [1]  la mort d’un oiseau. que reste-t-il de la       la       " là, c’est le sable et je ne peins pas avec quoi, ki mult est las, il se dort ce qu’un paysage peut la brume. nuages les petites fleurs des   un vendredi moi cocon moi momie fuseau il n’y a pas de plus  “s’ouvre       rampan vos estes proz e vostre religion de josué il       soleil quel ennui, mortel pour c’est seulement au jamais si entêtanteeurydice c’est ici, me antoine simon 16 "et bien, voilà..." dit       bruyan 1 au retour au moment   la baie des anges “dans le dessin troisième essai j’ai changé le références : xavier bribes en ligne a   nous sommes dernier vers s’il sculpter l’air : pour frédéric un trait gris sur la     oued coulant       sur f le feu s’est des quatre archanges que deuxième approche de de mes deux mains trois (mon souffle au matin       pass&e madame est une torche. elle dernier vers aoi l’attente, le fruit antoine simon 5 le temps passe si vite, pour pierre theunissen la deuxième apparition pour martine, coline et laure merci à marc alpozzo je suis celle qui trompe  il y a le       ...mai       au art jonction semble enfin passet li jurz, si turnet a  les trois ensembles il est le jongleur de lui       je       la       glouss  née à       une le lent déferlement  on peut passer une vie le vieux qui   je n’ai jamais dernier vers aoi dans les rêves de la n’ayant pas comme c’est  au travers de toi je     rien       le la bouche pure souffrance chaque automne les       nuage li emperere par sa grant       neige il y a des objets qui ont la histoire de signes .       marche madame a des odeurs sauvages (dans mon ventre pousse une deux nouveauté,       soleil ...et poème pour quand vous serez tout attelage ii est une œuvre le 15 mai, à et…  dits de       ton et encore  dits elle disposait d’une pour jacky coville guetteurs il semble possible je rêve aux gorges descendre à pigalle, se siglent a fort e nagent e nous avancions en bas de    nous aux barrières des octrois ce qui fait tableau : ce envoi du bulletin de bribes l’illusion d’une pour qui veut se faire une       droite les textes mis en ligne       vu quand sur vos visages les clers fut li jurz e li violette cachéeton       crabe- antoine simon 32 peinture de rimes. le texte  marcel migozzi vient de pour anne slacik ecrire est et  riche de mes   ciel !!!! bernadette griot vient de et ma foi, bel équilibre et sa       " f les marques de la mort sur madame, on ne la voit jamais face aux bronzes de miodrag constellations et li emperere s’est       sur         &n   d’un coté,       la de profondes glaouis   j’ai souvent j’ai donné, au mois pour jean-marie simon et sa pour       " bientôt, aucune amarre (vois-tu, sancho, je suis "pour tes la question du récit à propos “la écrirecomme on se les premières l’impression la plus et nous n’avons rien     longtemps sur derniers vers sun destre carles respunt : de pa(i)smeisuns en est venuz f les feux m’ont r.m.a toi le don des cris qui la langue est intarissable se reprendre. creuser son le passé n’est       la présentation du       les dernier vers aoi accoucher baragouiner je meurs de soif lentement, josué  dernières mises quant carles oït la dernier vers aoi quelques textes la parol

Accueil > Mots-clés > Artistes > Isnard

Isnard



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette