BRIBES EN LIGNE
bribes en ligne a une il faut dire les    il ...et poème pour       &agrav       au au rayon des surgelés madame déchirée de pareïs li seit la constellations et dans les rêves de la (en regardant un dessin de       la       la  si, du nouveau " je suis un écorché vif. a ma mère, femme parmi     chant de un trait gris sur la       cerisi f les marques de la mort sur j’aime chez pierre l’éclair me dure, je serai toujours attentif à     pluie du diaphane est le clers fut li jurz e li       s̵   dits de       fleure hans freibach : pour m.b. quand je me heurte diaphane est le mot (ou 1257 cleimet sa culpe, si grande lune pourpre dont les de profondes glaouis dans les carnets pluies et bruines, cet article est paru granz fut li colps, li dux en v.- les amicales aventures du de tantes herbes el pre karles se dort cum hume et je vois dans vos un besoin de couper comme de madame a des odeurs sauvages   je n’ai jamais on trouvera la video douze (se fait terre se deuxième suite tant pis pour eux. la bouche pleine de bulles le plus insupportable chez       neige madame est une torche. elle les durand : une l’évidence reprise du site avec la neuf j’implore en vain dernier vers aoi    tu ne renonceras pas. il faut laisser venir madame       ruelle   je ne comprends plus beaucoup de merveilles raphaËl dernier vers aoi antoine simon 21 pour nicolas lavarenne ma       "       la       é       l̵ journée de c’est la peur qui fait passent .x. portes, ce jour-là il lui les dieux s’effacent  la toile couvre les la galerie chave qui nous dirons donc abu zayd me déplait. pas f le feu m’a les plus terribles pour daniel farioli poussant "moi, esclave" a       j̵ même si     dans la ruela souvent je ne sais rien de "si elle est autre petite voix       je me le temps passe si vite, toute trace fait sens. que  jésus ma chair n’est noble folie de josué, vous dites : "un "l’art est-il   pour théa et ses       la une errance de       ma se placer sous le signe de   encore une pour jean marie       jardin l’homme est   pour le prochain       coude cet article est paru dans le antoine simon 6     tout autour le coeur du des voix percent, racontent quelque temps plus tard, de antoine simon 20 station 7 : as-tu vu judas se    regardant moisissures mousses lichens       et tu l’une des dernières il n’y a pas de plus  je signerai mon À max charvolen et       sur « amis rollant, de       deux à sylvie le scribe ne retient attendre. mot terrible. antoine simon 7   pour adèle et la terre nous derniers vers sun destre j’entends sonner les pour mes enfants laure et  les trois ensembles un temps hors du dont les secrets… à quoi (josué avait lentement tous ces charlatans qui       crabe- i mes doigts se sont ouverts dernier vers aoi non... non... je vous assure, pour egidio fiorin des mots il faut aller voir les enseignants : s’ouvre la la langue est intarissable       au langues de plomba la aucun hasard si se carles respunt :       bien li emperere s’est       apr&eg dernier vers aoi       pass&e il souffle sur les collines face aux bronzes de miodrag       au     &nbs il avait accepté je n’hésiterai ainsi alfred…       le af : j’entends       le station 1 : judas    au balcon madame est une pour angelo introibo ad altare "je me tais. pour taire. j’oublie souvent et etait-ce le souvenir carcassonne, le 06 temps où les coeurs   anatomie du m et difficile alliage de pour michèle aueret nous serons toujours ces "ah ! mon doux pays, je suis occupé ces   se juste un mot pour annoncer À perte de vue, la houle des josué avait un rythme et  riche de mes dans les horizons de boue, de       object la cité de la musique pur ceste espee ai dulor e inoubliables, les   d’un coté, c’est un peu comme si, pour lee peinture de rimes. le texte tes chaussures au bas de "ces deux là se       pass&e     l’é   iv    vers elle réalise des je sais, un monde se       grappe pierre ciel cinq madame aux yeux ne faut-il pas vivre comme       un       " nu(e), comme son nom voici des œuvres qui, le       au poussées par les vagues au programme des actions dans le pays dont je vous pour pierre theunissen la       dans f les feux m’ont       &n un soir à paris au 1- c’est dans       une    7 artistes et 1 la prédication faite jouer sur tous les tableaux  “ce travail qui rita est trois fois humble. dernier vers aoi première dans un coin de nice, mougins. décembre sors de mon territoire. fais folie de josuétout est je suis toujours les lettres : la lecture de sainte il en est des meurtrières. "la musique, c’est le raphaël genre des motsmauvais genre  le livre, avec     quand pure forme, belle muette, dieu faisait silence, mais les avenues de ce pays pas sur coussin d’air mais carmelo arden quin est une le tissu d’acier en ceste tere ad estet ja je t’enfourche ma     pourquoi le lent déferlement       la       soleil le 23 février 1988, il pour martine, coline et laure des voiles de longs cheveux       mouett dernier vers aoi antoine simon 23     à dans le patriote du 16 mars il ne s’agit pas de       la       il chaises, tables, verres, "nice, nouvel éloge de la là, c’est le sable et jusqu’à il y a     sur la j’ai relu daniel biga, la mastication des pas une année sans évoquer madame porte à pour frédéric dans le respect du cahier des macles et roulis photo 4 station 5 : comment dans ce périlleux franchement, pensait le chef, dernier vers aoi       retour immense est le théâtre et me écoute, josué,             baie       marche antoine simon 11       dans 1 au retour au moment ecrire sur ma voix n’est plus que envoi du bulletin de bribes       au le grand combat : attendre. mot terrible. "pour tes cyclades, iii° onzième le 26 août 1887, depuis le passé n’est quelques autres dernier vers aoi       la et encore  dits l’heure de la huit c’est encore à  zones gardées de f qu’il vienne, le feu f les rêves de (elle entretenait dernier vers s’il       ton ce qui importe pour d’abord l’échange des merci au printemps des pour jacqueline moretti, bruno mendonça elle ose à peine la gaucherie à vivre, dans ma gorge       les  martin miguel vient l’appel tonitruant du de l’autre       dans r.m.a toi le don des cris qui macles et roulis photo 6 on dit qu’agathe a christiane raphaël antoine simon 15       &n       six       et "mais qui lit encore le pour marcel (vois-tu, sancho, je suis le corps encaisse comme il de pa(i)smeisuns en est venuz la musique est le parfum de abstraction voir figuration     le cygne sur au matin du tendresses ô mes envols  epître aux buttati ! guarda&nbs marché ou souk ou       entre in the country       en un le 15 mai, à       ( rare moment de bonheur,       neige la mort, l’ultime port, …presque vingt ans plus     après il s’appelait je découvre avant toi clere est la noit e la quelques textes ce qu’un paysage peut mi viene in mentemi je me souviens de       maquis douce est la terre aux yeux on peut croire que martine janvier 2002 .traverse avez-vous vu il est le jongleur de lui 0 false 21 18       (  hors du corps pas       deux c’est une sorte de         &n a la libération, les       o a propos d’une je ne saurais dire avec assez de prime abord, il démodocos... Ça a bien un il semble possible     ton la rencontre d’une la parol

Accueil > Mots-clés > Artistes > Long

Long



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette