BRIBES EN LIGNE
le "patriote",       un sables mes parolesvous (À l’église voudrais je vous les dessins de martine orsoni 10 vers la laisse ccxxxii je suis bien dans régine robin,     les fleurs du inoubliables, les       ma  tu vois im font chier deuxième essai le guetter cette chose elle réalise des  marcel migozzi vient de légendes de michel       longte dernier vers aoi   l’oeuvre vit son       l̵       au même si granz fut li colps, li dux en  c’était     oued coulant à c’est ici, me toute une faune timide veille       coude souvent je ne sais rien de j’entends sonner les       s̵ f toutes mes la terre a souvent tremblé deux ce travail vous est pour jean marie cet article est paru dans le apaches : j’ai perdu mon je ne saurais dire avec assez petites proses sur terre le samedi 26 mars, à 15       dans "si elle est antoine simon 20   que signifie a propos de quatre oeuvres de    si tout au long que reste-t-il de la       le dernier vers aoi fragilité humaine.       le       voyage tendresses ô mes envols       object essai de nécrologie,       droite "tu sais ce que c’est       au pour angelo "ces deux là se   au milieu de face aux bronzes de miodrag   le texte suivant a       aujour antoine simon 21       le un titre : il infuse sa marché ou souk ou un soir à paris au certains soirs, quand je tout le problème nu(e), comme son nom la musique est le parfum de la galerie chave qui l’impossible       neige toutes ces pages de nos lancinant ô lancinant       deux       é on cheval ma voix n’est plus que les grands je serai toujours attentif à rien n’est madame a des odeurs sauvages on a cru à 1-nous sommes dehors. peinture de rimes. le texte sauvage et fuyant comme assise par accroc au bord de la vie est dans la vie. se il existe au moins deux de toutes les madame dans l’ombre des     pourquoi prenez vos casseroles et antoine simon 31 le 2 juillet  au mois de mars, 1166 avec marc, nous avons attention beau     cet arbre que       l̵ « pouvez-vous (josué avait lentement les dieux s’effacent pour martine       "  née à du fond des cours et des si grant dol ai que ne       les et voici maintenant quelques rita est trois fois humble. ce 28 février 2002.       le quant carles oït la     son       neige "l’art est-il la mort d’un oiseau.     longtemps sur    au balcon dernier vers aoi antoine simon 9 passent .x. portes, printemps breton, printemps d’un côté et que vous dire des  avec « a la  le "musée   1) cette       sur passet li jurz, si turnet a       sabots quand nous rejoignons, en madame est une “le pinceau glisse sur     nous quand sur vos visages les ce qui importe pour il n’est pire enfer que pluies et bruines, poussées par les vagues dans l’innocence des deuxième approche de madame déchirée f le feu s’est c’est la chair pourtant       juin       &n       la dans un coin de nice, le ciel de ce pays est tout f j’ai voulu me pencher vos estes proz e vostre tout est possible pour qui je déambule et suis   est-ce que madame est une torche. elle les cuivres de la symphonie dans l’effilé de on croit souvent que le but dernier vers aoi  je signerai mon edmond, sa grande a supposer quece monde tienne a christiane je t’enfourche ma dernier vers aoi et…  dits de antoine simon 12  tous ces chardonnerets lorsqu’on connaît une  un livre écrit il aurait voulu être 5) triptyque marocain antoine simon 14       allong abu zayd me déplait. pas les textes mis en ligne antoine simon 25       le dans les horizons de boue, de       ( l’impression la plus quatrième essai de ainsi fut pétrarque dans au lecteur voici le premier dans les hautes herbes je rêve aux gorges non... non... je vous assure, j’ai parlé au rayon des surgelés (la numérotation des est-ce parce que, petit, on de profondes glaouis ils s’étaient       au       pass&e  zones gardées de un jour, vous m’avez       à  martin miguel vient pour raphaël  ce mois ci : sub de soie les draps, de soie si tu es étudiant en       le ce monde est semé dernier vers aoi à bernadette décembre 2001.       vu là, c’est le sable et leonardo rosa clere est la noit e la     de rigoles en  “ce travail qui tous feux éteints. des       dans voici des œuvres qui, le       sur (ma gorge est une en ceste tere ad estet ja le numéro exceptionnel de j’aime chez pierre bien sûr, il y eut en introduction à le 28 novembre, mise en ligne pour jean-louis cantin 1.- des voiles de longs cheveux c’est le grand f dans le sourd chatoiement attendre. mot terrible. avant dernier vers aoi carmelo arden quin est une       fourr& ainsi va le travail de qui je dors d’un sommeil de gardien de phare à vie, au préparation des    seule au nous lirons deux extraits de  les trois ensembles immense est le théâtre et       retour rm : d’accord sur     depuis       sur c’est la peur qui fait je ne peins pas avec quoi, « e ! malvais À max charvolen et martin un tunnel sans fin et, à dans le respect du cahier des       b&acir       vaches       m̵       il l’illusion d’une  dans le livre, le la bouche pleine de bulles allons fouiller ce triangle temps où le sang se les enseignants :       je a ma mère, femme parmi       descen elle disposait d’une mi viene in mentemi temps où les coeurs il tente de déchiffrer, cet univers sans deuxième essai c’est la distance entre je ne sais pas si madame est la reine des À la loupe, il observa     tout autour ecrire les couleurs du monde quatre si la mer s’est       au       crabe- les premières un temps hors du ce qu’un paysage peut (ô fleur de courge... a propos d’une ço dist li reis : pour m.b. quand je me heurte vous dites : "un   ciel !!!!     sur la pente vous êtes soudain un blanc fauche le pour martin       &eacut derniers vers sun destre dans ce pays ma mère deuxième suite des quatre archanges que       " de prime abord, il bel équilibre et sa le tissu d’acier …presque vingt ans plus       voyage       sur le lent tricotage du paysage       journ& i mes doigts se sont ouverts dernier vers aoi « h&eacu j’oublie souvent et pour nicolas lavarenne ma vi.- les amicales aventures branches lianes ronces  de la trajectoire de ce "je me tais. pour taire.       le       bruyan quel étonnant l’une des dernières j’ai donné, au mois nice, le 18 novembre 2004 Être tout entier la flamme sa langue se cabre devant le je suis occupé ces dans ce périlleux deux mille ans nous c’est extrêmement       fourr& religion de josué il je me souviens de comme ce mur blanc que d’heures pour qui veut se faire une f le feu est venu,ardeur des le geste de l’ancienne, polenta dernier vers aoi morz est rollant, deus en ad j’ai ajouté o tendresses ô mes c’était une avant propos la peinture est travail de tissage, dans  tu ne renonceras pas.     "   en grec, morías "moi, esclave" a     pluie du frères et pour michèle gazier 1) i.- avaler l’art par       fleur station 5 : comment 1) la plupart de ces antoine simon 2 sept (forces cachées qui       les et encore  dits madame, vous débusquez c’est pour moi le premier epuisement de la salle, le glacis de la mort station 7 : as-tu vu judas se il arriva que       st dernier vers aoi   né le 7 on peut croire que martine       dans il semble possible li emperere s’est  hors du corps pas l’instant criblé percey priest lakesur les       "       entre dans le pain brisé son 0 false 21 18       la       ...mai dans les carnets ce qui fascine chez mougins. décembre la parol

Accueil > Mots-clés > Artistes > Maccheroni

Maccheroni



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette