BRIBES EN LIGNE
pour alain borer le 26 un tunnel sans fin et, à d’un côté       dans 1) notre-dame au mur violet a propos de quatre oeuvres de le 26 août 1887, depuis agnus dei qui tollis peccata       st spectacle de josué dit i en voyant la masse aux le coquillage contre       qui couleur qui ne masque pas et que vous dire des       &ccedi les dessins de martine orsoni comme un préliminaire la r.m.a toi le don des cris qui       coude deuxième apparition ecrire sur nous avons affaire à de antoine simon 31     les fleurs du pour michèle antoine simon 16     surgi able comme capable de donner mille fardeaux, mille pour marcel pour martine, coline et laure dessiner les choses banales tendresses ô mes envols       la a la libération, les je n’ai pas dit que le vous avez art jonction semble enfin le geste de l’ancienne, coupé le sonà   si vous souhaitez le 26 août 1887, depuis il existe deux saints portant pour jean-marie simon et sa pour michèle aueret   pour adèle et le lent déferlement juste un la fraîcheur et la antoine simon 12   le texte suivant a       l̵ quand les mots sauvage et fuyant comme le ciel de ce pays est tout le grand combat : antoine simon 17  hier, 17 de mes deux mains normalement, la rubrique    nous  “la signification le nécessaire non pour maguy giraud et attelage ii est une œuvre       une toutes sortes de papiers, sur cet article est paru dans le       entre (en regardant un dessin de  si, du nouveau       s̵         or première       bien en cet anniversaire, ce qui si, il y a longtemps, les la mort d’un oiseau.       descen les premières       en ki mult est las, il se dort j’ai relu daniel biga, deux nouveauté, etait-ce le souvenir toutefois je m’estimais l’heure de la       que station 1 : judas       chaque dans l’innocence des   d’un coté, pur ceste espee ai dulor e sors de mon territoire. fais pour jacky coville guetteurs       dans 13) polynésie       dans histoire de signes . vedo la luna vedo le c’est la peur qui fait       la printemps breton, printemps moi cocon moi momie fuseau il en est des meurtrières. religion de josué il station 7 : as-tu vu judas se       droite ce monde est semé       marche       au 1.- les rêves de le temps passe si vite, jamais si entêtanteeurydice derniers vers sun destre       bonhe     le cygne sur avant dernier vers aoi  les éditions de pour andré macles et roulis photo 7 lorsqu’on connaît une les routes de ce pays sont de profondes glaouis "la musique, c’est le Ç’avait été la       pass&e   je n’ai jamais quatre si la mer s’est franchement, pensait le chef, les cuivres de la symphonie neuf j’implore en vain un homme dans la rue se prend       un juste un mot pour annoncer portrait. 1255 :       o ce paysage que tu contemplais libre de lever la tête 0 false 21 18 antoine simon 21       ton       m̵ un temps hors du       "     pourquoi c’est une sorte de accoucher baragouiner       les       pour pour jean-louis cantin 1.- apaches : (de)lecta lucta   ce pays que je dis est  hors du corps pas elle disposait d’une tous ces charlatans qui pour mon épouse nicole antoine simon 5     &nbs       le le texte qui suit est, bien janvier 2002 .traverse patrick joquel vient de tendresse du mondesi peu de et c’était dans immense est le théâtre et  les œuvres de n’ayant pas       allong vous êtes       jardin raphaël a claude b.   comme cinquième essai tout 0 false 21 18    7 artistes et 1 l’art c’est la   je ne comprends plus       ce  “comment a supposer quece monde tienne carissimo ulisse,torna a       p&eacu pour max charvolen 1) 10 vers la laisse ccxxxii dernier vers aoi epuisement de la salle, deuxième essai ouverture de l’espace marcel alocco a diaphane est le  la toile couvre les là, c’est le sable et pour daniel farioli poussant       grappe       les vous avez       fleur " je suis un écorché vif. j’ai parlé madame est toute vous n’avez       dans pour martin le glacis de la mort       je me premier vers aoi dernier       à la rencontre d’une travail de tissage, dans guetter cette chose je t’ai admiré, sous la pression des       &agrav voile de nuità la    courant  je signerai mon avec marc, nous avons       force       ruelle       j̵       la je désire un au rayon des surgelés (dans mon ventre pousse une tu le sais bien. luc ne décembre 2001. me a l’aube des apaches,       parfoi nos voix bel équilibre et sa       ...mai passent .x. portes, je dors d’un sommeil de pour andrée saluer d’abord les plus fragilité humaine.         &n   au milieu de in the country pourquoi yves klein a-t-il bruno mendonça (À l’église si grant dol ai que ne f le feu s’est les installations souvent, la danse de effleurer le ciel du bout des la brume. nuages j’ai longtemps le 2 juillet a la femme au à sylvie je m’étonne toujours de la le travail de bernard pour gilbert dernier vers que mort pour maxime godard 1 haute   dits de quand vous serez tout antoine simon 23       au polenta la route de la soie, à pied, vous dites : "un       mouett       &n antoine simon 11 et tout avait dans l’innocence des quatrième essai de (josué avait lentement lancinant ô lancinant pour michèle gazier 1 pour le prochain basilic, (la que d’heures       &agrav « e ! malvais pour julius baltazar 1 le voudrais je vous     les provisions       arauca se reprendre. creuser son ce qu’un paysage peut  pour de pas de pluie pour venir       la ...et poème pour et que dire de la grâce la prédication faite deux mille ans nous il n’était qu’un   (dans le napolì napolì tout en vérifiant il souffle sur les collines il tente de déchiffrer,       sur pour andré     cet arbre que   entrons à pour mes enfants laure et c’est ici, me siglent a fort e nagent e un trait gris sur la   en grec, morías cet univers sans l’ami michel dernier vers aoi sept (forces cachées qui la vie est ce bruissement un nouvel espace est ouvert souvent je ne sais rien de suite du blasphème de on cheval allons fouiller ce triangle je crie la rue mue douleur dernier vers aoi vous deux, c’est joie et antoine simon 13 seins isabelle boizard 2005 reprise du site avec la pour jean gautheronle cosmos on peut croire que martine dernier vers aoi lentement, josué       glouss le proche et le lointain ne faut-il pas vivre comme station 4 : judas   “ne pas la liberté de l’être journée de     nous accorde ton désir à ta un jour nous avons dans ma gorge d’ eurydice ou bien de bribes en ligne a "ah ! mon doux pays, pour helmut elle réalise des       en toujours les lettres : Être tout entier la flamme le recueil de textes passet li jurz, la noit est m1       folie de josuétout est       sur la légende fleurie est antoine simon 29 "ces deux là se dans ce périlleux tout à fleur d’eaula danse une autre approche de de prime abord, il  improbable visage pendu écoute, josué, li quens oger cuardise et il parlait ainsi dans la leonardo rosa       dans il faut laisser venir madame       sur       fleure bien sûrla  pour le dernier jour six de l’espace urbain, se placer sous le signe de pas facile d’ajuster le d’abord l’échange des dans les carnets mult ben i fierent franceis e  dernier salut au je ne peins pas avec quoi, il est le jongleur de lui l’illusion d’une ce 28 février 2002.  les premières encore la couleur, mais cette c’est parfois un pays antoine simon 20 il y a dans ce pays des voies       le ici, les choses les plus jamais je n’aurais       marie-hélène  le grand brassage des la parol

Accueil > Mots-clés > Artistes > Lazlo

Lazlo



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette